Le Palace, tome 2 – Last kiss de Laurelin Paige

THE (1).jpg

unnamed

Alors tu as été bien claire quand tu m’as dit que tu voulais le lui annoncer ? demande-t-il l’air excédé. Bon sang, Emily. Je me serais planté si je l’avais fait et maintenant je me suis planté parce que je ne l’ai pas fait. Impossible de gagner, avec toi.

BON ! J’ai essayé – vraiment – de faire abstraction du fait que je n’avais aucun atome crochu avec Emily. J’ai vraiment voulu faire de cette seconde lecture un moyen de se quitter correctement et d’oublier le fait qu’Emily est trop instable dans ses décisions, ses demandes/choix de vie. Mais, j’ai eu beau faire, Emily et moi ça n’a pas du tout été. La seule chose qui m’a fait tenir : le mystère autour d’Ambre, sans oublier l’évolution de leur trio.

Alors qu’un spectre du passé revient d’entre les morts, Emily va voir sa relation naissante prendre la tangente.  Entre doute, secret, amour, amitié, Emily va devoir faire un choix entre son amour et son amitié.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le fait que le côté bipolaire d’Emily m’a agacé.  Car fort heureusement pour moi il y avait d’autres personnages : Reeve et Ambre.

Autant il y avait de l’ambiguïté dans la relation entre R et A, autant cela ne sait pas trop fait ressentir.  Je n’ai pas eu l’impression de vivre la relation d’un trio, voir une histoire d’infidélité.  Je les ai suivi dans leur quête de réponse, autour du mystère entourant Ambre et la famille de Reeve.  Mais avec un grand sans plus.  Je n’ai pas eu de palpitations – sauf lorsqu’Emily faisait de sa Emily -.  Je suis même ressortie de ma lecture un rien moins amoureuse de Reeve.  Et ce même s’il méritait largement la médaille du mérite de la patience.  Ambre, personnage fantôme qui va avoir son mot à dire dans l’histoire.  J’ai pas hésité sur ses intentions, je ne l’ai jamais vu comme une menace dans la relation de Reeve et Emily mais plus dans la vie de Reeve, tout court.

Cette lecture bien qu’un peu décevante, car je n’ai pas accroché comme je le devais ne m’empêchera pas de continuer la série Fixed qui elle était plus que prometteuse.

Enfin, une fin qui ne m’aura pas totalement emballé.  Tant pis :/

unnamed

Je t’aime, répète-t-il comme un credo. Je t’aime tellement que j’ai l’impression que tu fais partie de mon ADN. Comme si tu étais inscrite dans mon code génétique. Mon amour pour toi me consume tellement de l’intérieur qu’il n’y a plus de place pour rien d’autre.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******36

Publicités

Le Palace, tome 1 – First Touch de Laurelin Paige

36.jpg

unnamed

Un bien belle histoire dans l’ensemble.  Mais j’ai vraiment eu du mal avec les nombreux changements d’attitudes d’Emily.  Un moment elle est joyeuse, l’instant d’après elle est triste, entre elle joue à l’espion et lorsqu’elle a encore un peu de temps elle endosse sa cape de soumise.  C’était vraiment difficile de la suivre.  Je ne savais pas sur quel pied danser avec elle, comme Reeve je craignais qu’un acte nous oblige à faire marche arrière.

Alors que sa vie professionnelle est au beau fixe, Emily va recevoir l’appel énigmatique de son amie d’enfance Amber, lui demandant de lui venir en aide.  N’écoutant que son courage et sa volonté de retrouver celle qui aura toujours été sa moitié.  Emily va se mettre en quête d’attirer dans ses filets le dernier homme qui aura vu Amber – en vie – : le milliardaire Reeve.

L’espace d’un moment durant ma lecture, j’ai eu l’impression de lire Crossfire de Sylvia Day.  J’ai dû reprendre mes esprits, car peut-être que les romans ont été écrits à la même époque, mais dans le fond les histoires ne se ressemblent nullement.

La trame tourne essentiellement autour de l’enquête d’Emily pour retrouver son amie, même si au fil des pages, la romance entre Emily et Reeve a prit le dessus.  On entraperçoit les doutes d’Emily face à ses actes – la sensation de piquer le petit ami de sa meilleure amie-, sa volonté de vouloir tout prendre de Reeve et ne rien donner en retour.  Le seul point qui m’a fait tenir dans son personnage : la soumission.  Emily est une soumise de nature.  Je voulais lire comment elle arrivait à gérer ce pan de sa vie. Fort heureusement pour elle, Reeve est un très bon Maitre.

Même si Reeve est un bon personnage, j’attends encore avant de me prononcer sur celui-ci.  Son passé ne jouant pas à sa faveur, cette sensation de tout savoir, sans rien savoir me trouble un peu.  Donc je vais – encore – attendre.

Avec cette saga, Laurelin nous présente un nouvel univers.  Après  » Fixed on », l’ambiance du  » Le Palace » est plus érotique, BDSM un rien hard – suffocation durant l’acte, je ne suis pas une petite nature mais on aurait pu mettre un warning, je me suis étouffée dans le train -.  Donc, j’attends de voir comment va évoluer la story d’Emily et Reeve surtout que la fin m’a bien laissé sur mon séant. Ravie d’avoir le second opus sous la main !!!

Affaire à suivre 🙂

unnamed

THE.jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Quantum, tome 5 – Ravenous de MS Force

THE (10).jpg

C’est avec une immense joie, que je vous annonce mon amour tout plein pour Jasper Autry !!!!! Après la petite mise en bouche à la fin du tome 4, je n’avais qu’une envie : procréer des mini Autry * rire sadique *.  Sinon, blague à part, ce tome est de loin mon préféré de la série.  D’une part, car les précédents tomes ont très souvent mis en avant Fly et Nate et que je ne me souviens plus en détail de leur histoire, malgré les nombreux rappels – il ne faut pas trop chercher ma mémoire de poisson rouge – et d’autre part, car l’histoire d’Ellie Godfrey et Jasper Autry n’a pas démarré comme les autres histoires.

Alors que tout lui réussi, Ellie va décider de passer à l’étape supérieure dans sa vie privée : avoir un bébé.  Mais comment faire lorsque vous êtes – encore – célibataire à 36 ans, si ce n’est la banque de sperme.  A moins qu’un ami, – Jasper Autry  – ne se porte volontaire pour endosser de le rôle de père donneur.

Comme dis précédemment, cette histoire est de loin ma préféré car, même si on s’attend à une histoire d’amour entre nos héros, il était intérréssant de la voir se construire et de découvrir par la même occassion ces personnages secondaires, voir totalement oublié de ma mémoire.  Même si je regrette que Marie, n’ait pas trop appronfondi le combat – souhait – de ces mamans monoparentale d’un autre genre, si je puis dire.

On retrouve bien-sûr, toute la bande d’amis, qui va une fois de plus venir en aide à l’un des leur, car oui il y a un peu de suspense, de stress autour de Jasper.  Petit hic, quid du secret autour du Quantum.

Marie a une fois de plus donner un petit punch à sa série, avec ces petites mise en bouche * saute dans tous les sens *.  Vivement la suite des avenures des membres du Quantum.

Affaire à suivre … De très près !!!!

 

Je le serre encore plus fort pendant que c’est encore possible. Quelle terrible appréhension se saisit de moi dans notre étreinte ! Maintenant que j’ai goûté au merveilleux plaisir d’être avec lui, que ferai-je sans sa présence ?

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

*****

http://queenofreading1605.blogspot.be/2016/02/quantum-tome-2-valorous-de-ms-force.htmlTrilogie Quantum - saison 3 Victorious par [Force, Marie]THE (9).jpg

Les trois talents, tome 3 – Le guérisseur d’Emma Cavalier

THE (2)

unnamed

Jamais un roman n’aura aussi bien mérité son titre  » Le Guerisseur ».  Après une lecture en mode pause dans le second opus, j’ai non seulement retrouvé nos héros et j’ai tout siplement découvert le personnage de Lex, je l’ai senti comme apaisé.  Il était intérréssant de découvrir qui était Lex, et ce qui en a fait l’homme qu’il est aujourd’hui.

Tandis que Lex et Beth ont retrouvé le chemin d’une relation à deux, nos héros vont débarquer à New-York afin que Beth puisse enfin rencontrer son père.

J’ai apprécié le chassé-croisé entre les deux quêtes/découvertes.  Emma a encore fait des merveilles avec cet opus. Le chemin entreprit pour en arriver là était juste, bon.

Après mettre posé un tas de question sur Beth et sa quête spirituelle, j’étais ravie de la voir s’accepter – ENFINNNNNNNNNNNN ! -, son épanouissement m’a un peu apaisé et m’a permis de bien savourer cette partie de l’histoire.  Du  côté de Lex, comme dis précédemment, on revient sur son passé, j’étais dans l’attente de ces informations depuis la fin du tome 1 et Emma m’a une fois de plus fait sautiller dans tous les sens.  Heureusement nous n’avons pas de voisin au rez-de-chaussée.  Le texte est encore une fois bien écrit, tout est posé.  Les scènes de plaisirs charnelles étaient un délice, Emma a une fois de plus bien maitrisé son sujet.  Je sors totalement (re)conquise par l’univers d’Emma.

En bref, cet opus est un superbe happy end qui m’a transporté du début à la fin et en diagonale.  Il est clair que celui-ci ravira les adeptes de la EmmaAttitude de la 1ere heure !

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Les trois talents, tome 2 – Le gardien des secrets d’Emma Cavalier

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 9 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 9 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Quand la distance révèle la passion…

Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la
bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir
à oublier sa culpabilité envers Elisabeth.

Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu
underground new-yorkais et lui propose de l’accompagner dans ses soirées de débauche.

De son côté, Élisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son
identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les
routes du Sud de la France.

On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage
d’Élisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne
trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation
intense qui les unissait.

Une romance torride et haletante..

Mon avis

Je dois vous avouer qu’avant de me lancer dans cette lecture, j’avais une petite crainte, par sur le contenu car je sais que ma petite Emma a des doigts de fée et finesse dans ses textes.  Non, ma crainte était surtout portée sur le classement du roman, j’avais trouvé le premier opus plus axé sur le BDSM que sur la New Romance a proprement parlé.  Et à la fin de ma lecture, que j’ai trouvé quelques fois longue, et vraiment dans l’univers BDSM quel ne fut pas ma MEGA surprise de voir sur la couverture que l’Editeur avait surclassé en le proposant dans son catalogue Edition Blanche.  Ouiiiii, si vous regardez bien la couv du T1 on ne mentionne pas cela, mais ici : OUIIIII ! Et là, je me dois dire qu’une partie de mes griefs ont fondu comme neige au soleil.

Suite à son obtention de la bourse Perdini, Lex s’est envolé pour la Grosse Pomme, non sans mal, car la victoire a un goût amer et elle s’appelle : Elisabeth.  Son binôme et ennemie dans cette quête et qui sera devenue au fil du temps dans l’agence, plus qu’une compagne.

Contrairement au précédent tome, je lui ai trouvé quelques longueurs.  D’un côté on suit l’ascension de Lex dans la Grande Pomme, ou il va intégrer le petit groupe d’Eviva.  Adepte de soirée fine, et soumise d’un vieil ami à Lex.  De l’autre on suit le chemin de croix d’Elisabeth.

Je n’ai pas directement compris les raisons qui ont poussé Elisabeth à entamer ce périple.  Cette volonté de vouloir cacher son vrai elle et Lex qui s’éclatait, si je puis me permettre d’employer ce terme.  M’ont chacun donné envie de les secouer comme de pruniers.  Il m’aura fallu attendre les 3/4 de l’histoire pour avoir la sensation qu’enfin on avançait vers quelquechose de concret et que nos héros reprenaient leur marque dans l’histoire.

Enfin, petite lecture parenthèse.  J’espère vraiment retrouver nos héros et Emma dans le Guérisseur.

Affaire à suivre 🙂

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Les Trois Talents, tome 1 – Le conteur d’histoires d’Emma Cavalier

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre  : 12 octobre 2017
  • Date de publication ebook : xxx
  • Genre : Romance contemporaine, « BDSM »
  • Prix : 17€

Résumé :

Quand les rivalités attisent le désir…

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.
Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d’avoir les preuves qu’Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l’amour… ?

Mon avis

Lorsque j’appris qu’Emma avait intégré les rangs de la French Team New Romance aka FTNR, je me suis demandée si son style allait être plus proche de CoHo ou Elle Kennedy.  Mais Emma reste Emma quelque soit son univers, j’ai toujours la sensation d’être au Manoir.   Je n’ai pas eu la sensation de lire un New Romance à proprement parlé, car on vogue dans l’univers du BDSM au travers de la relation entre Alex et Elisabeth.

Tout deux journalistes au quotidien Azur Matin, ils vont comme nombre de leurs collègues se battre pour obtenir la bourse Perdini, qui va leur permettre de poursuivre leur cursus Outre-Atlantique.

J’ai directement accroché au binôme Alex et Elisabeth, je me demandais ce que le Bûcheron by England allait nous offrir comme sensation forte.  Car, Alex l’a joue fine et arrive à coincer la demoiselle et exerçant un menu chantage, qui va soumettre la belle au plaisir de la chair le temps … d’une nuit.

Outre la relation bureaucratiquement sensuelle entre nos héros, on suit la relation virtuelle entre Elisabeth et Love Angel qui va à son corps défendant l’initié à l’univers du BDSM.  Le chassé-croisé entre ces deux relations était très bien dosé.  Je n’ai pas eu la sensation de vivre une relation à 3, car quelque soit les relations qu’entretien Elisabeth, elles restent dans la sphère du plaisir.

Les personnages.  Alex est un joueur, quelque soit la situation dans laquelle il se trouvait, il arrivait à faire avancer ses pions. J’ai autant pris du plaisir avec lui, que j’ai crains ses actions.  Oui, il m’a – bien – troublé, mais j’attends encore quelques éclaircissements pour vraiment me faire une opinion sur celui-ci.  Beth est un petit oisillon qui va très vite grandir. Elle est forte en quête de découverte.  Dans cet opus, elle aura plus appris sur Elle que sur son stage.

La trame est racontée, telle une histoire, on vit quelques moments-clés de la relation de Beth et Alex par le biais de  flashBack, qui m’ont fait penser au Manoir.  Mais on va surtout apprendre que ces moments sont racontés à l’attention d’une tierce personne.

Ce roman ne déroge pas à la règle : Emma tu m’as encore conquise avec tes héros.  Une histoire, tout en douceur, et pourtant forte.  J’ai pris du plaisir et je suis tombée du 15ème étage avec THE revelation.  Tu m’as eu pour le coup … ENCORE !!!!

Enfin, très très bon démarrage et VIVEMENT LA SUITE !!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Songs of Submission, tome 3 – Chante, accomplis, triomphe de C.D Reiss

Informations :

  • Éditeur : Marabout
  • Collection : Red Velvet
  • Nombre de pages : 544
  • Date de publication livre : 2 novembre 2016
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2016
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM, erotic
  • Prix  : 5.49 – 7.50€

Résumé :

« Je n’imaginais pas à quel point c’est douloureux. Je ne pensais pas que ça me blesserait si profondément. Je ne savais pas ce dont je suis capable pour lui. Je ferai tout pour y arriver. Tout. Il faudra que je me batte pour ce happy end, et il faudra que nous y survivions. »

Alors que la carrière de chanteuse de Monica explose, la vie de Jonathan est en danger. La jeune femme est prête à tout pour le sauver ― pour le meilleur et pour le pire. Mais comment s’engager avec autant d’incertitudes ? Monica est sur le fil du rasoir : financièrement le gouffre se creuse et ses émotions sont en vrac. Mais la force de leur lien charnel n’a jamais été aussi intense – comme s’ils y puisaient, de toutes leurs forces, l’espoir qui leur permettra de « dominer » cette vie sans pitié.
Arriveront-ils à surmonter toutes ces épreuves ensemble ?

Mon avis

Malgré le grand coup de stress à la fin du précédent tome, j’avais une très grande crainte face à ma lecture.  Après une bonne dose de galipettes, j’en attendais plus de nos personnages et plus particulièrement de Monica.  Et je l’ai trouvéééééééééé : FORTE ! Le girl Power était en elle, tout au long du roman.  Je me suis réappropriée le personnage, je n’ai plus voulu la lâcher de crainte de la perdre à nouveau.

Alors que Jonathan se bat pour sa vie, Monica va se battre pour eux.  Entre une accumulation de dettes, une carrière en dent de scie, un amour entre la vie et la mort : Monica ne sera pas/plus vers quel Saint se vouer, au point de vouloir commettre l’irréparable.

ENFIN DU SUSPENSE ! Je sais que je lis un roman classé  » erotic », mais je pense qu’il est important de donner vie à une histoire, pour le coup je ne m’attendais pas à ça.  Le 1er test « suspense » dans le tome 2 avait été un peu vite fait, mais ici l’auteure a prit le temps de faire monter le suspense crescendo.  Le combat de Monica est beau, ses prises de décisions sont compréhensibles.  J’en suis même venue à me demander ce que je ferais à sa place. Serais-je si radical ? Qu’adviendra-t-il de ma conscience ? Blabla … En bref, ce fut dur pour mes neurones.

Les personnages.  Comme dis précédemment, je me suis réapproprié le personnage de Monica.  Je l’ai trouvé plus forte, plus femme.  On a toujours droit à ses rapports Dominant/Soumise mais pour le coup, tout cela pouvait bien attendre.  Jonathan, une fois n’est pas coutume : Il est l’histoire, même s’il est moins présent, son cas fait l’histoire.  On retrouve Jessica, l’ex ainsi que la famille Drazen.

La trame était plus entrainante, on avait un fond et une forme, sans oublier le dernier chapitre qui était plus fourni en informations sur nos héros. Il est vrai qu’en lisant ce chapitre, je me suis rendue compte qu’il y avait quelques coquilles et ce dernier chapitre, nous permet de clôturer comme il se doit la saga.  Merci C.D

Je ne lis jamais les remerciements et pour le coup, j’étais tellement dans l’histoire que je ne me suis pas rendue compte directement que la petite note de l’auteure face à un évènement marquant était un fait vécu <3.  No comment.

Pour conclure, très belle fin.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Jennifer pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Couverture de Songs of Submission, Tome 1 : Begsongs-of-submission,-tome-2---controle,-brule,-resiste-810114-264-432[1]