Sinners of Saint, tome 1 – Vicious de L.J Shen

Vicious : Pour Noel, découvrez la Dark Romance intense et interdite (&H) par [Shen, L.J.]

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, Dark Romance
  • Prix : 9.99 – 14.90€

Résumé :

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mon avis

Avant même d’entamer ma lecture j’étais conquise par celle-ci.  Une couverture attrayante avec un beau gossse au regard sevère, un corps bien fait et qui n’en montre pas trop… En bref, j’étais sûr de passer un excellent moment avec le Vicieux, Vicious.  Mais bizarrement, bizarrement ce n’est pas son personnage qui aura totalement attiré mon attention, mais celui de Dean, son frère de coeur et BFF.

Fraichement débarqué avec sa famille au Manoir des Spencer, Millie va au détour d’un couloir rencontrer le maitre des lieux : Baron Spencer aka Vicious.  Ce jeune étudiant, va arriver au bout de quelques mois à faire de Millie son souffre douleur, mais l’apogée de cette torture va se solder par une sommation de quitter le Manoir et de ne plus jamais revenir en ville.  10 ans après cet accrochage, les chemins de Millie et Vicious vont se retrouver, mais cette fois-ci, Vic ne va pas laisser passer sa chance avec la belle, Emilie LeBlanc.

Au risque de me prendre quelques foudres de la part des lectrices, je n’ai pas spécialement trouvé l’histoire dark.  Oui, elle est dur, ce qu’a fait Vicious à Millie est dégeulasse, la priver de sa famille juste parce qu’il n’assume pas ses sentiments, pire la faire quitter son mec car sa jalousie le ronge.  C’est petit ! Outre, cela j’ai plus eu la sensation de découvrir des jeunes torturés, entre l’enfance de Baron – qui soit dit en passant a fait rager la maman en moi – et le parcours de Millie.  J’ai eu un gros pincement au coeur.  Alors si on considère que la partie dark romance est liée au fait qu’il faut être vraiment fou pour retourner dans les bras de son tortionnaire.  Bon ! OK, si vous le souhaitez mais de nouveau pour moi, cette partie du challenge n’a pas été totalement réussi.  Je n’ai pas vibré, mes neurones ne se sont pas torturés, je n’ai pas bataillé avec ma conscience.  Rien de tout cela.  J’étais plus dans la rage qu’autre chose.

Les personnages sont tous très intérréssants, et ils méritent amplement d’être connus.  Entre les frères de coeur de Vicious et amis d’enfance, les Four Hot Heroes: Jaime, Trent et Dean.  Ils auront chacun une petite part d’importance dans l’histoire, mais celui qui aura été l’ombre dans la relation de Vic et Millie est mon personnage coup de coeur : Dean.  J’ai directement accroché à celui-ci, et j’espère que le prochain opus lui sera consacré.  Du côté de Millie, on découvre sa jeune soeur Rosie.

Comme dis précédemment, je n’ai pas spécialement trouvé que la trame était dark, mais plus dans le drama familial.  On découvre assez vite les projets de Vic à l’encontre de ceux qui lui ont fait du mal.  J’ai eu envie de l’accompagner dans son combat.  Par ailleurs, il était interréssant de voir tout ce que l’être humain peut ou pourrait accomplir par Amour.  Je n’ai pas trouvé que la soumission de Millie face à ses sentiments soit ridicule, bien au contraire.  Elle reste forte, digne et assume pleinement d’aimer son tortionnaire de coeur.

L.J, nous offre un bon démarrage, une belle histoire, juste ce qu’il faut d’addiction, de plaisir, d’émotion, un petit accrochage en cours de chemin.  Mais, cela ne m’empêchera pas de lire la suite des aventures des Sinners … !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Publicités

Love & Darkness de Oly TL

Love & Darkness - Elle est sa drogue. Il est son obscurité par [Tl, Oly]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 515
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 26 octobre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, amour (im)possible
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Elle est sa drogue. Il est son obscurité.
Une romance sombre, qui ne vous laissera pas indemne

Tatoueur écorché, Jayden oublie son lourd passé les week- ends, lorsqu’il gomme ses limites avec ses frères de cœur, les BadASS. Bohème lumineuse et peintre, Milly n’oublie jamais cette vérité : l’existence est éphémère, alors autant éviter les complications. Les chemins si différents de ces deux artistes finissent cependant par se croiser. Entre ombre et lumière, secrets et blessures, réussiront-ils à s’aimer ?

Mon avis

Avant d’entamer cette lecture, j’étais tout émoustillée, ravie d’avance et je dois dire que cet opus a été une belle douche froide ! Je n’ai pas totalement compris l’objectif de l’auteur, car à trop vouloir en faire, elle s’est brûlée les ailes. On a voulu tout nous donner, mais à quel prix ?

Jayden, est membre des BadAss, pas un gang. Juste un groupe d’amis soudé et assez hétéroclyte qui passe du flic, au gynéco à l’ancien toxico.  Après une soirée normale, son chemin va croiser celui de Milly.  Une rencontre qui va le marquer au fer rouge.  Leur chemin n’était pas censé se retrouver et pourtant, un jour, Milly et son amie vont franchir les portes de son salon de tatoo.

Comme dis précédemment, l’auteur a intégré énormément d’élément à son histoire.  Nous avons droit au trio, sans être un trio car les BadAss sont assez ouvert dans leur relation.  La maladie, et pour le coup je remercie l’auteur pour ces recherches.  Le suspense – or not suspense -.  Sur ce dernier point je suis encore assez sceptique car ce qui devait être un drama, un élément moteur dans une partie de la trame, a été un peu plat.  Pas de grand rebondissement.  Je n’ai pas trépigné, comme je le voulais.  Autre élément moteur et pas des moindres : la romance.  La relation entre J & M, a été un petit méli-melo.  Je ne savais pas comment prendre cela, j’ai eu du mal à m’imprégner comme il se doit de leur relation, essentiellement car j’ai pris du temps avant de vraiment entrer dans l’histoire.  Il m’aura fallu attendre le moment ou l’histoire était vraiment ciblée sur nos héros pour enfin prendre la pleine mesure de la symbiose entre eux.  Des bagages que transportaient Jayden et de l’épée de Damoclès au-dessus de la tête de Milly, ainsi que l’unité qu’il y a entre les BadAss.

Je n’ai pas une grande connaissance du genre, mais je ne pourrais qualifier ce roman de dark romance, comme je l’entends.  Il m’a manqué le suspense, le questionnement psychologique lié à ce type de littérature.  Il y a quelques drames, oui, mais il m’a manqué LA tension.

Oly, nous offre un premier opus, qui me laisse mi-figue mi-raisin.  Je n’ai pas été transporté du début à la fin.  En tout cas comme je le voulais et m’y attendais.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Pour un éclat de lumière de Sara Agnès L.

Informations :

  • Editeur : Atramenta
  • Collection : Dark Romance
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : 11 juin 2017
  • Date de publication ebook : 24 juillet 2017
  • Genre : Dark Romance
  • Prix : 4.99 – 13.82€

Résumé :

Séquestrée.

Violée.

Mia s’éveille dans un véritable cauchemar: emprisonnée dans une chambre isolée de tout, à la merci d’un homme masqué déterminé à la posséder corps et âme…

Entre punition et plaisir, obscurité et lumière, commence alors un jeu malsain entre la victime et son ravisseur. Perdue dans un tourbillon de sensations, Mia devra céder aux désirs de cet homme si elle veut retrouver sa liberté. Au risque d’y perdre son âme…

Mon avis

Je ne suis pas une novice dans le monde de Sara, jusqu’à présent je lui ai toujours trouvé une note de justesse et lorsque j’ai appris qu’elle allait nous offrir une petite dark romance, je n’ai pas pu passer à côté de cette lecture.  Je me vois encore harceler Sara * remember the time *.  Et même, si le roman est bien écrit, et que Jo a très bien corrigé le tout, j’ai trouvé le roman plus romancé que dark.

Oui, je connais dès le départ l’issue, mais ce qui m’a manqué c’est le  » Aaaahhhhh ! » en rallonge.  On est directement mis dans l’ambiance : le kidnapping de Mia.  Je n’ai pas eu le temps de m’approprier les personnages, d’avoir des effluves sur le kidnappeur, afin de faire monter la pression.  On ne perd pas de temps, et cela m’a quelque peu déstabilisé.  Le roman respecte bien entendu tout les ingrédients de la dark romance.  Mais, voilà le feu darkien s’est allumé en moi, mais ne m’a pas brûlé comme il le devait.

Aloorrrrrrrrrsssss, oui j’ai quand même passé un bon petit instant break, Mia est un bon personnage, même si vers la fin, j’aurais voulu qu’elle soit plus hargneuse, qu’elle soit plus dans le combat de ses sentiments qui ne devraient pas existé. Nous avons quand même droit à un petit zeste de suspense autour du personnage du kidnappeur, on a envie de connaitre les raisons de son choix de victime.  L’info est bien filtrée sur ce point.  Vous voyez, j’ai vu du bon !

Outre, cela, Sara is Sara, un petit coeur d’artichaut même dans les story sensible.  Sois plus hargneuse … Ceci n’est – censé être – que de la fiction !!! Donc, lâche-toi la prochaine fois … Donne-moi le llààààAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!

Enfin, bon moment de lecture, mais qui était plus dans la romance que dans la dark party.

Je tiens encore à remercier l’auteure pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Heartless, tome 1 – Mercy de Ker Dukey

Informations :

  • Editeur : Bragelonne ( Milady Romance)
  • Collection : New Adult
  • Nombre de pages : 288
  • Date de publication livre : 21 avril 2017
  • Date de publication ebook : 21 avril 2017
  • Genre : NA, dark romance
  • Prix : 9.99 – 16.90€

Résumé :

« J’aime le soulagement que procure l’acte sexuel. Il n’est pas grand-chose qui me procure du plaisir, et le sexe ne m’en donne pas beaucoup, mais c’est pour moi un exutoire. J’adore franchir les limites des autres. J’adore les dégrader. Sadique, moi ? Oui. »

Mon avis

On m’avait dit que le roman était dur, mais je ne m’attendais pas du tout à cela… Après un long périple de romans, connoté dark et qui en fin de compte était plus dur de part la thématique abordée, ou me mettais mal à l’aise, Ker a su briser cette chaine en m’offrant un plaisir, un peu malsain.  Mais un plaisir quand même.

Je m’excuse d’avance si, ma main fourche et que je spoiles. Mais je ne puis abordé mon impression sans m’étaler.

Melody, Ryan et Blake n’était pas censé se rencontrer.  Dans la vie de tous les jours, Blake est un agent de police, au service du bon peuple, mais à la suite d’un drame familial qui les a condamné, lui et son jeune frère, Ryan, la part sombre de Blake s’est réveillée et en a fait un tueur à gage.  Bien des années après ce drame, Ryan, devenu jeune universitaire va faire la connaissance de Melody.  Alors qu’elle rentre chez elle pour le week-end, Melody va se faire agresser, mais à son réveil elle va retrouver les corps sans vie de ses parents.

Comme dis précédemment, cette lecture m’a sorti d’une liste de dark, dur triste mais pas tellement rocambolesque pour mes neurones.  J’ai suffoqué du début à la fin.  Ker nous met directement dans le bain, en nous présentant le personnage énigmatique de Blake.  Je ne savais pas sur quel pied danser avec celui-ci allait-il être le héros, l’anti-héros ou le terminator ?  J’ai directement pris le personnage de Ryan en pitié. Ce jeune garçon sauvagement agressé, qui va voir son frère sombrer dans la noirceur et qui n’arrivera à expier sa part du mal qu’au travers de la mutilation/flagellation.  En tant qu’héroïne du roman, on se doute bien qu’elle va en baver, mais là pour le coup, j’ai eu envie de demander un changement de joueur.  Ce n’est pas Atlas, please !  Son personnage est dans une évolution constante.  Je ne l’ai pas trouvé désagréable mais vers la fin, j’ai ressenti un petit relâchement dans son chef.  Mais, je comprends, pour ma part, je serais plus qu’effondrée de retrouver mes parents morts.  Même si je dois dire que sur ce point on ne lui donne pas vraiment la possibilité de vivre son deuil -> Pression familial, bonjour !

Pour ce qui est de l’histoire celle-ci est racontée par notre trio.  A chaque chapitre, on ressent l’étau se refermer sur nous.  Etant donné que l’auteur nous donne tout directement, j’ai gobé toutes ces belles paroles, je voulais absolument voir le end, je voulais savoir comment Melody allait encaisser le coup, face à cette double trahison.  Tout était prédéfini dans ma petite tête et, je vous avouerais que j’ai dû relire 3 fois le chapitre pour être d’avoir bien compris que je venais de me choper une fracture de la mâchoire.  Le rebondissement est tellement inattendu, celui-ci relance l’histoire, remet de l’huile sur le feu du suspense et me donne encore quelques migraines !!!! * petit pas de danse *.

Ker, nous offre un bon roman dark, avec tout ce que cela comporte.  Pour ma part, j’ai plus d’adoré et  à l’occasion … LISEZ-LE !

Photo

Nick & Sara, tome 2 – Redemption de Pauline Libersart

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 avril 2017
  • Genre : Suspense, dark romance
  • Prix: 9.99€

Résumé :

Plus de trois ans se sont écoulés depuis le cauchemar que Sara-Jane Delaney a vécu avec le mystérieux Nick Volkonsky. Pour la fille du sénateur, tout cela est derrière elle, elle a refait sa vie. Quand une vidéo de son agression au Mexique surgit de nulle part, et que son père se retrouve accusé de corruption, Sara décide d’appeler son ange à l’aide. Elle n’avait pas prévu que l’anonymat et la vie de Nick seraient menacés, qu’il serait rattrapé par ses ennemis, par son passé et ses secrets. Alors que les événements s’accélèrent, que le danger est plus présent que jamais, Sara se refuse à perdre une nouvelle fois son ange. Elle est prête à tout pour le sauver, quitte à traverser l’enfer, une nouvelle fois…

Mon avis

 » La curiosité est un vilain défaut… » Mais pour le coup, je suis ravie d’avoir été curieuse. Je n’étais pas sortie totalement emballée, conquise à la fin du tome 1 et ici, j’ai tout adoré. N’étant pas une fana des narrations à la 3eme personne, j’étais préparée, mais les personnages sont tellemennnnnnnnnnttt  des pipelettes que la narratrice a fait office de déco de Noël, j’ai même eu  envie de lui donner du boulot, c’est vous dire !!

Tout était bon dans cette suite, le suspense était bien présent.  L’humour aussi.  Pauline, tu m’as conquise, au point ou je me suis demandée si un T3 ne devrait pas voir le jour, mais cela serait trop demandé et risquerait de donner l’impression de trop tiré sur la trame.

Trois ans après l’attaque d’Aspen, Sara-Jane a refait sa vie et Nick n’est qu’un lointain – beau – souvenir.  Mais, voilà la vidéo interdite a refait surface et repend autour d’elle son lot de crasse, seule solution pour blanchir son père (in)justement incriminé : rappeler Nikita.  Ce qui ne devait être qu’une petite mission de routine pour notre GI Joe va ouvrir la boite de pandore sur un vieux dossier, poltergeist.

Le roman a été classé comme dark, et étant une novice sur le genre, mais ayant lu quelques romans dans cette catégorie, j’ai encore du mal à placer ce roman dans cette zone.  Vraiment.  Il y a du suspense mais pas de quoi vous peter des neurones, non un suspense bien dosé, sur fond d’humour.  Des dialogues qui tranchent là ou ça fait mal, qui laisse derrière eux une petite envie, mais vraiment rien de dark, je vous rassure.

SJ a encore mûri dans cet opus, j’ai ressenti une petite évolution entre la fille gâtée pourrie et la SJ agent 0-0 #SaveNikita.  Elle est plus tranchante dans ses dires, dans ses actes.  Elle m’a donné envie.  Nikita est fidèle à lui-même, une petite évolution mais toujours ce côté beau gosse, anti-langue de bois.  On découvre un peu plus les personnages annexes.

La trame est soutenu, pas de redondance.  Il y a une évolution, mon seul bémol vient d’une info que l’auteure distille sans y donner une suite et pourtant on pourrait évoluer avec, en tout cas on aurait pu/dû lui donner la suite voulue.

Je ne m’habitue pas à ces narrations à la 3eme personne, j’y étais plus que préparé, mais pour le coup  je n’ai pas été trop perturbée sur ce point.  On s’habitue à tout !

Enfin, petit roman fort agréable qui fera zizir aux lecteurs de la 1ere heure et pour les autres, je vous invite à découvrir Nikita et Sara-Jane

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

Fight de Charlotte Roucel

Informations :

  • Éditeur : Auto-Edité
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 460
  • Date de publication livre : 3 mars 2017
  • Date de publication ebook : 3 mars 2017
  • Genre : Dark Romance <- Ai un grand doute sur cette info’ auteur
  • Prix : 2.99 – 13.50€

Résumé :

Lorsque Marie débarque chez les Warrior’s, un des gangs les plus violents de la ville, après que son frère l’ait échangée contre un peu de temps, Noah pense qu’elle sera comme toutes les autres et qu’il sera facile de l’utiliser pour son propre plaisir. Mais la jolie rousse agit d’une manière étrange. Le jeune homme va vite comprendre que cette dernière détient un lourd secret.
Un de ceux qui risquerait de mettre en danger la vie de beaucoup de monde. « Attends-toi à ce que chaque jour soit pire que le précédent » est leur credo.
Il se pourrait bien qu’ils n’aient encore rien vu…

Mon avis

En tant que lectrice, j’essaye de lire un maximum de genre littéraire, et ce n’est que comme ça que je peux affirmer ou pas, aimer/apprécier tels types de lecture.  Pour le moment la mode est à la « dark romance », depuis ma lecture d’Anna Zaires, j’ai eu un attrait particulier sur ce genre littéraire, qui commence tout doucement à s’infiltrer dans nos bibliothèques et à toucher nos auteures francophones.  Attention, je ne dis pas que les auteurs ne connaissaient pas du tout ce genre ou ne s’étaient jamais essayé à l’écriture, mais il faut appeler un chat un chat, la vague on se la prend maintenant dans la face !

Lorsque j’ai appris la sortie de ce roman via la page DRF, je n’ai pas hésité une seconde.  D’une part, parce que je voulais lire de la dark et d’autre part, je voulais goûter au style made in French !

Le roman a tous les ingrédients : une héroïne prise en otage en vue de sa revente.  Un geôlier sexy qui va s’amouracher d’elle et oublier son gang pour ses beaux yeux.  Un suspense latent autour de Marie et de son passé. De l’action, du doute.  Un passé commun entre les héros.  De la romance.  Mais il lui manquait une chose primordial : du DARK !

J’ai eu beau chercher attendre, souffler … Je n’ai absolument rien trouvé de dark dans ce roman, éventuellement le petit trait relatif au passé de Marie.  Mais, sinon … Rien !

Alors, je ne dis pas que la vie de Marie avant/pendant la trame principale est une vie de rêve, mais je n’ai pas eu de frissons. Je n’ai pas suffoqué une seule fois, j’ai soupiré car j’attendais le déclic.  Mais ça n’a pas prit, et à force d’attendre THE MOMENT et bien j’ai lu pour connaitre l’issue, mais pas/plus par plaisir.

C’est dommage, car l’auteure avait un bon sujet, des idées, des personnages, mais le tout ensemble n’a pas prit, pour moi.

Tant pis.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Photo

****

Les avis de mes camarades du jour :

Audrey, Dark Romance France

Coralie – Ensorcellement livresque

Muriel –

Sabrina –

Anne-Gaëlle –

Never Tear Is Apart, tome 2 – Never forgive de Monica Murphy

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 414
  • Date de publication livre : 8 mars 2017
  • Date de publication ebook : 8 mars 2017
  • Genre : Dark Romance
  • Prix : 699 – 14.90€

 

Résumé :

Mensonges. Trahison. Secrets. Amour. L’entrée fracassante d’une grande voix de la romance contemporaine dans l’univers sombre et bouleversant de la dark romance.

On dit que la vérité blesse. En ce qui concerne Katherine, elle l’a plutôt anéantie, ruinée, lacérée, déchiquetée. Alors qu’elle tombait amoureuse d’Ethan, il lui mentait. Alors qu’elle s’ouvrait à lui, il la trahissait. Elle devrait le haïr, mais elle ne peut pas. Ce qui existe entre eux est trop fort pour être détruit. Elle ignore ce que c’est, mais une chose est sûre : elle ne sait plus vivre sans Ethan. D’une certaine manière, étrange, dangereuse, inquiétante, elle a besoin de lui.

Une bouleversante conclusion pour l’histoire d’amour la plus interdite qui soit.

Mon avis

Je l’attendais cette suite et je ne sors pas indemne de ma lecture.  J’ai été sonnée par l’ambiance du roman. Dans le précédent tome, je me suis pas mal plainte sur le fait que le roman n’était pas assez dark.  Dur, triste, qu’il nous mets un peu mal à l’aise,oui … Mais dark, pas du tout, j’ai pris mon mal en patience, même si le roman n’est pas dark, et bien il avait TOUS LES INGRÉDIENTS pour vous tenir en haleine.

Attention, si vous n’avez pas encore zieuté la précédente chronique et que vous venez ici, c’est à vos risques et puéril… Vous voilà prévenu.

Alors, que Katherine, découvre le secret d’Ethan.  Elle ne peut lui pardonner, pire elle va découvrir que ce secret, met en puéril sa relation naissante et qu’elle a ouvert la boite de Pandore.  Pensant son pire ennemi loin d’elle, enfermé dans sa tour d’ivoire, elle va découvrir à son corps défendant que son interview, ne sera rien comparé à ce qu’Aaron, lui prépare.

Je me suis demandée comment, Monica allait faire évoluer ses personnages.  Et pour le coup, je ne m’attendais pas à un tel chassé-croisé dans les dialogues.  Tous les personnages auront une place prépondérante dans la trame, pas de second rôle.  On nous donne le « La » dans forget et forgive, sonne le glas de nos espérances.  Si on m’avait dit qu’Aaron aurait un droit de parole, je n’y aurais jamais cru, et pourtant j’ai été plu que ravie de connaitre son point de vue sur l’histoire.  On sème le doute, à la fin du tome 1 et j’en suis arrivée à me dire  » Et, si… ».  Tout peut arriver, non ? Its a fiction ! Mais d’un autre côté, la partie rationnelle de mon cerveau m’a demandé de remettre les pieds sur terre et d’ouvrir grand les yeux. Ce que j’ai fait.  Le suspense est omniprésent à chaque passage.  Même les plus anodins.  J’ai plus crains pour moi que pour nos héros.

Ethan est toujours ce petit garçon apeuré, il y a une certaine évolution dans son chef, mais on reste face à quelques inconnus sur son personnage, on nous donne les grandes lignes mais sans plus.  Katherine, reste un bon personnage.  Pas le meilleur que j’ai eu à suivre, mais attachant.  Lauren, la journaliste, va découvrir que la quête du succès à deux revers.  Aaron, celui par qui tout commence et avec qui tout doit se terminer.  Il m’a rendu dingueeeeeeee, émoustillée, aphone et outré.  Je suis passée par toutes les phases avec lui.

On évolue dans une ambiance étouffante, avec cette indisposition en ce qui concerne la relation d’Ethan et Katie.  Je ne dis pas qu’ils ne peuvent pas rencontrer/découvrir l’Amour, mais entre eux, c’était bizarre, on est mal à l’aise.  Bien-sûr, à chaque remarque, l’auteure arrivait à me contrer dans mes apitoiements.  Pff, si on ne peut plus se plaindre ^_^

Monica,  nous offre une belle histoire avec Ethan et Katie.  Il y a de l’amour, du suspense, de la passion et de l’envie. Donc, si vous souhaitez frémir de plaisir. Ces romans sont fait pour VOUS !

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****