Madame Pylinska et le secret de Chopin de Eric-Emmanuel Schmitt

Alexa Hudson (3).jpg

unnamed

Si vous suivez le blog depuis sa création, et si je me targue d’être ouverte d’esprit il est clair que mon genre littéraire reste lui, bien assez classique : en bref je ne lis que des histoires d’amour ; Lorsque Gilles Paris, m’a envoyé ce roman-surprise, j’ai été fortement surprise et assez craintif car même si je lis du Anna Todd, je sais qui est E-E Schmitt et ce qu’il a apporté à la littérature francophone.  J’étais donc plus que craintif d’apporter une petite contribution dans la possible appréciation au non du roman.  De ne pas apprécier et de me faire lyncher ou d’apprécier et de ne pas trouver les bons mots.

Oui, oui j’ai eu droit à un bon coup de pression de mon cher Partenaire : Merciiiiiiiiii !!!!!

Si je ne dois retenir qu’une chose de cette lecture : Biographie or not ?

Dans cet ouvrage on suit le parcours musical d’Eric-Emmanuel Schmitt et son amour pour le pianiste Chopin.

Comme dis précédemment, je ne vais pas trop m’avancer car même si j’ai passé un bon moment avec E-E, la philosophie qu’il en retire, la sagesse puisse dans chaque note.  Je ne me suis pas sentie à mon aise durant ma lecture, cette lecture était vraiment une petite parenthèse, une découverte, une petite saveur mais sans plus.  Je n’ai pas plané et ne suis nullement sortie de cette lecture transcendée.  Cependant ce qui m’a plu, c’est la beauté qu’il a mis sur chaque mot, sur chaque action de son personnage.

En bref, même si ce type de lecture ne fait pas partie des romans qui stagne sur ma PAL, j’ai passé un bon moment.

unnamed

Bach propose des crayonnages qu’on peut ensuite colorier.  Pas Chopin.  En fait, sa technique tient de l’aquarelle.  Tout se fond de façon unique, et le flou des contours harmoniques s’apparente aux eaux qui mêlent leurs teintes.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Gilles Paris pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Mores, Episode 2 – Expiation de G.A O’Neill

THE.jpg

unnamed

Une suite à la hauteur de son prédecesseur ! J’étais tellement contente de (re)trouver Anthony.  On découvre encore un peu plus l’homme.  Ou en tout cas la pointe de l’iceberg Anthony !

Tandis que l’ancienne équipe de Charly travaille sur un nouveau dossier, Anthony ne peut s’empêcher de penser à son ancienne collègue et amie, Charly partie au bout du monde avec son crush du moment, Thaon.  Jusqu’au jour au Charly ne donnera plus signe de vie, Anthony sent qu’il est arrivé quelque chose à son amie, et la seule manière de l’aider et de réouvrir le dossier Morès.

Le personnage d’Anthony, avait plus que titilé mon attention dans le 1er épisode et j’ai été ravie de le voir au 1er plan.  Non, je vous assure je ne le savais pas, je n’avais pas lu le résumé.  Certes, Anthony tient la vedette mais oups ce n’est pas son personnage qui m’a marqué mais celui de Paul, son collègue. Ouiiii, j’ai honte, mais c’est de la faute de G.A c’est elle qui balance du lourd et puis pouf plus rien ! On retrouve des anciens personnages, dont Camille et Livremond.

La trame, tourne principalement sur la disparition de Charly et sur l’enquête autour de Morès.  le chassé-croisé entre les deux enquêtes est très bien ficelé, un peu long car j’avais vraiment envie de les voir fusionner.  Mais dans l’ensemble on a juste ce qu’il faut de suspense.

G.A nous offre un second opus transitoire et qui mérite son 3ème épisode … AU PLUS VITE !!!!!

unnamed

Désir, caprice, volonté.  Anthony prononça à haute voix ces trois mots qui formaient le sens premier de mos, moris.  En fin de compte, tout se confondait.  Le désir ou caprice des uns se retournait contre eu pour devenir la volonté d’un seul.  Les moeurs soi-disant libres n’étaient au fond qu’un savant moyen de manipulation.

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Soisic Belin pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

THE

Mores, tome 1 – Genèse de G.A O’Neill

THE.jpg

unnamed

Une très très belle surprise venu de nulle part.  G.A m’a donné des frissons avec sa romance mélangeant parfaitement l’érotisme et le suspense.

Charlotte Saint-Fulgent dit Charly est une jeune femme active, avec une carrière dans la police qui lui plait.  Malgré ses origines de bonne famille, Charly a tout fait pour camoufler cette identité, comme elle dissimule son addiction pour le sexe. Jusqu’au jour, ou son addiction va se combiner à une enquête en cours, dans laquelle Charly est directement impliquée.

Comme dis précédemment, G.A a très bien dosé l’érotisme et l’enquête policière.  Je vous avouerais que j’avais une petite crainte face au personnage de Charly.  Je craignais d’avoir affaire au cliché de la femme-flic, teigneuse, agressive, imbuvable… En mode j’évolue dans un monde d’homme et donc j’aboie deux fois plus.  Un excès dans les actes. Que nenni, son personnage est très bon en tant qu’inspecteur et nous présente juste ce qu’il faut dans son plaisir en tant que femme.  Cette facette n’est pas du tout caché, mais j’attends encore de voir, car j’ai eu l’impression qu’on nous a présenté que la pointe de l’iceberg.

On découvre un pan de la famille de Charly, entre autre son cousin, Henry – SpinOff, G.A !!! -, et ses collègues de travail : le commissaire Buisson et Anthony. J’espère vraiment voir ce personnage évoluer et sortir de sa coquille * regard coquin*. Sans oublier Livremond l’ange gardien ou de la mort de Charly.

Pour ce qui est de l’enquête.  Charly va devoir retrouver l’assassin de Visconditi, le président de l’Assemblée Nationale, avec qui elle a passé une petite nuit de débauche au Mores.  Autant vous dire que Charly est dans de très beau drap !

En bref, un 1er épisode riche en rebondissement ! A découvrir !

unnamed

Elle verrouilla la porte de la chambre et se rallongea.  Elle ouvrit son pantalon, glissa une main dans sa culotte avant de lâcher un soupir.  La pression quittait son corps petit à petit.  Elle pouvait penser uniquement à son plaisir, rien d’autre ne parviendrait à troubler ses pensées. 

Absolument rien.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Soisic Belin pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Le voisin de Lola Doinelle

Informations :

  • Editeur : Albin Michel
  • Collection  : MA Next Romance
  • Nombre de pages : 122
  • Date de publication livre : 3 juillet 2017
  • Date de publication ebook : 13 juin 2017
  • Genre : Romance, nouvelle
  • Prix : 5.99 – 11.50€

Résumé :

Elle retourne chez ses parents le temps d’un été. Tandis qu’elle s’apprête à passer des vacances ennuyeuses, sa rencontre avec le voisin va bouleverser sa vie. Ce qu’elle prend au début pour un simple jeu de séduction avec un homme divorcé prendra au fil des semaines la forme d’une passion vertigineuse.

Mon avis

Lorsque l’Editeur m’a contacté pour un tout autre sujet et m’a proposé entre deux mails l’envoi de ce roman, qui est en faite une nouvelle, je n’ai pas hésité.  J’avais déjà eu quelques échos sur la nouvelle collection de l’Editeur, et je voulais découvrir ce nouveau registre.  A l’heure ou la romance mettant en scène de jeunes adultes – NA – ou bien des adultes HOT HOT, de partout, je voulais voir si on allait suivre le même caneva ou bien proposé quelque chose de neuf.  Il est clair que ce n’est pas avec cette simple nouvelle que je pourrais juger du contenu de la collection, mais toujours est-il que la petite parenthèse de Elle dans sa maison d’enfance avec son Voisin était un interlude, fort agréable.

Etant donné qu’il s’agit d’une nouvelle, on n’a pas le temps de trainer en longueur. Elle est de retour dans la maison de son enfance, auprès de ce cher Voisin, envoyé par ses parents pour la cueillir à sa descente de train.  Quelques  petits échanges, une nuit torride et une nouvelle vision sur cet homme au trait si austère, limite funèbre.

Lola, m’a fait du bien, j’ai apprécié chaque moment avec Elle et le Voisin.  C’était court et bon.  Simple, bien écrit, avec juste ce qu’il faut de tension dans la relation de nos tourtereaux.

En bref, un petit plaisir.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Constance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo