Et tu embrasseras mes larmes de Fleur Hana

Alexa Hudson (13).jpg

unnamed

Il m’avait prévenue, plus tôt dans la soirée, que nous devions essayer de devenir amis et ne pas nous engager dans autre chose.  Je sais que je ne suis pas prête.  Il le sait, la Terre entière le sait.

Aïe caramba ! J’ai vraiment essayé, j’y ai mis de tout mon coeur de toute mon attention, mais je n’ai pas du tout accroché à l’histoire.  Et pourtant il y avait de la matière.

Quelques mois après le drame qui a touché sa famille, Angie n’arrive pas à tourner la page et pour cause, elle se sent coupable de la mort de son frère.  Malgré ses amis et Valentin aka V., l’un des meilleurs amis de son défunt frère, elle ne peut oublier sa participation dans ce drame.

Comme dis précédemment, je n’ai pas accroché à l’histoire.  Il y avait de la matière, un drame, des personnages, du texte mais le tout ensemble n’a pas pris.  Je n’ai pas accroché à Angie, je l’ai trouvé lourde, non  pas dans son drame car elle ne le brandit pas à la face du monde et ne l’utilise pas comme arme pour justifier ces actions, mais si je retire tout cela, il ne me reste rien, il n’y avait pas de porte de secours pour au cas ou.  Non, rien.  A l’inverse d’Angie, Valentin avait une porte de secours, et pourtant il ne m’a pas fait #Badaboum.

En bref, même s’il y avait de la matière, il m’a manqué l’envie et le plaisir.

unnamed

Toi et moi, on ne s’est pas rencontrés au bon moment pour ça.  Alors, je propose qu’on prenne ce qu’on peut, qu’on ne gâche pas une relation amicale à cause de cette attirance.  C’est pour ça que je suis désolé.  Pour avoir fait le contraire de ce que je te disais.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Sinners of Saint, tome 4 – Furious de LJ Shen

Alexa Hudson (15).jpg

unnamed

Nous étions comme deux pièces d’un puzzle complexe qui n’avaient qu’un emplacement possible : l’une à côté de l’autre.

This is it ! Voilà c’est la fin des haricots et d’une superbe série.  Même si Bane n’est pas un FFH à proprement parlé, il n’en reste pas moins un ami de Vicious.

Tandis que les FFH vivent leurs vies loin de , Roman Protsenko aka Bane, va profiter de cette liberté pour prendre possession des lieux en développant le commerce du surf, mais pour cela il va avoir besoin de sous.  Après un refus du Baron, il va solliciter l’aide de Darren Morgansen qui n’émettra qu’une condition : faire éclore la vie sociale de sa taciturne de belle-fille, Jesse Carter.

Pour ce dernier tour de piste, LJ met en avant Bane, le meilleur ami d’Edie.  N’étant pas une adepte des résumés, je n’avais pas vraiment prêté attention à ce personnage, dans le précédent tome et, j’ai eu un peu de mal à le resituer. Il avait beau se donner un air de bad boy, je ne lui ai pas trouvé une once de badboyIsme en lui. Il est à croquer, too much, fort.  Son personnage m’a vraiment plu, il n’y avait rien à retirer tout était bon en lui, même si au début j’avais eu une petite crainte face à l’agression de Jesse, naissance d’ambiguïté.

Malgré le drame qu’est sa vie, depuis son agression, Jesse est une jeune fille, forte.  Elle m’a fait rire, sourire, douter, rendu amoureuse d’elle et de sa relation, à aucun moment, je ne l’ai vu s’apitoyer sur son sort bien au contraire, son mal est sa force.

Du côté des familles, nous avons la mère célibataire de Bane qui a dû fuir son pays et la famille destroy de Jesse : Pam, la mère absente et Darren, le beau-père soumis… Heureusement, Jesse à Shadow, son chien.

Comme pour les précédents opus, j’ai passé un excellent moment.  Certes les FFH ont une force d’attraction, qu’ils font la série, mais Bane qui n’est pas un FFH nous prouve que toute l’addiction autour de cette série est en grande partie dû à la superbe plume de LJ.  Chaque personne dégage THE vibration, nous donne juste ce qu’il faut d’envie et de plaisir.

Un end en total apothéose !

Pour conclure … Une romance sensible, atomique et totalement miu caliente !

Et le mot de la fin …

Vous ne pouvez pas avoir peur de l’amour, ma chère.  Ce serait comme craindre la mort.  L’amour est comme la mort.  C’est inévitable.

Bane aka Roman Protsenko – Shadow ( chien) – Wren ( collègue) – Jesse Carter – Pam – Baron Spencer  » Vicious » – Emery – Darren Morgansen

unnamed

La solitude était une vieille amie dont la compagnie me convenait parfaitement.

 

J’étais une pute, au sens biblique du terme, et on me considérait comme aussi loyal et digne de confiance qu’un camé à l’héro.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

****

couv69485352[1]couv20255538[1]Alexa Hudson

Passion secrète de Stefanie London

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

Si embrasser avait été un sport olympique, Damian aurait récolté les médailles d’or, d’argent et de bronze.

Rhooooooooooooooooooooooooooooooooo ! Je suis tombée en amour.  Damian et Lainey m’ont fait un bon #Badaboum !

L’échéance est enfin arrivée : Lainey va – enfin – quitter la ville de son enfance, Melbourne pour le ciel gris londonien.  Même si elle trépigne d’entamer ce nouveau chapitre dans sa vie, elle ne peut oublier le fait qu’elle n’aura jamais pu et su dire à Damian Mc Knight, qu’elle est amoureuse de lui.  Ce n’est pas faute d’avoir essayé mais son statut de BFF de la petite soeur Mc Knight ne joue pas en sa faveur, jusqu’au jour ou elle va s’immiscer au bal masqué et voler un baiser d’adieu à Damian.

Comme dis précédemment, cette lecture m’a captivé du début à la fin.  Lainey Kline, est une jeune femme courageuse, sauf lorsqu’il s’agit de Damian, il lui faudra un masque pour enfin se révéler à lui.  Contrairement à ce qui était attendu, la trame prend directement un virage à 180°C lorsque nos tourtereaux vont devoir s’associer pour les affaires de Damian.  Damian, est le prototype du gars BCBG.  Un personnage agréable, pas trop assommant et surtout muni d’un sex-appeal des plus agréable.

On découvre des personnages annexes : Corinna, la soeur de Damian et Imogen, qui mérite amplement son petit opus…  Je croise tout mon corps pour cela !!!

Pour conclure, une très belle surprise, une histoire d’amour tout en douceur, des personnages too much, et plaisir en continu.

unnamed

Damian McKnight détenait sur elle un pouvoir à nul autre pareil.  C’était un homme, un vrai, au milieu de petits garçons.  Un fantasme absolu.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

Geek moi ! de Celine Musmeaux

Alexa Hudson (14).jpg

unnamed

Je ne m’attendais pas à une telle intervention ni à une telle force.  J’ai l’impression de vivre l’une de mes scènes préférés de Twlight, celle où Edward sauve Bella au début du tome un !

Je ne sais définitivement pas comment vous parler de cette lecture, elle m’a plu, vraiment.  L’histoire d’Amandine et Jérémy était captivante !  Mais …

Ça y est Amandine est ENFIN est une étudiante, elle a de super amis, une vie en devenir et pourtant le jour ou Jeremy le geek de la classe la sauve d’une mort certaine, Amandine va découvrir que sa vie si parfaite, ne l’est pas du tout bien au contraire.  Et pour enfin se découvrir et s’accepter elle aura besoin de son sauveur : Jérémy.

Oui, l’histoire est captivante, Amandine cette jeune étudiante, ce petit bout-en-train qui va s’amouracher du geek, Jeremy.  Sa persévérance m’a fait mal au coeur, à chaque fois qu’elle arrivait à atteindre son but, le côté brusque de Jeremy la mettait en touche.  Mais d »un autre côte sa persévérance m’a fait douter sur son souhait de former un – vrai -couple avec Jeremy. Outre cela, l’auteure met en avant la petite majorité de nos héros.  18 ans, toujours toutes leurs dents et pourtant Amandine et Jeremy, se sont encore des enfants.  Des rêves pleins la tête,  quelques gamineries, un  TGV de découvertes et de premières fois, un amour tout frais, tout innocent, tout mimi.  On découvre les familles de nos héros.  L’isolation d’Amandine et le cocconing de Jeremy.

Ce qui m’a fait défaut durant toute ma lecture : la police de caractères.  Tantôt les pensées sont écrits en italiques, tantôt en caractères « normales ».  Tantôt les actions sont écrits en italiques, en plein milieu de l’action on reprend la police normal.  Je suis devenue dingue, car cela à quand même cassé un peu mon rythme de lecture, j’en suis venir à me demander pourquoi ne pas tout mettre en italique, car tout est vu du point de vue d’Amandine.  Enfin, pour une baptême, j’ai été servie !

Enfin, malgré une petite déception sur la forme de l’histoire, celle-ci était malgré tout captivante.  Des personnages attachants, une tendresse, une fraîcheur, une romance tout en douceur.

unnamed

Le prince charmant n’existe pas ! Il n’y a que des mecs plus ou moins sympas faisant de leur mieux pour séduire  les femmes.  Et visiblement, je ne suis pas à son goût.  Je suis une bonne copine ou une petite soeur, comme pour tous les autres.  Mais moi, je voulais être celle pour laquelle il se battrait. 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

LOGO-NYMPHALIS[1]

3469900_orig[1]

Conduite inconvenante de L.A Witt

Alexa Hudson (19).jpg

unnamed

T’es-tu dit que ce nous avions valait peut-être la peine que nous prenions des risques?

Oooohhhh ouuiiiiiiiiiiiii, je les aime les militaires et un peu plus lorsque les héros entament une relation interdite … ou inconvenante !

Eric et Shane m’ont fait planer.  Ils m’ont donné du plaisir et une bonne petite leçon de morale.  On pense que sous prétexte que la loi nous protège, qu’on peut vivre librement.  Eric, soldat de profession va embarquer pour une mission de 3 ans à Okinawa.  Ayant fraîchement prit ses marques, dans sa nouvelle ville, il va faire la rencontre de Shane, lui aussi en mission.  Ce qui ne devait être qu’un petit coup d’un soir, va évoluer en relation plus poussée.  Malheureusement pour nos chers héros leurs carrières respectives risquent de mettre un terme à leur relation, et à tout ce qu’ils ont construit.

Je n’ai pas plus apprécié un personnage, Eric et Shane étaient sur le même pied d’égalité.  Ils étaient pragmatique, conscient du risque, tendre, touchants, HOT, rempli de bons sens.  Ayant chacun eu une vie avant.  Divorcés, pères de famille.  Des ex-épouses ouvertes d’esprit et des enfants très réfléchis.  Un peu de bon sens.

Je me suis pris une bonne cuite de plaisir.  L’histoire est simple et nous fait voyager sur l’île de nos chers militaires.  On ne suit pas seulement la relation de Shane et Eric, on découvre du pays. Les histoires du passé, permettent d’oublier l’épée Damoclès qui les suit chaque jour.  En temps normal, j’aime quand les petits secrets sont dévoilés, mais ici, je ne voulais pas car cela mettait du piment, mais surtout MERDOUILLE !!! Pourquoi briser une si belle histoire?  Je ne veux pas entrer dans un débat aussi long que la distance de 6 fois le tour de la terre.  Mais fourtre : LAISSEZ-LES S’AIMER !!

En bref, la plume de LA m’a fait du bien, enragé, papillonner.  Un M/M au garde-à-vous !

Le mot de la fin …

Tu sais, dit-il, c’est vraiment triste que nos enfants comprennent, mais que nos chaînes de commandement ne comprennent pas.

unnamed

Habituellement, j’étais en total contrôle, et plus Shane faisait chavirer mes fondations, plus il me faisait perdre l’équilibre, plus il m’intriguait. Plus je le voulais.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Le Grand Nord, tome 1 – Amertume de Sarina Bowen

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

Audrey est belle à mourir.  Elle est comme les papillons que je vois virevolter dans la prairie, ils sont lus beaux que tous les autres pollinisateurs.

Ce petit détour dans le Vermont a été captivant ! J’avais déjà eu l’occasion de me laisser transporter par la plume de Sarina, et la découvrir en solo était encore plus jouissif !

 » Rome ne s’est pas fait en, un jour » ! », et pour obtenir le fameux sésame qui lui permettra d’ouvrir le resto de ses rêves, Audrey va devoir retrousser ses manches et permettre à son employeur – tortionnaire – de signer quelques contrats avec des agriculteurs locaux.  Mais à peine arrivé, Audrey va croiser le chemin de son ancien coup d’un soir, Griffin le quaterback devenu agriculteur et grand producteur de cidre.  Malgré le plaisir qu’elle a de retrouver cet ancien ami, Audrey ne perdra pas de vu son objectif et ses ambitions risqueront de lui coûter cher.

Comme dis précédemment, j’en attendais beaucoup de cette lecture, après la découverte à quatre mains, cette immersion dans l’univers exclusif de Sarina était plus qu’attendu et je dois dire que j’ai vraiment pris du plaisir à voir tout ses personnages évoluer.  Audrey, est une jeune demoiselle, fille unique, elle va devoir batailler dur dans sa vie professionnelle et familiale pour démontrer – et se prouver – qu’elle peut être une personne de confiance et une jeune femme adulte. Je l’ai senti fragile, volontaire, un peu naïve, sentimentale, amoureuse.  Un vrai livre ouvert, elle m’a donné envie de l’épauler et de la secouer face à son boss de la BPG.  Griffin, m’a rendu guimauve.  Ce n’est pas the sex-symbol mais ces actions, son amour du travail, de sa famille, sa présence, son aura … me l’ont rendu HOT HOT !   On découvre la faille de Shipley : la mère, les frères et soeur, Jude le nouveau collègue, Zac, l’ami et collègue de toujours.  Du côté d’Audrey, on découvre une mère froide avec des idées sur les relations humaines hors de ma conception des relations homme-femme !

Pour ce qui est de la trame, on suit le projet d’expansion de Griff’ qui verra dans la proposition d’Audrey, une aubaine pour se faire connaitre du grand public.  La volonté d’Audrey d’exister par elle-même, les accro’s de la vie, sa relation avec Griff’ et la famille de celui-ci.  Sans oublier l’éveil du papillon.  Une trame simple, quelques petits remous mais pas de gros drames ! Le texte ne souffre pas trop de redondances, quelques petites longueurs mais rien qui n’entrave le tempo de lecture.  ouf ^_^

En bref …. Une petit romance sous les pommiers du Vermont 🙂

unnamed

Le désir que j’éprouve pour toi me fait me rendre compte que je suis très seul.  Que j’ai peut-être besoin de plus dans ma vie que quatorze heures de travail manuel et un lit dans un dortoir.  J’ai besoin de toi dans mon lit.  J’ai besoin de toi dans ma cuisine…

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Célia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

Mayhem /Passion en backstage, tome 4 – Final Show de Jamie Shaw

Alexa Hudson (7).jpg

unnamed

Je reste un instant immobile à me demander s’il faisait le même effet à Danica.  S’il était aussi capable en plein milieu d’une tempête, de lui faire croire qu’il ne pleuvait pas.  Si c’était le cas, je ne comprends pas comment elle a pu abandonner cela, pourquoi elle n’a pas tout fait pour garder auprès d’elle un homme tel que lui.

Voilàààà c’est fini ! Cette série, je l’avais commencé « comme ça », sans trop savoir ou j’allais mettre les pieds et 4 tomes, ce n’est définitivement pas assez!

Dans ce dernier opus, on reprend directement les événements du précédent opus avec le retour de Danica, l’ex-petite amie de Mike.  Ce spectre du passé, revenu comme une jolie petite fleur pour récupérer l’homme qu’elle a toujours aimé.  Pensant – naïvement – avoir toutes les cartes de son côté, Danica ne va pas se douter un seul instant que Mike pourrait ne plus nourrir de sentiments, à son égard … Mais à l’encontre de sa cousine, Hailey.

Tandis que le succès des  » The Last One », n’est plus à faire, nos quatre amis vont devoir se serrer les coudes et soutenir Mike face au retour de Danica.  Après avoir tant entendu parler de celle-ci, je vous avouerais que je m’attendais à de meilleur retrouvaille, de grandes révélations et un happy eennnddddddddddddddd ! Que Nenni, Danica est une peste.  J’essaye toujours de voir le meilleur dans chaque personnage, mais il n’y a rien à sauver chez Danica.  Elle m’a gavé, mais ce qui m’a aussi horripiler c’est la passivité d’Hailey face à sa cousine.  Je ne savais pas qui j’allais plus secouer.  Heureusement Dee et Rowan ont fait office de tampon.

Pour Mister Gamer, quoi de mieux qu’une demoiselle aussi accro que lui au jeux vidéo, pour nouer de vrais et bons contacts.  Etant donné, que je n’ai pas spécialement apprécié le personnage de Danica, je n’ai nullement eu l’impression d’un trio, ou d’imaginer qu’Hailey piquait l’ex-petit ami de sa cousine. Ils étaient mignons, captivants et puis ZUT, Mike méritait son histoire, les papillons dans le bas du ventre, la passion, l’addiction.  Tout.  Et c’est exactement ce que j’ai – aussi – ressenti durant ma lecture. A part, quand Hailey se laissait marcher sur les pieds par Danica.  Oui, oui j’insiste mais c’était agaçant.

Bien entendu, on retrouve tous les personnages : Adam/Rowan, Joel/Dee, Shaw/Kit.  Chaque personnage aura à un moment ou un autre voix au chapitre, mais la plus grande partie de l’histoire se fera entre : Hailey et Mike.

Les dernières notes de Jamie auront fait vibrer mes petites cordes sensibles.  Mon palpitant a eu quelques ratés.  Mon plaisir en a eu pour son compte.  En bref, je sors totalement A-MOU-REUZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ !

JE vous recommande cette série ^_^

unnamed

Mike est comme un livre génial que je suis incapable de refermer.  Même si j’avais fini le livre, lu le dernier mot de la dernière page, j’aurais envie de le relire, encore et encore.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline et Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (7)Alexa Hudson (8)Alexa Hudson