Happy Crazy Love, tome 1 – Si nos chemins se croisent de Melanie Harlow

Si nos chemins se croisent par [Harlow, Melanie]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : 16 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 16 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, seconde chance
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Il ne croyait plus en l’amour.

Margot a besoin de changer d’air. Elle vient de se séparer de son ex qui s’est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit.
Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s’occuper d’un client hors de la ville.
Quoi de mieux qu’un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?

Mais, elle ne s’attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme.
Renfermé, agressif, il n’est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l’idée qu’une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires.
Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son coeur.
Elle n’est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

Mon avis

Le roman a mettre entre toutes les mains, l’histoire est simple belle, touchante, avec juste ce qu’il faut d’addiction ! En, une phrase :  » Je suis tombée amoureuzzzzz de la plume de Melanie! ».

Après une esclandre avec son ex, lors d’un cocktail en faveur de son père, Margot va quitter la ville d’une part pour se faire oublier et d’autre part, pour des raisons professionnelles, qui vont l’emmener tout droit dans le clan des frères Valentini : Brad, Pete et Jack.  Ce qui ne devait être qu’un contrat de mise en avant des produits et de la ferme, va se solder par un ultra coup de coeur de Margot à l’encontre de Jack, ce beau ténébreux qui ne s’autorise nullement à faire le deuil de son épouse, morte 3 ans auparavant.

Je ne suis pas une grande adepte des secondes chances, et pour le coup je suis tombée en pamoison devant la story de Jack et Margot.  Le personnage de Margot dit Gogo m’a directement plu.  Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer d’une petite fille de bourge, Margot est simple, indépendante, forte, elle s’assume et assume pleinement son badaboum pour Jack.  Tout comme, Gogo, j’ai eu un petit coup de badaboum pour Jack Valentini, même si j’ai eu envie de le secouer face à sa vision de son deuil.  Je l’ai comprise et pourtant, il ne méritait pas de s’infliger autant de stress.  En outre, on met directement en avant la différence de classe sociale entre Jack et Margot, et je dois dire que ce point est très vite passé à la trappe, s’il n’y avait pas eu les nombreux rappels de Jack à ce sujet, je n’y aurais vu que du feu.  Je n’ai nullement ressenti à un quelconque moment une volonté de Margot de se sentir supérieur à Jack.  Bien au contraire.

Pour ce qui est des personnages on découvre la famille Valentini : Pete et Georgia, ainsi que Brad.  Du côté de Margot, il y a ses amies, Claire et Jaime. Sans oublier maman Gogo, Muffy et ses petites phrases sybillin.

Il est toujours intérressant de découvrir de nouveaux auteurs et pour le coup je sors totalement conquise de la plume de Melanie qui nous offre une histoire d’amour – seconde chance – simple et belle, que je vous invite à découvrir très très vite !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Yoann et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Sinners of Saint, tome 1 – Vicious de L.J Shen

Vicious : Pour Noel, découvrez la Dark Romance intense et interdite (&H) par [Shen, L.J.]

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, Dark Romance
  • Prix : 9.99 – 14.90€

Résumé :

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mon avis

Avant même d’entamer ma lecture j’étais conquise par celle-ci.  Une couverture attrayante avec un beau gossse au regard sevère, un corps bien fait et qui n’en montre pas trop… En bref, j’étais sûr de passer un excellent moment avec le Vicieux, Vicious.  Mais bizarrement, bizarrement ce n’est pas son personnage qui aura totalement attiré mon attention, mais celui de Dean, son frère de coeur et BFF.

Fraichement débarqué avec sa famille au Manoir des Spencer, Millie va au détour d’un couloir rencontrer le maitre des lieux : Baron Spencer aka Vicious.  Ce jeune étudiant, va arriver au bout de quelques mois à faire de Millie son souffre douleur, mais l’apogée de cette torture va se solder par une sommation de quitter le Manoir et de ne plus jamais revenir en ville.  10 ans après cet accrochage, les chemins de Millie et Vicious vont se retrouver, mais cette fois-ci, Vic ne va pas laisser passer sa chance avec la belle, Emilie LeBlanc.

Au risque de me prendre quelques foudres de la part des lectrices, je n’ai pas spécialement trouvé l’histoire dark.  Oui, elle est dur, ce qu’a fait Vicious à Millie est dégeulasse, la priver de sa famille juste parce qu’il n’assume pas ses sentiments, pire la faire quitter son mec car sa jalousie le ronge.  C’est petit ! Outre, cela j’ai plus eu la sensation de découvrir des jeunes torturés, entre l’enfance de Baron – qui soit dit en passant a fait rager la maman en moi – et le parcours de Millie.  J’ai eu un gros pincement au coeur.  Alors si on considère que la partie dark romance est liée au fait qu’il faut être vraiment fou pour retourner dans les bras de son tortionnaire.  Bon ! OK, si vous le souhaitez mais de nouveau pour moi, cette partie du challenge n’a pas été totalement réussi.  Je n’ai pas vibré, mes neurones ne se sont pas torturés, je n’ai pas bataillé avec ma conscience.  Rien de tout cela.  J’étais plus dans la rage qu’autre chose.

Les personnages sont tous très intérréssants, et ils méritent amplement d’être connus.  Entre les frères de coeur de Vicious et amis d’enfance, les Four Hot Heroes: Jaime, Trent et Dean.  Ils auront chacun une petite part d’importance dans l’histoire, mais celui qui aura été l’ombre dans la relation de Vic et Millie est mon personnage coup de coeur : Dean.  J’ai directement accroché à celui-ci, et j’espère que le prochain opus lui sera consacré.  Du côté de Millie, on découvre sa jeune soeur Rosie.

Comme dis précédemment, je n’ai pas spécialement trouvé que la trame était dark, mais plus dans le drama familial.  On découvre assez vite les projets de Vic à l’encontre de ceux qui lui ont fait du mal.  J’ai eu envie de l’accompagner dans son combat.  Par ailleurs, il était interréssant de voir tout ce que l’être humain peut ou pourrait accomplir par Amour.  Je n’ai pas trouvé que la soumission de Millie face à ses sentiments soit ridicule, bien au contraire.  Elle reste forte, digne et assume pleinement d’aimer son tortionnaire de coeur.

L.J, nous offre un bon démarrage, une belle histoire, juste ce qu’il faut d’addiction, de plaisir, d’émotion, un petit accrochage en cours de chemin.  Mais, cela ne m’empêchera pas de lire la suite des aventures des Sinners … !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

L’honneur de Preston de Mia Sheridan

L'honneur de Preston par [Sheridan, Mia]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 9 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 9 novembre 2017
  • Genre : Drame, Romance contemporaine, seconde chance
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Ils étaient deux frères –des jumeaux– je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux.
Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer vosine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis.
Preston est amoureux de Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu’ à ce que leurs mondes – comme leurs corps– sont entrés en collision par une chaude nuit d’été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours.
Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l’honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l’objet de son désir de toujours, est de retour.
Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L’irréparable ?

Mon avis

Jamais un roman n’aura aussi bien porté son titre.  L’honneur de Preston.  Comment vous détaillez mon état d’esprit durant ma lecture.  La maman qui est en moi est passé de 36°C à 1000°C au bout d’un chapitre.  La cause s’appelle : Annalia.  J’ai déjà eu des griefs à l’encontre d’héroïne et je me suis toujours demandée comment l’auteure allait m’emmener à apprécier son personnage, comment faire passer le vilain petit canard à personnage agréable.  Mais pour le coup, je n’avais pas du tout envie d’écouter le playdoer d’Annalia.  Comment peut-on abandonner son enfant ? Là, c’est la lectrice qui écrit ces lignes, la mère qui est en moi a abandonné la lecture et a sorti la panoplie de fourche et de bûches pour faire des petites os d’Annalia.

Ma seule – vraie- crainte, durant ma lecture, c’était de voir Preston (re)tomber dans les filets d’Annalia.  Mais, je me devais de comprendre les agissements de cette demoiselle, pourquoi elle avait abandonné enfant et compagnon au lendemain de son accouchement et n’être revenu que 6 mois plus tard.

La trame revient sur le passé commun de nos héros, on découvre au travers de flashback leur histoire, ce qui les a lié, les obstacles auxquelles ils ont dû faire face, leurs démons intérieur/extérieur.  Mais, voilà malgré toute la volonté du monde, un rien de compréhension, je n’ai définitivement pas pu m’approprier le personnage d’Annalia comme il le fallait.  J’ai été touchée par son enfance, sa situation d’enfant d’immigré.   Et je tiens à faire un bon big Up à l’auteure pour son approhe du sujet.  Mais le point de départ entre Anna et moi a été coupé avant même d’exister.  Automatiquement tout mon amour a été focalisé sur Preston et son fils, le fruit de cet amour.  Car oui, il y a de l’amour entre nos héros, pas toujours clair mais bien présent.  Autre personnage, et pas des moindre, Cole, le frère jumeau de Preston aura une part importante dans la trame et dans l’histoire de nos héros.

Avec cet opus, Mia m’aura une fois de plus marqué.  Le signe du Gémeaux m’aura tiraillé, bouleversé, fait ragé jusqu’au bout.  Et je vous le recommande pour cela !

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement  Marie et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

 

The Elements, tome 4 – The gravity of us de Brittainy C. Cherry

The gravity of us (Série The elements) – tome 4

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  •  Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur coeur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.

Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aînées orphelines.

Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.

Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.

Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.

Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.

Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.

Mon avis

… Vous êtes sur que ce roman devait avoir une fin ? Dès l’annonce de la sortie VO, j’ai allumé un cierge et prié le dieu du livre pour qu’Hugo l’édite en VF et c’est chose faite.  Mais, maintenant je regrette car depuis que j’ai refermé mon roman, j’ai l’impression d’avoir été abandoné aux bords de la route.  Je ne sais si c’est le fait que ce roman marque la fin des 4 élements, mais j’ai été plus marquée/touchée par le drame de Garret.  Pas que ces prédecesseurs ne m’auront pas marqué au fer rouge, mais toujours est-il que j’aurais agit de la même manière que Lucy face au double drame que vit Garret.

Je dois dire que j’ai pris mon temps pour entamer l’écriture  de cette chronique et je ne sais toujours pas comment lui donner forme.  Comment rendre justice, à cette si belle lecture.  Brittainy a fait de ce drame, un très bon moment de lecture.  J’ai vibré d’un bout à l’autre.  Je ne dirais pas que les pages ont défilés.  Non, ce n’est pas vrai, j’ai fait durer ma lecture, car d’une part je ne voulais pas dire au revoir à Britt et je ne voulais pas voir comment la relation de Lucy et Garret allait évoluer.  Il y avait un fond d’interdit cela ne m’a pas trop gêné, mais je me devais de garder cette information à l’esprit.

Les personnages m’ont directement plu.  Le côté grognon-direct de Garret m’a tout autant donné envie de le bercer et/ou gifler.  Je ne savais pas comment prendre son personnage.  Il arrivait à souffler le chaud et le froid en moins d’un paragraphe.  Lucy, ce petit bout de femme m’a directement conquise.  Elle aura su apaiser mes doutes et ne garder que le plaisir de sa relation particulière avec G.

Je ne vais pas revenir sur la trame touchante, troublante et passionnante qui nous est offerte.  Je vous invite juste à découvrir ce petit chef d’oeuvre.  il mérite d’être connu et lu !

Coeur1[1].jpg

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Yoann et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

The air he breathes par [Cherry, Brittainy c]The Fire Série The elements Livre 2 par [Cherry, Brittainy c]The silent waters Série The elements Livre 3 par [Cherry, Brittainy c]

Outlaws/Les Insurgés, tome 3 – Domination d’Elle Kennedy

Domination Les insurgés Saison 3

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  • Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Dystopie
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Malgré sa très forte et très magnétique personnalité, Rylan ne semble pas pouvoir séduire Reese, la leader sans pitié de la ville des Insurgés. Il adore les challenges et celui-là est très excitant, mais l’indifférence de Reese n’est pas le seul obstacle à son opération de séduction. S’il veut Reese, il faut qu’il réussisse à passer outre Sloan qui monte la garde fidèlement auprès de la belle jeune femme.

Sloan a toujours aimé Reese, mais leur passé difficile et tumultueux a rendu impossible une histoire d’amour entre eux. Il voit bien que Rylan s’intéresse de près à elle, ce qui ne fait qu’intensifier la tension entre les deux hommes. Jusqu’à ce que Sloan se demande si cet homme sans foi ni loi ne va pas lui servir à se rapprocher de celle qu’il convoite.

La dernière fois que Reese s’est trompée sur un homme, elle n’a eu d’autre choix que celui de le tuer. Aujourd’hui, elle voudrait ne pas avoir à choisir, car elle sait bien que sa décision peut être fatale et qu’elle risque de perdre les deux hommes de sa vie…

Mon avis

Cet opus, je l’ai attendu comme d’autres attendent la venu du Père Noël.  Je savais qu’il serait puissant – pour ma petite culotte -, mais pas à ce point.  Ce MMF comprenez Homme-homme-femme ne m’aura pas laissé indifférente.

Après avoir essuyé ce qui semble être son dernier rejet, Rylan va enfin goûter au plaisir de la chair de Reese, sous l’oeil bien protecteur de Sloan.  Cet ami-amoureux secret qui verra d’un très mauvais oeil le rapprochement entre les deux R, mais une fois invité à la danse, Sloan ne pourra plus quitter les bras de Reese et Rylan.

Comme dis précédemment, j’ai tout adoré dans cette lecture. L’addiction est bien présente, je dirais même omniprésente.  La tension sexuelle qui nous aura accompagné durant la trilogie va enfin trouver son apogée dans cet opus ! Elle m’a encore fait vibrer comme il se doit.  Mais derrière tout cela, comprenez les parties fines, il y a une histoire.

Malgré, le double drame qui aura secoué les soldats de Foxworth, Reese garde en tête son objectif : atteindre les bases des Executeurs.  Cet opus suit directement les évènements du second opus.  On avance un peu dans le combat de Reese, je n’oserais pas dire le combat des Insurgés, car il s’agit tout simplement de son objectif à elle.  Il était intérressant de découvrir la partie fragile de cette femme-soldat et cheffe de meute.  On découvre enfin le personnage taciturne de Sloan, l’ombre de Reese.  Rylan avait plus que titilé mon attention, mais il est clair qu’il m’a conquise d’un bout à l’autre.  Le personnage est simple et pourtant tellement puissant.  La dualité entre les deux était bien dosé.  On retrouve bien-sûr les personnages de la 1ere heure, mais je pense qu’un 4ème opus devrait voir le jour, car je suis quand même restée sur ma faim en ce qui concerne l’avenir des Insurgés et l’un des personnages, Xander.

Enfin, petite lecture toute en puissance qui fera du bien aux lecteurs de la 1ere heure ! Pour les autres … Ajout PAL !!!!

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Addiction Les insurgés – tome 2

Travelling/ Hors de portée, tome 1 – Coeur itinérant de Jane Harvey-Berrick

Informations :

  • Éditeur : MxM Bookmakers
  • Collection : Romance passion
  • Nombre de pages : 395
  • Date de publication livre : 12 avril 2017
  • Date de publication ebook : 12 avril 2017
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 5.99 – 17€

Résumé :

Aimee assiste pour la première fois à une fête foraine à l’âge de 10 ans quand celle-ci passe deux semaines dans sa ville. Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui y travaille, et une amitié rare et touchante se construit entre eux.
Chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines qui illuminent leur vie.

Et alors que leur amitié d’enfance se développe en amour, une fois adultes, les choix deviennent difficiles à faire et tous les deux comprennent que deux semaines par an ne seront jamais suffisantes.

Mon avis

J’avais eu de très bon échos de ce roman et je dois dire que je sors totalement conquise par l’univers de Jane.  L’histoire est somme toute simple.  A l’âge de 10 ans, Aimée va rencontrer Kes, un jeune forain qui va au fil des années devenir son ami et va lui faire découvrir l’univers des forains.  Mais à l’âge de 16 ans tout va changer dans leurs vies, l’adolescence aidant, Kes et Aimée vont – enfin – donner naissance à leur sentiment commun, et comprendre le poids d’un amour limité dans le temps.

Comme dis précedemment, j’ai tout apprécié dans l’histoire, car d’une part elle est simple.  Pas de chichis, de big drama, un nouvel univers – celui des forains -, sans oublier les personnages.  Je ne suis pas spécialement tombée en pamoison devant nos héros mais l’alchimie qu’il y a entre eux m’a fait apprécié chaque moment bons ou mauvais.

Pour ce qui est de la trame, je ne l’ai pas trouvé redondante, ni lourde.  Le texte est soutenu, dynamique et le plaisir lui, va crescendo.

Enfin petit moment de lecture fort agréable, qui mérite sa suite … TRES TRES VITE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Girlhood de Cat Clarke

Informations :

  • Éditeur : Robert Laffont
  • Collection : R
  • Nombre de pages : 360
  • Date de publication livre : 5 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 5 octobre 2017
  • Genre : YA
  • Prix : 12.99 – 17.99€

Résumé :

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

Mon avis

VOILA ! Je l’ai fait  : J’ai ENFIN lu un roman de cette auteure.  Je ne suis pas peu fière de moi.  J’ai toujours pris ces romans, commencé en diagonale, mais j’avais vraiment lu.  Et pour le coup, je regrette d’avoir pris du temps avant de découvrir cette petite plume simple et pourtant porteuse d’un bon moment de plaisir et de suffocation.

L’histoire est très bien écrite, le suspense est bien présent du début à la fin.  Harper qui vient de perdre sa sœur jumelle, va intégrer un pensionnat et la nouvelle va vite intégrer le groupe de Kirsty.  Au fil du temps, cette amitié, va s’enliser dans des rapports plus conflictuels qu’amicaux au point de laisser de nouvelles marques dans la jeune vie d’Harper.

Le roman se laisse lire, je dois le dire car c’est un peu vrai : Les pages – de mon mobile – ont défilés.  On s’accroche à l’histoire d’Harper.  J’ai eu envie de la sortir du roman.  Même si tout était bien fait la fin m’a quelques peu laissé au bord du précipice, je n’ai pas eu la chute – de tension – tant attendu, je dirais même que je suis sortie avec un nerf coincé.

Enfin, pour un 1er opus, qui n’a pas eu la fin voulu.  Je sors malgré tout conquise car du point de vue de l’intrigue tout était bon et … Oui, je recommande cette lecture 🙂

 

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo