Sin City Brotherhood, tome 2 – Rivalités et séduction de J. Margot Critch

Espace réservé au texte (3).jpg

espace réservé au texte (1)

– C’est de la folie, chuchota-t-elle.

Après le monde de l’immobilier, place à la politique !

Tandis que l’ancien maire, quitte la politique Rafael Martinez aka Rafe qui n’avait jamais caché son ambition de prendre la tête de la ville, va se retrouver en passe d’armes avec  Jessica, une native de Las Vegas qui elle aussi, souhaite apporter un vent nouveau à la ville du jeux.  Mais pour atteindre le trône, Rafe et Jessica vont devoir ressortir de vieux dossiers sur leur concurrent et bien que détenant la clé à la victoire, Rafe va jouer un tout autre jeu avec Jessica.

Je l’avoue car si je ne le fais pas, je ne vais pas m’en remettre.  N’ayant pas fait très attention, j’ai commencé la série avec cette lecture, donc imaginez-vous ma surprise, lorsque j’ai ouvert le T 1 – que je pensais être le T2 – et de découvrir des personnages connus de faire quelques recherches, car j’étais sûr d’être dans le bon et de me rendre compte que j’étais dans TOUT sauf dans le bon ! Heureusement pour moi, cette erreur n’a nullement divulgâché la trame du T1 : OUF !  Mais j’aurais pu me rendre compte qu’il y a avait un stuut avec Becca et Brett … Mémoire de poisson rouge !

Comme pour le précédent opus, on retrouve tous les Brotherhood, un rien plus à cran car à travers la victoire de Rafe, c’est aussi la victoire sur leur projet de main mise sur la ville Sin City. J’ai directement apprécié le personnage de Jessica, cette jeune femme en quête de pouvoir et qui va devoir se battre et se faire respecter dans son rôle de femme.  J’ai été fortement agacée du regard cliché à l’égard de son secret et de la polémique qui s’en suivi : société patriarcale.  Heureusement tout cela ne s’est pas étiré en longueur et Jess a su maîtriser les petites âmes, mais proute c’est agaçant.  Du côté de Rafe, ça été une autre paire de manche, je me suis gardée un droit de réserver sur celui-ci car il pouvait à tout moment jouer sa carte et cela m’a un peu mise à cran à son égard.  Pour ce qui est de la passion, je ne dirais pas que j’ai eu quelques coups de chaud, mais tout cela est bien intense.  Pas d’excès, juste ce qu’il faut pour prendre son plaisir.

Margot, nous offre un petit combat de territoire entre Jess et Rafe, un rien de suspense et de pression.

En bref,  une petite romance agréable sur fond de prise de pouvoir politique !

espace réservé au texte (2)

– Je regrette la façon dont notre relation a commencé.  Mais si tu crois que je t’ai séduite volontairement pour te manipuler, tu te trompes.  Je suis incapable de te résister quand nous sommes ensemble.  Mais je regrette rien de ce qui s’est passé.  Absolument rien.  C’était fabuleux.

– C’était fabuleux, oui, répéta-t-elle tristement.  Mais maintenant tu devrais partir.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

****

Espace réservé au texte (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s