Le Palace, tome 1 – First Touch de Laurelin Paige

36.jpg

unnamed

Un bien belle histoire dans l’ensemble.  Mais j’ai vraiment eu du mal avec les nombreux changements d’attitudes d’Emily.  Un moment elle est joyeuse, l’instant d’après elle est triste, entre elle joue à l’espion et lorsqu’elle a encore un peu de temps elle endosse sa cape de soumise.  C’était vraiment difficile de la suivre.  Je ne savais pas sur quel pied danser avec elle, comme Reeve je craignais qu’un acte nous oblige à faire marche arrière.

Alors que sa vie professionnelle est au beau fixe, Emily va recevoir l’appel énigmatique de son amie d’enfance Amber, lui demandant de lui venir en aide.  N’écoutant que son courage et sa volonté de retrouver celle qui aura toujours été sa moitié.  Emily va se mettre en quête d’attirer dans ses filets le dernier homme qui aura vu Amber – en vie – : le milliardaire Reeve.

L’espace d’un moment durant ma lecture, j’ai eu l’impression de lire Crossfire de Sylvia Day.  J’ai dû reprendre mes esprits, car peut-être que les romans ont été écrits à la même époque, mais dans le fond les histoires ne se ressemblent nullement.

La trame tourne essentiellement autour de l’enquête d’Emily pour retrouver son amie, même si au fil des pages, la romance entre Emily et Reeve a prit le dessus.  On entraperçoit les doutes d’Emily face à ses actes – la sensation de piquer le petit ami de sa meilleure amie-, sa volonté de vouloir tout prendre de Reeve et ne rien donner en retour.  Le seul point qui m’a fait tenir dans son personnage : la soumission.  Emily est une soumise de nature.  Je voulais lire comment elle arrivait à gérer ce pan de sa vie. Fort heureusement pour elle, Reeve est un très bon Maitre.

Même si Reeve est un bon personnage, j’attends encore avant de me prononcer sur celui-ci.  Son passé ne jouant pas à sa faveur, cette sensation de tout savoir, sans rien savoir me trouble un peu.  Donc je vais – encore – attendre.

Avec cette saga, Laurelin nous présente un nouvel univers.  Après  » Fixed on », l’ambiance du  » Le Palace » est plus érotique, BDSM un rien hard – suffocation durant l’acte, je ne suis pas une petite nature mais on aurait pu mettre un warning, je me suis étouffée dans le train -.  Donc, j’attends de voir comment va évoluer la story d’Emily et Reeve surtout que la fin m’a bien laissé sur mon séant. Ravie d’avoir le second opus sous la main !!!

Affaire à suivre 🙂

unnamed

THE.jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Quantum, tome 5 – Ravenous de MS Force

THE (10).jpg

C’est avec une immense joie, que je vous annonce mon amour tout plein pour Jasper Autry !!!!! Après la petite mise en bouche à la fin du tome 4, je n’avais qu’une envie : procréer des mini Autry * rire sadique *.  Sinon, blague à part, ce tome est de loin mon préféré de la série.  D’une part, car les précédents tomes ont très souvent mis en avant Fly et Nate et que je ne me souviens plus en détail de leur histoire, malgré les nombreux rappels – il ne faut pas trop chercher ma mémoire de poisson rouge – et d’autre part, car l’histoire d’Ellie Godfrey et Jasper Autry n’a pas démarré comme les autres histoires.

Alors que tout lui réussi, Ellie va décider de passer à l’étape supérieure dans sa vie privée : avoir un bébé.  Mais comment faire lorsque vous êtes – encore – célibataire à 36 ans, si ce n’est la banque de sperme.  A moins qu’un ami, – Jasper Autry  – ne se porte volontaire pour endosser de le rôle de père donneur.

Comme dis précédemment, cette histoire est de loin ma préféré car, même si on s’attend à une histoire d’amour entre nos héros, il était intérréssant de la voir se construire et de découvrir par la même occassion ces personnages secondaires, voir totalement oublié de ma mémoire.  Même si je regrette que Marie, n’ait pas trop appronfondi le combat – souhait – de ces mamans monoparentale d’un autre genre, si je puis dire.

On retrouve bien-sûr, toute la bande d’amis, qui va une fois de plus venir en aide à l’un des leur, car oui il y a un peu de suspense, de stress autour de Jasper.  Petit hic, quid du secret autour du Quantum.

Marie a une fois de plus donner un petit punch à sa série, avec ces petites mise en bouche * saute dans tous les sens *.  Vivement la suite des avenures des membres du Quantum.

Affaire à suivre … De très près !!!!

 

Je le serre encore plus fort pendant que c’est encore possible. Quelle terrible appréhension se saisit de moi dans notre étreinte ! Maintenant que j’ai goûté au merveilleux plaisir d’être avec lui, que ferai-je sans sa présence ?

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

*****

http://queenofreading1605.blogspot.be/2016/02/quantum-tome-2-valorous-de-ms-force.htmlTrilogie Quantum - saison 3 Victorious par [Force, Marie]THE (9).jpg

Quantum, tome 4 – Rapturous de MS Force

THE (9).jpg

C’est avec un plaisir non feint que je vous annonce que ma mémoire de poisson rouge ne m’a pas lâché pour le coup !
J’avais lu la trilogie à l’époque en pensant naïvement que de la série s’arrêtait au tome 3 quelle ne fut pas ma surprise de voir l’arrivée du tome 4.  Au vu de ma grande mémoire je m’attendais à être totalement hors sujet, mais au bout d’un chapitre j’étais de nouveau dans le bain j’ai eu l’impression d’avoir fermé le tome précédent cinq minutes avant d’avoir commencé cette lecture.

L’histoire démarre directement après que Flynn et ses amis aient remporté l’Oscar pour  »  » Camouflage« .   Récompensé par ses pairs Flynn et ses amis voient leur boîte de production Quantum prendre un nouveau tournant mais ce à quoi, Addie ne s’attendait pas c’était de recevoir un baiser de – son amour -, Hayden.  Pensant avoir obtenu le sésame pour laisser libre court  son amour, Addie va vite découvrir que Hayden, lui n’est pas prêt à laisser libre court à son amour.

Même si la trame suit un caneva classique – la demoiselle prête à tout pour briser la coquille Hayden -.  Il était intérréssant de la voir évoluer dans l’univers BDSM, partie intégrante d’Hayden.  Pour le coup, Marie m’a vraiment fait du bien, les dialogues ne sont pas étirés à l’infini, Addie n’est pas en quête de vouloir changer Hayden, bien au contraire.  J’avais une autre image d’Hayden, plus brute du décoffrage.  J’étais un peu réticente, mais Marie a su me faire apprécier l’homme.  La partie sensuelle, est omniprésente, ça été le petit déluge de papillons dans le bidou ! Sans oublier les petits coup de chaud.

En bref, Marie m’a encore offert un très bon oment au Quantum et au vu du prochain opus, je ne donne pas cher de mon palpitant !

Affaire à suivre !!!!!!!!!!!!!!

Tout ça m’est bien égal, je peux vivre avec ses cicatrices. Je saurais m’accommoder de ses imperfections; la seule chose dont j’ai besoin, c’est qu’il soit parfait pour moi.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

*******

http://queenofreading1605.blogspot.be/2016/02/quantum-tome-2-valorous-de-ms-force.htmlTrilogie Quantum - saison 3 Victorious par [Force, Marie]

Les trois talents, tome 3 – Le guérisseur d’Emma Cavalier

THE (2)

unnamed

Jamais un roman n’aura aussi bien mérité son titre  » Le Guerisseur ».  Après une lecture en mode pause dans le second opus, j’ai non seulement retrouvé nos héros et j’ai tout siplement découvert le personnage de Lex, je l’ai senti comme apaisé.  Il était intérréssant de découvrir qui était Lex, et ce qui en a fait l’homme qu’il est aujourd’hui.

Tandis que Lex et Beth ont retrouvé le chemin d’une relation à deux, nos héros vont débarquer à New-York afin que Beth puisse enfin rencontrer son père.

J’ai apprécié le chassé-croisé entre les deux quêtes/découvertes.  Emma a encore fait des merveilles avec cet opus. Le chemin entreprit pour en arriver là était juste, bon.

Après mettre posé un tas de question sur Beth et sa quête spirituelle, j’étais ravie de la voir s’accepter – ENFINNNNNNNNNNNN ! -, son épanouissement m’a un peu apaisé et m’a permis de bien savourer cette partie de l’histoire.  Du  côté de Lex, comme dis précédemment, on revient sur son passé, j’étais dans l’attente de ces informations depuis la fin du tome 1 et Emma m’a une fois de plus fait sautiller dans tous les sens.  Heureusement nous n’avons pas de voisin au rez-de-chaussée.  Le texte est encore une fois bien écrit, tout est posé.  Les scènes de plaisirs charnelles étaient un délice, Emma a une fois de plus bien maitrisé son sujet.  Je sors totalement (re)conquise par l’univers d’Emma.

En bref, cet opus est un superbe happy end qui m’a transporté du début à la fin et en diagonale.  Il est clair que celui-ci ravira les adeptes de la EmmaAttitude de la 1ere heure !

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Les trois talents, tome 2 – Le gardien des secrets d’Emma Cavalier

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 9 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 9 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Quand la distance révèle la passion…

Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la
bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir
à oublier sa culpabilité envers Elisabeth.

Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu
underground new-yorkais et lui propose de l’accompagner dans ses soirées de débauche.

De son côté, Élisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son
identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les
routes du Sud de la France.

On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage
d’Élisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne
trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation
intense qui les unissait.

Une romance torride et haletante..

Mon avis

Je dois vous avouer qu’avant de me lancer dans cette lecture, j’avais une petite crainte, par sur le contenu car je sais que ma petite Emma a des doigts de fée et finesse dans ses textes.  Non, ma crainte était surtout portée sur le classement du roman, j’avais trouvé le premier opus plus axé sur le BDSM que sur la New Romance a proprement parlé.  Et à la fin de ma lecture, que j’ai trouvé quelques fois longue, et vraiment dans l’univers BDSM quel ne fut pas ma MEGA surprise de voir sur la couverture que l’Editeur avait surclassé en le proposant dans son catalogue Edition Blanche.  Ouiiiii, si vous regardez bien la couv du T1 on ne mentionne pas cela, mais ici : OUIIIII ! Et là, je me dois dire qu’une partie de mes griefs ont fondu comme neige au soleil.

Suite à son obtention de la bourse Perdini, Lex s’est envolé pour la Grosse Pomme, non sans mal, car la victoire a un goût amer et elle s’appelle : Elisabeth.  Son binôme et ennemie dans cette quête et qui sera devenue au fil du temps dans l’agence, plus qu’une compagne.

Contrairement au précédent tome, je lui ai trouvé quelques longueurs.  D’un côté on suit l’ascension de Lex dans la Grande Pomme, ou il va intégrer le petit groupe d’Eviva.  Adepte de soirée fine, et soumise d’un vieil ami à Lex.  De l’autre on suit le chemin de croix d’Elisabeth.

Je n’ai pas directement compris les raisons qui ont poussé Elisabeth à entamer ce périple.  Cette volonté de vouloir cacher son vrai elle et Lex qui s’éclatait, si je puis me permettre d’employer ce terme.  M’ont chacun donné envie de les secouer comme de pruniers.  Il m’aura fallu attendre les 3/4 de l’histoire pour avoir la sensation qu’enfin on avançait vers quelquechose de concret et que nos héros reprenaient leur marque dans l’histoire.

Enfin, petite lecture parenthèse.  J’espère vraiment retrouver nos héros et Emma dans le Guérisseur.

Affaire à suivre 🙂

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Love en direct de Laurelin Paige & Sierra Simone

Love en direct par [Paige, Laurelin, Sierra, Simone]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  • Date de publication livre : 21 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 21 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, univers du Porno
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Peut-on tomber amoureux quand on travaille dans l’industrie pornographique ?

Devi et Logan travaillent tous les deux dans l’industrie du porno. Logan est une star majeure du porno, c’est sa vie, il adore son métier et se donne à fond.

Devi est une jeune femme qui débute juste, mais a déjà quelques scènes importantes à son actif. Logan l’a remarquée dès le premier jour sur le plateau et à tout de suite fantasmé sur elle.

Ensemble ils décident de créer une porno-réalité de 10 épisodes dans laquelle ils se mettent en scène. Mais à ce jeu, ils tombent amoureux l’un de l’autre bien que l’amour réel n’ait pas sa place dans le porno.

Est-ce que Logan peut renoncer au porno qui l’a fait star pour avoir une relation engagée avec Devi ? Est-ce que son ex-copine, Raven, acceptera cet amour ? Et malgré l’amour qu’il y a entre eux, il devient évident que le porno et le mode de vie sont deux choses que Logan ne peut pas abandonner.

Devi le quitte, s’inscrit à l’école et commence à se familiariser avec une autre vie.

Mais est-ce vraiment fini entre eux ?

Mon avis

Méfiez-vous des apparences !  Ce n’est pas parce que la trame se déroule dans l’univers du porno que vous allez révisiter le Karma Sutra avec Devi et Logan.  Que nenni, on va surtout découvrir qu’il est possible d’aimer même en faisant du sexe son métier.

Logan et Devi, sont tout deux acteurs porno.  Lui, dans le classique et elle dans le F/F.  3 ans, après avoir tourné une petite vidéo, les chemins de nos deux acteurs vont se retrouver, et ils vont innover l’univers du porno en tournant un reality Show, basé sur l’émission du Bachelor.  A la seul différence, qu’il n’y aura aucune autre concurrente, si ce n’est celle de l’Amour (im)prévu !

J’ai savouré mon histoire, car j’ai très très vite oublié que nos héros étaient star du porno ! Bon, je dois vous le dire, car en tant que non-adepte des résumés, j’ai appris en lisant le roman que Devi était aussi une actrice, et  ce petit plus m’a rendu plus attentive dans l’évolution de la trame.  Je voulais voir si malgré leur statut la jalousie pouvait exister, comment leur relation allait évoluer, comment ils allaient réussir à dissocier les acteurs de ce qu’ils sont rééllement.

Les personnages m’ont directement plu et m’ont directement mis à l’aise et dans l’ambiance.  Je ne m’attendais pas à suivre un millier de tournage, mais pour le peu décrit, j’ai eu quelques petits coups de chaud.  Malgré son jeune âge, Devi sait ce qu’elle veut – ou pas -.  J’ai apprécié qu’il n’y ait aucun secret autour de sa profession.  Pour sa part, Logan si j’avais dû imaginer un acteur de film porno, je ne l’aurais pas du tout imaginé de cette manière.  Il est humanisé, cela m’a déstabilisé, dans le bon sens.  Mais quand même.  Il est très romantique, il tue le cliché que l’on pourrait avoir des acteurs porno.  On découvre un homme avec des sentiments, une sensibilité … Il ne lui manquait plus qu’un chat, pour avoir ce prototype dans ma tête :

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe, gros plan et plein air

Oui, oui je suis un peu accro à ce mec … Je ne suis pas faaaannnnnn … Mais, je l’imaginais comme ça mon beau Logan * bavouille * ! Bon, si vous ne savez pas qui est ce BoGosss il s’agit de Travis DesLaurier … Bon, maintenant, que tu as fini de mater sa fiche, tu fais la file, car il est … A MOI !!!! Non, maiche 😉

Le duo Laurelin/Simonne a très bien pris pour ma part.  J’avais déjà eu l’occasion de lire un autre roman de Laurelin, avec le beau Hudson * miam miam *.  Pour ce qui est de Sierra, c’est la totale découverte.  J’ai même dû faire une petite recherche sur l’auteure, et d’apprendre que j’ai le prieur  de ses dames qui végète sur ma PAL * honte à moi*.  Quatre petites mains, qui ont su donner naissance à une belle histoire d’amour, à tuer les préjugés sur les acteurs porno. La trame est épicée et à mille lieux de ce que l’on pourrait s’imaginer, j’ai apprécié qu’il y a une histoire un peu conte de fée sur les bords.  Oui, oui il y a vraiment de la romance de l’air.  Oui, on aura droit à un acte immoral – j’ai bien enragé -, et cela m’a fait penser à toutes ces histoires d’harcèlement qui secouent Hollywood – Harvey Weinstein -.  Mais l’ensemble a très bien pris.

En bref … Très très belle surprise, que je vous invite à découvrir … AU PLUS VITE ^_^

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Déborah pour l’envoi de ce roman … Surprise ❤ Merci encore, ma Grande

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

Outrage de Maryssa Rachel

Outrage par [Rachel, Maryssa]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : …
  • Nombre de pages : 320
  • Date de publication livre : 17 août 2017
  • Date de publication ebook : 17 août 2017
  • Genre : Trash, Hard
  • Prix : 9.99 – 17.95€

Résumé :

Le roman de l’emprise. Le roman de l’injustice des sentiments. Le roman de l’amour qui s’enfuit.

 » L’amour, le seul, l’unique, celui dont on n’oubliera jamais le nom, porte les stigmates de nos plus terribles douleurs.  »

Rose est une femme libre, indépendante, torturée, traumatisée, elle s’est construit une carapace de survie.

Elle fuit l’amour par peur de l’attachement. Elle est perverse, passionnée, cyclique, addict au sexe et à l’alcool mondain. Mais ce soir-là, dans un bar, elle tombe amoureuse d’un être qui lui ressemble, peut être un peu trop. Tout en lui la repousse et pourtant… Lui, c’est Alex, un artiste paumé, un je-m’en-foutiste tout aussi névrosé qu’elle.

Rose va vivre cette passion destructrice où Alex la guide, la commande, la déconstruit, la fabrique, la façonne… Rose n’écoute pas la bête qui rugit en elle et qui lui dit  » fuis « . Son corps, son sexe deviennent chaque jour plus douloureux, mais elle tient, par amour pour cet homme qui la dévore chaque jour un peu plus…

Puis vient la douleur du déchirement. Alors, elle va essayer de noyer ses maux dans la seule addiction qui lui permet d’échapper à la douleur : le sexe.

Mon avis 

Résultat de recherche d'images pour "rocky balboa gif"

 

Je me suis toujours targuée d’être une personne ouverte d’esprit. Certaines choses me déplaisent dans la lecture : infidélité, les discours à rallonge, inceste, pédopornographie, la zoophilie,… Je dois dire que pour les deux derniers points. Je n’aurais jamais cru qu’un auteur pourrait un jour abordé ce type de sujet, sauf dans le cas d’un témoignage … Pour le coup j’ai eu un Wash and Go 2 en 1 !

Mais avant toute chose, revenons sur cette lecture, en deux parties.

Dans la première partie, on découvre le personnage – tourmenté – de Rose.  Tandis qu’elle vit une histoire au jour le jour avec S., elle va faire la connaissance d’Alex, un toxico tout aussi instable qu’Elle en amour.  S’ensuit une relation de domination psychologique, qui va pousser Rose à s’éloigner du monde, de S. et à ne vivre et respirer que pour Alex et ses désirs osés.

Bon ! Jusque là, j’ai envie de dire tout va bien si, ce n’est qu’on découvre très rapidement la cause du malaise de Rose.  L’auteure ne met pas de gants pour décrire le passé familial de celle-ci, les mots sont durs, choquants. L’histoire nous est raconté du point de vue de Rose et donc, il s’agit de sa vision de la chose.  Ce qu’elle a vécu dans sa prime jeunesse est juste immonde, horrible. Je regrette qu’on n’est pas eu de détail sur le chemin fait par Rose. On survole ce point, on nous balance une bombe, ensuite on passe à autre chose.  Pas de procès pour ces adultes, ces parents qui ont failli dans leur rôle, ainsi que la société.  Quelques séances chez le psy, mais rien de plus. Je dois avouer que sur ce point l’auteure aurait dû plus étayer la vie de Rose et pas juste nous donner la face trash, mais une part du combat que Rose mène.  Alex, pour sa part, on n’a aucune information, je dois vous avouer que je ne l’ai pas directement vu arriver, j’ai dû relire le chapitre pour comprendre qui il était tellement tout me paraissait un peu brouilon dans la tête de Rose.

Jusqu’ici, la trame de fond joue essentiellement sur le psychologique.  Je n’ai pas adhéré à toutes les actions de Rose.  L’amour n’excuse pas tout et ne nous permet pas de tout accepter.  Il faudra du temps à Rose avant d’appuyer sur le bouton STOP, ou plutôt sur le bouton PAUSE.

Dans la seconde partie du roman, Maryssa m’a TOTALEMENT perdu ! J’ai continué  » à lire » le roman, mais sans grande conviction.  Le trash, s’enchainait à une autre scène encore plus trash.  J’ai cherché mon propre bouton STOP et pourtant j’ai continué la descente aux enfers de et avec Rose.

Lorsque l’Editeur nous a proposé le roman, j’avais vite survolé le résumé, en me disant :  » Cool, mon ero de l’été ! ».  Quelques jours après ma demande, nous – les partenaires – avons été recontacté par l’attachée de presse, qui nous a averti sur le fait que le roman était dur.  Pour ma part, je me suis dit :  » Pff, même pas peur, envoi la sauce, Olivia ! ».  Je n’avais même pas encore ouvert le roman que j’ai vu un tsunami sur la toile tout le monde restait éffaré sur le roman, sur son contenu.  Je me suis éloignée de tout car je ne voulais pas être aiguillé par le comité des « extraits » et me chopper des spoiles, je ne lis pas les résumés, ce n’est pas pour me chopper des extraits longs comme le bras.  Je voulais me faire ma propre idée sur le roman, qui avait été buzzé – de dingue -.  Et je ne sais toujours pas quoi en penser.  Le roman n’est pas trash, non je n’ai pas de mot pour décrire la bille qui est remonté … Un lévrier ! Seriously, Marysse tu pouvais tout me donner mais pas ça.  Je pense que j’aurais pu continuer sur la partie inceste et justifier le raisonnement de Rose.  J’aurais pu – peut-être – après coup, je dis ça. Mais à partir de ce bout de lecture, Marysse m’a perdu, je n’étais plus dans l’histoire.  Je n’ai plus trouvé d’excuse au agissement de Rose, j’ai même penser que son histoire avec Alex aurait dû continuer.  On ne peut pas en mon sens, écrire sur un tel sujet.

Certains diront qu’il faut de tout, mais je pense qu’une limite devrait exister.  L’auteure a jouer sur plusieurs tableaux tabous. Des sujets impensables, impossible, ingrat, imbuvable, choquant.  Et sur ce point le pari est réussi.

Je ne vais pas jouer le jeu de la polémique, mais il est vrai que le roman manque d’information.  Que cela soit sur la couverture ou une mention en début de roman afin d’avertir le lecteur sur le contenu de celui-ci.  Après à savoir s’il fallait ou pas publier le roman, j’aurais dit oui pour la 1ere partie – en approfondissant – et non pour la seconde.  Je ne vais pas critiquer la santé mentale de l’auteure, ça serait faire le jeu de la polémique.  Je ne sais pas ce qui a poussé l’auteure à vouloir aborder de tels sujets si ce n’est provoquer la conscience humaine, bousculer, nous marquer au fer rouge,…

Enfin, j’ai lu le roman.  Je rejoins le cercle très fermé des lectrices qui ont lu le roman.  Je ne vais pas polémiquer des heures dessus.  Je vais passer à autre chose, lire autre chose, afin de tout remettre dans les cases de mon cerveau littéraire, car là c’est le grand chaboulement dans ma tête.

Le mot de la fin … J’ai survécu à Outrage …

Résultat de recherche d'images pour "rocky balboa gif"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

******

Un peu de lecture … Non, il ne s’agit nullement d’un extrait mais d’un article de presse paru à ce jour dans ActuaLité sur le roman

ICI