Comme toi de Lisa Jewell

Espace réservé au texte (10).jpg

espace réservé au texte (1)

Ton aura est tellement effacée que je n’arrive pas à en voir les nuances, Laurel.

Vous connaissez ces romans qui avant même d’être lu, vont vous retourner les synapses ? Et bien, ce thriller m’a totalement chamboulé.

10 ans après la disparition de sa fille, Ellie, Laurel n’a pas oublié.  Comment demandé à une mère d’oublier dont la fille a été enlevée, retrouvée morte bien des mois plus tard et pour lequel le/la/les coupable(s) n’a/n’ont pas été arrêté(s) d’oublier et ce n’est pas l’apparition de Floyd, et de sa jeune fille, Poppy qui ressemble étrangement à Ellie qui va l’aider à panser ses peines.

L’histoire suit un fil conducteur mélangeant passé et présent dont le suspense qui monte crescendo m’a totalement captivé, elle ne souffre d’aucune redondance et je n’ai eu qu’une hâte en connaitre l’issue et mettre un terme à mes suppositions.  Le personnage de Laurel force le respect,  je ne pense pas que mon petit coeur de maman aurait pu rester calme face à une telle apparition.  J’ai apprécié le fait que chaque protagoniste ait voix au chapitre.  C’est sur l’histoire de Lisa m’a marqué au fer rouge !!!

Pour conclure une histoire palpitante, des personnages aux milles et une facette et un suspense attrayant !!! A LIRE ^^

espace réservé au texte (2)

Laurel croise le regard de sa fille en allant s’asseoir.  Elle lui sourit.  Hanna lui fait un clin d’oeil et lui envoie un baiser.  Sa magnifique fille.  Sa fille chérie.  Laurel attrape le baiser et le porte à son coeur.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stephanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Logo_Milady[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Dollars, tome 3 – Hundreds de Pepper Winters

Espace réservé au texte (12).jpg

espace réservé au texte (1)

Notre histoire, avant même qu’elle ait commencé, était vouée à un tragique échec.

J’avais énormément de crainte avant de me lancer dans cette lecture, et mon instinct a dit vrai. J’ai trouvé ce « end », très long, que cela soit dans la romance ou dans l’histoire à proprement parlé.

Même si Pimlico n’est plus la victime de Maitre A, elle se découvre auprès de son nouveau geôlier Elder. Bien qu’ayant une certaine liberté de mouvement et de pensée, Pim ne peut se faire à l’idée d’obtenir la totale maîtrise de sa vie qu’à une condition : prendre de force ce qui appartient à autrui. En bref, je n’ai pas compris comment Elder a pu demander à une ancienne victime de devenir elle-même une mauvaise fille ! Détrousser autrui, ne va pas l’aider à récupérer ce qu’elle a perdu, encore moins l’aider à panser ses blessures. Donc autant vous dire que les personnages qui étaient au bord du  » je perds l’attention de la lectrice » m’ont totalement perdu, mais j’ai tenu le coup car je voulais vraiment voir comment Pepper allait redonner vie à la partie romance de son histoire. Et une fois encore, tout cela a pris du temps, vraiment.

J’ai donc profité de ces petits moments pour en apprendre un peu plus sur Elder, sa vie, son passé et bizarrement tout cela ne m’a pas ému. J’ai eu cette sensation de vouloir donner une excuse à Elder sur ses agissements. Je n’ai même pas eu envie de secouer Pim, qui ne profitait pas de la moindre faille pour s’enfuir, nous étions les nouvelles captives en quête du « end ».

Même s’il était clair que je ne retrouverais pas le plaisir du premier opus, j’étais en quête de l’extase, d’une vraie évolution et celle-ci n’est pas venue au point nommé, j’étais déjà à mille lieux de ma lecture.  Beaucoup trop loin pour revenir et profiter du moment, donc j’ai attendu la fin et suis restée avec une sensation de non-fin, d’un manque pas du tout comblé.

En bref, saga qui avait très bien commencé mais qui s’est trop étirée et m’a fait dévier de ma lecture et de mon plaisir.

espace réservé au texte (2)

Je ne pouvais pas m’empêcher de me dire, chaque fois que je le regardais, que sous ces apparences d’homme d’affaires toujours superbement habillé de son jean sans pli et son impeccable tee-shirt noir se cachait un homme rejeté par ceux qu’il aimait.

 

Les non-dits, les secrets, les concessions – ce redoutable besoin qui échappait inexorablement à notre contrôle : nous étions aux antipodes l’un de l’autre sur ces questions. Lui ne pouvait s’ouvrir à moi par peur de sombrer dans la folie, tandis que je ne pouvais m’ouvrir à lui car je ne savais tout simplement pas comment être cette femme désireuse de sentir les caresses d’un homme sans se mettre automatiquement à hurler et à mourir d’angoisse.

Pimlico

Ils voulaient ma mort pour me punir d’avoir quitté leur clan et je voulais leur destruction pour avoir assassiné deux personnes que j’aimais. Cette traque effrénée se terminerait avec leur mort ou la mienne – selon qui trouverait l’autre en premier.

Elder

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stephanie pour l’envoi de ce Service-Presse

milady-romance[1]

3469900_orig[1]

******

Alexa Hudson (12)

Espace réservé au texte (11)

Dollars, tome 2 – Dollars de Pepper Winters

Espace réservé au texte (11).jpg

espace réservé au texte (1)

Je n’avais pas eu à mourir pour me libérer de lui.  C’était lui qui était mort.

Autant j’avais apprécié ma lecture du 1er opus, autant celui-ci m’a laissé une sensation de  » mais encore ».

Plus de deux ans après sa prise d’otage, Pimlico qui se pensait libre, va vite découvrir que son ange sauveur, va lui offrir le confort d’une nouvelle cage dorée.  A l’inverse des sévices, subi chez Maître A, les agissements de Elder vont causer trouble et confusion à Pim et donner naissance à de nouveaux sentiments.

Dans ce second opus, on suit directement la fin de la captivité de Pimlico.  Sa guérison, sa quête d’identité et surtout sa nouvelle cohabitation avec M. Prest à bord du fantôme.

Bien qu’intéressante et importante pour la naissance de la partie romance.  J’ai trouvé ce second opus un peu long.  Il y a un rien de suspense, une confusion de sentiment plus que légitime du coté de Pim, du voyage, un apprentissage et un nouveau dressage.  Mais je n’ai pas eu le boum tant attendu.  On en apprend un peu plus sur Elder, sa vie, son passé et sur l’homme.

Malgré quelques longueurs et le manque du badaboum, le roman se laisse lire … Hâte de connaitre le mot de la fin !

espace réservé au texte (2)

Malgré moi, je m’étais intérressé à elle, alors que je m’étais bien juré de ne plus jamais m’attacher à personne.  C’était trop douloureux.  Mais Pimlico… elle n’avais connu qu’une vie merdique, mais elle n’en avait pourtant pas moins foi en un radieux avenir de liberté.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093107

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

milady-romance[1]

3469900_orig[1]

/**************

Alexa Hudson (12)

Dollars, tome 1 – Pennies de Pepper Winters

Alexa Hudson (12).jpg

unnamed

J’avais envie de hurler.  De crier.  De parler.  De lui montrer que j’étais humaine et qu’il ne pouvait pas me commander.

Bon … Bon … Boonnnnnnnnnnnnnnnn ! Where’s the romance ? Non, je ne veux pas être défaitiste, mais de vous à moi, ce roman à beaucoup manqué de romance : il était VRAIMENT dark ! J’ai été quelques peu mal à l’aise face au drame de Pimlico.  Cette jeune demoiselle, kidnappée lors d’une soirée de famille, vendue à Maître A aka Alrik Asbjörn et qui va subir durant 2 longues années les sévices de son tortionnaire.  Jusqu’au jour, ou Elder, va pénétrer dans l’antre du diable.

On entre directement dans le vif du sujet,  le kidnapping laisse vite la place au drame de Pimlico au travers de sa correspondance avec Personne.  Elle décrit en partie son drame au sein du manoir de Maître A.  Au fil des pages, on ressent la dégradation des sévices, le courage de Pimlico.  Il m’est arrivé de lire une lettre pour Personne en diagonale.  Même s’il s’agit d’une fiction, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que des femmes dans le monde ont réellement vécu cela.  Cela m’a mise un mal à l’aise.

Bien que mettant en scène trois personnages, soit Pimlico, Elder et Maître A.  L’histoire est principalement racontée par Pimlico.  Je ne sais que penser d’Elder.  N’ayant pas vu le côté romance, mais plus soumission – Maître A – et prépa’ soumission – Elder -, je me réserve un droit d’avis sur celui-ci.

Pepper, nous présente un univers très sombre, qui m’a vraiment mise mal à l’aise, plu et qui mérite d’être développé.  Je ne ressors pas de cette lecture amoureuse des personnages.  En temps normal, le méchant, exécrable se fait – directement – apprécier, ce qui met le lecteur dans une situation inconvenante. Je n’ai pas du tout ressenti cette sensation de gêne durant ma lecture, je l’ai même attendu.  Donc, j’espère voir pondre cette phase, et qui devra par la même occasion faire naître le côté  » romance » de l’histoire.

Enfin, roman plus sombre que romanesque, qui mérite sa suite !

unnamed

Il m’avait arraché plus de réponses sans paroles que maître A en deux ans.  Une compréhension mutuelle nous reliait, une alchimie réunissait nos similitudes.  Que discernions-nous donc l’un chez l’autre ? D’où me venait le sentiment de le connaitre…

Pimlico

Ce fichu lien entre nous s’affirma davantage.  Elle cessa de respirer, me scruta. Le sort qu’elle m’avait jeté se fit plus brûlant, plus intense, plus puissant.

Elder

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stephanie pour l’envoi de ce Service-Presse

milady-romance[1]

3469900_orig[1]

Wrong, tome 3 – Trust de Jana Aston

THE

unnamed

Même si j’ai lu chaque opus à sa sortie, je dois vous avouer que j’avais un peu oublié le personnage de Boyd, qu’on retrouve directement après les évènements du second opus.

Alors que sa vie professionnelle est au beau fixe, du côté de sa vie sentimentale c’est le calme plat, mais Chloé ne perd pas espoir : un jour son prince viendra… A condition qu’elle se laisse aller !

L’histoire est assez simple…. Alors qu’elle recherche l’Amour – avec un grand A, sinon ça ne compte pas -, sur des sites de rencontres, Chloé va croiser la route d’un faussaire, mais le plus humiliant viendra du fait que l’agent qui l’arrête ne sera autre que Boyd, le frère de son amie Sophie.

Les personnages n’auront pas été mes préférés de la série, ben oui après avoir ris et pris une tonne de plaisir avec Sophie et Everly.  Jana a fait redescendre la pression avec cette petite romance, toute simple.  Mais voilà je n’ai pas su m’approprier les personnages comme il fallait et ce même si l’histoire était assez distrayante.

En bref, petite romance instant break qui ne m’aura pas tant marqué mais qui m’a permis de souffler un peu.

unnamed

Boyd Gallagher embrasse comme un dieu.  J’ai pensé à ses lèvres – à ce baiser – bien plus que je ne veux l’admettre.  Il m’a bouleversée, m’a prise par surprise.  Je ne m’y attendais pas, c’est certain.

Photo

*******

THE (5)THE (11)1 (2)

Wrong, tome 2.5 – Flirt de Jana Aston

1 (2).jpg

unnamed

Une petite nouvelle qui fait du bien !

Je ne vais pas trop m’étaler mais, je regrette vraiment que l’auteure n’ait pas étiré en longueur la story de Gabe et Sandra.

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Sandra a toujours eu un petit coup de coeur pour son boss, Gabe.  Mais ne voulant pas mettre son emploi en sursis, elle va mettre ses sentiments en stand by, jusqu’au jour ou Gabe va s’inviter chez elle.

L’histoire est très courte, et pourtant très intense.  Elle se situe directement, les évènements après que Gabe ait raccompagné Sandra à la fin de la soirée de nouvel an du personnel.  Le petit blanc est enfin complété.  Il était intérressant de découvrir l’homme derrière son costume, et son appartenance au team Everly… Encore une bonne raison de lover Gabe.  Sandra est un bon personnage, timide, avec un rien de sex-appeal.  Mais le personnage qui m’aura marqué n’est autre que l’assitant de Gabe : Preston ! Le coup des popcorn, j’ai tellement ris !

En bref, un concentré de plaisir !

unnamed

Everly est une vraie petite conspiratrice; c’est officiel, elle me plaît.  Si je dois choisir entre Everly et Sawyer, je suis dans la Team Everly.

Photo

****

THE (5)THE (11)

Wrong, tome 1 – Wrong de Jana Aston

THE (5)

unnamed

Avant de terminer l’année, j’avais besoin d’une histoire sans prise de tête, juste un BOB pour passer le cap de 2018 et je dois dire que j’ai passé un moment assez agréable avec Luke et  Sophie.

L’histoire est assez basique. Sophie, jeune étudiante et serveuse au Sers-moi fort, reçoit chaque mardi la visite du beau ténébreux, Luke.  Alors qu’elle se sent prête à donner sa petite fleure à son petit ami, Mike, Sophie va pour la première fois de sa vie consulter un gynécologue, qui ne sera d’autre que le beau Luke.

Je n’ai pas du tout était indisposée face à la situation médecin-patiente, qui je dois dire n’a duré que le temps d’un chapitre.  Par contre, il était intérréssant de voir toutes les mise en garde de Luke face aux différentes maladies que l’on peut contracter durant un rapport sexuel.  J’ai apprécié le côté réalité des choses.

Sophie, est jeune, fraîche, marrante, et assume complètement sa petite tocade à l’encontre de Luke.  Dixit la petite vierge qui prend 10 plombes avant de sortir de sa coquille.  Sophie, est passée de no vie sexuelle à petite cochonne.  Luke, est un bon personnage.  La différence d’âge entre nos héros est vite abordée, mais de nouveau je n’ai rien ressenti de pesant durant ma lecture.  Luke a eu une vie avant de rencontrer Sophie, et ce fait va venir donner un petit punch à la trame.  Mais, j’ai plus eu la sensation d’une coquille-vide, car on aborde un sujet sans trop y toucher.

Du côté des personnages annexes, on découvre assez vite le drame familial de Sophie.  Là, ou j’ai une fois de plus eu la sensation de coquille-vide, vient du côté de la famille de Luke.  On nous présente des parents avares, aigris, impolis, mais on ne connait pas vraiment la raison, sauf pour la mère.

En ce qui concerne l’attraction sexuelle entre nos héros, il n’y a pas photo elle est bien là ! Je n’ai pas eu de grosses chaleures, car j’ai trouvé certaines scènes un peu cliché – la fessée -, mais dans l’ensemble c’était bien dosé.

Enfin, malgré quelques petit couacs durant ma lecture, dans l’ensemble j’ai passé un bon moment avec Luke et Sophie et j’ai très bien passé le cap de 2018 !

 

unnamed

– Mon anus reviendra à sa taille normale ? dis-je en montrant son sexe d’un mouvement de la tête.  Elle est très grosse.  Est-ce que je vais faire caca pareil après ça ?