Wrong, tome 3 – Trust de Jana Aston

THE

unnamed

Même si j’ai lu chaque opus à sa sortie, je dois vous avouer que j’avais un peu oublié le personnage de Boyd, qu’on retrouve directement après les évènements du second opus.

Alors que sa vie professionnelle est au beau fixe, du côté de sa vie sentimentale c’est le calme plat, mais Chloé ne perd pas espoir : un jour son prince viendra… A condition qu’elle se laisse aller !

L’histoire est assez simple…. Alors qu’elle recherche l’Amour – avec un grand A, sinon ça ne compte pas -, sur des sites de rencontres, Chloé va croiser la route d’un faussaire, mais le plus humiliant viendra du fait que l’agent qui l’arrête ne sera autre que Boyd, le frère de son amie Sophie.

Les personnages n’auront pas été mes préférés de la série, ben oui après avoir ris et pris une tonne de plaisir avec Sophie et Everly.  Jana a fait redescendre la pression avec cette petite romance, toute simple.  Mais voilà je n’ai pas su m’approprier les personnages comme il fallait et ce même si l’histoire était assez distrayante.

En bref, petite romance instant break qui ne m’aura pas tant marqué mais qui m’a permis de souffler un peu.

unnamed

Boyd Gallagher embrasse comme un dieu.  J’ai pensé à ses lèvres – à ce baiser – bien plus que je ne veux l’admettre.  Il m’a bouleversée, m’a prise par surprise.  Je ne m’y attendais pas, c’est certain.

Photo

*******

THE (5)THE (11)1 (2)

Publicités

Wrong, tome 2.5 – Flirt de Jana Aston

1 (2).jpg

unnamed

Une petite nouvelle qui fait du bien !

Je ne vais pas trop m’étaler mais, je regrette vraiment que l’auteure n’ait pas étiré en longueur la story de Gabe et Sandra.

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Sandra a toujours eu un petit coup de coeur pour son boss, Gabe.  Mais ne voulant pas mettre son emploi en sursis, elle va mettre ses sentiments en stand by, jusqu’au jour ou Gabe va s’inviter chez elle.

L’histoire est très courte, et pourtant très intense.  Elle se situe directement, les évènements après que Gabe ait raccompagné Sandra à la fin de la soirée de nouvel an du personnel.  Le petit blanc est enfin complété.  Il était intérressant de découvrir l’homme derrière son costume, et son appartenance au team Everly… Encore une bonne raison de lover Gabe.  Sandra est un bon personnage, timide, avec un rien de sex-appeal.  Mais le personnage qui m’aura marqué n’est autre que l’assitant de Gabe : Preston ! Le coup des popcorn, j’ai tellement ris !

En bref, un concentré de plaisir !

unnamed

Everly est une vraie petite conspiratrice; c’est officiel, elle me plaît.  Si je dois choisir entre Everly et Sawyer, je suis dans la Team Everly.

Photo

****

THE (5)THE (11)

Wrong, tome 1 – Wrong de Jana Aston

THE (5)

unnamed

Avant de terminer l’année, j’avais besoin d’une histoire sans prise de tête, juste un BOB pour passer le cap de 2018 et je dois dire que j’ai passé un moment assez agréable avec Luke et  Sophie.

L’histoire est assez basique. Sophie, jeune étudiante et serveuse au Sers-moi fort, reçoit chaque mardi la visite du beau ténébreux, Luke.  Alors qu’elle se sent prête à donner sa petite fleure à son petit ami, Mike, Sophie va pour la première fois de sa vie consulter un gynécologue, qui ne sera d’autre que le beau Luke.

Je n’ai pas du tout était indisposée face à la situation médecin-patiente, qui je dois dire n’a duré que le temps d’un chapitre.  Par contre, il était intérréssant de voir toutes les mise en garde de Luke face aux différentes maladies que l’on peut contracter durant un rapport sexuel.  J’ai apprécié le côté réalité des choses.

Sophie, est jeune, fraîche, marrante, et assume complètement sa petite tocade à l’encontre de Luke.  Dixit la petite vierge qui prend 10 plombes avant de sortir de sa coquille.  Sophie, est passée de no vie sexuelle à petite cochonne.  Luke, est un bon personnage.  La différence d’âge entre nos héros est vite abordée, mais de nouveau je n’ai rien ressenti de pesant durant ma lecture.  Luke a eu une vie avant de rencontrer Sophie, et ce fait va venir donner un petit punch à la trame.  Mais, j’ai plus eu la sensation d’une coquille-vide, car on aborde un sujet sans trop y toucher.

Du côté des personnages annexes, on découvre assez vite le drame familial de Sophie.  Là, ou j’ai une fois de plus eu la sensation de coquille-vide, vient du côté de la famille de Luke.  On nous présente des parents avares, aigris, impolis, mais on ne connait pas vraiment la raison, sauf pour la mère.

En ce qui concerne l’attraction sexuelle entre nos héros, il n’y a pas photo elle est bien là ! Je n’ai pas eu de grosses chaleures, car j’ai trouvé certaines scènes un peu cliché – la fessée -, mais dans l’ensemble c’était bien dosé.

Enfin, malgré quelques petit couacs durant ma lecture, dans l’ensemble j’ai passé un bon moment avec Luke et Sophie et j’ai très bien passé le cap de 2018 !

 

unnamed

– Mon anus reviendra à sa taille normale ? dis-je en montrant son sexe d’un mouvement de la tête.  Elle est très grosse.  Est-ce que je vais faire caca pareil après ça ?  

Interférences de Connie Willis

Informations :

  • Éditeur : Bragelonne
  • Collection : Science-fiction
  • Nombre de pages : 520
  • Date de publication livre : 18 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 18 octobre 2017
  • Genre : Science-Fiction
  • Prix : 12.99€ – 25€

Résumé :

Dans un futur proche, une intervention cérébrale a été mise au point pour améliorer la vie de couple. Briddey se réjouit quand Trent, son petit ami, lui propose cette opération avant leurs fiançailles : ils percevront les pensées l’un de l’autre et leur lien émotionnel en sera renforcé. Or les choses ne se déroulent pas comme prévu : malgré elle, Briddey se retrouve connectée à quelqu’un d’autre. Les choses empirent quand elle découvre la propension étrange de sa famille à s’immiscer dans ses pensées… Briddey prend alors conscience des risques d’un excès d’informations. Elle comprend que l’amour – et la communication – s’avèrent bien plus complexes qu’elle ne l’imaginait…

Mon avis

Tout d’abord la confession … Lorsque j’ai vu cette couverture je n’ai pas pu m’empêcher de penser au film  » La La Land », et donc mes personnages imaginaires ne pouvaient être que les héros du film.  Je tiens quand même à préciser que je n’ai jamais vu le film, mais comme tout un chacun, j’ai vu l’affiche.

Ça c’était pour la petite histoire liée à la couverture.

En ce qui concerne ma lecture, je ne suis pas une adepte de la science-fiction, et j’ai été attirée par la thématique de fond : la communication au sein d’un couple ou le comment perdre son jardin secret car ton partenaire sera TOUT entre le ressenti et les pensées.

Je dois avouer que cette opération, m’a mise mal à l’aise et pourtant j’ai poursuivi ma lecture.  Le fait de perdre un bout de soi, de ne pas pouvoir se cacher derrière un silence m’a un peu dérangé.  J’ai essayé de me mettre à la place de Briddey et Trent.  Mais je n’y arrivais pas.  Même si le roman est bien écrit que le sujet est intéressant, attrayant et qu’on s’engouffre avec Brid dans son mal, je n’ai pas été transportée comme il le fallait.  J’étais dans la retenue durant une grande partie de ma lecture, ce qui ne m’a pas permis d’apprécier celle-ci comme il le fallait.

Enfin ce roman pourrait plaire aux adeptes du genre et permettre aux autres de (re)découvrir un auteure.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo