Dollars, tome 3 – Hundreds de Pepper Winters

Espace réservé au texte (12).jpg

espace réservé au texte (1)

Notre histoire, avant même qu’elle ait commencé, était vouée à un tragique échec.

J’avais énormément de crainte avant de me lancer dans cette lecture, et mon instinct a dit vrai. J’ai trouvé ce « end », très long, que cela soit dans la romance ou dans l’histoire à proprement parlé.

Même si Pimlico n’est plus la victime de Maitre A, elle se découvre auprès de son nouveau geôlier Elder. Bien qu’ayant une certaine liberté de mouvement et de pensée, Pim ne peut se faire à l’idée d’obtenir la totale maîtrise de sa vie qu’à une condition : prendre de force ce qui appartient à autrui. En bref, je n’ai pas compris comment Elder a pu demander à une ancienne victime de devenir elle-même une mauvaise fille ! Détrousser autrui, ne va pas l’aider à récupérer ce qu’elle a perdu, encore moins l’aider à panser ses blessures. Donc autant vous dire que les personnages qui étaient au bord du  » je perds l’attention de la lectrice » m’ont totalement perdu, mais j’ai tenu le coup car je voulais vraiment voir comment Pepper allait redonner vie à la partie romance de son histoire. Et une fois encore, tout cela a pris du temps, vraiment.

J’ai donc profité de ces petits moments pour en apprendre un peu plus sur Elder, sa vie, son passé et bizarrement tout cela ne m’a pas ému. J’ai eu cette sensation de vouloir donner une excuse à Elder sur ses agissements. Je n’ai même pas eu envie de secouer Pim, qui ne profitait pas de la moindre faille pour s’enfuir, nous étions les nouvelles captives en quête du « end ».

Même s’il était clair que je ne retrouverais pas le plaisir du premier opus, j’étais en quête de l’extase, d’une vraie évolution et celle-ci n’est pas venue au point nommé, j’étais déjà à mille lieux de ma lecture.  Beaucoup trop loin pour revenir et profiter du moment, donc j’ai attendu la fin et suis restée avec une sensation de non-fin, d’un manque pas du tout comblé.

En bref, saga qui avait très bien commencé mais qui s’est trop étirée et m’a fait dévier de ma lecture et de mon plaisir.

espace réservé au texte (2)

Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire, chaque fois que je le regardais, que sous ces apparences d’homme d’affaires toujours superbement habillé de son jean sans pli et son impeccable tee-shirt noir se cachait un homme rejeté par ceux qu’il aimait.

 

Les non-dits, les secrets, les concessions – ce redoutable besoin qui échappait inexorablement à notre contrôle : nous étions aux antipodes l’un de l’autre sur ces questions. Lui ne pouvait s’ouvrir à moi par peur de sombrer dans la folie, tandis que je ne pouvais m’ouvrir à lui car je ne savais tout simplement pas comment être cette femme désireuse de sentir les caresses d’un homme sans se mettre automatiquement à hurler et à mourir d’angoisse.

Pimlico

Ils voulaient ma mort pour me punir d’avoir quitté leur clan et je voulais leur destruction pour avoir assassiné deux personnes que j’aimais. Cette traque effrénée se terminerait avec leur mort ou la mienne – selon qui trouverait l’autre en premier.

Elder

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stephanie pour l’envoi de ce Service-Presse

milady-romance[1]

3469900_orig[1]

******

Alexa Hudson (12)

Espace réservé au texte (11)

Publicités

Une réflexion sur “Dollars, tome 3 – Hundreds de Pepper Winters

  1. Pingback: ** #BilanDuMois – Récap février ** |

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s