Relations publiques, rapports privés, tome 2 – Mon envie et folie de Tawna Feske

Chronique.jpg

espace réservé au texte (1)

Place au second opus avec Myriam Ashley et Jason Sanders.

Tandis qu’Holly file le parfait amour avec Ben, Myriam et elle vont devoir retravailler l’image de leur nouveau client, Urban trax, spécialisé dans le matériel de sport.  Forte de son projet, Myriam est très loin de se douter que le nouveau PDG qu’elle va devoir conquérir n’est autre que son nouveau voisin hipster, Jason Sanders qui lui a brûlé quelques neurones.

Étant encore dans le bain de ma précédente lecture, je suis rentrée directement dans la romance de J&M, qui soit dis en passant commence par une présentation intégrale de Jason dans son plus bel appareil – merci Phuzzie -.

Tout comme Holly, Myriam va devoir jongler entre relation professionnelle et privé avec son beau voisin, qui endosse pour la première fois le rôle de PDG et qui n’a aucun bagage sur le sujet.  J’ai directement accroché au personnage de Jason, outre sa barbe, il est marrant, aimant et plus que tout il est le grand frère idéal pour sa soeur, Ellie et le tonton-papa idéal pour son neveu, Henry.  J’étais avide de découvrir le personnage de Myriam, découvrir qui se cachait derrière ce rôle de femme d’affaire.  Et je n’ai pas été déçue, bien au contraire.  On retrouve bien entendu Holly et on prend des nouvelles de Ben.

Ma lecture fut fort brève, le roman a été lu en trois heure ! Oui, un vrai défilé de pages et un immense plaisir.  Hâte de découvrir les nouveaux personnages, car bien que m’attendant à découvrir celui de Myriam, le troisième opus sera une totale surprise… Même si j’ai ma petite idée sur l’héroïne.

Pour conclure, une romance-profesionnelle fort plaisante, avec des personnages attachants qui n’ont pas peur de faire un peu de spéléologie !

#Alire

espace réservé au texte (2)

– Je ne sais pas ce qu’est la spéléologie, mais à moins qu’il ne s’agisse d’un cocktail, d’une position sexuelle ou d’un créateur de mode, je ne suis pas intéressée.

Il pencha la tête sur le côté.

– Donc vous seriez intéressé si la spéléologie était un acte sexuel ?

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Élodie pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

****

Chronique(11)