Beyrouth ou mon éveil à l’érotisme de Sheryn Kay

Espace réservé au texte (1).jpg

espace réservé au texte (1)

Je suis devenue une femme.

 

Une très belle Ode à la libéralisation sexuelle et sensuelle.

Cette lecture est une biographie sur l’évolution de la découverte sentimentale, sexuelle et relationnelle de Sheryn.  Au fil des pages, on découvre une jeune fille devenir une femme et s’accepter en tant que telle.  Mais derrière cette découverte intime, on découvre une ville en guerre qui n’entrave en rien cette quête de sens et de plaisir.

Je dois avouer que je m’attendais à autre chose, – ne lisant jamais les résumés – et je n’ai pas été déçue car Sheryn narre correctement cette ascension, on ne reste pas bloqué sur l’aspect sexuel au premier degré mais plus sur le ressenti autour de cette découverte, sa relation amoureuse avec l’italien, ses choix de vie, la totale.  J’ai eu l’impression d’être au café du coin avec une amie qui me racontait son histoire, je me suis sentie impliqué plutôt que spectatrice.

Pour conclure, très belle découverte tout en sensualité, érotisme sans être redondant et plaisir diffus.

espace réservé au texte (2)

Je souris et me détends complètement, car je suis sûre à présent que la nuit, déjà pleine de promesses, sera longue.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane et Olivia pour l’envoi de ce roman

fe70d-blanche[1]

3469900_orig[1]

Dirty Rich Men, tome 2 – Dirty Rich love de Laurelin Paige

Espace réservé au texte (12).jpg

espace réservé au texte (1)

Bien que continuant à jouer sur la carte du trouble excessif à l’amour de Donovan, fait qui m’avait beaucoup plu et que j’attendais voir se développer avec cette lecture, j’ai trouvé malgré tout que cette lecture s’éternisait.  Je m’explique.

⇒ Attention petit risque de spoiles si vous n’avez pas lu le précédent tome ⇐

On commence l’histoire là ou elle s’est arrêtée, à la découverte du secret de Donovan.  Sur ce point, j’étais ravie que le roman commence avec une base de travail accrocheuse : la dépendance/contrôle de Donovan sur Sabrina depuis quelques années.  Dans la vraie vie, il est clair que ce type de situation ferait fuir n’importe quelle personne, Laurelin a réussi – difficilement – à faire passer la pilule et à me faire pardonner les agissements de excessif de Donovan, il est clair que l’amour de Sabrina aide amplement.  Je n’ai eu aucun grief à l’encontre de Sabrina, je ne me suis pas une seule fois dit qu’elle devrait penser elle aussi à consulter.  Elle apprit à connaitre Donovan, à lever le doute sur sa parano, malgré ses nombreuses casserole, elle l’a porté à bout de bras afin qu’il (re)prenne confiance en lui et accepte sa partenaire en tant que tel… Oui, Sabrina mérite une statue.

Tout les ingrédients étaient là pour passer un bon moment troublant, il y avait des rebondissements, des pans du passé étaient clarifiés, mais le tout ensemble m’a semblé bien lourd, et j’avais cette sensation que ma lecture s’éternisait.  Je ne dirais pas que j’attendais la fin pour passer à autre chose, mais j’attendais surtout le moment qui allait me donner autant de vibration que le précédent tome et me remettre dans les rails.

Pour conclure, une suite avec une bonne dynamique qui n’a pas su m’emporter comme je l’aurais souhaité.

espace réservé au texte (2)

m

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Morgane pour l’envoi de ce roman

AVT_ditions-Blanche_3133[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson

La cage dorée de Blanche Monah

Espace réservé au texte (9).jpg

espace réservé au texte (1)

Mon ange, je murmure tout seul, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ait autant besoin d’aide que toi.

Comment faire pour apprécier une lecture dont le sujet est juste dégueulasse, n’ayons pas peur des mots.  L’inceste ! Qui pourrait se dire que ce type d’action est top ? Qui ? Pas moi et pourtant, Blanche a su me faire apprécier la lecture dans son ensemble, tout comme elle m’a fait rager.

Arnaud ce « père » de famille, divorcé, qui a la garde de sa fille va faire, d’elle, sa femme dès son plus jeune âge.  En plus d’abuser de sa fille, il va faire d’Heather, une soumise et la prêter à son associé, Jérôme.  On pourrait blâmer Heather de rester dans ce cercle infernal alors qu’elle est majeur mais je ne l’ai même pas juger sur ce point.  J’avais juste envie d’arracher les tripes de son père et de son fiancé.  Il lui faudra attendre son 21eme anniversaire, un stage dans une agence de photo et sa rencontre avec Phenix pour se sauver.

La trame est captivante, j’ai apprécié que Blanche ait donné un droit de paroles à tous les protagonistes.  On ne reste pas avec des « et si », ainsi que des interrogations sur les actions.  Certes Arnaud et Jérôme sont d’office à brûler sur le bûcher, mais je suis ravie d’avoir eu leur point de vue.  Je ne reviendrais pas sur celui de Simone, la mère d’Heather -> Sans commentaire.  Le seul point qui m’a fait enrager : la proposition de séance photo de Phenix.  Comment faire une telle proposition à une jeune demoiselle meurtrie dans sa chair et fraîchement libérée ? Heather, à aucun moment, durant ma lecture, je n’ai eu envie de la secouer, je l’ai trouvé courageuse et touchante.  Phenix, mise à part, la séance photo, il est intelligent et héroïque.  J’ai tout aimé dans ce petit couple.

Avant de me lancer dans cette lecture, je savais que le(s) sujet(s) abordé(s) serai(en)t dur(s), mais ZUT ! Démarrer en apprenant que l’héroïne est la victime de tel action, je vous avouerai que je savais pas si j’allais réussir à aller au bout de ma lecture, sans détruire mon livre.  Blanche tu as réussi à me faire apprécier une lecture avec un sujet ignoble.  J’ai été mal à l’aise, en colère, j’ai ris – oui oui, la maman de Phenix m’a fait rire, elle m’a fait penser à ma mère -, mais surtout j’ai gardé espoir.

Pour conclure, une trame captivante, un sujet percutant, des héros attachants, une plume limpide et touchante.  JE RECOMMANDE CETTE LECTURE LES YEUX FERMES !!!

espace réservé au texte (2)

J’ai une pensée pour Phénix, qui me demande de lui avouer mes secrets.  Comment pourrais-je ?  Comment raconter à quelqu’un ce que je vis, jour après jour?  La honte m’étoufferait avant que j’en sois arrivée à la moitié.  Néanmoins, je me réconforte en m’imaginant dans ses bras, entourée par ses bras si forts, par son odeur consolante, bien à l’abri contre lui.  Et c’est ainsi que je parviens finalement à trouver le sommeil.

Heather

J’ai éduqué Heather pour qu’elle accepte tout de moi, sans un mot de protestation, sans espérer me voir céder à ses suppliques.  Je la possède entièrement et peux faire ce que je désire de son corps.

Arnaud

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

AVT_ditions-Blanche_3133[1]

3469900_orig[1]

Dirty Duet, tome 1 – Dirty Rich Men de Laurelin Paige

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Rien à faire, il y avait des hommes faits pour un avenir radieux et des hommes faits pour les cochonneries immédiates.

Et puis, il y a moi qui suis morte d’une combustion spontanée … Une combustion venue de nulle part.  Même si le roman n’est pas un coup de coeur, l’addiction, le plaisir, les bouffées de chaleurs auront été mes compagnons de route durant toute ma lecture !

Sabrina Lind, Donovan Kincaid et Weston King … m’ont fait saliver du début à la fin. Et pourtant, je dois vous avouer que j’ai eu une petite peur … 3 personnages, 3 héros … Ça fait un de trop … ARFFFFF !!!

Mais n’ayez crainte, chers lecteurs, oui il y a bien 3 héros, mais dans les faits nous avons droit à un duo avec le spectre du tiers ! OUF ! Les meubles sont sauvés.

La trame.  Harvard, le rêve d’une vie, ou en tout cas celui de Sabrina, 17 ans, qui intègre la prestigieuse université.  Mi-timide et mi-téméraire, Sabrina va se laisser tenter à participer aux soirées proposées au donjon par le duo King-Kincaid.  Bien qu’attirée par Weston, c’est à Donovan, qu’elle va tout donner.  10 ans après cette rencontre, qui aura marqué au fer rouge sa vie intime, Sabrina va être recruter par Weston dans sa filiale new-yorkaise ou elle va devoir cohabiter/travailler avec Weston et Donovan.

Comme dis précédemment, j’ai nourris une petite crainte quant à la relation à venir entre nos héros.  Fort heureusement, pour moi, Sabrina, ou en tout cas les sentiments de Sabrina n’auront pas jouer à la girouette.  Sabrina est une jeune femme timide, attachante, passionnée et qui n’a pas peur de ses sentiments.  Tout m’a intéressée en elle.  Donovan, je ne sais toujours pas si je dois me prosterner à ces pieds ou le gifler.  Un pas en avant … Retour à la case prison la seconde d’après.  Il m’a frustré, captivé, chauffée, plu, agacé, m’a offert quelques badaboum … Sans oublier la civilisation de papillons dans le bas ventre.  Bien qu’étant là – présent – depuis le début, Weston, ne m’aura pas tant marqué.  J’attends encore de voir comment son personnage va évoluer.  Je n’ai pas de grief à son encontre, mais je me garde un droit d’avis sur celui-ci.

Après une petite déception, lors de ma dernière lecture de Laurelin Paige, je dirais que cette lecture m’a renoué avec l’auteure.  J’ai retrouvé La Laurelin de  » Fixed », voir de  » Love en Direct ».  L’écriture était fluide, sensuelle, rempli de tension, de passion, de plaisir, de frustration, de questionnement, d’envie… En bref, j’ai pris du plaisir à lire ce roman.

En bref … Une lecture passionnante, des personnages captivants.   Des retrouvailles – entre l’auteure et moi héhé -, le tout saupoudré d’un ravissement intégral.

unnamed

Je n’avais pas besoin d’un Weston pour me protéger.  Je n’avais aucun besoin de quelqu’un derrière qui me cacher.  Je pouvais prendre mes décisions toute seule et, en même temps, apprendre une ou deux choses à Donovan sur la façon de traiter les femmes, si jamais il décidait d’avoir une relation romantique.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Magali et Olivia pour l’envoi de ce Service-Presse

 

fe70d-blanche[1]

3469900_orig[1]

Le Palace, tome 2 – Last kiss de Laurelin Paige

THE (1).jpg

unnamed

Alors tu as été bien claire quand tu m’as dit que tu voulais le lui annoncer ? demande-t-il l’air excédé. Bon sang, Emily. Je me serais planté si je l’avais fait et maintenant je me suis planté parce que je ne l’ai pas fait. Impossible de gagner, avec toi.

BON ! J’ai essayé – vraiment – de faire abstraction du fait que je n’avais aucun atome crochu avec Emily. J’ai vraiment voulu faire de cette seconde lecture un moyen de se quitter correctement et d’oublier le fait qu’Emily est trop instable dans ses décisions, ses demandes/choix de vie. Mais, j’ai eu beau faire, Emily et moi ça n’a pas du tout été. La seule chose qui m’a fait tenir : le mystère autour d’Ambre, sans oublier l’évolution de leur trio.

Alors qu’un spectre du passé revient d’entre les morts, Emily va voir sa relation naissante prendre la tangente.  Entre doute, secret, amour, amitié, Emily va devoir faire un choix entre son amour et son amitié.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le fait que le côté bipolaire d’Emily m’a agacé.  Car fort heureusement pour moi il y avait d’autres personnages : Reeve et Ambre.

Autant il y avait de l’ambiguïté dans la relation entre R et A, autant cela ne sait pas trop fait ressentir.  Je n’ai pas eu l’impression de vivre la relation d’un trio, voir une histoire d’infidélité.  Je les ai suivi dans leur quête de réponse, autour du mystère entourant Ambre et la famille de Reeve.  Mais avec un grand sans plus.  Je n’ai pas eu de palpitations – sauf lorsqu’Emily faisait de sa Emily -.  Je suis même ressortie de ma lecture un rien moins amoureuse de Reeve.  Et ce même s’il méritait largement la médaille du mérite de la patience.  Ambre, personnage fantôme qui va avoir son mot à dire dans l’histoire.  J’ai pas hésité sur ses intentions, je ne l’ai jamais vu comme une menace dans la relation de Reeve et Emily mais plus dans la vie de Reeve, tout court.

Cette lecture bien qu’un peu décevante, car je n’ai pas accroché comme je le devais ne m’empêchera pas de continuer la série Fixed qui elle était plus que prometteuse.

Enfin, une fin qui ne m’aura pas totalement emballé.  Tant pis :/

unnamed

Je t’aime, répète-t-il comme un credo. Je t’aime tellement que j’ai l’impression que tu fais partie de mon ADN. Comme si tu étais inscrite dans mon code génétique. Mon amour pour toi me consume tellement de l’intérieur qu’il n’y a plus de place pour rien d’autre.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******36

Le Palace, tome 1 – First Touch de Laurelin Paige

36.jpg

unnamed

Un bien belle histoire dans l’ensemble.  Mais j’ai vraiment eu du mal avec les nombreux changements d’attitudes d’Emily.  Un moment elle est joyeuse, l’instant d’après elle est triste, entre elle joue à l’espion et lorsqu’elle a encore un peu de temps elle endosse sa cape de soumise.  C’était vraiment difficile de la suivre.  Je ne savais pas sur quel pied danser avec elle, comme Reeve je craignais qu’un acte nous oblige à faire marche arrière.

Alors que sa vie professionnelle est au beau fixe, Emily va recevoir l’appel énigmatique de son amie d’enfance Amber, lui demandant de lui venir en aide.  N’écoutant que son courage et sa volonté de retrouver celle qui aura toujours été sa moitié.  Emily va se mettre en quête d’attirer dans ses filets le dernier homme qui aura vu Amber – en vie – : le milliardaire Reeve.

L’espace d’un moment durant ma lecture, j’ai eu l’impression de lire Crossfire de Sylvia Day.  J’ai dû reprendre mes esprits, car peut-être que les romans ont été écrits à la même époque, mais dans le fond les histoires ne se ressemblent nullement.

La trame tourne essentiellement autour de l’enquête d’Emily pour retrouver son amie, même si au fil des pages, la romance entre Emily et Reeve a prit le dessus.  On entraperçoit les doutes d’Emily face à ses actes – la sensation de piquer le petit ami de sa meilleure amie-, sa volonté de vouloir tout prendre de Reeve et ne rien donner en retour.  Le seul point qui m’a fait tenir dans son personnage : la soumission.  Emily est une soumise de nature.  Je voulais lire comment elle arrivait à gérer ce pan de sa vie. Fort heureusement pour elle, Reeve est un très bon Maitre.

Même si Reeve est un bon personnage, j’attends encore avant de me prononcer sur celui-ci.  Son passé ne jouant pas à sa faveur, cette sensation de tout savoir, sans rien savoir me trouble un peu.  Donc je vais – encore – attendre.

Avec cette saga, Laurelin nous présente un nouvel univers.  Après  » Fixed on », l’ambiance du  » Le Palace » est plus érotique, BDSM un rien hard – suffocation durant l’acte, je ne suis pas une petite nature mais on aurait pu mettre un warning, je me suis étouffée dans le train -.  Donc, j’attends de voir comment va évoluer la story d’Emily et Reeve surtout que la fin m’a bien laissé sur mon séant. Ravie d’avoir le second opus sous la main !!!

Affaire à suivre 🙂

unnamed

THE.jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Quantum, tome 5 – Ravenous de MS Force

THE (10).jpg

C’est avec une immense joie, que je vous annonce mon amour tout plein pour Jasper Autry !!!!! Après la petite mise en bouche à la fin du tome 4, je n’avais qu’une envie : procréer des mini Autry * rire sadique *.  Sinon, blague à part, ce tome est de loin mon préféré de la série.  D’une part, car les précédents tomes ont très souvent mis en avant Fly et Nate et que je ne me souviens plus en détail de leur histoire, malgré les nombreux rappels – il ne faut pas trop chercher ma mémoire de poisson rouge – et d’autre part, car l’histoire d’Ellie Godfrey et Jasper Autry n’a pas démarré comme les autres histoires.

Alors que tout lui réussi, Ellie va décider de passer à l’étape supérieure dans sa vie privée : avoir un bébé.  Mais comment faire lorsque vous êtes – encore – célibataire à 36 ans, si ce n’est la banque de sperme.  A moins qu’un ami, – Jasper Autry  – ne se porte volontaire pour endosser de le rôle de père donneur.

Comme dis précédemment, cette histoire est de loin ma préféré car, même si on s’attend à une histoire d’amour entre nos héros, il était intérréssant de la voir se construire et de découvrir par la même occassion ces personnages secondaires, voir totalement oublié de ma mémoire.  Même si je regrette que Marie, n’ait pas trop appronfondi le combat – souhait – de ces mamans monoparentale d’un autre genre, si je puis dire.

On retrouve bien-sûr, toute la bande d’amis, qui va une fois de plus venir en aide à l’un des leur, car oui il y a un peu de suspense, de stress autour de Jasper.  Petit hic, quid du secret autour du Quantum.

Marie a une fois de plus donner un petit punch à sa série, avec ces petites mise en bouche * saute dans tous les sens *.  Vivement la suite des avenures des membres du Quantum.

Affaire à suivre … De très près !!!!

 

Je le serre encore plus fort pendant que c’est encore possible. Quelle terrible appréhension se saisit de moi dans notre étreinte ! Maintenant que j’ai goûté au merveilleux plaisir d’être avec lui, que ferai-je sans sa présence ?

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

*****

http://queenofreading1605.blogspot.be/2016/02/quantum-tome-2-valorous-de-ms-force.htmlTrilogie Quantum - saison 3 Victorious par [Force, Marie]THE (9).jpg