CID : Cherche Inspiration Désespérément de Léane Morton

Espace réservé au texte (3).jpg

espace réservé au texte (1)

Une petite histoire tout en douceurs qui m’a quand même fait craindre le pire !!!

Après le succès de son premier roman, Zoé craint de tomber dans l’oublie, plus que tout Zoé souffre du syndrome de la page blanche dû à un succès inattendu et une attente de fournir un meilleur roman !! En bref, Zoé est sous pression et ce n’est pas la prise d’otage de son outil de travail par ses amies qui va l’aider à souffler.

Comme dis précédemment, j’avais une petite crainte, non pas pour l’histoire à proprement parlé, mais suite aux différents rejets de Zoé face à ces amies et aux beaux yeux de Xavier.  J’ai eu l’impression qu’elle les regardait de haut et plus précisément Xavier. –> Grosse tête à 2h !!! Mais heureusement pour moi, Xavier va permettre à Zoé de faire dégonfler son petit ballon de baudruche, de retirer ses œillères, profiter de la vie, se retrouver et surtout retrouver le goût de l’écriture !

Malgré un début craintif, l’histoire se laisse lire, et apprécier.  Je suis très loin du coup de coeur , mais cela ne m’a pas empêché de savourer le moment et d’imaginer des petites suites pour Delphine, Morgane et Julie.  Je ne sais pas si l’auteure s’est inspirée de son vécu, mais il est clair qu’auteur ou pas on peut aisément comprendre le stress qui habite Zoé, mais ce n’est pas une raison pour être sèche !

En bref, un petit instant break qui plaira aux adeptes de la LéaneMania et une petite découverte pour les autres !

espace réservé au texte (2)

Je me suis plongée parfois dans son univers, il a été  plongé dans le mien.  Nous nous plaisons, je ne peux plus le nier.  L’alchimie entre nous fait virevolter des milliers de papillons au creux de mon ventre quand il est près de moi, ma peau fourmille d’anticipation et pourtant, il ne ‘est encore rien passé de sérieux entre nous.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Music & Love, tome 2 de Alexandra Lanoix

Espace réservé au texte (6).jpg

espace réservé au texte (1)

Je lui dévoile ce que j’ai sur le coeur, ce que je ressens, mais rien ne se passe, rien.  C’est lui, lui, lui…

La voilà « ma faim », et non ma fin.  Je sais Alexandra tu vas m’étriper … Mais c’est de ta faute, – il faut toujours un VRAI coupable -, au moment ou je me suis dit « this is it », PAF tu as relancé la machine pas spécialement pour une suite commune mais indépendante.

Alors que Stephanie a fait son choix, qu’elle pense sa vie sur des railles, le passé sentimental de Greg va les rattraper et obliger son jeune couple à faire chambre à part.  Action qui ne passera pas inaperçu aux yeux de James.

Autant j’avais quelque peu apprécié le personnage de James et je voulais vraiment voir comment il allait évoluer autant, je ne sais pas si je devais prendre ses actions comme une manière de se battre pour sa bien-aimée, pour son amour-propre ou juste pour agacer Greg.  J’avais quelques craintes en l’encontre de Greg, j’ai eu envie de le secouer, mais au final il termine la dystopie sur une bonne note.  Tout comme Greg, j’avais craint l’évolution du personnage de Stephanie, et elle a été la plus forte du lot, même dans ses phases « creuses », elle donnait cette impression de garder la tête hors de l’eau.  Une dynamique en perpétuelle mouvement.

Pour ce qui est de l’histoire à proprement parlé, j’ai passé un bon moment, Alex a fait grandir ses personnages, ce n’était pas un long fleuve tranquille, j’ai quelques fois grincé des dents et me pensant « quitte », j’ai eu cette sensation que la série pouvait encore évoluer pas indépendamment… 10 ans après que son devenu nos héros.

En bref, petit instant break agréable à lire.

espace réservé au texte (2)

C’est bien elle qui me met dans tous mes états.  Plus je la contemple derrière ce mur, plus je me rends compte que mon coeur bat toujours pour elle, alors que le sien s’affole pour un autre.  Serai-je guéri un jour de Steph Stevenson? J’en doute.

James

Plus personne ne se mettra en travers de notre chemin nous sommes plus forts que jamais et nous ne l’autoriserions plus. Je suis dans ses bras, nous faisons l’amour comme si c’était la première fois, brûlants de passion, en oubliant nos erreurs.  Il a gommé en une seule nuit les douleurs de toutes ces semaines passées.  Greg est magique, il me rend heureuse.

Steph

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

3469900_orig[1]

Music & Love, tome 1 de Alexandra Lanoix

+

Alexa Hudson (11).jpg

unnamed

Je sais, mais j’ai toujours pensé que l’amour n’avait pas de genre, gay, hétéro ou bi, quand tu es amoureux de quelqu’un, tu es amoureux, c’est tout.

Je ne sais définitivement pas comment prendre cette histoire …

Il est clair que cette lecture défini clairement ce dicton  » on ne choisit pas de qui on tombe amoureux ».  Attention, j’ai apprécié ma lecture, même si je n’ai pas compris la volonté de Stéphanie, auteur-compositeur à vouloir donner naissance à une histoire d’amour, entre elle et James qui est clairement gay.  Pas bi, mais gay.

Je sais que je me fais du mal, mais c’est un mal qui me fait du bien pour le moment.

Elle ne m’a pas fait pitié, bien loin de moi cette pensée.  Stéphanie est une amoureuse de l’amour en tout genre.  Je dirais même que pour elle le genre n’existe pas.  Elle aime James, vraiment et pourtant elle sait qu’au-dessus de sa tête se trouve une petite épée Damoclès.  Jusqu’au jour ou elle va aider Greg Stewart, ancien chanteur de jazz à succès à revenir sur le devant de la scène.

Stéphanie va devoir jongler entre une histoire d’amour, pour laquelle elle aura tout donner et une qui pourrait l’apaiser.

L’amour avec toi, je n’ai fait que l’effleurer, tandis qu’avec lui, je le sens dans chaque fibre de mon corps, de mon âme, de mon coeur. Il me prouve chaque jour ce que le mot « amour » veut dire.

Je ne suis pas une fan des histoires d’amour au nombre impair, et je vous rassure sur ce point … Pas de triolisme ! Quelques moments de doutes, de rage, mais rien d’alarmant sur ce point.

Greg est un personnage intéressant qui aura pris plus que ces marques dans cette lecture. Je l’ai trouvé plus captivant que James.  Sa maturité, sa patience et surtout son amour me l’ont rendu charmant.

Avec cette lecture, Alex touche un tout autre univers, elle ne prend aucun engagement si ce n’est le choix de l’amour avec un grand « A ». Et même avec ça, j’en demande encore.  J’en veux encore.  Les personnages ont besoin d’évoluer et l’histoire aussi.  Donc j’espère que l’auteure nous offrira bientôt un second opus car là, je suis sur ma faim.

Le mot de la fin …

J’ai lu quelque part qu’être ami avec quelqu’un qu’on aime, c’est comme boire de l’eau alors que vous mourrez de faim.

unnamed

Retiens-moi, et je te jure que je ne te quitterai jamais, et je t’aimerai comme tu le mérites,parce que tu as droit à un amour comme tu n’en as jamais connu et je crois… non, je suis certain même, que je suis en mesure de te le donner.  Il est en moi depuis tellement longtemps, à attendre celle à qui il est destiné, en l’occurrence toi, Steph, toi !

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

3469900_orig[1]

A votre service, tome 1 de Jordane Cassidy

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

Je pense vraiment que chaque enfant né, voit apparaitre une petite fée.  Vous savez comme dans « La Belle aux bois dormant », et je pense que la fée qui s’est posée sur le berceau de Jordane, lui a donné le don de « sadisme littéraire ».  J’ai cru l’espace d’un moment, quand Jordane m’a proposé sa prochaine parution, qu’elle avait mis tout son sadisme dans «  Je te veux », que nenni.  « A votre service », qui est au fond une simple histoire m’a marqué  ! Souvenez-vous de cette image… la parodie de Macron et Trudeau autour de leur bromance … Et qu’on attendait que l’instant ‘Kiss’ … #Remember

Eh bien, c’est tout ce que j’attendais.  Je ne suis pas une adepte du triolisme dans les relations amoureuses, mais Cassandre était tellement peu présente au sein de la trame que j’ai un peu oublié sa présence.

Camille, doit tout faire pour avoir ce boulot d’aide à domicile, c’est sa seule chance de permettre à sa famille de vivre un tant soit peu correctement.  Ce qui n’était pas prévu au programme : flasher sur son boss !

D’un point de vue général, je comprends les réticences de Camille à vouloir fourniquer avec Valentin – Val pour les intimes -, mais crotte, on ne vit qu’une fois, il faut savoir vivre dangereusement et surtout savoir choisir ces batailles, lorsque tu sais que tu seras d’office perdante, savoure chaque moment !

Valentin, bien qu’en couple avec Cassandre – Cassie pour les intimes -.  Très bon démarrage, j’ai apprécié qu’il prenne les pleines mesures de ces actes, qu’il tente de se sauver la face – normal -, mais qu’il assume ces actes pour moi c’était le plus important. J’attends encore de voir comment son personnage va évoluer.  N’est pas tombeur qui veut, ce n’est pas parce que Môsieur est architecte que toutes ces constructions sont destinés à perdurer dans le temps. Donc, je vais attendre de voir l’Homme derrière ses doutes.

Petit coup d’attention, à l’égard de BFF de Val, Severin et Ambroise et la sista, de Camille, Eli.  J’ai de Grands projets pour eux … Avé au Dieu SpinOff.  Sans oublier THE mamy Huguette #IMFAN !!!

Non, mais là ou il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir ! Un bouquet pour mon anniversaire, c’est de la rigolade.  Un baiser de beau gosse à mon âge, c’est bien mieux ! Et on ne me la fait pas à moi ! Vous êtes ici pour être avec ma Cam ! Donc si vous voulez ma petite fille, il vous faudra vous taper la grand-mère !

La trame tourne principalement autour de nos tourtereaux.  Au départ, je craignais un peu le personnage de Camille, tantôt trop lisse, tantôt trop rentre dedans.  Je ne savais pas sur quel pied danser avec elle.  Heureusement, elle s’est vite reprise ! Les échanges parfois marrants, parfois musclé entre nos héros étaient intéressants, car derrière chaque mot, chaque acte se cachait une volonté « de plus ».  J’ai souvent ragé après chaque chapitre, sans oublier les petites citations  qui nous aiguille et nous mette un peu plus l’eau à la bouche.  Je vous ai dit « sadique, la Jordane ».  Autre point intéressant, chaque personnage prend part à l’histoire, ils ne sont pas juste figurant mais aussi acteur dans la relation de Camille et Valentin.  Le tout ensemble m’a permis de passer un agréable moment.

Enfin, même avec une simple romance Jordane a su me faire vibrer de rage – contenu -.  Vivement le second opus… Pression … PRESSSSIIOONNNNNNN !!!

unnamed

Je suis dans la merde ! Ne rigole pas ! Je suis tellement frustré que j’ai tendance à devenir tout à coup plus froid et distant par réflexe, pour ne pas céder à la tentation de l’embrasser.  Du coup, elle me prend sans doute pour un lunatique et elle a raison ! Je joue entre grand sourire conquis et attitude fermée.  Je vois bien qu’elle tente de composer avec, mais ce cirque ne peut pas durer.  Je dois trouver une solution… mais laquelle ?

 

Je tiens encore à remercier l‘auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Nell ou Ambre de Ji Bocis

22.jpg

unnamed

J’ai tourné cette chronique dans tous les sens, je n’aime pas les avis négatifs, car je pense que dans toutes choses il y a quelque chose de bon.  J’essaye vraiment de me dire que derrière cette plume, il y a un être humain, avec des sentiments et tout le touin-touin.  Mais voilà, je n’ai pas du tout adhéré à cette nouvelle.  Je n’ai pas su m’approprier les personnages, la narration faite une fois à la 1ere personne et le paragraphe suivant à la 3eme personne.  J’ai eu du pas à saisir le réel but de Nell, son envie à l’égard de son amie, Ambre.

Je ne vais pas tourner autour du pot, mais les péripéties de Nell ne m’ont pas plu, ne m’ont pas émoustiller et ce n’est pas faute d’avoir voulu rechercher la partie charnelle de ses aventures.  Mais, voilà ça n’a pas pris.  Je suis passée à côté de cette nouvelle.

Tant pis.

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Shape of You de Alexandra Lanoix

THE (1)

unnamed

Second opus d’Alexandra et je me suis encore fait harponner par son histoire d’amour.

Claire a tout pour être heureuse : un mari, une belle maison, aucun soucis financier.  Et pourtant Claire n’est pas heureuse dans sa vie, il lui manque quelquechose.  Elle le sait et pourtant elle ne fait rien pour changer la donne.  Jusqu’au jour ou son meilleur ami, Andy l’oblige à revivre au travers de sa passion, qu’est la musique.  Pour cela, Claire va prendre des cours avec Julian.

En tant normal, je ne suis une anti-relation impairs, l’infidélité est le pass idéal pour me faire décrocher, mais pour le coup, Chase méritait non seulement d’être trompé et banni.  Quel homme imbuvable.  Certes Claire a des antécédents classique – étudiante taciturne, un peu forte,… -, mais cela n’était pas une excuse pour accepter de se faire marcher de la sorte par son mari.

Même si sa relation avec Julian démarre très vite, l’évolution de celle-ci est très bien détaillé.  Il était agréable de les voir ensemble.  De s’offrir cette seconde chance.  Mais que serait un roman d’Alexandra sans décrochage de la machoire !?

En bref, un roman touchant, sensible, avec un rien d’addiction et beaucoup de palpitation cardiaque !!!! A DECOUVRIR !!!

unnamed

Je reste là, sans bouger, prisonnière entre ses bras pendant qu’il fait corps avec le piano.  Je pleure de joie, parce qu’il joue, parce que la musique me transporte, parce que c’est lui.

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Jayden et Cassie, tome 1 de Carine C.

Jayden et Cassie T1: Tome 1 par [C., Carine]

Informations :

  • Editeur : Auto-Edité
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 150
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 2 octobre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, NA
  • Prix : 2.99€

Résumé :

Jusqu’à cet été, je gérais ma vie. Et puis, Jayden Conor est venu tout foutre en l’air…

Mon avis :

J’étais plus qu’impatiente de lire ce 1er opus qui au vu des petits extraits proposés par l’auteure ne pouvait que nous promettre un très bon moment de lecture.  Mais voilà même si dans le fond il y avait quelques choses, la forme elle n’a pas pris.  Le texte souffrait encore énormement de fautes de frappes, de syntaxe, d’inattention.  C’était dur, vraiment, dur.  Je ne voudrais pas décourager les futures lectrices, car tout le monde peut faire des fautes, passer à côté, à force de voir le texte.  Mais là, pour le coup, ça m’a un peu fait décrocher.

Un peu, car comme je l’ai dis, il y a une histoire malgré tout, un peu déjà-lu, on ressent que l’auteure a été grandement inspiré et nous offre un NA classique.  Pour cela, j’ai continué à lire car je voulais voir comment Carine allait faire évoluer ses personnages.  Comment Cassie allait accepter le fait d’être aider par le beau Jayden.  Connaitre un pan des tensions entre les mâles Conor.  Bref, la curiosité m’a tenu éveillé.  Mais il ne suffit pas d’être curieuse pour lire un roman, il faut aussi donner l’envie.

Enfin, roman prometteur dans le fond qui a manqué d’une bonne correction avant envoi.

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo