Clash, tome 3 – Passion dévorante de Jay Crownover

THE (1).jpg

unnamed

Ô ouiiiiiiiii, j’ai pris du plaisir avec Dash(ell) Churchill et beau-papa aka le sosie de Shemar Moore.  Oui je le confesse, c’est la seule information – importante – que mon cerveau a retenu de cette lecture.

Bon ! OK ! Je blague, mais il était important pour moi de soulever ce point qui m’a grave fait beuger durant ma lecture.  Je ne savais plus ou j’étais dans mon lit où bien blottie dans des songes pas très catholiques.  Mais pour en revenir à cette lecture.  A cette simple romance, qui m’a permis de retrouver au travers de ouï-dire les anciennes stars de la série.  Que de souvenir, de temps passé et pourtant le plaisir lui est toujours bien là.

Alors qu’elle attend toujours le Grand Amour, Dixie tente sa chance sur les sites de rencontre.  Après quelques déceptions, elle préfère abandonner.  Au même moment Church, va apprendre qu’Elma Mae, sa mamie a été victime d’un petit accident ce qui va l’obliger après 10 ans d’absence à retourner sur la terre de ces racines, Lowry.  Mais pas sans Dixie, celle pour qui son coeur bat, celle pour qui il reste encore à Denver.

Même si je m’attendais surtout à suivre un road trip tout au long de la trame, de voir l’évolution de leur relation, découvrir un peu plus nos héros.  Ce qui m’aura surtout marqué durant ma lecture est le sujet sous-jacent traité par Jay : le racisme.  On est dans le Sud profond des USA.  J’ai été faire quelques recherches sur internet et lorsque j’ai vu le nombre d’habitants de Lowry, je suis tombée sur mon séant.  Certes, on n’entre pas trop dans les détails, mais le peu m’a permis d’imaginer l’enfance de Church, la vie de son père.  Les combats auxquels ils ont dû chacun faire face.  L’histoire d’amour de ses parents.  Bref, j’ai larmouché et ragé !

Pour ce qui est de la story entre Church et Dixie, je l’ai trouvé too much,  la mise en avant de ce couple mixte est inédit, beau.  Mon palpitant a vibré avec eux.  Bien-sûr on a droit à un peu d’action.  Que serait une romance sans sa partie suspense, et port de l’armure du preux chevalier.

En bref, un bon petit clash bien addictif, qui m’a laissé toute guimauve ! Vivement juillet pour le 4ème opus 🙂

 

unnamed

Je la voulais parce qu’elle était Dixie, et que sa lumière illuminait l’obscurité qui m’entourait depuis si longtemps, mais je savais de toutes mes fibres de mon être que je ne la méritais pas.  Si je voulais ce qu’il y avait de mieux pour elle, je ne devais pas nous laisser croire une seule seconde que je pourrais la garder.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

51kshUJmXaL[1].jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s