Un été givré de Siobhan Vivian

Espace réservé au texte

espace réservé au texte (1)

Faute de givres, on mange des merles.

C’est frais, c’est bon et totalement rafraîchissant !

Je ne suis pas une adepte de romans jeunesse et c’est toujours de manière craintive que je me lance dans ce type de lecture, vais-je m’y retrouver, apprécier, retrouver un brin de jeunesse, blabla…  Avec cette lecture, je n’ai pas spécialement retrouvé ma jeunesse car la volonté de fer de la part de nos héroïnes m’a fait oublié leur jeune âge !

Sand Lake Ledger.  Bien qu’étant en vacances, pour Amelia et Cate, c’est la course au stand du Mead Creamery géré par Molly, ou elles bossent d’arrache-pied pour offrir les meilleurs glaces du coin jusqu’au jour ou Molly les quitte, craignant la perte de leur emploi estival,  leurs prières seront écoutées sous les traits du nouveau gérant Grady Meade, le petit-neveu de cette dernière.

Je suis directement rentrée dans l’histoire les personnages sont captivants, bien que jeunes, ils sont fourbis d’une grande maturité.  Amelia, cette jeune demoiselle qui va tenir tête à son nouveau responsable et plus que tout elle va se battre pour obtenir la saveur du moment.  Cate, son amie et collègue est tout aussi fiable que celle-ci, même si à quelques moments ces prises de paroles m’ont fait levé les yeux au ciel, sauf lorsqu’elle tenait tête à Grady.  Grady pour sa part, aurait pu être le bad boss et je l’ai directement pris en affection, même si je craignais un rien qu’il abuse de son statut de boss.  Autre personnage bien présente durant la trame, la jolie Molly au travers de son journal intime.

Second roman de l’auteur, nouveau registre et une histoire tout aussi bien construite, pétillante et rafraîchissante.

Pour conclure, un roman a transporté dans sa valise cet été !

espace réservé au texte (2)

Je ne te dis de ne pas l’aider à trouver les recettes.  Rappelle-toi simplement que tu ne lui dois rien.  C’est à lui de résoudre ce problème, en fin de compte.  Ne te laisse pas utiliser.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

20100628104007!michellafon[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s