Amours interdites de Joanna Sims et Victoria Prade

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : Hors Collection
  • Nombre de pages : 422
  • Date de publication livre : 1er septembre 2017
  • Date de publication ebook : 1er septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, romance (im)possible
  • Prix : 6.99 – 7.50€

Résumé :

Sophia a toujours su que Luke Brand finirait par venir la trouver un jour. Mais la présence du ténébreux soldat la trouble plus que de raison… Car Luke est le frère jumeau de son défunt mari – le père de son futur enfant –, et lui ressemble trait pour trait…
Karis est sous le charme de Luke Walker, de son incroyable regard vert, de son allure à la fois virile et élégante. Pourtant, même si elle brûle de céder à l’incroyable attirance qui la pousse vers lui, elle garde ses distances. Car elle n’a pas le droit de désirer Luke, encore moins de l’aimer. N’est-il pas l’ex-mari de sa sœur ?

Mon avis

Veuve, depuis quelques mois Sophia attend son 1er enfant de son défunt mari.  Tandis qu’elle attend la délivrance au ranch de sa belle-famille, Luke Brand, le jumeau de son époux en permission, va revenir en ville, mais la seule chose que Sophia ne sait pas sur son excécrable beau-frère, c’est qu’il l’aime depuis toujours.
Dans le second opus, on suit les aventures de Karis, qui a perdu sa soeur et son père lors d’un terrible drame et se retrouve à devoir veiller sur le bien-être de sa nièce.  N’ayant plus aucune ressource financière, elle se retrouve contrainte à demander l’asile à son ex-beau-frère.
Deux histoires d’amour (im)possible, chacune avec sa trame de fond, mais c’est celle de Sophia qui a vraiment retenu mon attention.  J’ai vraiment ressenti le côté amour impossible.  Quoi de plus glauque que de tomber amoureuse de son beau-frère, jumeau de son époux, seulement quelques mois après le décès de celui-ci et d’attendre le fruit de cet amour.  Et pourtant, malgré cet interdit Joanna, a su insuffler un vent de bon sens dans le discours de ses personnages.  Pas de chichis, pas de paroles moralisatrice. Non, on accepte ou on passe son chemin.  L’histoire de Karis est tout aussi bien, mais ici nous avons affaire à son ex-beau-frère et donc même si ça peut paraitre bizarre et bien ça ne m’a pas tant dérangé.  il y avait énormément de sentiments, sans oublier le combat de Karis à mettre un terme à tous ses démélés.
Enfin, Joanna et Victoria nous offre chacune leur vision de l’amour impossible, sans longueurs, tout est dit et fait correctement, avec  tendresse, sans trop de crise de larmes et beaucoup d’affection.
Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie et Romy pour l’envoi de ce Service-Presse
Photo
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s