Megumi et le fantôme de Eric Senabre et Gloria Pizzilli

Informations :

  • Éditeur : Didier Jeunesse
  • Collection : Mon marque-page +
  • Nombre de pages : 224
  • Date de publication l ivre : 6 septembre 2017
  • Date de publication ebook :xxxx
  • Genre : Jeunesse
  • Prix : 12€

Résumé :

Megumi n’a peur de rien. Surtout pas d’un fantôme irlandais qui hante la maison de ses ancêtres ! Saura-t-elle lever la malédiction qui pèse sur lui ? Une histoire pleine de rebondissements où l’on croise Yokaï et robots dans le Japon des années 80.

Megumi et le fantôme n’est pas une simple histoire de fantômes : c’est un
roman plein de rebondissements qui traite de l’héritage familial, d’identité,
d’injustice et d’amitié.

Mon avis

Je ne savais pas trop à quoi je m’attendais en me lançant dans les aventures de Megumi.  Bon ! Je l’avoue, j’ai cru l’espace d’un instant que j’allais lire un manga.  OK ! Je l’avoue.  Mais l’histoire est tout autre.

Tandis, qu’elle passe des vacances en famille, dans une vieille ville Irlandais, Megumi va découvrir que son aïeul maternelle était originaire de la ville et avait vécu dans la maison qu’il hante depuis quelques décennies.  Commence alors le périple de Mégumi a aidé son aïeul à quitter cette maison, et – enfin – partir en paix.

Je ne voulais pas insister sur le défiler des pages, mais ce point doit être souligné.  J’ai savouré ma lecture d’un bout à l’autre.  Megumi est touchant, solitaire, forte, adorable.  On va vite découvrir que le fantôme n’est pas si horrible que cela.  On s’attache à celui-ci.  L’histoire nous fait voyager dans le temps, et plus précisément dans les années 80.  Je n’ai pas tout saisi, j’ai utilisé mon « ignorance » sur le faite que je suis née en 85 pour me sortir de cette impasse.  Mais toujours est-il que cela n’a en rien entravé ma lecture et mon plaisir.

J’ai eu un petit coup au cour en abandonnant Megumi, à la dernière page.  Cette histoire humaine, simple, m’a fait un grand bien et je ne peux que vous la recommander !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités