Ça a commencé comme ça d’Angela Morelli

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H Poche
  • Nombre de pages : 350
  • Date de publication livre grand format : 12 octobre 2016
  • Date de publication livre poche : 4 octobre 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 5.99 – 12.90€

Résumé :

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles. Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu.
Car la jeune mère célibataire presque trentenaire doit faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Mais si les précieux fruits ont déserté les étals des marchés du Sud-Ouest, on chuchote que Corto possède quelques arbres pour sa consommation personnelle ; Corto, le beau jardinier ténébreux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger.
Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

Mon avis

Un bon petit bol d’air frais made in Morelli.  J’ai bien apprécie les péripéties de notre petite  Flore Deschamps.  L’histoire se déroule dans le sud de la France, le soleil brille, les oiseaux chantent, ça sent bon … Oui, oui je vous assure que j’ai ressenti tout cela durant ma lecture … Le pack plaisir d’ambiance était fourni avec le roman … Testez vous m’en dira tant * clin d’œil*.  Flore vient de brûler sa confiture, ce qui devait être qu’un évènement isolé, va donner naissance à une suite de péripéties qui vont « pousser » Flore a participer à un concours de cuisine.

L’histoire est très très bien écrite, les pages se sont enchaînées, on devient vite accro ce genre de romance, surtout lorsque l’auteure n’a de cesse de nous présenter quelques héros moderne, tel Bechkam * bave *.  Mais que serait une romance sans son Don Juan ou dois-je dire son homme des cavernes en la personne de Corto le taciturne qui ne se mélange à personne. Ce qui de facto va donner naissance à pas mal de bruit de couloir sur notre Apollon.

Outre, son combat professionnelle, Flore se démène dans un autre rôle : celui de maman.  J’ai bien apprécié sa manière de jongler avec les deux rôles.  Je ne dis pas que je serais une maman comme elle, car je ne sais pas faire de confiture.  Mais les rapports entre les deux m’ont rendu toute guimauve d’amour..

Je ne sais pas si je peux me permettre une telle remarque, mais je me lance … Ceci est mon 1er roman de l’auteure … Non, que celui qui n’a jamais pêché, … blabla ! Oui, oui j’ai honte mais voyez-vous, j’ai une vie de 1er Ministre du Livre et j’ai l’art de toujours reporter malgré la bonne critique et cela a été mon baptême et je ne dirais pas non à un autre saut.  Angela m’a offert un bel ascenseur émotif avec ses personnages.  Sa plume m’a fait du bien et je vous recommande ce roman… Car les histoires d’amour, ça commence comme ça … Aussi 🙂

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Publicités

Superman, mon Editeur et moi d’Audrey Woodhill

Superman, mon éditeur et moi par [Woodhill, Audrey]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : Chick-Lit
  • Nombre de pages : 305
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 5 octobre 2017
  • Genre : Chick-Lit, Romance contemporaine … FanFictionDream 🙂
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?

Lorsqu’elle décide d’écrire une fanfiction de l’acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d’être adapté sur les écrans.

Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l’aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais.

Mais qu’importent les strass et les paillettes, Aurore n’est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S’il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard !

Mon avis

Un Fucking Coup de Badaboum venu de nulle part ! Oui, j’avais ressenti pas mal de prémice durant ma lecture mais ce n’est que sur les dernières notes que mon palpitant m’a dit : « Lui ! Il nous aura bien eu! ».  J’ai tout adoré dans ma lecture, je dirais même que je me suis sentie plagié dans mes délires … Superman du dimanche héhé ! Moi, je dirais même  » Superman du Lidl », lorsque je fais reférence à quelque chose de semi-gamme !

Après avoir essuyé tellement de refus, qu’elle aurait pu ouvrir une boutique d’essuie-main, Aurore Dubois/Duboubois va enfin connaitre la consécration avec sa fanfiction  » The star and me », grandement inspiré par James Knight personnage-clé dans la saga FSOG ou dernier SuperMan ayant crevé le grand/petit écran … James what ? Qui est-ce ? Google est mon ami …

Isidore James Knight Cohn HOFWA.jpg

Libido en berne pour une durée indeterminée …

Ooohhh ça va, si on ne peut plus rire ! Mais toujours est-il que je ne vois toujours pas qui est ce James Knight qui aurait joué dans FSOG ! Oui, oui j’ai une mémoire de poisson rouge, donc je retourne sur #GooglemyFriend .. Et lààààà, vous avez le choix entre ces deux spécimens …

Résultat de recherche d'images pour "henry cavill superman"  Résultat de recherche d'images pour "jake hyde FSOG"

Alors, oui je sais ce que vous allez me dire … Mais il s’agit d’une fiction donc on peut donner le rôle que l’on veut à qui l’on veut.  L’auteure n’a pas à être TOTALEMENT raccord.  Donc, on fera avec et j’espère Audrey que tu pensais à eux, car moi je sèche grave.  Même si j’ai pris un plaisir fou à faire quelques recherches sur #GMF !

Comme dis précedemment, j’ai tout adoré dans ma lecture, les pages ont défilés, je ne me souviens pas d’un moment ou je me suis dit : « Audrey, tu fais de l’abus du plaisir.  Lâche la pression, girl. Pense à ma respiration ! ».  Non, que nenni ! Aurore m’a directement plu, du haut de ses 30 ans et une chique, maman célibataire qui va voir sa vie totalement changer, grâce à un roman.  J’ai appréicié le fait que l’auteure se voit attaquer pour sa romance pornographique … Oups … Erotique ! Les jaloux vont perdre du poids ! J’ai enragé pour elle, j’ai voulu prendre la défense d’Aurore, mais elle s’en sort trés bien toute seule, sans oublier le Brice de Nice qu’elle a offert à James. J’ai jubilé, car de nouveau on a l’impression que sous prétexte qu’un auteure fait une facfiction sur un acteur/chanteur, elle devrait automatiquement en être fan.  Ca aide, sûrement, mais je ne pense pas que cela soit indispensable.  Ca fait trop accro, limite psychopathe.

En tant normal, les trio me mettent mal à l’aise, j’aime les nombres pairs dans une relation et là pour le coup, ça ne m’a pas mise mal à l’aise.  James vit une love story avec Amanda (Lear -> OK ! Je sors !), et on sait tous que les love story à Hollywood ça dure le temps d’une saison, Barret, l’Editeur aka l’aimant à femmes aux tendances mystique et au milieu nous avons notre héroïne d’un jour : Aurore. Mais – car il y a un « mais »-, la trilogie n’a pas vraiment lieu dans cette sphère ! On découvre les amies d’Aurore et je ne dirais pas non à une sous trame entre le BodyGuard, Markus  et la mère des jumelles …. Non, je ne parle pas de moi, mais de Fani * rougis *.

Pour ce qui est de la trame, Aurore vit le rêve de toute lectrice : vivre une love story avec son héros ! Oui, oui le rêve absolu, je vous l’accorde.  On vit ses moments de doutes, ses plaisirs et sa petite crise de jalousie mal venu à mon sens, car cela fait partie du risque lorsque l’on se tape un acteur.  Mais ne vous inquiétez pas, tout est vite rentré dans l’ordre du plaisir.

Audrey, m’a offert une belle surprise et j’en redemande !

Et le mot de la fin revient à notre Présidente underground qui a résumé mon ressenti en un paragraphe

Je l’ai dévoré! Passionnante, jouissive, explosive, parfois subversive, cette histoire est la plus addictive des drogues auxquelles j’ai goûté et Dieu sait que j’en ai goûté ! Quad on la commence, impossible de s’arrêter !

Tout est dit … A VOS LISEUSES !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Lola, tome 2 – Petite, en cloque et complètement larguée de Louisa Méonis

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 450
  • Date de publication livre : 13 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 13 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 7.99 – 14.90€

Résumé :

Moi, c’est Lola. Petite (pas tant que ça). En cloque (j’ai donc officiellement le droit d’être grosse). Et complètement larguée.

Vous y croyez ? Moi, Lola, je vais me marier. Et pas avec le premier venu, non, avec mon Sexy-Fossettes rien qu’à moi, l’homme le plus hot de toute la planète. Comme je ne fais rien comme tout le monde, j’ai décidé d’ajouter à la préparation de notre mariage : un déménagement de New York à Montpellier, un bébé qui me transforme en grosse baleine et… la rencontre officielle de Jerry et de mes parents. N’importe quel homme normalement constitué se tirerait en vitesse pour échapper à tout ça – et surtout à ma famille de dingues –, mais, heureusement, mon futur mari est tout sauf un homme comme les autres ! De toute façon, s’il lui prenait l’envie de s’éloigner, il aurait intérêt à courir vite. Très, très vite…

Mon avis

Ca y est le Grand jour est arrivé : Lola, enceinte et toujours aussi amoureuse du chocolat va épouser Jerry aka Mister Foussettes.  Mais ça c’était avant qu’il l’a plante au pied de l’autel en ne lui adressant qu’une misérable petite lettre d’adieu.

Enfin, la suite des aventures de Lola ! Par ailleurs, j’espère que le tome 3 est déjà à l’impression – pressionnnnn !! -.  J’avais pas mal ris dans le précédent tome et malgré le drame de Lola, Louisa a réussi à me faire rire aux larmes.  C’est horrible de rire du malheur des autres et plus particulièrement lorsqu’une jeune femme qui croyait dure comme fer à l’amour, ou en tout cas avoir trouvé l’Homme de sa vie se retrouve sans rien, avec un futur bébé sous les bras, une famille d’espion complètement barge et Dori*.

La trame est un chassé-croisé entre les combats de Jerry et Lola entre-coupé de superbe tranche de rire.  La 1ere partie est assez calme, un peu de mouvement, mais rien de bien dramatique.  La seconde l’est moins, tout va trop vite, entre l’apparition d’un nouveau personnage, le retour de vieux ennemis, la petite crise de larmes et ma petite crise d’apnée : Il est clair qu’on en a pour notre plaisir !

Les personnages ont grandi, Jerry s’est dévoilé, Lola ressort un rien plus forte de cette aventure et ses frères méritent un SpinOff – pressionnnnn !! -.

Louisa, a encore une fois apporté un petit vent de fraicheur.  J’ai encore prit un malin plaisir à suivre les aventures de Lola, même si vers la fin, je me suis demandée à quel moment le jeu de la chaise musical du kidnapping allait cesser !

Enfin, petit moment tout en rebondissement qui fera plaisir aux lectrices de la 1ere heure !

* Si tu ne connais pas Dori, c’est que tu ne connais pas les aventures de Samantha … Zou une MAJ s’impose ^_^

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et Romy pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

*********

Amours interdites de Joanna Sims et Victoria Prade

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : Hors Collection
  • Nombre de pages : 422
  • Date de publication livre : 1er septembre 2017
  • Date de publication ebook : 1er septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, romance (im)possible
  • Prix : 6.99 – 7.50€

Résumé :

Sophia a toujours su que Luke Brand finirait par venir la trouver un jour. Mais la présence du ténébreux soldat la trouble plus que de raison… Car Luke est le frère jumeau de son défunt mari – le père de son futur enfant –, et lui ressemble trait pour trait…
Karis est sous le charme de Luke Walker, de son incroyable regard vert, de son allure à la fois virile et élégante. Pourtant, même si elle brûle de céder à l’incroyable attirance qui la pousse vers lui, elle garde ses distances. Car elle n’a pas le droit de désirer Luke, encore moins de l’aimer. N’est-il pas l’ex-mari de sa sœur ?

Mon avis

Veuve, depuis quelques mois Sophia attend son 1er enfant de son défunt mari.  Tandis qu’elle attend la délivrance au ranch de sa belle-famille, Luke Brand, le jumeau de son époux en permission, va revenir en ville, mais la seule chose que Sophia ne sait pas sur son excécrable beau-frère, c’est qu’il l’aime depuis toujours.
Dans le second opus, on suit les aventures de Karis, qui a perdu sa soeur et son père lors d’un terrible drame et se retrouve à devoir veiller sur le bien-être de sa nièce.  N’ayant plus aucune ressource financière, elle se retrouve contrainte à demander l’asile à son ex-beau-frère.
Deux histoires d’amour (im)possible, chacune avec sa trame de fond, mais c’est celle de Sophia qui a vraiment retenu mon attention.  J’ai vraiment ressenti le côté amour impossible.  Quoi de plus glauque que de tomber amoureuse de son beau-frère, jumeau de son époux, seulement quelques mois après le décès de celui-ci et d’attendre le fruit de cet amour.  Et pourtant, malgré cet interdit Joanna, a su insuffler un vent de bon sens dans le discours de ses personnages.  Pas de chichis, pas de paroles moralisatrice. Non, on accepte ou on passe son chemin.  L’histoire de Karis est tout aussi bien, mais ici nous avons affaire à son ex-beau-frère et donc même si ça peut paraitre bizarre et bien ça ne m’a pas tant dérangé.  il y avait énormément de sentiments, sans oublier le combat de Karis à mettre un terme à tous ses démélés.
Enfin, Joanna et Victoria nous offre chacune leur vision de l’amour impossible, sans longueurs, tout est dit et fait correctement, avec  tendresse, sans trop de crise de larmes et beaucoup d’affection.
Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie et Romy pour l’envoi de ce Service-Presse
Photo

First Time, tome 1 – Ian d’Abigail Barnette

Informations :

  • Editeur : Bragelonne ( Milady Romance)
  • Collection : Romantica
  • Nombre de pages : 416
  • Date de publication livre  : 16 juin 2017
  • Date de publication ebook : 16 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 16.90€

Résumé :

Quinquagénaire et récemment divorcé, Ian Pratchett accepte sans grande conviction un rendez-vous arrangé avec une mystérieuse jeune femme. Ce qu’il ignore, c’est que Penny Parker est de trente ans sa cadette, et que cette rencontre changera sa vie à jamais.

Mon avis

Avant de commencer ma lecture, j’étais ultra sceptique. N’ayant pas eu un très bon démarrage avec cette auteure, j’avais craint l’abandon d’avance – et surtout que j’étais en possession du T2-, allais-je apprécier ma lecture par dépit ou par plaisir. Et c’est la seconde option, – à ma plus grande surprise – qui est sortie vainqueur de mon questionnement.

Fraichement divorcé, Ian n’a qu’une idée en tête – et ce depuis des années – : avoir des enfants.  Un, ça serait parfait, mais tant qu’à en faire autant en avoir quelques-uns.  Portant comme il se doit ses 50 ans, il va avec le concours d’ami commun faire la connaissance de Penny qui elle aussi rêve de fonder une famille. Seul bémol à leur histoire : la – très – grande différence d’âge entre les héros.

Je l’avoue, je n’avais pas tilté directement qu’entre Penny et Ian, il y avait moi … Ben, oui 30 ans c’est énorme … OK ! J’avoue .. J’ai 32 ans !!! Mais toujours est-il que contrairement à la story un peu glauque de Hugh Hefner et ses playmates.  J’ai adoré la story de Penny et Ian. A aucun moment, je n’ai ressenti cette différence d’âge, certes tout est fait pour nous le rappeler, mais les personnages sont tellement too much, adorable, abordable, humain que ce détail m’est passé par dessus la tête.

Il est clair, que dans la vraie, je me serais retournée dans la rue et j’aurai pointé Penny du doigt, mais ici j’avais juste envie de les protéger des ragots, des préjugés.  Abigail a donné de l’humanité à cette romance, voué à l’échec.  Tout est beau, tendre.

Ian et Penny, m’ont renoué avec la plume d’Abigail que je pensais voué à traîner dans les méandres des « plus jamais ».  L’histoire se lit très très vite, ce fut un défilé des pages.  J’en redemande et j’ai plus que hâte de voir comment les personnages vont évoluer.

Affaire à suivre.

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

Parier, tome 1 – Mais pas jouer de Chrys Galia

Parier mais pas jouer 1 par [Galia, Chrys]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 300
  • Date de publication livre : 28 juin 2017
  • Date de publication ebook : 2 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 4.99 – 15.90€

Résumé :

Tout réussit à Stephen Atkins. Excellent au travail comme dans sa vie privée, il ne connaît pas l’échec. Jusqu’au soir où Liv, serveuse dans son bar préféré, résiste à ses avances. Cette fille serait-elle hermétique à ses charmes  ? Pourtant aucune femme ne dit non à Stephen Atkins…
Mis au défi par ses amis, il a trente jours pour la séduire. Facile  ! Ou pas… car la jeune femme a un caractère bien trempé. Sans le savoir, Stephen va se trouver pris à son propre piège…

Mon avis

Une agréable surprise ! J’ai commencé cette lecture, sans trop me poser de question sur la thématique, l’auteure, les personnages … NADA ! Je voulais juste passer un bon moment et ce fut le cas !

Tandis qu’il prend son petit verre hebdomadaire avec ses amis, Stephen va se faire rabrouer par la serveuse, Liv.  Au vu de son succès – plus que reconnu – auprès de la gente féminine, ses amis vont lui lancer le pari de conquérir la demoiselle dans le mois à venir au risque de voir son dernier contrat nautique, lui passer sous le nez !

J’ai directement accroché à la story de Stephen.  Il est tellement rare de voir un roman raconté par un homme et Stephen, nous met directement à l’aise.  Il nous fait participer à toutes ces péripéties, mais il faut dire que le poisson est féroce ! Liv ne se laisse pas marcher sur les pieds.  Leur petite bagarre est un petit vent de fraicheur.  Je m’attendais vraiment à un roman instant break, et j’ai été saisie par le changement de ton dans la trame.  La partie drama, m’a prise de court et cela m’a permis d’encore plus apprécier les personnages.  Cette nouvelle facette les a rendu plus humains.

Je ne connaissais pas du tout cette auteure.  Aucun écho, j’ai été conquise par ses personnages, son histoire, sa plume … Tout ! J’ai vraiment été à l’aise et j’espère que les prochaines tomes mettront en avant les amis de Stephen … Une petite vengeance !!!!

Affaire à suivre ^_^

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

The lonely hearts travel club, tome 2 – Ni mariée, ni enterré de Katy colins

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 415
  • Date de publication livre : 14 juin 2017
  • Date de publication ebook : 14 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine, lovely trip
  • Prix : 9.99 – 13.90€

Résumé :

Depuis qu’elle a tout quitté pour parcourir le monde et soigner son cœur brisé, Georgia Green a trouvé une vocation, rencontré un homme (enfin, peut-être, c’est compliqué) et bâti la vie dont elle avait toujours rêvé. Mais le quotidien d’une brillante femme d’affaires n’est pas forcément celui que l’on croit. Et, pour sauver son agence de voyages, Georgia va une nouvelle fois devoir se lancer à l’aventure. Dans la moiteur indienne, entre le bruit des klaxons et les cours de yoga, elle va découvrir que certaines choses échappent à notre contrôle… et qu’il faut apprendre à l’accepter !

Mon avis

Je vous avouerais qu’à la fin du tome 1, je m’attendais à une mise en avant d’un nouveau personnage.  Comme une reprise du flambeau, laissé par Georgia.  Et quel ne fut pas ma surprise de retrouver Georgia dans ce second opus … Oui, oui promis, je devrais me mettre à la lecture des résumés, mais dans ce cas, comme dans les autres … La surprise était tellement bonne que je ne vais pas trop me plaindre et puis, on laisse Georgia face à une telle révélation qu’on ne pouvait pas rester avec un non-happy End !

Alors qu’elle a reprit les rênes de l’agence de voyage, Georgia va se retrouver face à un flot de critique négative sur les services proposés par sa nouvelle agence.  N’écoutant que son courage, elle va s’introduire au sein du prochain groupe afin d’endiguer les critiques et remettre le navire à flot sous le soleil indien.

ENFIN !!!!!!!! Voici les 1ers mots qui me sont venus à l’esprit lorsque, j’ai (re)trouvé Georgia.  Je n’avais pas tant accroché à son personnage, que j’avais trouvé trop laxiste.  Dans cet opus, j’ai découvert une demoiselle avec de la niak, de la volonté, du punch.  Elle m’a donnée envie pas seulement de faire son city trip des coeurs meurtris, avec Flic and co ! Non, juste d’être avec Elle.  On découvre de beaux paysages, des personnages secondaires intéressants, une histoire rocambolesque et tout cela de … votre lit !!!!! Si ce n’est pas merveilleux ^_^

Autre point et pas des moindres : la story de Georgia et Ben !!!!!!!!! * danse de la joie *  Je ne parlerais qu’en présence de mon avocat … C’était un peu kitsch, mais tellement mignon 🙂

Katy m’a – enfin – offert un total dépaysement.  Je n’ai râlé sur aucun point … En faite, si … JE VEUX LA SUITEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo