Take your chance de Kessilya

Take your chance - 1 (BMR) par [Kessilya]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 322
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 21 juillet 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame familial
  • Prix : 9.99€

Résumé :

Ne jamais faire ce que le monde attend de nous. Rester en contact quoi qu’il arrive. Ne jamais, jamais, jamais, sortir avec un mec plus jeune que nous. Les règles que Zoé a établies avec sa meilleure amie sont claires, faciles à suivre. Décidée à profiter de la vie, elle a ajouté une bonne résolution à sa liste : trouver un homme qui lui fera oublier son douloureux passé amoureux et envisager un avenir dépourvu de drames. Mais c’est sans compter avec le retour d’Alec, son premier amour, celui qui l’a quittée sans explications six ans plus tôt. Quand il réapparaît subitement pour solliciter ses services de coach personnel, passé et présent se mélangent… et la vie semble offrir à Zoé une chance d’obtenir enfin les réponses aux questions qui la hantent. Saura-t-elle la saisir ? Et si l’incertitude était moins lourde à supporter que la vérité ?

Mon avis

Je me suis fait avoir comme un bleu, je n’ai rien vu venir.  Kessi a joué avec mon ascenseur émotionnel.  Démarrage un peu difficile, car j’ai eu un peu de mal avec le mystère autour de la différence d’âge entre Alec et Zoé, je m’y suis reprise à deux fois pour être sur de bien tout saisir, de faire moi-même mes petits calculs et enfin de compte ne pas vraiment m’intérresser à l’histoire.  Zoé, ne m’a pas vraiment aidé car je peux comprendre qu’il est difficile de se faire ejecter sans raison, mais son deuil a prit un peu trop de temps pour moi.  Le retour d’Alec, était censé remettre tout en place et enfin répondre à mon interrogation : cougar or not cougar !

Le coeur de l’histoire.  Tandis que je végétais un peu et que je commençais à capter l’intention des personnages, je me suis prise une droite, un décrochage de la machoire et un ENORME : WHATTTTTTTTTTTTTTTTTTTT ! F******* !!! Kessi, si tu voulais ma mort, tu viens de recevoir le fair-part, car après une telle bombe, il est clair que tu as obtenu toute mon attention !

Comme dis précédemment, j’ai eu un peu de mal avec Zoé, pas son personnage en elle-même mais avec le mystère l’entourant et donc j’ai pris du temps avant de vraiment m’approprier son rôle. A l’inverse, Alec ça été direct.  J’ai accroché, à celui-ci. Je ne sors pas amoureuse de celui-ci, juste conquise comme il faut.

Au travers de cette histoire d’amour (im)probable, j’ai ressenti un petit panel d’émotion, c’était beau, fort, tendre, un peu longue quelques fois, mais dans l’ensemble, Kessi m’a fait du bien et m’a fait passer un excellent moment.

Enfin, très bon moment de lecture qui ne m’a pas laissé totalement indemne … Mais qui aura réussi son pari : CAPTER MON ATTENTION !

Affaire à suivre …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Parier, tome 1 – Mais pas jouer de Chrys Galia

Parier mais pas jouer 1 par [Galia, Chrys]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 300
  • Date de publication livre : 28 juin 2017
  • Date de publication ebook : 2 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 4.99 – 15.90€

Résumé :

Tout réussit à Stephen Atkins. Excellent au travail comme dans sa vie privée, il ne connaît pas l’échec. Jusqu’au soir où Liv, serveuse dans son bar préféré, résiste à ses avances. Cette fille serait-elle hermétique à ses charmes  ? Pourtant aucune femme ne dit non à Stephen Atkins…
Mis au défi par ses amis, il a trente jours pour la séduire. Facile  ! Ou pas… car la jeune femme a un caractère bien trempé. Sans le savoir, Stephen va se trouver pris à son propre piège…

Mon avis

Une agréable surprise ! J’ai commencé cette lecture, sans trop me poser de question sur la thématique, l’auteure, les personnages … NADA ! Je voulais juste passer un bon moment et ce fut le cas !

Tandis qu’il prend son petit verre hebdomadaire avec ses amis, Stephen va se faire rabrouer par la serveuse, Liv.  Au vu de son succès – plus que reconnu – auprès de la gente féminine, ses amis vont lui lancer le pari de conquérir la demoiselle dans le mois à venir au risque de voir son dernier contrat nautique, lui passer sous le nez !

J’ai directement accroché à la story de Stephen.  Il est tellement rare de voir un roman raconté par un homme et Stephen, nous met directement à l’aise.  Il nous fait participer à toutes ces péripéties, mais il faut dire que le poisson est féroce ! Liv ne se laisse pas marcher sur les pieds.  Leur petite bagarre est un petit vent de fraicheur.  Je m’attendais vraiment à un roman instant break, et j’ai été saisie par le changement de ton dans la trame.  La partie drama, m’a prise de court et cela m’a permis d’encore plus apprécier les personnages.  Cette nouvelle facette les a rendu plus humains.

Je ne connaissais pas du tout cette auteure.  Aucun écho, j’ai été conquise par ses personnages, son histoire, sa plume … Tout ! J’ai vraiment été à l’aise et j’espère que les prochaines tomes mettront en avant les amis de Stephen … Une petite vengeance !!!!

Affaire à suivre ^_^

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Sex game or passion ?, tome 1 de Totaime

Sex game or passion ? - Partie 1 (BMR) par [Totaime]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 450
  • Date de publication livre : 7 juillet 2017
  • Date de publication ebook : 5 mai 2017
  • Genre : Romance contemporaine, sex-friend
  • Prix  : 10.99 – 18€

Résumé :

Ben et Zoé se connaissent à peine et pourtant ils se détestent au point de ne pas pouvoir rester trop longtemps l’un près de l’autre au risque de s’étriper. Toutefois, par amitié pour Lola, leur meilleure amie commune, ils sont prêts à quelques concessions… Jusqu’au jour où ils sont contraints de vivre sous le même toit. La déclaration de guerre semble inévitable… A moins que chacun décide d’y voir un jeu ? Un jeu d’adultes qui pourrait s’avérer dangereux et remettre en cause leur relation.

Mon avis

Alors que plus rien ne l’a retient en France, Zoé va sauter le pas et rejoindre sa BFF, aux States.  Seul ombre à ce tableau idyllique : Benjamin Harper, le coloc de Lola et ennemi de Zoé.

Pour ce qui est de l’histoire, on découvre assez vite que Zen ont un passé commun.  Dans la 1ere partie du roman ont suit surtout leurs petites piques, rien de bien méchant, des enfantillages.  Afin de ne pas dépendre de ses amis et d’avoir un minimum de vie sociale, Zoé va se lancer dans le coaching de célibataire.  Vous savez, ce truc ou la donzelle vient vous dire comment faire avec les mecs, alors qu’elle même patauge !!!!! * tire la langue *.  Pour ma part, je n’attendais qu’une chose : La fusion de nos héros. On ressent la pression entre Zen.  Ils se tournent autour, ont des discours à double sens : ON VEUT DE L’ACTION ! Et lààà, big joie, Totaime ne nous donne pas une simple romance cachée, mais on suit un vrai couple.  Il était intéressant de les retrouver dans ce rôle.  Mais bien-sûr tout cela aurait été trop beau.  Quelques doutes vont venir s’immiscer dans leur relation et plus particulièrement dans le chef de notre coach ! Attention, je comprend qu’elle doute, mais je n’ai pas accepté son discours et ses actes.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Ben, je ne m’attendais à rien de bien précis.  Je me suis laissée porter.  On apprend quelques informations éparses sur son passé familial, ses relations avec son père.  Mon cerveau a imaginé pas mal de choses, donc j’espère que le second opus sera plus complet et surtout qu’on rencontrera la belle-famille, rien ne vaut un peu de piment, là ou ça fait mal ! Zoé, oui bon personnage dans l’ensemble, même dans son rôle de coach, mais j’ai eu un gros soucis avec ses actes vers la fin, donc j’espère qu’on en sera un peu plus dans le second opus.  Les BFF de Zen : Lola et Jayden … Maissssssssssss oui !!!!!!!!!! * danse de la joie *. Bon ! Je vous épargne ma mémoire de poisson rouge, mais je trouvais bizarre que l’auteure nous donne des BFF comme ça, sans aucune explication.  En mode : vous savez qui je suis !!! J’ai pas mal creusé dans ma petite tête et làààààààààààà BOUM : Oui, oui ils s’agit des héros de Sex friends or lovers ? Et là, tout s’emboite dans ma petite tête et je suis plus à l’aise avec eux.

On n’a pas idée de nous pondre un tel roman, et de nous laisser plus d’UN JOUR sans la suite … J’ai découvert Totaime avec son 1er roman que j’avais bien apprécié et ce Grand retour était plus qu’attendu ! J’aurais dû attendre encore quelques mois car làààààààààààààààààà je suis entrain de pirater son ordi pour avoir la suite des aventures de Benoé ou Zen.  Car oui, vous devez être Zennnnnnnnnnnn lorsque vous entamerez cette lecture.  Certes, pas de big papillons dans le bidou, quelques crises de nerf sur la fin à l’égard de Zoé, quelques petites longueurs, heureusement pas – trop – de redondance,  mais dans l’ensemble j’ai passé un bon moment. Totaime revient avec un sujet, qui j’ai l’impression lui tient à cœur : sex-friend, ces relations amoureuses qui démarrage par une amitié, avec l’option gros câlins, semence de doute et puis BADABOUM effluve de sentiments guimauve, évolution des personnages, doutes … Happy End ou pas !

Enfin, petite story fort agréable et qui mérite une suite … TRES VITTEEEEEEE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Sevice-Presse

Photo

 

Nick and Sara, tome 1 – Enfer de Pauline Libersart

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 320
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 janvier 2017
  • Genre : Romance contemporaine, romantic suspense
  • Prix : 10.99€

 

Résumé :

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.

Mon avis

Je ne sais pas si c’est dû à une surdose – pas dit de manière négative loin de moi – de Dark durant mon marathon lecture, mais en commençant cette lecture, j’ai directement classé ce roman comme dark Romance.  Alors, je tiens à m’excuser auprès de vous chers lecteurs et Pauline pour ce mauvais aiguillage car au fur et à mesure de ma lecture, je peux vous confirmer qu’on est très très loin du genre Dark, mais plus proche de la romantic suspense.

Alors qu’elle arrive ENFIN à couper le cordon ombilical, Sara-Jane, s’en va festoyer – Spring Break – avec sa cousine et son petit ami.  A peine arrivée, SJ va être enlevée par un grand trafiquant de drogue.  Elle ne trouvera son salut qu’avec l’aide de son géôlier, Nick.

L’histoire est bien écrite, quelques fois redondante dans le chef de SJ qui chicane pour un oui ou pour un non.  Les personnages sont inintéressants, je les avais tous catalogué avant même de les découvrir, j’ai imaginé des espions, des traîtres derrière chaque personnage.  Je n’ai pas eu de grande euphorie pour chacun d’eux, mais ensemble, il créait une bonne symbiose.  Mais voilà, je n’ai pas su m’attacher comme il fallait au roman.  La faute à une narration à la 3ème personne.  Je suis déjà spectatrice et donc si en plus de ça les héros parlent comme s’ils ne vivaient pas la chose, le fait et bien moi je décroche.

Donc, dommage sur ce point, mais bon la fin nous donne juste envie de savoir comment les personnages vont évoluer et puis j’aimerais connaitre la chute.

Donc affaire à suivre …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

No love, no fear, tome 1 – Play with me d’Angel Arekin 


Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 383
  • Date de publication livre : xx
  • Date de publication ebook : 13 janvier 2017
  • Genre : NA, romance contemporaine, mort
  • Prix : 10.99€

Résumé :

À l’adolescence, les liens parfois se renforcent… jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Erine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux d’Erine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu’à l’amitié de l’inséparable trio. La mort de Maël plonge Yano et Rine dans la culpabilité, et les sépare. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée au beau et irritant Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors que Rine veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, Yano la met au défi de parvenir à l’oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange, où l’amour et la peur sont exclus, pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l’autre ?

Mon avis

 » Vous pensiez qu’Hardin était HARDCORE et bien je vous invite à découvrir Yano il m’a agacé et pourtant j’ai eu un petit attachement pour lui + Rine héroïne qui m’a donné envie de la gifler pour son comportement = un couple EXPLOSIF ! « 

Oui, oui je sais certaines d’entre vous vont s’extasier à la vue du prénom choisit, d’autres, vont crier aux loups, s’insurger et rejeter le roman avant même de lui avoir donner une chance.  Tout le monde a droit à une chance dans la vie, donc je vous prie de ne point juger Yano avant de le connaitre.  Si j’ai survécu vous pouvez y arriver.  Mais trêves de comparaison… Pour le moment.

Dès le départ, l’auteure fait tout pour capter l’attention du lecteur avec l’animosité entre Yano et Rine.  On se demande comment des amis d’enfance, qui se côtoient, vivent l’un à côté de l’autre arrivent du jour au lendemain à s’éviter et à devenir la tête de turc d’un – ancien – groupe d’ami : Miss Glaçon !!!

La trame va crescendo, on découvre assez facilement le point de discorde entre Yano et Rine. 4 ans, après le décès subit de Maël, Rine n’arrive toujours pas à tourner la page, elle s’en veut.  Et cela l’empêche d’avancer.  Yano, aussi a perdu un être cher et s’en veut.  A la différence de Rine, lui extériorise sa douleur en pourchassant Rine et en faisant de sa vie un enfer.  Alors qu’elle décide de se reprendre en main, Yano va la mettre au défi d’oublier son amour perdu.

Dans le jeu de la relation entre Yano et Rine, on ressent directement le triangle amoureux : Erine, Yano et le fantôme de Maël.  J’ai trouvé ça triste et mignon le fait qu’Erine appelle chaque jour Maël pour lui raconter sa vie, se confier.  Bon ! Il est clair qu’à un moment je me suis demandée qui était son opérateur de téléphone et quel était la marque du mobile de Maël pour survivre aussi longtemps.  Mais c’est tellement too much qu’on passe vite outre ce type de détail – expliqué -.  Au départ, je n’avais pas accepté sa résolution face à Yano, je l’ai trouvé faible et sans caractère.  Son comportement m’a agacé, il m’a fallu une seconde relecture pour comprendre son choix.  Je ne l’accepte pas, mais je le comprends.  Je n’accepte pas que ce soit elle qui se soit tout pris dans la face et qui doit encore ramer pour rassurer.  Je comprend qu’elle veuille rassurer et montrer « sa bonne volonté », mais crotte ce n’est pas Atlas !!!

Par le biais d’un autre Éditeur, j’avais déjà vu circuler quelques tomes de l’auteure, et je ne me suis pas tant épanchée sur ces textes et donc, cette découverte m’a marqué au fer rouge.  Le texte est bien écrit, soutenu.  Il a de la matière, de la vie. Les personnages vous donne tous envie de les connaitre.  Même si j’ai quelques fois lever les yeux au ciel et que Yano m’a donné quelques cheveux blancs, je me suis attaché à son personnage.  Ca a prit du temps, car il m’a fallu voir le jeune homme – triste – derrière ce discours.  Découvrir sa vie, ses blessures, ses craintes et sa peur.  De là, il pouvait dire tout ce qu’il voulait j’avais découvert Yano et je ne voulais retenir que ça.

Pour conclure, très belle découverte auteure, et bon moment lecture malgré les cheveux blancs ^_^

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Pssst … Voici ce que j’ai découvert aujourd’hui : ICI … ATTENTION PETIT RISQUE DE SUEURS DANS VOS TENA LADIES !

*********

Love Chef de Battista Tarantini

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 491
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 25 novembre 2016
  • Genre : Romance contemporaine, drame familial
  • Prix : 10.99 €

Résumé :

Santa a vingt-trois ans. Corse, les cheveux violets, loin d’avoir la langue dans la poche, elle est une candidate remarquée de « Chef !», l’émission de télé-réalité culinaire qui couronnera meilleur jeune chef de l’année l’un de ses neuf participants. Et elle a toutes ses chances : depuis qu’un magnat de la gastronomie l’a prise sous son aile et l’a formée au métier, elle est sous-chef d’un prestigieux restaurant. Mais sur le plateau, Santa réalise que ce genre de compétition n’est pas fait pour elle : trop d’esbroufe, de coups bas, d’artifices… Jusqu’à ce que l’une des épreuves de « Chef ! » l’oblige à collaborer avec un candidat argentin très sûr de lui, doué, et particulièrement sexy : Rafael. Fasciné d’emblée par Santa, impressionné par sa technique et sa concentration, Rafael brûle de savoir qui se cache derrière la jeune femme excentrique et secrète. Certainement parce qu’elle représente pour lui un délicieux fruit défendu, la seule femme de l’émission qu’il n’a pas le droit d’approcher…

Mon avis

Ce que j’apprécie le plus dans les romans de Battista depuis ‘Jeu, set…’, c’est que dans l’histoire il y a une histoire.  Du suspense, des envies.  On aurait quelques fois envie de demander aux personnages de la mettre en veilleuse, rien que pour connaitre le dénouement du suspense.  Et Love Chef, ne déroge pas à cette petite règle.

Je n’ai jamais suivi ces émissions culinaires, qui me font rougir de honte car j’arrives à cramer de l’eau sur la taque.  Ces émissions qui passent super tard en fin de mois, et qui te donne tellement faim que tu pourrais manger ton propre foie.  Non, suis pas une accro du genre, mais après la lecture de ‘Love Chef’, je verrais bien les concurrents évoluer de cette manière.

Santa, dit l’Anglaise est une jeune chef qui officie chez le célèbre restaurateur Loic Cardi.  Alors qu’elle est portée au nu par son patron, Santa, elle ne veut briller que derrière ses fourneaux.  Rafael dit l’Argentin – Magic Chocolate pour les adeptes de la tablette … numérique hi hi -, lui ne rêve que d’une chose : Briller au devant de la scène, récupérer ce qui lui ai dû et faire tomber Santa de son pied d’estale.  Deux vies, une passion et pourtant tant de secret qui vont éclater comme un soufflé au chocolat.

Comme dis précédemment, j’ai passé un excellent moment de lecture.  Battista nous fait voyager entre plaisir culinaire et plaisir tout court ! D’un côté on suit l’évolution des candidats – tous les lundis – dans l’émission à venir et de l’autre on suit la romance entre Santa et Rafael.  Sur ce point, tout va trop vite.  Santa donne tout trop vite, j’ai eu envie de lui demander de mieux se protéger,  Rafael est trop bon et joue de sa passion commune pour mieux enfiler la belle Santa.  Pas bien !!!  On ressent le dénouement broyer nos tripes plutôt que de les laisser à l’air libre. J’ai eu peur et, j’ai tenté de lire les yeux fermés ou derrière mes doigts.  No comment !!! Je n’ai pas spécialement eu la larme à l’oeil face au drame de nos héros, mais j’aurais bien conseillé à Santa d’hiberner quelques années.

Les personnages, sont tous attachants à leur manière. On s’éprend pour les Cardi, père, fils et fille.  Rafael, l’Argentin, je le voyais arriver dans ses grands sabots de Bad Boys au confits de carotte et pourtant, il était tout doux.  Santa, dit l’Anglaise ou Arielle ( la petite Sirène).  Comme elle, mon humeur se voit au travers de ma chevelure.  Donc pour cela on ne pouvait être qu’amie.  Autre particularité de la demoiselle, elle a une petite phobie.  Que serait les personnages – femmes – de Batti’ sans phobie ? Des personnages quelconque !!  On n’a pas omis de mettre en avant les candidats de Love chef – du bon copain à la vipère – on a droit à tout !

Enfin, encore un excellent moment de lecture avec Batti et merci pour le petit clin d’oeil à mon #BookBoyFriend * bavouille de dinggeeeeeeeeeeeuuuhhhhh *.  Si à l’occasion vous désirez vous remplir la panse, tout en passant un bon moment … Vous n’avez qu’un clic à faire !

Photo

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Super Connard et moi, volum 2 de Clemence Lucas

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 200
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 20 novembre 2016
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 2.99€

Résumé :

De désert sentimental, la vie amoureuse d’Izzy est devenue compliquée. Très compliquée.
Premièrement, elle a couché avec l’homme de ses rêves, Rick, alias Super Connard.
Deuxièmement, cela n’a pas plu à Shawn, son inoffensif voisin, qui a frappé Rick en l’apprenant. Et l’a embrassée, elle.
Troisièmement, Rick semble prêt à remettre ça !
Mais Super Connard est-il capable de s’engager dans une relation sérieuse ?
Et pourquoi Izzy n’arrive-t-elle pas à oublier la sensation des lèvres de Shawn sur les siennes ?
Quand je vous disais que c’était compliqué…

Mon avis

SUPER SUITE ! J’en redemande !!! Oui, oui j’ai savouré ce petit volume de 200 pages en moins de 2h30 !

Alors qu’Izzy réalise ENFIN son rêve/fantasme.  Elle va découvrir que le solide à plus de chance de réussite que l’éphémère.  Mais pour cela, il va lui falloir un peu de plomb et surtout l’honnête de Rickkouillleeeee.

Je vais essayer de faire bref, sans trop spoilers la trame car il serait bête – et méchant – de tout vous mettre sur un plateau d’argent et vous gâter le plaisir de lire ces deux volumes – succulents -.  Bizarrement, je n’ai pas eu de grandes envolées à l’égard de Rick, mon attention à directement été attiré par Shawn.  Je ne voulais pas que le Bad Boys l’emporte sur ‘l’intello’.  Qui puisse est, ils sont amis et Rick connaissait les sentiments de Shawn à l’égard d’Izzy, je n’ai pas trouvé cela cool qu’il lui rafle la mise.  Raison de plus pour ne pas être sa supportrice.

Clémence, m’a fait réaimer les personnages simples.  Les hommes simples.  Sans artifices, just man !

Le texte est agréable, il m’est arrivée d’avoir envie de frapper Izzy, car elle a aimé faire « celle qui n’a pas entendu ou vu » à quelques moments, mais dans l’ensemble elle est restée direct et franche.  On retrouve la bande d’amis et j’espère vraiment que Clémence va nous donner quelques SpinOff.  Il n’est pas bon de nous donner des sujets/envies et de ne pas nous donner une suite … directement !

Dans l’ensemble le volume se laisse lire et apprécier.  Et je n’aurais pas dit non à quelques chapitres supplémentaires.  Donc, si SpinOff, il y a … I’M READY !!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

******