Superman, mon Editeur et moi d’Audrey Woodhill

Superman, mon éditeur et moi par [Woodhill, Audrey]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : Chick-Lit
  • Nombre de pages : 305
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 5 octobre 2017
  • Genre : Chick-Lit, Romance contemporaine … FanFictionDream 🙂
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?

Lorsqu’elle décide d’écrire une fanfiction de l’acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d’être adapté sur les écrans.

Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l’aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais.

Mais qu’importent les strass et les paillettes, Aurore n’est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S’il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard !

Mon avis

Un Fucking Coup de Badaboum venu de nulle part ! Oui, j’avais ressenti pas mal de prémice durant ma lecture mais ce n’est que sur les dernières notes que mon palpitant m’a dit : « Lui ! Il nous aura bien eu! ».  J’ai tout adoré dans ma lecture, je dirais même que je me suis sentie plagié dans mes délires … Superman du dimanche héhé ! Moi, je dirais même  » Superman du Lidl », lorsque je fais reférence à quelque chose de semi-gamme !

Après avoir essuyé tellement de refus, qu’elle aurait pu ouvrir une boutique d’essuie-main, Aurore Dubois/Duboubois va enfin connaitre la consécration avec sa fanfiction  » The star and me », grandement inspiré par James Knight personnage-clé dans la saga FSOG ou dernier SuperMan ayant crevé le grand/petit écran … James what ? Qui est-ce ? Google est mon ami …

Isidore James Knight Cohn HOFWA.jpg

Libido en berne pour une durée indeterminée …

Ooohhh ça va, si on ne peut plus rire ! Mais toujours est-il que je ne vois toujours pas qui est ce James Knight qui aurait joué dans FSOG ! Oui, oui j’ai une mémoire de poisson rouge, donc je retourne sur #GooglemyFriend .. Et lààààà, vous avez le choix entre ces deux spécimens …

Résultat de recherche d'images pour "henry cavill superman"  Résultat de recherche d'images pour "jake hyde FSOG"

Alors, oui je sais ce que vous allez me dire … Mais il s’agit d’une fiction donc on peut donner le rôle que l’on veut à qui l’on veut.  L’auteure n’a pas à être TOTALEMENT raccord.  Donc, on fera avec et j’espère Audrey que tu pensais à eux, car moi je sèche grave.  Même si j’ai pris un plaisir fou à faire quelques recherches sur #GMF !

Comme dis précedemment, j’ai tout adoré dans ma lecture, les pages ont défilés, je ne me souviens pas d’un moment ou je me suis dit : « Audrey, tu fais de l’abus du plaisir.  Lâche la pression, girl. Pense à ma respiration ! ».  Non, que nenni ! Aurore m’a directement plu, du haut de ses 30 ans et une chique, maman célibataire qui va voir sa vie totalement changer, grâce à un roman.  J’ai appréicié le fait que l’auteure se voit attaquer pour sa romance pornographique … Oups … Erotique ! Les jaloux vont perdre du poids ! J’ai enragé pour elle, j’ai voulu prendre la défense d’Aurore, mais elle s’en sort trés bien toute seule, sans oublier le Brice de Nice qu’elle a offert à James. J’ai jubilé, car de nouveau on a l’impression que sous prétexte qu’un auteure fait une facfiction sur un acteur/chanteur, elle devrait automatiquement en être fan.  Ca aide, sûrement, mais je ne pense pas que cela soit indispensable.  Ca fait trop accro, limite psychopathe.

En tant normal, les trio me mettent mal à l’aise, j’aime les nombres pairs dans une relation et là pour le coup, ça ne m’a pas mise mal à l’aise.  James vit une love story avec Amanda (Lear -> OK ! Je sors !), et on sait tous que les love story à Hollywood ça dure le temps d’une saison, Barret, l’Editeur aka l’aimant à femmes aux tendances mystique et au milieu nous avons notre héroïne d’un jour : Aurore. Mais – car il y a un « mais »-, la trilogie n’a pas vraiment lieu dans cette sphère ! On découvre les amies d’Aurore et je ne dirais pas non à une sous trame entre le BodyGuard, Markus  et la mère des jumelles …. Non, je ne parle pas de moi, mais de Fani * rougis *.

Pour ce qui est de la trame, Aurore vit le rêve de toute lectrice : vivre une love story avec son héros ! Oui, oui le rêve absolu, je vous l’accorde.  On vit ses moments de doutes, ses plaisirs et sa petite crise de jalousie mal venu à mon sens, car cela fait partie du risque lorsque l’on se tape un acteur.  Mais ne vous inquiétez pas, tout est vite rentré dans l’ordre du plaisir.

Audrey, m’a offert une belle surprise et j’en redemande !

Et le mot de la fin revient à notre Présidente underground qui a résumé mon ressenti en un paragraphe

Je l’ai dévoré! Passionnante, jouissive, explosive, parfois subversive, cette histoire est la plus addictive des drogues auxquelles j’ai goûté et Dieu sait que j’en ai goûté ! Quad on la commence, impossible de s’arrêter !

Tout est dit … A VOS LISEUSES !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités