Petites confidences et grandes confession à Martha’s Vingard de Sarah Morgan

Espace réservé au texte (2)

espace réservé au texte (1)

– C’est bon, t’inquiète, je ne dirais rien.  Je te couvre puisque tu es ma soeur.   » On est soeurs, à la vie, à la mort ».  C’est notre pacte.

Et bien pour une surprise, ce roman est clairement une belle surprise m’étant habituée aux romances de l’auteure, ce opus sort complètement du lot, car il ne vise pas le « happy end amoureux », mais plus la vie et les secrets de famille avec nos héroïnes : Nancy, Lauren, Jenna et la fille de Lauren,  Mackenzie aka Mack.

Dans la première partie de cet opus, on suit les vies parallèles de soeurs   . D’un côté Lauren, mariée et mère de famille, vivant sa petite vie tranquille à Londres.  De l’autre on suit le combat de Jenna, cette jeune femme en couple qui n’a qu’un souhait : fonder une famille.  Mais lorsque le drame s’abat sur la petite vie tranquille de Lauren, elle retourne auprès de sa famille.

Comme dis précédemment, cette lecture est très loin de la romance classique à laquelle j’étais habituée.  Il était agréable de voir Lauren, Jenna et leur mère Nancy évoluer ensemble, mettre des mots sur les blessures du passé et permettre à Mack d’avancer son deuil.  Sarah fait évoluer ses héroïnes au fil des pages, Lauren est un bon personnage, cette jeune mère à la vie si parfaite, va voir son monde s’écrouler comme un château de carte, pas de fausse note mais je me suis directement attachée à Jenna, son combat m’a touché – directement -, sans oublier l’épaule amicale qu’elle est.  Mack est littéralement la combattante du roman, cette jeune ado m’a fait quelques petits pincement au bidou mais il était bon de la voir éclore auprès de sa famille.  Enfin, la matriarche, Nancy.

Pour conclure, très belle histoire de secret de famille, qui entre dans un tout autre registre et qui reste malgré tout un très bon moment.

espace réservé au texte (2)

– Tu peux parler ouvertement devant Mack, maman.

Cette dernière n’eut pas l’air très convaincue.

– Je ne suis pas certaines qu’il soit approprié de …

Lauren l’interrompit presque sèchement :

– Maman, pendant des années nous  nous sommes enfermées toutes les trois dans un même fonctionnement : ne rien dire, faire semblant, cultiver l’art du secret.  Et où cela nous a-t-il menés?  A partir de maintenant, on dit les choses ouvertement et on essaie de trouver des solutions ensemble.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s