La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 585
  • Date de publication audio : 8 juin 2016
  • Genre : Thriller, suspense
  • Prix : 20.95€

Résumé :

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
« Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?

Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

Mon avis

Ca y est je viens de prendre mon abo – à vie – pour les romans de Musso.  J’ai jusqu’à présent, j’ai toujours bien apprécié ces romans, mais celui-ci est pour le moment mon meilleur moment Musso.

Remi, nous offre un très bon jeu de rôle, pas d’excès, ni de sur-interprétation  Juste ce qu’il faut de bons pour les oreilles.

Lorsqu’Anna décide d’ouvrir la boite de Pandore, elle doit en assumer toutes les responsabilités qui en découlent.  Ce Cold Case est très bien ficelé, jusqu’au bout tous les personnages sont suspects.  J’ai retrouvé dans cette lecture, la même saveur qui m’a suivi lors de ma lecture de Central Park : Encore un bon moment.

J’ai tout savouré ! J’ai stressé, pointé TOUS les personnages du doigt.  D’ailleurs tout est fait pour vous mettre en situation de doute, de stress qui va lui crescendo.  Jusqu’au boutisme, j’étais persuadée de, et en fin de compte … Guillaume a été … Musso !

Un vrai régal … A LIRE !!!

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

Dear You, tome 1 d’Emily Blaine

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Romance
  • Nombre de minutes :
  • Date de publication audio : 17 août 2016
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 13.40€

Résumé :

Moi : Kathleen, 25 ans, rêveuse tendance fleur bleue. Statut : célibataire… pour l’instant. Avant, ma vie sentimentale se limitait à lire les petites annonces de la rubrique « Rencontres » du New Yorker. Avant, j’étais la concierge de luxe désespérément romantique du Peninsula, l’un des plus beaux cinq étoiles de New York. Avant, j’avais envie de trouver l’amour. Aujourd’hui, je dois décider qui sera mon grand amour. Parce que, oui, il semblerait que Cupidon m’ait enfin entendue, et qu’il ait rattrapé le retard accumulé en décochant trois flèches. Trois, rien que ça ! Et voilà que je me retrouve à devoir choisir entre un client richissime et odieusement séduisant, un collègue barman qui a tout du petit ami idéal, et un mystérieux correspondant qui me comprend mieux que personne. Bienvenue dans ma vie.

Mon avis

Lorsque j’avais appris la sortie à venir de l’adaptation audio de cette série, j’avais été plus que ravie.  D’une part, j’allais écouter un autre genre littéraire et d’autre part, j’avais vraiment apprécié cette série d’Emily.  Le seul vrai challenge : Allais-je adhérer à l’adaptation audio ?

Et, pour le coup oui … J’ai adhéré aux jeux de rôle de Jessica. Elle donne vie aux personnages, à l’histoire … A tout ! Bon, une question m’a pas mal taraudé durant ma lecture : Jessica a-t-elle fait la voix off de Hunger Games ? C’est horrible lorsque votre cerveau – ou ce qu’il en reste – se braque sur un détail, vous ne voyez plus que cela.

Mais ne vous inquiétez pas, on s’en est bien sorti mon cerveau et moi-même.

Si vous n’avez jamais lu cette petite trilogie.  Tout d’abord : Pas bien !!!!!!!! Et en second, lieu, il est temps de mettre votre PAL à jour.  Kathleen, travaille en tant que concierge dans un grand hôtel.  Même si l’amour n’a pas encore frappé à sa porte cela ne l’empêche pas de le vivre par procuration au travers des messages anonymes publiés dans sa revue fétiche. Tandis qu’elle officie à la réception de l’hôtel, son chemin va croiser celui d’Andrew Black.

Goodbye la petite étudiante et bienvenue à la bosseuse … Comme quoi, je ne dois pas reprendre le chemin de l’école pour trouver mon Grey – abordable ! -.  J’avais oublié quelques petits détails, mais dans l’ensemble j’ai encore passé un bon moment avec Kath and co.  Le seul gros point qui m’a agacé avec son personnage – et que j’avais oublié – : son avis tranché sur le petit ami de sa collègue et amie.  Ce point m’agace et me turlupine.  J’espère que les tomes à venir seront plus explicite sur ce détail.

Enfin, petit moment romance tout en douceurs et agréablement narrée par Jessica.

Photo

Erica Falck & Patrick Hedström, tome 4 – L’oiseau de mauvais augure de Camilla Lackberg

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes :
  • Date de publication audio :
  • Genre : Suspense
  • Prix : 21.50€

Résumé :

L’inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck mais Tanumshede s’apprête à accueillir une émission de téléréalité et ses fans : tout le commissariat est mobilisé. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D’autant qu’une femme vient d’être retrouvée morte à son volant, avec un énorme taux d’alcoolémie. La scène rappelle à Patrik un accident survenu des années auparavant. Redite d’un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s’empare de l’inspecteur. Très vite, l’émission de téléréalité dérape. Et les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma se dessine…

Mon avis

 Etant donné que j’avais commencé la série part le tome 8, je ne voyais pas du tout qui était ce nouveau personnage : Hanna Kruse.  Mais on va dire que je vais mettre ce fait sur ma mémoire défaillante, hein !?

Une fois de plus, Camilla va donner du fil à retordre aux petits policiers de Faljbakka and co.  L’auteure nous offre une fois de plus un petit chassé-croisé entre passé et présent.  Quelques petits meurtres et un Patrick Hedstrom complètement dépassé.  Erika, va encore faire de sa fouineuse et soit on adhère au personnage ou il vous fait grincer des dents : Je suis dans l’entre-deux pour le moment.

Pour ce qui est de la narration, Eric, nous offre une très bonne préstation.  Pas sa meilleure, mais on reste dans quelquechose d’audible et d’agréable à écouter.

Hâte de voir comment les personnages – dans leur ensemble – vont évoluer * sifflement *.

Photo

******

Demain de Guillaume Musso

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection :
  • Nombre de minutes : 566
  • Date de publication audio : 16 juillet 2013
  • Genre : suspense
  • Prix : 20.95€

Résumé :

Elle est son passé… il est son avenir. Emma vit à New York. A 32 ans, elle continue de chercher l’homme de sa vie. Matthew habite à Boston. Il a perdu sa femme dans un terrible accident et élève seul sa fille de quatre ans. Ils font connaissance grâce à Internet et bientôt, leurs échanges de mails les laissent penser qu’ils ont enfin droit au bonheur. Désireux de se rencontrer, ils se donnent rendez-vous dans un petit restaurant italien de Manhattan. Le même jour à la même heure, ils poussent chacun à leur tour la porte du restaurant. Ils sont conduits à la même table et pourtant… ils ne se croiseront jamais. Jeu de mensonges ? Fantasme de l’un ? Manipulation de l’autre ? Victimes d’une réalité qui les dépasse, Matthew et Emma vont rapidement se rendre compte qu’il ne s’agit pas d’un simple rendez-vous manqué…

Mon avis

On n’a pas idée de pondre une telle histoire ! Pffiou, Guillaume encore au top de chez topLand et Olivier nous narre tout cela comme un chef !!!!

J’ai une fois de plus passer un EX-CE-LLENT moment avec Guillaume.  La recette on la connait : un homme, une femme pas censé se rencontrer et pourtant par la force des choses et une envie d’avancer dans leur vie respectives, ils vont se donner rendez-vous à New York, mais par un malheureux concours de circonstance, ils vont se louper.  Et pourtant, ce rendez-vous manqué sera le début d’une longue histoire … Mussolesque !

J’ai vraiment tout adoré dans ma lecture, le suspense est bien présent dans chaque fibre du roman.  Olivier a su donner vie l’histoire, aux personnages.  Tout étaient bon, beau, suspensif … En bref, un vrai régal pour les oreilles.

Je vous le recommande !!!!

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

 

Un appartement à Paris de Guillaume Musso

Informations :

  • Éditeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 583
  • Date de publication lecteur : 7 juin 2017
  • Genre : Suspense, enquête de police
  • Prix  : 20.60€

Résumé :

« L’art est un mensonge qui dit la vérité… » Une plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.

Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante. Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler. À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Mon avis

Peut-on dire d’un auteur qu’il est votre Muse ? Qu’il vous inspire, vous fait du bien, vous mets dans de telles bonnes ou mauvaise conditions … En bref, même si on ne peut pas le dire et bien je le pense de plus en plus en ce qui concerne Guillaume.  J’ai une fois de plus été conquise par sa plume, son histoire.  Arnaud, a su donner vie à cette belle histoire, les personnages ont eu une vie, une présence.  J’ai ressenti l’histoire comme si je la vivais de l’intérieur.  Arnaud, m’a permis de ne pas être juste une oreille attentive, mais un personnage à part entière de l’histoire.

Si vous n’avez pas encore lu/écoute le roman de Guillaume  » L’appel de l’ange », je vous invite à d’abord lire ce tome avant d’emménager dans l’appart, car Guillaume remet en avant son personnage principal : Madeline et il serait regrettable de commencer la story avec un petit paquet de spoiles et de vous choper la chute d’un roman avant l’heure !!! Vous voila prévenu.

On garde le même canevas : Un gars, une fille, une rencontre improbable qui va déboucher sur une enquête au mille et un secret.  Alors qu’ils débarquent à Paris pour soit se ressourcer dans le cas de Madeline, ou travailler sur sa futur pièce de théâtre, dans le cas de Gaspard Coutance.  Nos héros vont vite découvrir qu’ils ont loué le même pied à terre, celui d’un ancien artiste : Sean Lorenz, mort quelques années auparavant d’une crise cardiaque.  Au fur et à mesure de leur échange, Gaspard va apprendre le passé professionnel de Madeline.  En tant que seul héritier de l’artiste, Gaspard, va solliciter l’aide de Madeline afin de retrouver les dernières pièces de Sean.  Mais ce qui ne devait être qu’une quête artistique va ouvrir une autre boite de Pandore, lié au passé familial de Sean.

Guillaume m’a encore donné quelques moments de frissons, j’ai bien apprécié la mini partie ou l’auteur met en avant l’art urbain.  On a pas droit à un cours, on reste objectif, clair et surtout réaliste sur ce nouvel art qui commence de plus en plus à s’inviter dans les musées et nos habitations.  Bon ! Je suis partie prise sur ce point, donc il est clair que j’étais plus qu’attentive sur sa manière d’aborder la chose.  J’ai été ravie de retrouver le personnage de Madeline.  Je l’avais découverte dans L’appel de l’ange.  Il était intéressant de découvrir la part de femme en Madeline, ses souhaits et sa volonté d’être mère.  Une fois de plus, Guillaume m’a ému.  Ayant connu une partie du  parcours de Madeline, ça m’a fait quelques coups au bidou.  Outre cela, l’enquête est une fois de plus très bien mené par les personnages.  On a juste ce qu’il faut de suspense, d’envie et de frisson. J’en ai même pleurer de plaisir.  Mais ne nous leurrons pas, Arnaud a joué en GRANDE partie dans tout ce plaisir. Il l’a décuplé, même.  J’avais déjà eu la chance d’écouter un autre roman de celui-ci, et une fois de plus, j’ai eu de la vie et du plaisir dans mes oreilles.  Il n’y a eu aucune sur-interprétation dans les rôles, une très bonne dose de : souffrance, joie, suspense et plaisir.

Bon ! Vous l’avez compris … Je sors TOTALEMENT ravie de ma lecture audio !!!

A VOS ÉCOUTEURS !!!!!

Coeur1[1].jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline pour l’envoi de ce Service-Presse

audiolib[1]

Photo

D.I.M.I.L.Y, tome 1 – Did I mention I love You d’Estelle Maskame

Informations :

  • Éditeur : AudioLib
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de minutes : 377
  • Date de publication audio : 7 juin 2017
  • Genre : YA, romance contemporaine
  • Prix : 18.90€

Résumé :

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie… Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent… Fascinée elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

Mon avis

J’aime beaucoup ces romans qui sortent du canevas classique.  Ces romans qui vous laisse croire que vous maitrisez votre sujet et puis … QUE NENNI !!! J’avais déjà eu de très bons échos de cette trilogie, et je l’avais toujours mise en stand by sur ma – longue – PAL, mais lorsque Pauline, nous a annoncé l’adaptation audio, je n’ai pas pu me refuser ce petit plaisir.  Il faut dire aussi, que j’allais me lancer dans mon 1er roman jeunesse de l’Éditeur, j’avais besoin d’écouter, de vivre la lecture faite aux jeunes, et Astrid a bien assuré … Ma petite Julia Roberts !!!

3 ans.  3 ans qu’Eden n’a plus vu, ni eu de contact avec son père qui a refait sa vie en Californie.  Alors qu’elle va passer tout son été avec celui-ci, elle va devoir en plus co-habiter, avec cette superbe famille et les trois enfants, dont Tyler, l’aîné qui transpire le sex-appeal avec quelques relents de tristesse.  Eden, n’aura plus qu’un but : percer la coquille de ce jeune homme et découvrir pourquoi il se donne autant de mal, à être un bad boy.

Comme dis précédemment, j’aime beaucoup les romans qui sortent du rail.  Avant même de débuter, réellement ma lecture, je m’étais fait un millier de film, sur la relation qu’allait entretenir Eden et Tyler.  Et pour le coup, j’ai bien ris de ma maladresse.  Tyler est insupportable, chiant, en pleine crise d’ado.  J’ai eu envie de lui mettre quelques claques et pourtant tout cela joue avec son charme. Tout ces petits détails, le rende agréable. Comme Eden, on a envie de le secouer, mais lorsque, j’ai découvert son 1er secret –  celui qui recouvre la bombe -, j’ai été estomaquée. Je m’attendais à pas mal de choses, mais pas à une telle volonté de s’auto-détruire.  J’ai apprécié la volonté d’Eden, à vouloir le bousculer et le protéger des autres, mais surtout de lui-même.  Outre, nos héros on découvre les amis omniprésent de Tyler : Tiff, sa petite amie, Rachel, Jake, … Et encore une petite flopée de potes, mais sorry mon cerveau n’a retenu que ces noms … En faite, je n’arrive plus à mettre la main sur mon draft papier, j’y avais inscrit TOUS les prénoms des personnages.

Tiffany, n’est pas la petite amie idéale, et pour le coup je n’attendais qu’une chose que Tyler cesse cette mascarade.  Rachel, m’a bien plu, mais je reste encore – un peu – en alerte vis-à-vis de ces petites sautes d’humeur, même si je dois dire que pour le moment c’est la plus réfléchi du groupe.  Jake, le tombeur de ses dames ou l’homme au RDD – relation à durée déterminée -.  Du côté, des familles, on découvre sporadiquement la mère d’Eden.  J’espère que les tomes à venir seront plus fourni sur celle-ci.  La belle-famille d’Eden : trois demi-frères et une belle-mère.  Autant, l’auteure n’a pas trop insisté sur les jeunes frères de Tyler, autant j’ai été troublée par le personnage de la mère de Tyler.  On ressent sa fragilité, ses craintes, ses peurs, mais elle reste forte.  Le père d’Eden, est celui qui m’a le plus agacé, au moins il parlait au mieux, je me portais durant ma lecture.  Ces propos ou son silence étaient une vrai torture, je lui aurais bien mis quelques baffes.

Estelle, est un auteure sortie du droit de la hotte Wattpad.  J’ai été faire un petit tour du côté de sa bibliographie.  A 20 ans, Estelle nous propose un travail de pro.  Je n’ai pas eu l’impression de lire le roman d’une jeune demoiselle, si je n’avais pas eu cette info, je serais restée dans l’idée qu’Estelle a entre 25 et 30 ans !!! Une petite découverte qui m’a fait du bien et m’a juste donné envie de mieux connaitre cette auteure en devenir.

Bien-sûr, je garde le meilleur pour la fin … Le très bon travail d’interprétation de ma Julia Roberts … Oups Astrid Ross ! Jusqu’à présent, je ne m’étais pas trop attardé sur cette branche de l’Éditeur.  On ressent le changement de décor, les interludes musicaux sont plus funny et Astrid a très très bien joué ses différents rôles.  Mais, je signe et persiste … J’ai eu l’impression quelques fois d’entendre la voix française de Julia Roberts.  Attention, ceci n’est en rien une critique négatif, bien au contraire.  Je n’avais pas une image bien précise de la belle-mère d’Eden, mais maintenant, si !

Astrid,  a su donner de la vie aux personnages principaux :  les sales morveux, le soulard, la pleurnicheuse, le déterminé, le triste, le râleur,… Avec toutes la profondeur attendu, et ce à chaque fois.  J’espère vraiment qu’Astrid continuera à donner vie aux personnages dans les prochaines adaptations … Oui, oui je croise tout mon corps pour voir/écouter cela  !

Enfin, une très belle surprise tant du côté du roman en lui-même que du travail d’Astrid ! Vivement la suite.

img_5150

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline pour l’envoi de ce Service-Presse

audiolib[1]

Photo

L’appel de l’ange de Guillaume Musso

Informations :

  • Éditeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 609
  • Date de publication audio : 15 décembre 2011
  • Genre : Suspense, enquête de police
  • Prix : 21.50€

Résumé :

Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie…
New York. Aéroport Kennedy. Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route. Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco. Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterré à jamais…

Mon avis

Encore un très très bon moment audio avec Guillaume, grâce à la très bonne interprétation du lecteur : Erwin.

Alors qu’ils s’apprêtent à embarquer chacun dans un avion différents, Jonathan et Madeline se bousculent et perdent leurs mobiles.  Tandis qu’ils mettent tout en œuvre, à accuser la maladresse de l’autre, ils ne remarquent pas qu’ils ont échangé leur GSM.  Ce n’est qu’une fois arrivé à San Francisco, que Jonathan va se rendre compte du méfait, et Madeline dès son arrivée sur le sol parisien.  En attendant de se rendre leur bien commun, nos héros vont se faufiler dans les petits secrets électroniques de l’autre et tenter de découvrir leur petit secret.

Comme dis précédemment, ce roman est encore un petit plaisir.  Guillaume, arrive une fois de plus à donner naissance à un petit thriller.  Partie de rien : une bousculade somme toute normale entre deux individus, une erreur qui aurait pu être clôturée dès que Madeline et Jonathan s’étaient rendus compte de l’échange des mobiles, voir ils auraient pu s’acheter un nouveau mobile et faire désactiver l’autre à distance.  Et pourtant, par un petit tour de passe-passe, la curiosité – humaine – va prendre le dessus, ce qui sera l’élément déclencheur de la trame.  Je me suis rendue compte au fur et à mesure de ma lecture, de la priorité que l’on donne à cet outil … Effectivement, toute notre vie, est gravée dans ce petit boitier.  Une porte d’accès à tout nos petits travers … Un code décrypté et c’est la boite de pandore qui s’ouvre sous nos yeux.

J’ai apprécié le chassé-croisé entre les enquêtes de Jonathan à San Francisco sur le passé de Madeline.  J’aurais pu tout imaginer sur le passé professionnel de celle-ci, mais là pour le coup … Elle a bien caché son jeu la petite fleuriste.  De son côté, Madeline va découvrir que derrière cet homme – quelconque – se cache un ancien grand restaurateur.  Et pourtant, un lien tenu les lies.  Entre culpabilité et envie de mettre un point final à leur passé commun : Jon et Mad m’ont fait frissonner.

On découvre quelques personnages annexes dont le jeune stagiaire de Madeline.  Du côté de Jon, son ex-femme, je ne sais pas trop sur quel pied danser avec celle-ci, son ex-beau-frère et son fils.

L’histoire est bien soutenu, il y a un rythme, une dynamique constante, mais tout cela n’a pu voir le jour qu’avec l’interprétation du lecteur, Erwin.  J’avais déjà eu la chance d’écouter Erwin, sur un autre roman et une fois de plus il a su donner vie aux personnages du roman.  Une très bonne diction, de la vie … En bref du plaisir !!!

Tout était encore bon avec Guillaume, je vais finir par croire que cet Homme n’est pas humain, et dire que mon 1er test Musso n’avait pas du tout était concluant, je suis ravie lorsque je termine un tel roman d’avoir remisé mon jugement.

img_5150

Photo