Flirt & Food, tome 1 – Piquantes retrouvailles de Tif Marcelo

Espace réservé au texte (7).jpg

espace réservé au texte (1)

L’histoire est mignonnette, à lire en timebreak. Pas de grande envolé un simple bon moment culinaire avec Andrew Bautista et Camille Marino aka Drew et Cami pour les intimes.

La trame est assez classique, deux anciens amis d’enfance ayant eu une brève relation vont se retrouver, au bout de quelques années. Etant en permission, Drew ne peut se projeter dans le futur et cela ne l’empêchera pas de retenter sa chance avec Cami qui bien que connaissant le caractère CDD de la relation va se consacrer à la relation. Ce tableau bien qu’idyllique va être entaché par le secret par omission de Drew à l’égard de Cami.

Outre le côté relationnel de nos héros, on suit de manière un peu plus poussé la vie professionnelle de Cami, en tant que gérante d’un fooodtruck, sans omettre sa vie de famille – une petite mention à sa vie chez sa nonna -, sa soeur, Alissa et ses nombreux déboires financiers. Du côté de Drew, ce retour au pays à des relents de tentative de renouage avec papa cuisto au projet prédéfini pour son fiston. Je ne suis pas spécialement tombée en amour pour ce couple agréable, pas d’étincelle. Jasmine Pastel aka Jaz, la BFF et collègue de Cami m’a un rien plus captivé que celle-ci.

Comme dis précédemment, je ne suis pas tombée en amour pour nos héros, mais cela ne m’a pas empêché de découvrir une auteure accro au bon plat .. Merci pour ces petits plats en fin de lecture … A testé !

Pour conclure petite romance sur fond de petits de petits plats qui mérite d’être un rien plus développé.

Affaire à suivre…

espace réservé au texte (2)

Sa poigne est ferme, et je me réjouis de la perspective d’être à quelqu’un, de lui appartenir, ne serait-ce qu’à cet instant.

— Est-ce que tu veux bien ? s’inquiète-t-il.

— Oui, confirmé-je d’une voix qui déraille dans les aigus.

— Cami, nous ne sommes pas obligés de…

— Je… je sais. Je me mords la lèvre, me remémorant nos tout premiers pelotages. Il s’était montré si patient. Je ne savais jamais jusqu’où je souhaitais aller jusqu’à ce que j’atteigne ma limite.

— C’est toujours moi, me rassure-t-il avec un sourire. Alors les mêmes règles qu’autrefois s’appliquent. Tu dis quand c’est trop, et j’arrête.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Publicités

The Ivy Chronicles, tome 3 – Délices de Sophie Jordan

Espace réservé au texte (5).jpg

espace réservé au texte (1)

AAMMMOOOUUURRRRRRRR ! L’opus de Georgia est celui que j’attendais depuis le début donc autant vous dire que j’ai fait un triple saut périlleux quand j’ai lu que le héros du jour n’est autre que Logan, le jeune frère de Reece – le petit ami de Pepper -, qui apparaît brièvement dans les précédentes lectures.

Alors qu’elle se remet tout doucement de sa rupture après quatre ans de relation.  Georgia va entamer u nouveau chapitre dans sa vie et le premier acte sera de s’émanciper et se prouver à elle-même qu’elle n’est nullement la fille ennuyeuse décrite par son ex et pour cela, rien de mieux qu’une petite nuit de débauche aux soirées interdites organisée par l’un des étudiants du campus, mais avant même de passer le cap du baptême, le projet de Georgia va être tué dans l’oeuf par Logan qui va s’avérer être un très bon prof pour les grandes découvertes !

La trame.  On rentre directement dans le vif du sujet, après une rencontre embarrassante et un baiser troublant, Georgia va avoir à l’égard de son beau-frère par amitié des sentiments troubles, mais plus que tout Georgia va devoir se battre face à la  » différence » d’âge entre eux – euuuhhhhh il ne faut pas déconner ce n’est plus du tout un gamin -.  Je n’oserais pas dire que les personnages évolues, car la gifle va surtout se faire du côté de Georgia qui en plus de ses sentiments, doit se battre contre une emprise maternelle sur sa vie.

L’histoire est bien ficelée, je me suis un peu plus attachée aux personnages, surtout qu’on les quitte sans vraiment les quitter – Samantha ?????? -.  Le plaisir est omniprésent, mon nid de papillons a pas mal travailler durant la lecture.  Sophie  m’a encore offert un très bon moment de lecture.

Pour conclure, une plume captivante, un couple inattendu, une romance tout en douceur = plaisir diffus !

espace réservé au texte (2)

– Qu’est-ce que tu fais ? murmurai-je.

– J’écris mon nom.

Je distinguai alors le tracé des lettres.  Son nom écrit sur ma peau.  L-O-G-A-N.  Comme s’il venait de poser son empreinte sur moi, qu’il me revendiquait.  Et ça collait avec ce que je ressentais à ce moment précis.

espace réservé au texte (3)

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

****

Espace réservé au texte (3)Espace réservé au texte (2)

Briar University, tome – The Chase de Elle Kennedy

Espace réservé au texte (2)

espace réservé au texte (1)

Back To School !

Après avoir mis en avant les joueurs de hockey sur glace, place aux filles et c’est la soeur Di Laurentis qui ouvre le bal !

Attention spoiles — si vous n’avez pas lu la série Off Campus, il est clair que votre bond sera moins haut que le mien et que vous risquez d’être un peu dépaysé mais étant donné que cette série met en avant de nouveaux personnages du côté des filles – ouaaiiiisssss car les joueurs sont eu connus assez brièvement de la précédente série – et bien vous ne risquez rien en vous aventurant dans cette chronique.

Alors qu’elle vient d’être renvoyée de son université, Summer Di Laurentis débarque à la Briar University pour entamer une nouvelle année, mais sitôt arrivée elle va devoir subir une nouvelle déconfiture par la sororité Kappa Beta Nude du campus. N’ayant aucun point de chute, Summer va se retrouver grâce à son grand frère, Dean, à intégrer la colocation de Hunter, Mike et Colin, trois des joueurs de hockey sur glace du campus. Bien qu’étant son dernier recours pour commencer correctement son année, Summer ne peut jurer de rien du côté de ses sentiments à l’égard du geek du groupe : Colin Fitzergald.

Bien que mettant projeté dans une prépa lecture, je suis revenue dans la série comme si je l’avais quitté hier et pourtant dieu sait que j’ai une mémoire de poisson rouge. Quel plaisir de retrouver les jeunes joueurs : Mike Hollis, Hunter Davenport et Colin Fitzegarld et accessoirement les colocs de Summer et de découvrir la face féminine du clan di Laurentis qui est l’exact opposé de son frère, Dean aka Dicky. Summer est fraîche, franche, adorable et plus que tout c’est une battante son petit handicap l’a rend attachante et un rien unique. J’ai vraiment apprécié cet aspect de sa personnalité. De l’autre côté nous avons le héros taciturne, un geek sans trop entrer dans les clichés du gars enfermé chez lui avec sa console de jeu, oui bon il a crée son petit jeu mais il n’empêche qu’il n’est pas redondant ni lourd, il est juste à point et à croquer !!!

Le plaisir ayant joué un rôle clé durant ma lecture, j’ai dévoré le tome en moins d’un jour. Bien que les héros de « Off Campus » font quelques apparitions, mon attention a surtout été attiré par Brenna, la fille de l’entraîneur et Mike ⇒ un bon jeu de joute verbale à venir… Affaire à suivre.

Elle nous offre avec cette suite un petit bonbon acidulé qui explose au bon moment dans les synapses. Une dégustation sportive du début à la fin qui plaira aux lectrices de la première heure et pour les autres .. Laissez-vous tenter !

Et le long mot de la fin…

Je songe au fait que je suis une adepte du girl power. Malheureusement, nous vivons dans une société où l’on apprend davantage aux femmes à se crêper le chignon qu’à s’entraider. C’est totalement absurde. Nous devons nous aider les unes les autres en vue de notre émancipation, et pour apprendre aux générations futures combien il est important de rester soudées. Il fut un temps où nous avions des objectifs et un ennemi communs. Nous luttions pour le droit de vote et faisions brûler nos soutiens-gorge. De nos jours, nous passons trop de temps à nous moquer du corps des autres sur les réseaux sociaux ou encore à n’accuser que la maîtresse d’un homme qui nous trompe. Je ne suis pas une féministe radicale. Je ne considère pas les hommes comme des démons qu’il faudrait éliminer de notre société. Je pense que les hommes sont indispensables à notre monde. Leurs bites sont fantastiques, reconnaissons-le.

Ce serait simplement plus agréable si les femmes redevenaient un peu plus solidaires entre elles, comme au bon vieux temps.

espace réservé au texte (2)

– Pourquoi tu ne voulais rien faire avec moi ?

– Parce que tu me rends fou, Summer. Ça m’épuise de te désirer, d’être avec toi. (Il lève les bras en l’air avant de glisser ses mains dans ses cheveux.) Je suis quelqu’un d’introverti. Alors que tu es la définition même de la mondanité. C’est épuisant.

Ce serait simplement plus agréable si les femmes redevenaient un peu plus solidaires entre elles, comme au bon vieux temps.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Un été givré de Siobhan Vivian

Espace réservé au texte

espace réservé au texte (1)

Faute de givres, on mange des merles.

C’est frais, c’est bon et totalement rafraîchissant !

Je ne suis pas une adepte de romans jeunesse et c’est toujours de manière craintive que je me lance dans ce type de lecture, vais-je m’y retrouver, apprécier, retrouver un brin de jeunesse, blabla…  Avec cette lecture, je n’ai pas spécialement retrouvé ma jeunesse car la volonté de fer de la part de nos héroïnes m’a fait oublié leur jeune âge !

Sand Lake Ledger.  Bien qu’étant en vacances, pour Amelia et Cate, c’est la course au stand du Mead Creamery géré par Molly, ou elles bossent d’arrache-pied pour offrir les meilleurs glaces du coin jusqu’au jour ou Molly les quitte, craignant la perte de leur emploi estival,  leurs prières seront écoutées sous les traits du nouveau gérant Grady Meade, le petit-neveu de cette dernière.

Je suis directement rentrée dans l’histoire les personnages sont captivants, bien que jeunes, ils sont fourbis d’une grande maturité.  Amelia, cette jeune demoiselle qui va tenir tête à son nouveau responsable et plus que tout elle va se battre pour obtenir la saveur du moment.  Cate, son amie et collègue est tout aussi fiable que celle-ci, même si à quelques moments ces prises de paroles m’ont fait levé les yeux au ciel, sauf lorsqu’elle tenait tête à Grady.  Grady pour sa part, aurait pu être le bad boss et je l’ai directement pris en affection, même si je craignais un rien qu’il abuse de son statut de boss.  Autre personnage bien présente durant la trame, la jolie Molly au travers de son journal intime.

Second roman de l’auteur, nouveau registre et une histoire tout aussi bien construite, pétillante et rafraîchissante.

Pour conclure, un roman a transporté dans sa valise cet été !

espace réservé au texte (2)

Je ne te dis de ne pas l’aider à trouver les recettes.  Rappelle-toi simplement que tu ne lui dois rien.  C’est à lui de résoudre ce problème, en fin de compte.  Ne te laisse pas utiliser.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

20100628104007!michellafon[1]

3469900_orig[1]

Et puis quoi encore ! La proposition de Mariana Zapata

Espace réservé au texte (3).jpg

espace réservé au texte (1)

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Vanessa Mazur aka Vanny ou Van a toujours été au service d’Aiden Graves aka le Mur de Winipeg, grande star du ballon oval.  Bien qu’étant avenant avec ses fans, Aiden est un homme tellement taciturne et froid que Vanessa ne soit pas sur que cet homme est un réel attrait pour le contact humain.  Il lui faudra attendre son départ, pour entrevoir un zeste d’humanité dans les traits de son ancien employeur.  Mais lorsque celui-ci va revenir la chercher ce n’est nullement pour son beau sourire mais pour conclure un accord qui va les lier pour le meilleur et pour le pire !

Je ne connaissais l’auteure que via des bruits de blogs et après ce premier test, je comprends mieux cet engouement et cet attachement à l’encontre de celle-ci.  Tout m’a plu dans l’histoire. Tout d’abord les personnages.  Vanessa est une jeune étudiante qui bosse comme dame à tout faire pour Aiden, une grande star du ballon oval et quand j’écris à tout faire c’est TOUT sans la partie charnelle de ce côté-là je vous rassure, il n’y a aucun quiproquo et mélange.  Son personnage m’a directement plu, elle est douce et ne manque pas de répondant, j’ai été un peu frustrée face au remarque de son boss à son égard, j’ai eu envie de la câliner.  Elle est fidèle et loyale et ne perd pas de vu ces objectifs.  Du côté de notre héros, j’ai bien cru mourir d’hypothermie tellement Aiden est insensible, distant, froid.  Je ne dirais pas que j’avais peur de lire ses passages ou qu’il m’a mise mal à l’aise mais son côté « no-contact » transpirait bien dans chaque paragraphe.  On découvre aussi le personnage exécrable du manager d’Aiden et son coloc, Zac.

En ce qui concerne la trame, dans la première partie on découvre les héros, le taff d’assistante personnalisée H24, dans le coeurs de l’histoire on voit les personnages évoluer ensemble et séparément le débridage d’Aiden sans oublier leurs petits secrets.  La partie romance n’est pas énormément présente, on ressent des sentiments forts entre nos héros, la romance s’est construite tout doucement, Mariana a privilégié le facteur humain aux galipettes et il était bon de lire une telle évolution.

Pour conclure, une trame tout en douceur qui s’est construite tel un puzzle et qui plaira aux lecteurs.trices portés sur les belles surprises de l’amour.

espace réservé au texte (2)

Je m’assis sur mon bureau, le coeur battant, et posai la main sur ma poitrine.  Qu’est-ce qui s’est passé ? Ce sourire, c’était…  comme une bombe atomique ! Je savais déjà qu’Aiden était séduisant, mais lorsqu’il souriait, rien ne pouvait vous protéger de cette arme de destruction massive.

Vanessa

Tu ne trouveras jamais un homme de plus loyal que lui, Van, et je connais petsonne de mieux que toi pour être avec Aiden.  Tu dois être la seule femme au monde capable de le supporter.  J’espère juste que vous allez vous en rendre compte, et pas perdre trop de temps.

Zac

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Sin City Brotherhood, tome 1 – Défis et tentations de J. Margot Critch

Espace réservé au texte (2).jpg

espace réservé au texte (1)

– C’est vrai.  Nous avions deux choses en commun : le sexe et la bagarre.

Las Vegas.  Alors qu’il compte conquérir la ville avec ces associés et amis, Brett, agent immobilier du luxe, va voir son ascension freiné par le retour de Rebecca Daniels aka Becca. Rebecca ne pourrait être qu’un simple obstacle, mais le passé commun de nos héros les empêchent d’avancer et quand Brett va enclencher une OPA sur sa société, elle va comprendre que pour mettre un terme à leur querelle volcanique, elle va devoir combattre son ennemi sur son propre terrain : le lit !

Dans ce premier volume on découvre les membres de Brotherhood ou la Fraternité , cinq amis et associés : Alana, Rafe, Gabe, Alex et Brett, chacun évoluant dans un domaine bien spécifique mais avec un but commun : être les maîtres de Sin City !

Le roman se lit très vite.  On découvre assez vite que Rebecca et Brett ne sont pas des inconnus.  Leur histoire m’a plu, pas de grande envolée de papillons, juste ce qu’il faut pour tenir mon plaisir intact.

Au travers de cette lecture, j’ai découvert une auteure, à la plume fraîche et captivante.

Pour conclure, une agréable découverte tant au niveau de l’auteure que de l’histoire, et des personnages too much qui auront bien ouvert le bal.

espace réservé au texte (2)

– Rebecca, je suis fatigué.  Je n’ai pas envie de jouer.

– Moi non plus.  Nous nous détestons depuis le jour de notre rencontre.  Nous n’avons jamais cessé d’être en compétition, toi et moi.  Et maintenant que nous sommes devenus adultes, nous continuons le même petit jeu de pouvoir et de domination.  Ça suffit ! Je voudrais que nous repartions de zéro avant que l’un de nous deux souffre.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

New-York Challenge, tome 1″  » & tome 2  » Le Champion de Nancy Herkeness

espace réservé au texte (1)

– C’est le début d’une mauvaise blague. Un écrivain, un quarterback et un P-DG entrent dans un bar, commenta Miller.

Le Bellwether Club, un bar ulta VIP, trois hommes au comptoir et le jeu est lancé !

Alors qu’ils vivent à font pour leur travail respectives, Nathan Trainor, Luke Archer et Gavin Miller passent à côté de leur vie et plus particulièrement de leur vie sentimentale.  Afin de palier à ce détail, ils vont se lancer dans un pari insensé : découvrir l’Amour au bout d’un an, dans le cas contraire ils perdront leur mise secrète placé sous enveloppe scellé dans le coffre de la maîtresse des lieux, Frankie.

C’est Nathan qui ouvre le bal.  Alors qu’il vient d’apprendre que sa petite amie n’a eu à son égard aucun vrai sentiment, il prend la décision de ne plus se laisser prendre au jeu.  Mais lorsque Chloé Russel intègre son staff en tant qu’assistante, elle va lui apporter plus qu’une aide professionnelle.

Au même moment, Luke , célèbre quaterback dit l’Iceberg ne compte nullement s’atteler à la tâche et pour cause, sa carrière professionnelle prime sur tout et ce malgré la nouvelle vie de son meilleur ami.  Se pensant à l’abri de toute attache, Luke va trouver en Miranda, la concierge de son immeuble,  une assistante, une amie et celle qui pourrait ravir son coeur.

Deux histoires, totalement différentes et qui pourtant se passent au même moment.  J’avais lu le premier opus lors de la sélection du « prix e-romance2019 », je l’avais plus qu’apprécié et je voulais voir comment allait évoluer les relations des comparses de Nathan.

Les personnages. On découvre assez vite que Nathan, le taciturne, CEO d’une grande société qui a crée une batterie indépendante, a eu une enfance difficile et qu’en plus de se battre pour l’amour, il va devoir affronter son passé. Pour sa part, Chloé est une jeune demoiselle pas du tout avare, très peu d’information sur elle, elle débarque comme un cheveu sur la soupe.  Bien qu’ayant apprécié son personnage, je regrette le peu d’info sur elle.  De l’autre côté, Luke, est un célèbre quarterback qui vit, mange, respire pour son sport, son travail.  Heureusement il n’est nullement un cliché sur patte, mais cela n’empêche que Miranda va batailler pour casser la coq du sportif.  A l’inverse de Chloé, on a droit à quelques informations sur la vie de Miranda et sur sa famille qui fait quelques apparitions.

Les trames sont captivantes, j’ai passé un bon moment avec ces deux couples mais il clair qu’à chaque rencontre de nos héros, j’avais un gros doutes sur le troisième larrons, Gavin, l’écrivain – vous ai-je préciser que c’est lui qui a lancé le pari … En mode parano -.

Avec ces lectures, j’ai découvert une auteure, avec une plume gourmande et captivante.  I liked !

Pour conclure, très bon double démarrage, des histoires et des personnages attachants et un plaisir diffus du début à la fin.

espace réservé au texte (2)

– Je suis censée être votre guide et votre amie temporaire. Je ne suis pas votre… copine. — Pourquoi ne pouvez-vous pas être les trois ? demanda-t-il.

Miranda dans  » NY Challenge, tome 2 – Le Champion »

C’est un compétiteur acharné, ma chère, pas un homme qu’on doit prendre à la légère. Mais tu as entaillé son armure. Si tu crois que tu peux être heureuse avec lui, tu devrais l’exploiter.

Miller Gavin dans  » NY Challenge, tome 2 – Le Champion »

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

3469900_orig[1]

3469900_orig[1]