Super Connard et moi, volume 1 de Clemence Lucas

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 100
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 30 octobre 2016
  • Genre : Humour, romance contemporaine, chick Lit
  • Prix : 2.99€

Résumé :

Izzy Young, bientôt 22 ans, est pleine de charme malgré son irrécupérable maladresse ; et ce n’est pas son voisin Shawn, fou amoureux d’elle, qui dira le contraire !
Pourtant Izzy se croit malheureuse en amour. Pourquoi ? Parce que, depuis toute petite, elle rêve de Rick. Rick, le Super Connard qui a toutes les filles à ses pieds – et dans son lit. Rick, qui ne l’a jamais regardée…
Jamais, vraiment ? Alors quel est ce jeu du chat et de la souris qui s’est installé entre eux deux ? Et dans ce jeu de séduction, qui est qui, au juste ?

Mon avis

Comment tuer le mythe du Bad Boys, sexy, dégoulinant de plaisir et nous redonner envie d’aimer un homme simple !

Ne prononcez surtout pas le nom de Rick devant Izzy vous risquez de vous noyer dans une marre de bave.  Izzy, ne vit que pour son attirance pour le beau tatoueur : Ricky.  Malgré sa petite collection de femmes, Izzy ne rêve que de Ricky et de pouvoir être touché, embrassé, voir plus par celui-ci.  Ne parlez pas d’Izzy à Shaw.  Ne pensez même pas à approcher Izzy, au risque d’être harponné par Shaw. Tandis que l’un est transi d’amour pour sa voisine, l’autre est transi d’addiction pour son tatoueur.

Ce petit interlude de 100 pages, nous permets de découvrir tous les personnages, leur lien d’amitié et passé commun.  Même si le volume est chargé d’information, et qu’au bout de ma lecture, je me suis sentie repue.  Je me demande encore comment Izzy va se sortir de ce triangle de sentiment contradictoire.

Tout est fait pour vous donner envie et vous faire passer un bon moment. Entre les sentiments dégoulinant de Shaw et Izzy, les maladresses d’Izzy, les petits fous-rires avec entre amis et la bande de Mousquetaires que sont les amis de Shaw.  On est servi.

Pour conclure … Un petit chickLit à lire et savourer, malgré les nombreuses chutes d’Izzy !

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s