Dive Bar, tome 2 – Twist de Kylie Scott

Informations :

  • Éditeur : JC Lattès
  • Collection : &Moi
  • Nombre de pages : 300
  • Date de publication livre : 12 avril 2017
  • Date de publication ebook : 12 avril 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 8.99 – 12.90€

Résumé :

En débarquant au Dive Bar pour rencontrer l’homme avec lequel elle échange des mails depuis des mois, Alex Park était loin d’imaginer la tournure que prendraient les événements. Joe Collins n’avait pourtant pas l’intention d’utiliser le compte de son frère à son insu. Sauf qu’il s’est vite laissé séduire par les messages d’Alex : drôle, intelligente, elle est la fille parfaite. Lorsqu’elle découvre que tout entre eux repose sur un mensonge, elle n’a qu’une envie : repartir aussitôt. Joe saura-t-il la retenir ?

Mon avis

J’ai plus qu’adoréééééééééé les Stage Dive, et le 1er opus de ce SpinOff m’avait laissé un petit goût mystique et donc j’en attendais énormément de cet opus.  Je ne dirais pas que je sors de ma lecture avec un ultra coup de coeur ou une ultra déception, mais j’ai passé un bon moment.  Bon ! Il faut dire que l’auteure démarre assez fort avec cet opus …

Après avoir correspondu par courriel, Alex va se prendre quelques jours afin de rencontrer le beau Eric de Coeur d’Alène.  Mais à peine arriver, Alex va se prendre une gifle ou une superbe honte en découvrant que son Eric n’est pas du tout le Eric de la photo.  Pire elle a correspondu durant tout ce temps avec son jeune frère barbu et pas du tout son genre : Joe Collins.

Avec une telle entrée, je ne pouvais qu’être totalement attentive à la story, je voulais savoir comment l’auteure allait faire évoluer ses personnages, surtout que d’un point de vue physique ils sont d’accord : pas du tout mon style !

La trame se passe en grande partie dans la chambre d’hôtel qu’Alex a prise le temps de son séjour forcé à Coeur d’Alene.  On va au fur et à mesure de notre avancé dans notre lecture on découvre les personnages, leurs petits secrets, ainsi que quelques flashback qui revient sur la pré-relation de Joe/Eric et Alex.  Malgré ma petite crainte, la trame ne souffre d’aucune redondance, il y a une évolution constante des personnages principaux et annexes.  On aura droit à notre moment bavouille, triste, stress et addiction … De bons ingrédients pour un bon moment.

Cet opus, m’a quelque peu renoué avec la plume de Kylie.  Certes rien ne vaut les Stage, et mon chouchou Mal.  Mais on passe un bon moment … C’est tout ce qui compte !

Vivement le 3eme opus … En espérant que la couv sera – vraiment – représentative des personnages * sifflement *

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

********

Couverture de Dive Bar, Tome 1 : Dirty

 

Publicités

Juliette Society, tome 1 – Juliette Society de Sasha Grey

Informations :

  • Éditeur : Le livre de Poche
  • Collection : Littérature érotique
  • Nombre de pages : 352
  • Date de publication livre : 1er février 2017
  • Date de publication ebook : 1er février 2017
  • Genre : érotique, groupe secret
  • Prix : 7.60€

Résumé :

Avant que nous allions plus loin, mettons les choses au point. Je veux que vous fassiez trois choses : Un. Ne soyez pas offensé par ce que vous lirez dans les pages qui suivent. Deux. Laissez vos inhibitions au vestiaire. Trois ― et c’est le plus important. Tout ce que vous verrez et entendrez à partir de maintenant doit rester entre nous. OK. À présent, passons aux choses sérieuses.

Mon avis

Ouh la la la la la !!!!!!!!!!!! J’ai vraiment eu du mal à pénétrer  » La Juliette Society ».  Non, par ce que cela prend du temps.  Il fallait planter le décor, nous présenter les personnages nous permettre de s’approprier chaque acteur. Dixit la narration, je m’adresse à toi, comme à un ami à qui je raconte ma story.  Mais c’est un ensemble de tout ça.  J’ai eu du mal avec le personnage de Catherine, cette jeune étudiante en cinéma, car je ne savais pas ou elle souhaitait nous emmener, ce qu’elle voulait nous présenter de sa personne et pourtant au fil de ma lecture, j’ai eu un certain attachement pour elle.  J’ai plus été captivée par sa vie privée que sa quête de sensation forte dans les clubs.

Dans la vie de tous les jours, Catherine fil le « parfait » amour avec Jack, qui lui fil l’extase avec son boulot au QG de Robert Deville.  Une fois forte de cette information, j’ai un peu freiné des quatre fers.  Je ne suis pas du tout friande des histoires d’infidélités et j’avais craint le pire, et Sasha n’entre pas du tout dans ce sujet : MERCI ! Au contraire, on va découvrir une jeune fille dans la fleur de l’âge qui vit une frustration perpétuelle dans sa vie de couple.  La vie sexuelle de Catherine, se passe en grande partie dans sa tête, son imaginaire fait de scénario coquin fin d’obtenir, l’ultime sésame : la jouissance.  Mais alors qu’elle suit son cours, elle va faire une rencontre, qui va bouleversé sa vie : Anna, cette jeune étudiante qui va lui faire découvrir les clubs érotiques.  Pas de club de rencontre, mais des endroits select ou l’on vit, ressent son plaisir.

La trame tourne en grande partie autour de cette quête de plaisir, je n’ai pas spécialement été attiré par cette phase, car je voyais déjà ou l’auteure allait nous mener.  Par contre, il était intéressant de voir Catherine, de découvrir son personnage,ses faiblesses, les non-dits autour de son vœu pieu.  J’ai eu envie de la secouer de ne pas arriver à mettre les bons mots face à son compagnon.  De s’oublier tout en recherchant de l’attention.  Elle avait deux face : Devant les projecteurs elle s’affirmait en mode « même pas peur », et dès que l’on éteignait les spots on retrouvait une jeune demoiselle triste, un peu craintive.

La partie érotique du roman, est très explicite. Pas de quoi être – trop – offusqué.  Mais il est clair que l’auteure ne met pas tout le temps des gants pour décrire certains scènes.  J’ai découvert un auteure, et même si cela a prit du temps.  On termine quand même le roman avec ce petit zeste de suspense et d’énervement… Pas bien, Catherine !

Donc affaire à suivre et vivement la suite …

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement, Melissa pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "le livre de poche logo"

Photo

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carene Ponte

Informations :

  • Éditeur : Michel Lafon
  • Collection : Littérature
  • Nombre de pages : 280
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : xxxx
  • Genre : maladie, espoir, famille, amour, amitié
  • Prix :  18.95€

Résumé :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis

J’ai directement été attirée par le roman, le titre m’a directement plu.  Mais avant de commencer ma lecture, j’étais un peu sceptique car je me suis demandée après coup : est-ce que le roman va vraiment me plaire ? Quel sera la tranche d’âge des personnages ? S’agit-il d’un roman souvenir rempli de flash-back ? Et je vous en passe.

J’ai été agréablement surprise de me rendre compte que les héroïnes, Molly et Marie avaient mon âge, ou en tout cas nous avions la même tranche d’âge.  Non, je ne suis pas entrain de fixer un rendez-vous chez le dentiste, merci de demander !

Marie, a 30 ans lorsqu’elle apprend, qu’elle va mourir d’un cancer, mais avant de mourir elle va sommer son amie Molly de vivre, de vivre pour Elle.  Quelques jours après cette promesse faite à une mourante, Marie décède sans oublier de rappeler à Molly au travers de courrier : de vivre pour Elle(s).  Commence alors pour Molly, une nouvelle vie, faite de nouvelles rencontres, mais surtout une remise en question sur ces choix passés.

Malgré ma crainte, d’avant lecture, j’ai adoré ma lecture.  J’ai directement accroché au personnage de Molly.  Cette jeune femme qui va voir partir sa seule amie, mais qui va surtout devoir vivre pour deux, durant un temps dévolu.  Le temps du deuil.  Molly va devoir faire face à sa peine, au remarque d’amis face à son choix d’honorer la mémoire de son amie, mais elle tient bon ! Dans son cas, j’aurais fait la même chose ! L’auteure a bien su nous faire ressentir l’aura de Marie, durant toute la trame.

La trame n’est pas faite de flashback, on suit le périple, – un peu court -, de Molly : nouvelle vie, nouveau job, mais surtout sa rencontre avec John.

Outre Molly, Marie, John et leurs familles respectives, mon attention a été attirée par les personnages secondaires : les élèves de Molly.  Carène nous donne juste ce qu’il faut pour s’attacher à ceux-ci, de craindre pour eux et de vouloir brandir le glaive.

Au travers de ce roman hommage, j’ai découvert une auteure avec une plume douce, attachante.  L’histoire ne souffre d’aucune redondance, tout est plaisir malgré le drame.

En bref, un roman que je vous conseille pour sa douceur, sa fraicheur et son bon moment.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Clash, tome 1 – Passion brûlante de Jay Crownover

51kshUJmXaL[1].jpg

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 378
  • Date de publication livre : 3 mai 2017
  • Date de publication ebook : 3 mai 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 6.99 – 15.90€

Résumé :

Seul le feu peut faire fondre la glace

Zeb pensait avoir pris la plus grosse claque de sa vie huit ans plus tôt, le jour où un juge l’a envoyé en prison pour trente interminables mois. Mais c’était compter sans la nouvelle qui vient de bouleverser son univers : il a un fils de cinq ans… qui n’a plus personne d’autre au monde et risque de passer son enfance en foyer d’accueil. Avec son passé, Zeb sait qu’obtenir la garde de son fils ne sera pas facile. Seule Sayer, l’avocate au visage d’ange et à la sophistication froide qui détonne tellement dans leur groupe d’amis tatoués et hauts en couleur, peut l’aider.

Et si ça veut dire qu’il n’aura jamais sa chance avec la belle avocate qui lui retourne la tête – et le sang – depuis des mois… tant pis ! A moins que cette collaboration forcée ne brise au contraire la barrière que la princesse des glaces s’acharne à ériger entre eux…

Mon avis

Avant-Propos : Comme l’a si bien mentionné l’Éditeur, il est important de commencer cette série après avoir lu la saga des Marked Men, d’une part parce que clash est le SpinOff de la série, d’autre part parce que les MM’s ne peuvent être ignoré … Ils sont miu caliente et enfin, si vous prenez le risque de vous lancer dans cette série sans avoir dit au revoir au MM’s vous risquez le mini déluge de spoiles.  Vous voilaaaa re-prévenu !!!

Alors qu’il reconstruit sa vie, après quelques années passées derrière les barreaux, Zebullon Fuller, va faire la connaissance de Sayer Cole, cette jeune avocate fraichement débarqué à Denver et installé dans une sublime maison victorienne.  Mais Sayer, n’est pas une inconnue, pour Zeb, il s’agit de la sœur de son ami, Rowdy.  Malgré leur différence sociale, Zeb va tout faire pour conquérir la belle Sayer, qui n’est pas du tout indifférente à notre bel « Hispter » entrepreneur.

Ce tome, suit directement, celui d’Asa.  On retrouve bien-sûr tous nos amis, avec leur lot de good news, mais on découvre aussi des personnages annexes, tout aussi intéressants que leurs prédécesseurs.  Zeb et Sayer que l’on découvre par a-coups dans les précédents tomes – depuis le tome de Rowdy -, arrive chacun avec leur passé.  J’ai apprécié que Sayer ne tienne pas compte du passé carcéral de Zeb, surtout qu’il n’a rien commis de très très grave, dans son cas, je pense que j’aurais fait pire ! Le passé familial de Sayer n’est pas en reste, nous avions déjà eu quelques bribes d’informations sur la torture psychologique, qu’elle a subi avec son père et dans cet opus on y revient de manière plus approfondi.

Pour ce qui est de la trame, l’auteure va – encore – user des talents d’avocate de Sayer, pour aider Zeb, qui va découvrir qu’il a un enfant de 5 ans.  Je vous avouerais que j’avais un peu craint la trame classique et ce petit coup de punch, m’a tenu en haleine, car elle met en exergue la volonté de Jay de ne pas tomber dans une petite histoire, et surtout de sortir du monde des bad boys tatoué, en nous offrant une histoire pleines d’amour, de douceur, d’espoir avec juste ce qu’il faut d’addiction.

L’ensemble de l’histoire est bien ficelée, pas de redondance, les personnages ont juste ce qu’il faut de bagou, mais surtout … OMG ! Zebullon Fuller, sachez jeune homme que je suis entrain de retaper ma maison et qu’il me manque un charpentier qui n’a pas peur de se salir … GGRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!! Oui, mesdames cet Homme est juste au TOP ! J’ai tout apprécié chez lui, mais ce qui prime par-dessus tout c’est : sa gentillesse, sa bravoure, son honnête … En bref : Le gendre ‘Hip’ idéal ^_^

Que vous dire de plus … A OUIIIIIIIIIIIIIIIII !!! LA polémique de ce tome : QUAID !!! OMG !!!! Si je ne me trompe pas, ma mâchoire s’est décrochée, j’ai fait des bons assise, hurlé en silence et surtout prié le dieu du livre pour que le tome suivant soit consacré à l’avocat d’Asa … Vivement le 31 mai !!!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement, Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

 

After, tome 7 – Before #2 d’Anna Todd

Informations :

  • Éditeur : Le livre de Poche
  • Collection : Romance
  • Nombre de pages : 352
  • Date de publication livre : 1er février 2017
  • Date de publication ebook : xxx
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 7.90€

Résumé :

Hardin tient un journal secret qui lui permet de canaliser sa colère et d’analyser ses sentiments. Il y raconte son histoire, les semaines qui vont changer sa vie et sa passion amoureuse pour Tessa. Mais l’amour est exigeant. Sera-t-il capable de l’aimer ? Dans ce journal, nous découvrons ses doutes, son âme et le chemin parsemé d’embûches et de nouvelles responsabilités, qu’il doit essayer de parcourir s’il veut gagner le paradis… avec Tessa. La vie d’Hardin a commencé par un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre. Une jeunesse sans amour, solitaire et violente, a fait de lui un homme déchiré qui ne se permet aucune émotion. Laissera-t-il l’amour de la jeune femme gagner son cœur ?

Mon avis

LA SUITTTTEEEEEEEEEEE tant attendu est enfin là ! Après être restée sur ma fin dans le précédent tome, j’en attendais  énormément de cet opus ! Et je dois dire que je sors mi-figue mi-raisin.  Certes on ne pouvait pas tout nous dire, tout refaire mais je voulais vraiment connaitre le point de vue d’Hardin, sur ce moment, mais hélas il fut vite oublié.  Tant pis.

Mais, Anna s’est fait pardonner, – très très vite – car nous avons  pu dire au revoir à chaque personnage.  Autant dans le précédent on revient sur les jeunes amis d’Hardin, autant dans celui-ci l’auteure a mit l’accent sur les adultes de la série : Christian, Smith, Landon, Zed, T(H)essa et Zed et bien-sûr Hardin ❤

Même si l’on sait qu’il y a une suite, on ressent vraiment que la boucle est bouclée, que plus rien ne sera dit sur ces personnages : c’est maintenant ou jamais ! J’ai eu une petite pointe au coeur, à chaque début de chapitre, car je savais que le suivant mettrait en avant un nouveau personnage et qu’il me fallait laisser partir le précédent.

Pour ce qui est de la trame, on est à l’instant « pendant » et j’ai envie de dire  » après ».  Il y a un chassé-croisé dans la chronologie des évènements, certains faits se déroulent quelques mois après la rencontre  de Tessa et Hardin, et d’autres bien des années plus tard.  Sans pour autant donner une sensation de coquilles-vide.

Anna a une fois de plus donner vie à ses personnages, je dirais même envie. J’avais oublié les personnages de Smith et Kimberly et cela m’a fait plaisir de les retrouver.  Il est clair qu’après un tel roman on a envie de savoir comment le personnage de Landon va évoluer, mais je reste bloqué sur celui de Molly.  JE VEUX SA STORY !

Enfin, petite parenthèse qui met un terme, à quelques effets yo-yo de mon rythme cardiaque : entre fous rires, soulèvement de sourcils, tiraillements, plaisir, espoir.  Je ferme la porte à une sacré saga qui m’a chamboulé !

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement, Mélissa pour l’envoi de ce Service-Presse

EDIG_Le-Livre-de-Poche_3771[1]

Photo

****

PhotoCouverture de After, Saison 2

After, tome 6 – Before #1 d’Anna Todd

Informations :

  • Editeur : Le Livre de Poche
  • Collection : Romance
  • Nombre de pages : 320
  • Date de publication livre : 4 janvier 2017
  • Date de publication ebook : xxx
  • Genre : NA, romance contemporaine, drame
  • Prix : 7.90€

Résumé :

Hardin tient un journal secret. Il y raconte sa vie, avant sa rencontre avec Tessa, et pendant les semaines qui vont tout changer. Un journal où les filles de sa bande, Natalie, Molly, Melissa et Steph, tiennent un rôle essentiel. Écrire permet à Hardin d’évacuer sa colère et d’analyser ses sentiments. Ce point de vue nous incitera-t-il à l’indulgence ? Car Hardin a souffert. Il a subi un traumatisme qu’un enfant ne devrait jamais vivre, sans l’amour de ses parents pour l’aider à le surmonter. La rage s’est emparée de lui et ne l’a plus quitté. Il est sombre, solitaire et ne se permet aucune émotion, hormis l’adrénaline de ses méfaits et le sexe. Il se fout de tout, surtout de lui-même. Jusqu’au jour où sa route croise celle de Tessa…

Mon avis

C’est fou comme cette série m’a manqué !

J’avais lu la série  » After », en pensant naïvement que le tome 5 était le goodbye.  Lorsque j’ai appris qu’Anna allait  nous donner la version d’Hardin, je n’en voyais pas le but, car on avait eu assez d’informations dans les derniers tomes pour comprendre son esprit mystique.  Et pourtant en grande curieuse que je suis, je me suis promise de lire les tomes à leurs sorties, le temps passant, j’avais complètement occulté cette envie qui fut vite remédier et je dois dire, que ça m’a fait du bien.  Car d’une part, j’ai une mémoire de poisson rouge et donc, j’avais oublié quelques personnages et d’un autre côté, j’ai retrouvé le plaisir que j’avais eu en lisant la saga.

Before, ne revient pas seulement sur la relation de Tessa et Hardin, de son point de vue.  Dans la 1ere partie, l’auteure nous offre le passé des personnages secondaires : Molly, Steph et  Nathalie.  Toutes ces femmes qui ont comptés et traversé la vie d’Hardin à un moment-clé.  Dans la phase pendant, on retrouve la rencontre d’Hardin et Tessa et, j’ai trouvé Hardin plus sage.  Je n’avais pas du tout cette image de celui-ci.  Il était plus mordant dans ses propos.  Bien-sûr on allait pas nous refaire tous les dialogues, mais je m’attendais à quelques crises de nerfs, arrachage de cheveux et ce fut tout autre.  J’ai trouvé Hardin, comme je l’avais laissé : calme, un peu tête brûlé.  Mais fort calme.  Tout cela m’a semblé bizarre.  Je savais que Tessa avait un petit penchant autodestructeur, à toujours venir se brûler les ailes auprès d’Hardin, mais la voir au travers du regard de celui-ci, j’avais plus l’impression que c’était elle la méchante et Hardin, le gentil petit garçon.  Comme quoi il est toujours intéressant d’avoir les deux points de vue d’une relation : on n’est jamais le bourreau, même si on fomente un plan machiavélique, c’est toujours de la faute des autres : Niar, Niark !

Les personnages.  Comme dis précédemment, on retrouve les amis d’Hardin, et bizarrement ce n’est pas Tessa qui a focalisé une grande partie de mon attention, mais Molly.  Je n’aurais pas dit non à quelques chapitres supplémentaires, sur son passé, voir son futur.  Son personnage m’avait déjà titillé dans le passé et là, je souffre d’une surchauffe de neurones ! Steph, m’avait laissé un arrière-goût et ce tome n’est pas fait pour valorisé son image.

Pour ce qui est du passé d’Hardin, on avait déjà eu un avant-goût, dans cet opus on en apprend un peu plus sur le mal qui le ronge, ses cauchemars, sa peine.  L’auteure nous donne quelques informations, mais pas assez.  J’espère que Before 2 sera plus explicite sur ce point.

Malgré ma crainte, d’avant lecture, je me suis replongée totalement dans le roman – lu en une journée -, j’ai retrouvé la plume d’Anna avec grand plaisir.  Ses personnages tantôt attachant, tantôt agaçant mais toujours mordant !

Vivement la suite …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Melissa pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "le livre de poche logo"

Photo

******

PhotoCouverture de After, Saison 2