Erika Falck & Patrick Heldström, tome 1 – La princesse des glaces de Camilla Lackberg

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 844
  • Date de publication audio : 2 août 2013
  • Genre : Policier, suspense
  • Prix : 21.50€

Résumé :

Erica Falck, trente-cinq ans, installée dans une petite ville tranquille de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre d’une amie d’enfance perdue de vue. A la conquête de la vérité, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives – rejointe par l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi – plonge dans les strates d’une petite société provinciale et de ses secrets.

Mon avis

Avant-Propos : Je ne vais pas revenir en long et large sur le faite que je n’ai pas commencé la série avec cet opus mais le T8 – no comment -, merci à l’Editeur papier d’avoir annoncé la couleur et donc, je me suis choppée un tsunami de spoiles.  Avant d’entamer ma lecture, j’ai vraiment essayer de faire abstraction de toutes les informations que j’avais emmagasiné sur tous la vie privée des personnages principaux.  Mais c’était assez dur, je dois dire …

Quelques mois après le terrible décès de ses parents, Erika est de retour à Fjalbakka pour entamer les démarches adminstratives relatives à la vente de la maison familiale, mais au même moment on retrouvera le corps inerte dans une baignoire rempli de glaçons de son amie d’enfance.  Ce qui ne devait être qu’un malheureux concours de circonstance va emmener Erika à collaborer avec la police, en la personne de son ami d’enfance Patrick pour retrouver le meurtrier.

Comme dis précédemment, j’ai vraiment tout fait pour oublier certaines informations sur la vie privée des héros, mais cela fut assez dur.  Dans cet opus, on découvre directement les personnages principaux de la saga : Erika, jeune femme de 35 ans auteur à succès, qui n’a plus du tout de goût dans ses textes et qui verra dans cette enquête un moyen de renouer avec un nouvveau genre littéraire/thématique littéraire.  Je l’ai trouvé fort taiseuse, la petite Erika et pourtant Dieu seul sait la fouine/piplette qu’elle peut être.  Patrick, ce jeune policier, aura la lourde tâche avec ses collègues de mener l’enquête.  Anna, la soeur d’Erika, je ne suis pas totalement attirée par son personnage, et son laissé-aller face à ses personnels ne me donne envie que d’une seule chose : la secouer dans tous les sens.  Sans oublier les collègues de Patrick : Martin, Melburg, Anita,…

La plus grande partie de l’histoire se déroule à Fjalbakka, petite peninsule  au Sud de la Suède, qui n’est autre que la ville d’enfance de l’auteure… pour la petite histoire.  Mais qui dit patelin, dit voisin-voyeur … On sait tout sur tout le monde, et pourtant l’enquête va mettre en exergue une vieille histoire de voisinage.

Pour ce qui est de l’histoire, j’étais dedans … Mais, pour ce qui est de l’interprétation … Elle était juste NO COMMENT !!!! Je ne savais plus qui parlait d’un homme ou d’une femme, toutes les voix se confondaient, je n’ai pas du tout accroché aux jeux de rôle, si jeux de rôle il y avait.  Il est clair que si ce roman avait été ma 1erre adaptation audio, j’aurais pu abandonner ce type de lecture.  Vraiment déçue sur ce point.

Enfin, malgré une adaptation pas au top du top, je continuerais la série, rien que voir comment les personnages vont évoluer dans leurs vies …. oui, oui je sais déjà tout ça, mais jouons le jeu, voulez-vous bien !

Photo

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s