Geisha de Chrystal Jones

Informations :

  • Éditeur : Auto-Edité
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 13 juin 2017
  • Genre : Drame, rite culturel
  • Prix : 2.99€

Résumé :

Hayley n’a que 5 cinq ans lorsqu’elle se fait enlever par deux hommes devant les yeux de sa mère. Sa nounou, trahie par son amant, vend la petite fille dans une Okiya (maison de geishas). Okassan, sa nouvelle mère, n’a pour ambition que d’en faire sa digne héritière
Hayley devient alors Kimiko. Aidée de sa sœur de cœur, Aiko, elle suivra pas à pas la dure formation que lui impose Okaasan afin de devenir la geisha la plus célèbre du Japon…

Mon avis

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, j’avais une petite idée au vu du titre, mais j’ai préféré ne pas trop m’étaler mentalement et le soin à Chrystal de faire le travail !

Hayley a 5 ans, lorsqu’elle se fait enlever, n’ayant pu obtenir la rançon du kidnapping, sa nounou va la vendre à Oksana qui fera d’elle, une Geisha auprès de ses sœurs.

Il est clair qu’avec un tel début, je ne pouvais que m’agacer et souhaiter le moins de trouble à Hayley surnommée Kimiko, à la suite de son enlèvement.

Bon ! Il est vrai que j’ai eu un peu de mal au début de ma lecture, mais pour une gamine de 5 ans, je trouvais que Kimiko parlait très très bien.  Pas que cela soit un gros problème, mais pas de zozotement, une diction claire, un bon bagou sans oublier qu’elle venait d’être enlevée. Elle est passée du stade de l’enfance à celui de pré-adulte en moins d’un chapitre.

A côté de cela, j’ai trouvé le travail de Chrystal très bien fait.  Je ne suis pas une adepte des rites japonais et celui de Geisha, m’était un peu inconnu.  Je sais ce qu’est une Geisha, mais j’ai trouvé que Chrystal ne lésinait en rien sur les informations relatif à cet univers.  On a droit à une encyclopédie d’informations mixé à un drame et le tout ensemble m’ont permis de passer un agréable moment.

J’ai apprécié l’évolution de Kimiko auprès d’Oksana et ses soeurs.  Malgré le drame, elle reste digne et n’oublie nullement son objectif : se dépêtre des griffes de sa matrone.  Bien-sûr on a droit à notre moment romance, même si cela peut paraître bizarre au premier abord – tomber amoureuse d’un homme plus âgé -, Chrystal a directement fait taire les mauvaises langues.  Il n’y avait rien de glauques, au regard du drame de Kimiko et de ce qu’elle aurait pu subir.  J’ai trouvé cette partie de l’histoire très belle et je regrette même qu’elle n’ait pas été approfondi.  Tout va trop vite et je voyais les pages défilées et j’avais peur de ne pas avoir un happy End directement.

Je connaissais le travail de Chrystal de loin en loin.  J’avais déjà vu quelques articles sur son travail, mais je n’avais jamais pris le temps de la lire et pour un 1er essai, je m’en sors bien.  Même si je dois dire que le roman souffre – encore -, hélas de quelques fautes de frappes.

Enfin, petite incursion dans l’univers des Geisha, qui vous offrira un petit instant break assez agréable.

 

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Les Somber Jann, tome 1 – Jaylen de Cynthia Havendean

img_6274

Informations :

  • Editeur : Ediligne
  • Collection :
  • Nombre de pages : 374
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 10 mai 2017
  • Genre : Thriller, drame
  • Prix : 9.49€

Résumé :

J’habite dans la ville de Williston, dans le Dakota du Nord, l’étrange famille Somber Jann s’installe juste en face de chez moi Je suis Engy, une jeune fille de 16 ans. Un soir, avant d’aller à une fête bien arrosée, je me retrouve poursuivie par un groupe d’inconnus. Juste avant qu’ils ne m’enlèvent, mon voisin arrive à mon secours. Tel un psychopathe, d’un seul coup de couteau agile, Jaylen tue de sang-froid mon agresseur. Avait-il déjà tué avant ce soir-là ? Me sentant redevable, intriguée et attirée face à mon sauveur, je ne cesse d’espionner cette famille. Je tente par tous les moyens de m’approcher de lui. Ce que je ne sais pas encore, c’est que je suis en danger à ses côtés Maintenant, j’en sais trop sur cette famille Je suis la captive non pas d’un héros, mais d’un tueur en série !… Pour les 16 ans et plus.

Mon avis

Lorsqu’Audrey, admin de la page Dark Romance, nous a proposé cette lecture.  J’ai foncé, comme pas mal de nos acolytes.  La seule chose qui n’était pas prévue au programme c’était de voir la date de publication repoussée à deux reprises.  Je me suis même demandée si la partie dark, ne reposait pas là, en grande partie : nous faire languir, suer et végéter devant notre compte Amazon.  Il était donc tout naturel qu’après deux fausses joies, je bondisse sur le roman à sa sortie et je ne regrette pas d’avoir attendu … Si, je regrette d’avoir attendu mais le roman est tellement bon, que je pardonne Cynthia.

Comme dis précédemment, le roman a été proposé sur la page DRF, et donc mon système nerveux c’était préparé à une dark romance, mais au bout de quelques chapitres.  Je l’aurais mis dans cette catégorie mais pas totalement, car il a pas mal de relents de thriller.  Fait que j’ai acté avec l’auteure sur mon compte Insta’.

Alors qu’elle se rend à une soirée avec sa BFF, Engy va se faire agresser elle ne devra son salut et l’échec de son enlèvement que part l’intervention de son mystérieux et  nouveau voisin : Jayden Somber Jann.  Elle avait déjà été intriguée par cette famille, qui ne sort jamais ses ordures, mais ce sauvetage sera le déclencheur à vouloir creuser un peu plus sur ses voisins.  Malgré sa promesse de les oublier, Engy va fauter et sera kidnapper par le Somber Jann.

J’ai savouré la story, comme dis précédemment à force de voir la date de sortie reporté, je n’attendais plus rien de cette histoire, juste la lire, histoire de voir ce que l’auteure voulait nous proposer. J’ai été agréablement surprise de prendre mon pied avec les frères Somber Jann. Ils sont nerveux, ils vous mettent mal à l’aise, beau, tellement imbu de leur personne et du mal qu’ils pourraient vous faire qu’ils ont l’impression de voler plutôt que de marcher.

Certes le roman est un thriller, mais il y a aussi de la romance, j’avais craint le pire et de nouveau un ravissement m’a parcouru : On ne change pas l’âme d’un tueur, amour ou pas ! Merci Madame. Oui, c’est psychologiquement dur, je me sui demandée si Engy n’avait pas été la reine des garces dans une autre vie pour devoir subir tout cela. Oui, elle les a provoqué. A sa place, j’aurais déjà déménagé en Alaska, et pourtant je la comprends.

Outre nos quator, on découvre des personnages annexes, dont le BFF d’Engy. J’ai aimé son combat pour son ami, même si j’avais envie de lui dire qu’il n’était pas un chat et encore moins dans un partie de Mario Bros : Tu n’as qu’UNE vie, don’t forget.

Par ailleurs, j’ai découvert une auteure a la plume saisissante, froide et tellement juste dans sa trame. Elle reste fidèle à sa thématique. On stress avec les héros, tout va crescendo et ça m’a fait un bien fou ! J’ai tout adoré dans ma lecture.

Vivement la suite …

Photo

Respire de Vincent Morrone

Informations :

  • Editeur : Juno Publishing
  • Collection :
  • Nombre de pages : 260
  • Date de publication livre : 10 avril 2017
  • Date de publication ebook : 10 avril 2017
  • Genre : Drame, NA
  • Prix : 5.49 – 15€

Résumé :

Quand Cassie Shaw regarde Noah Hunt, elle voit un preux chevalier en armure brillante, mais elle est convaincue qu’il ne la voit que comme quelqu’un de fragile. Noah l’a sauvée d’une agression brutale, l’a aidée à surmonter sa crise d’angoisse et l’a soutenue lorsqu’elle s’est effondrée. Noah est un mystère. Il évite à tout prix de parler de son passé, son téléphone ne cesse de sonner – des appels de quatre femmes dont il ne veut pas parler – et il reçoit des messages d’une douzaine d’autres. Pour couronner le tout, quand Cassie essaie de l’embrasser, son regard se pare d’un voile de panique absolue. Finalement, Cassie trouve une faille dans l’armure de Noah et réalise qu’il est encore plus brisé qu’elle. Il l’a sauvée. Maintenant, c’est à son tour de le sauver

Mon avis

Avant de me lancer dans cette lecture, je venais de quitter un roman dur et j’avais besoin d’une petite lecture, quelque chose de doux calme, un petit instant break.  Mais au bout de 3 chapitres, je me suis demandée si cet instant break n’allait pas se terminer en énorme pincement au cœur.  Et ce fut le cas ! Je me suis fait berner par la couv’ toute douce, deux être enlacé, bien gentiment et bien le contenu l’est moins.  Bien loin de là et pourtant, j’ai adoré ma lecture qui m’a prise aux trippes.

Alors qu’elle quitte une soirée estudiantine pour rentrer chez elle, Cassie est sur le point de se faire agresser sexuellement, elle ne devra son salut qu’à l’intervention de Noah.  Noah, va vite devenir le petit coup de badaboum de Cassie, mais elle a beau lui tendre la main, Noah se refuse à elle.  Pire, chaque jour, il reçoit des appels téléphonique de femmes différentes.  Il lui demande d’être patiente, mais Cassie se demande qui est réellement Noah.

Après un tel démarrage, j’étais dans l’ambiance, fixé sur mon sort.  Après l’agression de Cassie, je me suis demandée comment l’auteur allait faire évoluer ses personnages.  Je m’attendais à avoir mon attention totalement concentré sur l’héroïne et je dois vous avouer que mon esprit était plus centré sur les amis de Cassie et Noah. Attention, Cassie est un bon personnage, attachante.  Mais voilà, sans les amis qui ont pas mal tenus le crachoir et permit à la trame d’être en mouvement, on aurait risqué la surdose de soliloques.  L’autre élément clé de la story est sans contexte Noah.  Qui sont ces femmes qui l’appelle à tout bout de champ, et l’oblige à quitter ses amis sans préavis ?  J’avais un doute sur le passé de Noah, la confirmation de celui-ci m’a mise à un peu mal à l’aise.  Je pensais réellement qu’après ça, j’allais être épargnée … Que Nenni … Je me suis demandée ce qui m’avait pris d’ouvrir ce roman.  Je n’étais pas préparée à ça … J’ai eu des envies de meurtres, de crier aux loups, de … Je ne sais plus, je n’étais pas préparé c’est tout !

L’auteur a su, se jouer de mes sentiments, j’ai pulsé, stagné et savourer l’histoire.  Elle était dur et belle en même temps, dur de part sa thématique, la manière à laquelle les personnages abordent la chose et en même temps belle, tellement bien écrit, des mots simples pour des actes forts.

Enfin, très très belle surprise que je vous invite à découvrir !

Photo

 

Fight de Charlotte Roucel

Informations :

  • Éditeur : Auto-Edité
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 460
  • Date de publication livre : 3 mars 2017
  • Date de publication ebook : 3 mars 2017
  • Genre : Dark Romance <- Ai un grand doute sur cette info’ auteur
  • Prix : 2.99 – 13.50€

Résumé :

Lorsque Marie débarque chez les Warrior’s, un des gangs les plus violents de la ville, après que son frère l’ait échangée contre un peu de temps, Noah pense qu’elle sera comme toutes les autres et qu’il sera facile de l’utiliser pour son propre plaisir. Mais la jolie rousse agit d’une manière étrange. Le jeune homme va vite comprendre que cette dernière détient un lourd secret.
Un de ceux qui risquerait de mettre en danger la vie de beaucoup de monde. « Attends-toi à ce que chaque jour soit pire que le précédent » est leur credo.
Il se pourrait bien qu’ils n’aient encore rien vu…

Mon avis

En tant que lectrice, j’essaye de lire un maximum de genre littéraire, et ce n’est que comme ça que je peux affirmer ou pas, aimer/apprécier tels types de lecture.  Pour le moment la mode est à la « dark romance », depuis ma lecture d’Anna Zaires, j’ai eu un attrait particulier sur ce genre littéraire, qui commence tout doucement à s’infiltrer dans nos bibliothèques et à toucher nos auteures francophones.  Attention, je ne dis pas que les auteurs ne connaissaient pas du tout ce genre ou ne s’étaient jamais essayé à l’écriture, mais il faut appeler un chat un chat, la vague on se la prend maintenant dans la face !

Lorsque j’ai appris la sortie de ce roman via la page DRF, je n’ai pas hésité une seconde.  D’une part, parce que je voulais lire de la dark et d’autre part, je voulais goûter au style made in French !

Le roman a tous les ingrédients : une héroïne prise en otage en vue de sa revente.  Un geôlier sexy qui va s’amouracher d’elle et oublier son gang pour ses beaux yeux.  Un suspense latent autour de Marie et de son passé. De l’action, du doute.  Un passé commun entre les héros.  De la romance.  Mais il lui manquait une chose primordial : du DARK !

J’ai eu beau chercher attendre, souffler … Je n’ai absolument rien trouvé de dark dans ce roman, éventuellement le petit trait relatif au passé de Marie.  Mais, sinon … Rien !

Alors, je ne dis pas que la vie de Marie avant/pendant la trame principale est une vie de rêve, mais je n’ai pas eu de frissons. Je n’ai pas suffoqué une seule fois, j’ai soupiré car j’attendais le déclic.  Mais ça n’a pas prit, et à force d’attendre THE MOMENT et bien j’ai lu pour connaitre l’issue, mais pas/plus par plaisir.

C’est dommage, car l’auteure avait un bon sujet, des idées, des personnages, mais le tout ensemble n’a pas prit, pour moi.

Tant pis.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Photo

****

Les avis de mes camarades du jour :

Audrey, Dark Romance France

Coralie – Ensorcellement livresque

Muriel –

Sabrina –

Anne-Gaëlle –

Le petit plaisir, tome 1 – La renaissance de Stacy de SC Rose

Informations :

  • Éditeur : Auto-Edité
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 180
  • Date de publication livre : 20 décembre 2015
  • Date de publication ebook : 20 décembre 2015
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 1.69 – 7.39€

Résumé :

Stacy Fairfax n’arrive pas à se remettre de la trahison dont elle a été victime, deux ans plus tôt.
Depuis, elle tient les hommes à distance.
Jusqu’à ce que Tyler Ried entre, de force, dans sa vie.
Lieutenant à la brigade criminelle de Vancouver, il a l’habitude de se battre pour obtenir ce qu’il veut. Et ce qu’il désire, c’est Stacy.
Entre le retour inopiné de l’ex-petit ami, le tueur en série qui sévit dans les bas-fonds de la ville et Stacy elle-même, la partie sera serrée pour le lieutenant Ried.
Sera-t-il à la hauteur ?

Mon avis

Après les filles du Docteur March, voici les sœurs Fairfax !

Alors qu’elle sort d’une douloureuse rupture, Stacy et ses sœurs emménagent à Vancouver ou elles vont ouvrir un petit restaurant.  Alors qu’elle officie à la réception, Stacy va faire la connaissance de Tyler, lieutenant à la crim’ qui troquerait bien son bâton contre un baiser de la dame.  Alors qu’il courtise Stacy, une série de meurtres sévit dans la région et Tyler va devoir s’associer à son – pire – ennemi pour mettre un terme au fléau.

La romance est assez simple et la story entre Stacy et Tyler est toute mignonnette.  L’auteure a voulu lui donner des accents de ce qui se fait pour le moment, avec cette petite particularité de ne pas tirer en longueurs.  On est adultes, consentants – ou pas -, no chichis : ON FONCE ! Merci.  Un fait m’a fait lever les yeux au ciel, mais heureusement cela n’a en rien entache mon plaisir et mon intérêt.  Car oui, on ne suit pas que S & T, car l’auteure insère une histoire dans l’histoire, et je dois avouer que je voulais absolument savoir qui était le monstre de Vancouver : Suis encore choquée !!!!

Outre, S & T, on découvre les soeurs Fairfax, quelques bribes d’informations sur chacune, juste ce qu’il faut pour vous donner envie de lire un roman sur chaque sœur ! * miam miam *.  Sans oublier Emilio * vapeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuurrrrssss * … C’est fou comme les bad boys me font de l’effet.

J’avais déjà entendu parler de cette auteure, et j’ai eu quelques avis divergents sur ces textes, ce qui a attisé ma curiosité.  Et donc pour un 1er test, je ne sors pas déçue ou amoureuse.  J’ai pu avoir juste ce qu’il fallait de plaisir pour passer un bon instant break.

Pour conclure, agréable lecture, qui mérite une petite suite !!! Croisons les doigts que le second opus verra bien le jour en janvier 2017 ^_^

Aucun texte alternatif disponible.

Photo