D.I.M.I.L.Y, tome 1 – Did I mention I love You d’Estelle Maskame

Informations :

  • Éditeur : AudioLib
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de minutes : 377
  • Date de publication audio : 7 juin 2017
  • Genre : YA, romance contemporaine
  • Prix : 18.90€

Résumé :

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent… Fascinée elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

Mon avis

J’aime beaucoup ces romans qui sortent du canevas classique.  Ces romans qui vous laisse croire que vous maitrisez votre sujet et puis … QUE NENNI !!! J’avais déjà eu de très bons échos de cette trilogie, et je l’avais toujours mise en stand by sur ma – longue – PAL, mais lorsque Pauline, nous a annoncé l’adaptation audio, je n’ai pas pu me refuser ce petit plaisir.  Il faut dire aussi, que j’allais me lancer dans mon 1er roman jeunesse de l’Éditeur, j’avais besoin d’écouter, de vivre la lecture faite aux jeunes, et Astrid a bien assuré … Ma petite Julia Roberts !!!

3 ans.  3 ans qu’Eden n’a plus vu, ni eu de contact avec son père qui a refait sa vie en Californie.  Alors qu’elle va passer tout son été avec celui-ci, elle va devoir en plus co-habiter, avec cette superbe famille et les trois enfants, dont Tyler, l’aîné qui transpire le sex-appeal avec quelques relents de tristesse.  Eden, n’aura plus qu’un but : percer la coquille de ce jeune homme et découvrir pourquoi il se donne autant de mal, à être un bad boy.

Comme dis précédemment, j’aime beaucoup les romans qui sortent du rail.  Avant même de débuter, réellement ma lecture, je m’étais fait un millier de film, sur la relation qu’allait entretenir Eden et Tyler.  Et pour le coup, j’ai bien ris de ma maladresse.  Tyler est insupportable, chiant, en pleine crise d’ado.  J’ai eu envie de lui mettre quelques claques et pourtant tout cela joue avec son charme. Tout ces petits détails, le rende agréable. Comme Eden, on a envie de le secouer, mais lorsque, j’ai découvert son 1er secret –  celui qui recouvre la bombe -, j’ai été estomaquée. Je m’attendais à pas mal de choses, mais pas à une telle volonté de s’auto-détruire.  J’ai apprécié la volonté d’Eden, à vouloir le bousculer et le protéger des autres, mais surtout de lui-même.  Outre, nos héros on découvre les amis omniprésent de Tyler : Tiff, sa petite amie, Rachel, Jake, … Et encore une petite flopée de potes, mais sorry mon cerveau n’a retenu que ces noms … En faite, je n’arrive plus à mettre la main sur mon draft papier, j’y avais inscrit TOUS les prénoms des personnages.

Tiffany, n’est pas la petite amie idéale, et pour le coup je n’attendais qu’une chose que Tyler cesse cette mascarade.  Rachel, m’a bien plu, mais je reste encore – un peu – en alerte vis-à-vis de ces petites sautes d’humeur, même si je dois dire que pour le moment c’est la plus réfléchi du groupe.  Jake, le tombeur de ses dames ou l’homme au RDD – relation à durée déterminée -.  Du côté, des familles, on découvre sporadiquement la mère d’Eden.  J’espère que les tomes à venir seront plus fourni sur celle-ci.  La belle-famille d’Eden : trois demi-frères et une belle-mère.  Autant, l’auteure n’a pas trop insisté sur les jeunes frères de Tyler, autant j’ai été troublée par le personnage de la mère de Tyler.  On ressent sa fragilité, ses craintes, ses peurs, mais elle reste forte.  Le père d’Eden, est celui qui m’a le plus agacé, au moins il parlait au mieux, je me portais durant ma lecture.  Ces propos ou son silence étaient une vrai torture, je lui aurais bien mis quelques baffes.

Estelle, est un auteure sortie du droit de la hotte Wattpad.  J’ai été faire un petit tour du côté de sa bibliographie.  A 20 ans, Estelle nous propose un travail de pro.  Je n’ai pas eu l’impression de lire le roman d’une jeune demoiselle, si je n’avais pas eu cette info, je serais restée dans l’idée qu’Estelle a entre 25 et 30 ans !!! Une petite découverte qui m’a fait du bien et m’a juste donné envie de mieux connaitre cette auteure en devenir.

Bien-sûr, je garde le meilleur pour la fin … Le très bon travail d’interprétation de ma Julia Roberts … Oups Astrid Ross ! Jusqu’à présent, je ne m’étais pas trop attardé sur cette branche de l’Éditeur.  On ressent le changement de décor, les interludes musicaux sont plus funny et Astrid a très très bien joué ses différents rôles.  Mais, je signe et persiste … J’ai eu l’impression quelques fois d’entendre la voix française de Julia Roberts.  Attention, ceci n’est en rien une critique négatif, bien au contraire.  Je n’avais pas une image bien précise de la belle-mère d’Eden, mais maintenant, si !

Astrid,  a su donner de la vie aux personnages principaux :  les sales morveux, le soulard, la pleurnicheuse, le déterminé, le triste, le râleur,… Avec toutes la profondeur attendu, et ce à chaque fois.  J’espère vraiment qu’Astrid continuera à donner vie aux personnages dans les prochaines adaptations … Oui, oui je croise tout mon corps pour voir/écouter cela  !

Enfin, une très belle surprise tant du côté du roman en lui-même que du travail d’Astrid ! Vivement la suite.

img_5150

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline pour l’envoi de ce Service-Presse

audiolib[1]

Photo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s