Les trois talents, tome 3 – Le guérisseur d’Emma Cavalier

THE (2)

unnamed

Jamais un roman n’aura aussi bien mérité son titre  » Le Guerisseur ».  Après une lecture en mode pause dans le second opus, j’ai non seulement retrouvé nos héros et j’ai tout siplement découvert le personnage de Lex, je l’ai senti comme apaisé.  Il était intérréssant de découvrir qui était Lex, et ce qui en a fait l’homme qu’il est aujourd’hui.

Tandis que Lex et Beth ont retrouvé le chemin d’une relation à deux, nos héros vont débarquer à New-York afin que Beth puisse enfin rencontrer son père.

J’ai apprécié le chassé-croisé entre les deux quêtes/découvertes.  Emma a encore fait des merveilles avec cet opus. Le chemin entreprit pour en arriver là était juste, bon.

Après mettre posé un tas de question sur Beth et sa quête spirituelle, j’étais ravie de la voir s’accepter – ENFINNNNNNNNNNNN ! -, son épanouissement m’a un peu apaisé et m’a permis de bien savourer cette partie de l’histoire.  Du  côté de Lex, comme dis précédemment, on revient sur son passé, j’étais dans l’attente de ces informations depuis la fin du tome 1 et Emma m’a une fois de plus fait sautiller dans tous les sens.  Heureusement nous n’avons pas de voisin au rez-de-chaussée.  Le texte est encore une fois bien écrit, tout est posé.  Les scènes de plaisirs charnelles étaient un délice, Emma a une fois de plus bien maitrisé son sujet.  Je sors totalement (re)conquise par l’univers d’Emma.

En bref, cet opus est un superbe happy end qui m’a transporté du début à la fin et en diagonale.  Il est clair que celui-ci ravira les adeptes de la EmmaAttitude de la 1ere heure !

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Publicités

Love en direct de Laurelin Paige & Sierra Simone

Love en direct par [Paige, Laurelin, Sierra, Simone]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  • Date de publication livre : 21 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 21 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, univers du Porno
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Peut-on tomber amoureux quand on travaille dans l’industrie pornographique ?

Devi et Logan travaillent tous les deux dans l’industrie du porno. Logan est une star majeure du porno, c’est sa vie, il adore son métier et se donne à fond.

Devi est une jeune femme qui débute juste, mais a déjà quelques scènes importantes à son actif. Logan l’a remarquée dès le premier jour sur le plateau et à tout de suite fantasmé sur elle.

Ensemble ils décident de créer une porno-réalité de 10 épisodes dans laquelle ils se mettent en scène. Mais à ce jeu, ils tombent amoureux l’un de l’autre bien que l’amour réel n’ait pas sa place dans le porno.

Est-ce que Logan peut renoncer au porno qui l’a fait star pour avoir une relation engagée avec Devi ? Est-ce que son ex-copine, Raven, acceptera cet amour ? Et malgré l’amour qu’il y a entre eux, il devient évident que le porno et le mode de vie sont deux choses que Logan ne peut pas abandonner.

Devi le quitte, s’inscrit à l’école et commence à se familiariser avec une autre vie.

Mais est-ce vraiment fini entre eux ?

Mon avis

Méfiez-vous des apparences !  Ce n’est pas parce que la trame se déroule dans l’univers du porno que vous allez révisiter le Karma Sutra avec Devi et Logan.  Que nenni, on va surtout découvrir qu’il est possible d’aimer même en faisant du sexe son métier.

Logan et Devi, sont tout deux acteurs porno.  Lui, dans le classique et elle dans le F/F.  3 ans, après avoir tourné une petite vidéo, les chemins de nos deux acteurs vont se retrouver, et ils vont innover l’univers du porno en tournant un reality Show, basé sur l’émission du Bachelor.  A la seul différence, qu’il n’y aura aucune autre concurrente, si ce n’est celle de l’Amour (im)prévu !

J’ai savouré mon histoire, car j’ai très très vite oublié que nos héros étaient star du porno ! Bon, je dois vous le dire, car en tant que non-adepte des résumés, j’ai appris en lisant le roman que Devi était aussi une actrice, et  ce petit plus m’a rendu plus attentive dans l’évolution de la trame.  Je voulais voir si malgré leur statut la jalousie pouvait exister, comment leur relation allait évoluer, comment ils allaient réussir à dissocier les acteurs de ce qu’ils sont rééllement.

Les personnages m’ont directement plu et m’ont directement mis à l’aise et dans l’ambiance.  Je ne m’attendais pas à suivre un millier de tournage, mais pour le peu décrit, j’ai eu quelques petits coups de chaud.  Malgré son jeune âge, Devi sait ce qu’elle veut – ou pas -.  J’ai apprécié qu’il n’y ait aucun secret autour de sa profession.  Pour sa part, Logan si j’avais dû imaginer un acteur de film porno, je ne l’aurais pas du tout imaginé de cette manière.  Il est humanisé, cela m’a déstabilisé, dans le bon sens.  Mais quand même.  Il est très romantique, il tue le cliché que l’on pourrait avoir des acteurs porno.  On découvre un homme avec des sentiments, une sensibilité … Il ne lui manquait plus qu’un chat, pour avoir ce prototype dans ma tête :

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe, gros plan et plein air

Oui, oui je suis un peu accro à ce mec … Je ne suis pas faaaannnnnn … Mais, je l’imaginais comme ça mon beau Logan * bavouille * ! Bon, si vous ne savez pas qui est ce BoGosss il s’agit de Travis DesLaurier … Bon, maintenant, que tu as fini de mater sa fiche, tu fais la file, car il est … A MOI !!!! Non, maiche 😉

Le duo Laurelin/Simonne a très bien pris pour ma part.  J’avais déjà eu l’occasion de lire un autre roman de Laurelin, avec le beau Hudson * miam miam *.  Pour ce qui est de Sierra, c’est la totale découverte.  J’ai même dû faire une petite recherche sur l’auteure, et d’apprendre que j’ai le prieur  de ses dames qui végète sur ma PAL * honte à moi*.  Quatre petites mains, qui ont su donner naissance à une belle histoire d’amour, à tuer les préjugés sur les acteurs porno. La trame est épicée et à mille lieux de ce que l’on pourrait s’imaginer, j’ai apprécié qu’il y a une histoire un peu conte de fée sur les bords.  Oui, oui il y a vraiment de la romance de l’air.  Oui, on aura droit à un acte immoral – j’ai bien enragé -, et cela m’a fait penser à toutes ces histoires d’harcèlement qui secouent Hollywood – Harvey Weinstein -.  Mais l’ensemble a très bien pris.

En bref … Très très belle surprise, que je vous invite à découvrir … AU PLUS VITE ^_^

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Déborah pour l’envoi de ce roman … Surprise ❤ Merci encore, ma Grande

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

Back Fire de Robyne Max Chavalan

Back fire par [Chavalan, Robyne max]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 320
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 28 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 2.99€

Résumé :

Adversaires en affaires… Partenaires en amour ?

Entre Leila, PDG d’une entreprise d’extraction de diamants, et Adrien, héritier d’une puissante multinationale, rien ne va plus : Adrien a profité de leur liaison pour tenter de s’emparer de l’entreprise de Leila, et cela, la rousse incendiaire ne peut le lui pardonner.

Mais quand leurs meilleurs amis Savage et Richard les choisissent pour témoins de mariage et les expédient tous les deux sur une île presque déserte pour préparer les noces, ils sont forcés de cohabiter à nouveau. Admettront-ils que leur attirance est plus forte que leur ressentiment ?

Mon avis

Je n’ai absolument rien contre les femmes indépendantes, celles qui ont le Girl Power gravé dans leur sang.  Vraiment, je n’ai rien contre cela, mais Leila Michel a vraiment mis ma patience a rude épreuve. Je l’avais attendu ce dernier opus, si je puis dire.  Et même si le roman est toujours aussi bien écrit, le jeu de chaise musical des sentiments m’a rendu dingueeeuuuuhhhhh !

Leila et Adrien ont vraiment, – car il faut être deux dans une relation – soufflé le chaud et le froid de manière volontaire ou « involontaire ».  A chaque fois que j’ai eu un soupçon d’impression qu’on avançait dans la relation, un drame se faisait jour.

Si vous vous n’avez pas encore lu  » Back Fire« , je vous invite à ne pas trop tarder et surtout que dans cette chronique je risque d’un peu me lâcher ! Oups 🙂

Alors que Leila, pensait avoir découvert les manigances d’Adrien à l’encontre de sa société.  Elle va vite découvrir qu’en plus de se battre contre ses sentiments naissants à l’égard de son nouvel associé, elle va devoir mettre un terme aux agissements d’une menace à plus grande échelle.

Comme dis précédemment, j’ai bien cru mourir durant ma lecture.  Leila, a un sale caractère, j’en avais déjà eu un aperçu dans les précédents volumes, mais je ne m’attendais pas à un tel degré de tête dure ! Ouh lala, c’était puissant!  Même lorsqu’elle est censée lâcher prise ou ressent encore une certaine retenu de sa part, cette envie de garder le contrôle sur tout et tout le monde. Alors, oui je la comprend et c’est pour cela que je ne l’ai pas trop blâmé, et j’ai eu une fois envie de l’aider à étriper Adrien, mais elle doit apprendre à céder notre petite petite Leila. Attention, Adrien n’est pas mal aussi dans son genre, et pas seulement parce qu’il est censé être Dominant dans sa vie s***. Il a cette capacité à vous donner envie de l’aimer, de le chouchouter et en même temps de lui demander s’il confond sa vie à celle d’un jeu d’arcade ! En bref, la flamme -Adrien – et la mèche du baril à pétrole – Leila – et lorsque les deux entrent en contact  … Ça donnait çà !

Ah ? Oui ! vous pensiez à autre chose ? Et bien, non ! Je vous arrête tout de suite car nos héros ne s’entendaient , vraiment que sur un point : LE CONTACT PHYYSSSSIIIQUUUEEEEE ! C’était brûûûlant ^_^.  Seul bémol, le côté Dom d’Adrien n’a pas été assez exploité.

La trame était un rebondissement en continu, dixit  » le long fleuve tranquille », et bonjour la vie  » Rabomtique ».  Tout va crescendo.  Apparition d’un nouveau personnage, le commandant Mayorca.  On retrouve bien-sûr tous les personnages : Joe, Richard, Marjo, Thomas et Vincent.  J’insiste vraiment, Robyne, un petit M/M avec nos deux assistants de feu, ça serait une belle boucle * regard du chat botté *

Enfin, malgré le côté Girl Power de Leila, j’ai encore pris un petit plaisir à retrouver les personnages de Robyne, et j’ai plus que hâte de retrouver Robyne et ses possibles futurs personnages et histoires. –> PRESSSIIOONNNNN !

 

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

 

Photo

 

*******

Flash Back par [Max chavalan, Robyne]Fire crush - Partie 1 par [Max chavalan, Robyne]Fire Crush Partie 2 par [Chavalan, Robyne max]

Nuit après nuit, tome 1 – Nuit après nuit de Lauren Blakely

Nuit après nuit par [Blakely, Lauren]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 258
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 août 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame, érotique
  • Prix : 9.99€

Résumé :

À San Francisco, Julia Bell est la dynamique gérante d’un bar-club. Joueuse de poker particulièrement douée et créatrice de cocktails hors-pair, elle cache derrière son aplomb et sa longue chevelure auburn de sombres secrets… qu’elle compte bien ne révéler à personne. Après tout, un mensonge parfait n’égale-t-il pas une vérité parfaite ? Mais Clay Nichols, avocat déroutant, ne l’entend pas de cette oreille. La nuit où Julia laisse Clay entrer dans sa vie, elle réalise qu’il représente à la fois tout ce qu’elle désire et tout ce qu’elle redoute. Quand elle se rend compte qu’il n’a pas seulement pris possession de son corps mais occupe chacune de ses pensées, Julia s’enfuit. C’est sans compter sur la résolution de Clay de la faire sienne, nuit après nuit, peu importe ce qu’il lui en coûtera…

Mon avis

Avant de commencer ma lecture, j’ai été plus que subjuguée par la belle couverture qui en mon sens était censée être le prémice d’un très bon moment de lecture et je dois dire que je me suis un peu ennuyée durant ma lecture.

Je n’ai accroché à rien et pourtant ce n’est pas faute, d’avoir tous les ingrédients pour un romantic suspense.  Julia est une jeune barmaid au Cubic Z, tandis qu’elle officie, elle va faire la connaissance de Clay, un jeune avocat.

Jusque-là, je pourrais dire que tout va bien, Julia a une superbe soeur qui lui a envoyé un joli garçon sur un plateau d’argent, afin de faire connaissance – le plus si affinités ne faisait pas vraiment parti du deal, mais tant qu’à faire -.   Et là, j’ai décroché, et pourtant on n’est qu’au début du roman, mais je ne me suis pas du tout sentie à l’aise avec l’ambiance voulu par l’auteure, j’ai continué car je voulais voir comment cette relation allait évoluer et surtout connaitre le petit secret de Julia.  Même avec ça, je n’ai pas su m’approprier les personnages.  Julia est l’héroïne type : wondermoman dans sa vie professionnelle, copine couveuse, petit coeur d’artichaut, assume ses désirs sexuels et la gentille soeur.  Clay, bon personnage, mais sans plus.

La trame a été quelque peu noyée par les nombreuses et trop longues séances de corps à corps entre les héros.  Je n’avais vraiment rien à quoi me raccrocher.

Donc, oui je lirais la suite, juste pour connaitre le END et pour savoir si Julia va se sortir des griffes de Charlie.

Affaire à suivre …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Le voisin de Lola Doinelle

Informations :

  • Editeur : Albin Michel
  • Collection  : MA Next Romance
  • Nombre de pages : 122
  • Date de publication livre : 3 juillet 2017
  • Date de publication ebook : 13 juin 2017
  • Genre : Romance, nouvelle
  • Prix : 5.99 – 11.50€

Résumé :

Elle retourne chez ses parents le temps d’un été. Tandis qu’elle s’apprête à passer des vacances ennuyeuses, sa rencontre avec le voisin va bouleverser sa vie. Ce qu’elle prend au début pour un simple jeu de séduction avec un homme divorcé prendra au fil des semaines la forme d’une passion vertigineuse.

Mon avis

Lorsque l’Editeur m’a contacté pour un tout autre sujet et m’a proposé entre deux mails l’envoi de ce roman, qui est en faite une nouvelle, je n’ai pas hésité.  J’avais déjà eu quelques échos sur la nouvelle collection de l’Editeur, et je voulais découvrir ce nouveau registre.  A l’heure ou la romance mettant en scène de jeunes adultes – NA – ou bien des adultes HOT HOT, de partout, je voulais voir si on allait suivre le même caneva ou bien proposé quelque chose de neuf.  Il est clair que ce n’est pas avec cette simple nouvelle que je pourrais juger du contenu de la collection, mais toujours est-il que la petite parenthèse de Elle dans sa maison d’enfance avec son Voisin était un interlude, fort agréable.

Etant donné qu’il s’agit d’une nouvelle, on n’a pas le temps de trainer en longueur. Elle est de retour dans la maison de son enfance, auprès de ce cher Voisin, envoyé par ses parents pour la cueillir à sa descente de train.  Quelques  petits échanges, une nuit torride et une nouvelle vision sur cet homme au trait si austère, limite funèbre.

Lola, m’a fait du bien, j’ai apprécié chaque moment avec Elle et le Voisin.  C’était court et bon.  Simple, bien écrit, avec juste ce qu’il faut de tension dans la relation de nos tourtereaux.

En bref, un petit plaisir.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Constance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Juliette Society, tome 2 – La chambre de Janus de Sasha Grey

Informations :

  • Éditeur : Le Livre de Poche
  • Collection : Erotique
  • Nombre de pages : 448
  • Date de publication livre : 1er février 2017
  • Date de publication ebook : 1er  février 2017
  • Genre : Suspense, erotique

Prix : 7.49 – 7.60€

Résumé :

Plusieurs années ont passé depuis que Catherine a découvert la Juliette Society et ses mystères. Devenue journaliste, la jeune femme commence à écrire sur la mort d’un mannequin dont les propres expériences ont des échos avec sa soif d’indépendance et ses fantasmes. Ce qui avait commencé comme une enquête de routine devient vite une obsession, et elle retrouve bientôt des chemins connus… Tel le dieu Janus, Catherine doit à la fois scruter le passé et envisager le futur.
Son expérience à la Juliette Society l’aidera-t-elle à comprendre ce qu’elle attend vraiment de la vie, de l’amour et du sexe ? Ou sera-t-elle de nouveau

Mon avis

Après un 1er opus, bien mais qui avait pris du temps à tout mettre en place.  J’en attendais énormément de cet opus.  A la fin du précédent tome, tout – en tout cas je le pensais – était mis en place pour enfin accéder à la Juliette Society.  Mais voilà l’auteure a décidé de nous donner un nouveau suspense et de faire durer notre attente.

La trame tourne essentiellement sur l’enquête de Catherine, autour du décès suspect d’un jeune mannequin – Inaka – ayant laissé derrière elle un journal intime fourbi en informations sur les clubs.  Catherine va user de cet outil, à  des fins professionnels, mais elle va surtout approfondir la connaissance de son corps et de sa sexualité.

Même si j’ai ressenti une certaine amélioration dans l’écriture de l’auteure, dans l’évolution de ces personnages.  J’ai malgré tout eu un peu de mal à entrer dans l’ambiance souhaitée.  Tout était un peu tiré en longueur.  Le rythme de lecture a été quelques peu cassé.   Il m’aura fallu attendre la grande moitié du roman pour trouver un rythme de croisière et de me ré-imprégner des personnages.

L’auteure joue de nouveau avec ses codes, autour des clubs, et plus particulièrement de Janus, personnage énigmatique.  Par ailleurs, certains propos pourraient être considéré comme vulgaire, mettre mal à l’aise.  Sur ce dernier point, j’aurais tendance à dire, quelques fois.

Pour conclure, petite suite quelques fois longue mais avec une fin à la hauteur de la Juliette Society.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melissa pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "le livre de poche logo"

Photo

*****

 

Juliette Society, tome 1 – Juliette Society de Sasha Grey

Informations :

  • Éditeur : Le livre de Poche
  • Collection : Littérature érotique
  • Nombre de pages : 352
  • Date de publication livre : 1er février 2017
  • Date de publication ebook : 1er février 2017
  • Genre : érotique, groupe secret
  • Prix : 7.60€

Résumé :

Avant que nous allions plus loin, mettons les choses au point. Je veux que vous fassiez trois choses : Un. Ne soyez pas offensé par ce que vous lirez dans les pages qui suivent. Deux. Laissez vos inhibitions au vestiaire. Trois ― et c’est le plus important. Tout ce que vous verrez et entendrez à partir de maintenant doit rester entre nous. OK. À présent, passons aux choses sérieuses.

Mon avis

Ouh la la la la la !!!!!!!!!!!! J’ai vraiment eu du mal à pénétrer  » La Juliette Society ».  Non, par ce que cela prend du temps.  Il fallait planter le décor, nous présenter les personnages nous permettre de s’approprier chaque acteur. Dixit la narration, je m’adresse à toi, comme à un ami à qui je raconte ma story.  Mais c’est un ensemble de tout ça.  J’ai eu du mal avec le personnage de Catherine, cette jeune étudiante en cinéma, car je ne savais pas ou elle souhaitait nous emmener, ce qu’elle voulait nous présenter de sa personne et pourtant au fil de ma lecture, j’ai eu un certain attachement pour elle.  J’ai plus été captivée par sa vie privée que sa quête de sensation forte dans les clubs.

Dans la vie de tous les jours, Catherine fil le « parfait » amour avec Jack, qui lui fil l’extase avec son boulot au QG de Robert Deville.  Une fois forte de cette information, j’ai un peu freiné des quatre fers.  Je ne suis pas du tout friande des histoires d’infidélités et j’avais craint le pire, et Sasha n’entre pas du tout dans ce sujet : MERCI ! Au contraire, on va découvrir une jeune fille dans la fleur de l’âge qui vit une frustration perpétuelle dans sa vie de couple.  La vie sexuelle de Catherine, se passe en grande partie dans sa tête, son imaginaire fait de scénario coquin fin d’obtenir, l’ultime sésame : la jouissance.  Mais alors qu’elle suit son cours, elle va faire une rencontre, qui va bouleversé sa vie : Anna, cette jeune étudiante qui va lui faire découvrir les clubs érotiques.  Pas de club de rencontre, mais des endroits select ou l’on vit, ressent son plaisir.

La trame tourne en grande partie autour de cette quête de plaisir, je n’ai pas spécialement été attiré par cette phase, car je voyais déjà ou l’auteure allait nous mener.  Par contre, il était intéressant de voir Catherine, de découvrir son personnage,ses faiblesses, les non-dits autour de son vœu pieu.  J’ai eu envie de la secouer de ne pas arriver à mettre les bons mots face à son compagnon.  De s’oublier tout en recherchant de l’attention.  Elle avait deux face : Devant les projecteurs elle s’affirmait en mode « même pas peur », et dès que l’on éteignait les spots on retrouvait une jeune demoiselle triste, un peu craintive.

La partie érotique du roman, est très explicite. Pas de quoi être – trop – offusqué.  Mais il est clair que l’auteure ne met pas tout le temps des gants pour décrire certains scènes.  J’ai découvert un auteure, et même si cela a prit du temps.  On termine quand même le roman avec ce petit zeste de suspense et d’énervement… Pas bien, Catherine !

Donc affaire à suivre et vivement la suite …

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement, Melissa pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "le livre de poche logo"

Photo