Sex game or passion ?, tome 1 de Totaime

Sex game or passion ? - Partie 1 (BMR) par [Totaime]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 450
  • Date de publication livre : 7 juillet 2017
  • Date de publication ebook : 5 mai 2017
  • Genre : Romance contemporaine, sex-friend
  • Prix  : 10.99 – 18€

Résumé :

Ben et Zoé se connaissent à peine et pourtant ils se détestent au point de ne pas pouvoir rester trop longtemps l’un près de l’autre au risque de s’étriper. Toutefois, par amitié pour Lola, leur meilleure amie commune, ils sont prêts à quelques concessions… Jusqu’au jour où ils sont contraints de vivre sous le même toit. La déclaration de guerre semble inévitable… A moins que chacun décide d’y voir un jeu ? Un jeu d’adultes qui pourrait s’avérer dangereux et remettre en cause leur relation.

Mon avis

Alors que plus rien ne l’a retient en France, Zoé va sauter le pas et rejoindre sa BFF, aux States.  Seul ombre à ce tableau idyllique : Benjamin Harper, le coloc de Lola et ennemi de Zoé.

Pour ce qui est de l’histoire, on découvre assez vite que Zen ont un passé commun.  Dans la 1ere partie du roman ont suit surtout leurs petites piques, rien de bien méchant, des enfantillages.  Afin de ne pas dépendre de ses amis et d’avoir un minimum de vie sociale, Zoé va se lancer dans le coaching de célibataire.  Vous savez, ce truc ou la donzelle vient vous dire comment faire avec les mecs, alors qu’elle même patauge !!!!! * tire la langue *.  Pour ma part, je n’attendais qu’une chose : La fusion de nos héros. On ressent la pression entre Zen.  Ils se tournent autour, ont des discours à double sens : ON VEUT DE L’ACTION ! Et lààà, big joie, Totaime ne nous donne pas une simple romance cachée, mais on suit un vrai couple.  Il était intéressant de les retrouver dans ce rôle.  Mais bien-sûr tout cela aurait été trop beau.  Quelques doutes vont venir s’immiscer dans leur relation et plus particulièrement dans le chef de notre coach ! Attention, je comprend qu’elle doute, mais je n’ai pas accepté son discours et ses actes.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Ben, je ne m’attendais à rien de bien précis.  Je me suis laissée porter.  On apprend quelques informations éparses sur son passé familial, ses relations avec son père.  Mon cerveau a imaginé pas mal de choses, donc j’espère que le second opus sera plus complet et surtout qu’on rencontrera la belle-famille, rien ne vaut un peu de piment, là ou ça fait mal ! Zoé, oui bon personnage dans l’ensemble, même dans son rôle de coach, mais j’ai eu un gros soucis avec ses actes vers la fin, donc j’espère qu’on en sera un peu plus dans le second opus.  Les BFF de Zen : Lola et Jayden … Maissssssssssss oui !!!!!!!!!! * danse de la joie *. Bon ! Je vous épargne ma mémoire de poisson rouge, mais je trouvais bizarre que l’auteure nous donne des BFF comme ça, sans aucune explication.  En mode : vous savez qui je suis !!! J’ai pas mal creusé dans ma petite tête et làààààààààààà BOUM : Oui, oui ils s’agit des héros de Sex friends or lovers ? Et là, tout s’emboite dans ma petite tête et je suis plus à l’aise avec eux.

On n’a pas idée de nous pondre un tel roman, et de nous laisser plus d’UN JOUR sans la suite … J’ai découvert Totaime avec son 1er roman que j’avais bien apprécié et ce Grand retour était plus qu’attendu ! J’aurais dû attendre encore quelques mois car làààààààààààààààààà je suis entrain de pirater son ordi pour avoir la suite des aventures de Benoé ou Zen.  Car oui, vous devez être Zennnnnnnnnnnn lorsque vous entamerez cette lecture.  Certes, pas de big papillons dans le bidou, quelques crises de nerf sur la fin à l’égard de Zoé, quelques petites longueurs, heureusement pas – trop – de redondance,  mais dans l’ensemble j’ai passé un bon moment. Totaime revient avec un sujet, qui j’ai l’impression lui tient à cœur : sex-friend, ces relations amoureuses qui démarrage par une amitié, avec l’option gros câlins, semence de doute et puis BADABOUM effluve de sentiments guimauve, évolution des personnages, doutes … Happy End ou pas !

Enfin, petite story fort agréable et qui mérite une suite … TRES VITTEEEEEEE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Sevice-Presse

Photo

 

Nick & Sara, tome 2 – Redemption de Pauline Libersart

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 avril 2017
  • Genre : Suspense, dark romance
  • Prix: 9.99€

Résumé :

Plus de trois ans se sont écoulés depuis le cauchemar que Sara-Jane Delaney a vécu avec le mystérieux Nick Volkonsky. Pour la fille du sénateur, tout cela est derrière elle, elle a refait sa vie. Quand une vidéo de son agression au Mexique surgit de nulle part, et que son père se retrouve accusé de corruption, Sara décide d’appeler son ange à l’aide. Elle n’avait pas prévu que l’anonymat et la vie de Nick seraient menacés, qu’il serait rattrapé par ses ennemis, par son passé et ses secrets. Alors que les événements s’accélèrent, que le danger est plus présent que jamais, Sara se refuse à perdre une nouvelle fois son ange. Elle est prête à tout pour le sauver, quitte à traverser l’enfer, une nouvelle fois…

Mon avis

 » La curiosité est un vilain défaut… » Mais pour le coup, je suis ravie d’avoir été curieuse. Je n’étais pas sortie totalement emballée, conquise à la fin du tome 1 et ici, j’ai tout adoré. N’étant pas une fana des narrations à la 3eme personne, j’étais préparée, mais les personnages sont tellemennnnnnnnnnttt  des pipelettes que la narratrice a fait office de déco de Noël, j’ai même eu  envie de lui donner du boulot, c’est vous dire !!

Tout était bon dans cette suite, le suspense était bien présent.  L’humour aussi.  Pauline, tu m’as conquise, au point ou je me suis demandée si un T3 ne devrait pas voir le jour, mais cela serait trop demandé et risquerait de donner l’impression de trop tiré sur la trame.

Trois ans après l’attaque d’Aspen, Sara-Jane a refait sa vie et Nick n’est qu’un lointain – beau – souvenir.  Mais, voilà la vidéo interdite a refait surface et repend autour d’elle son lot de crasse, seule solution pour blanchir son père (in)justement incriminé : rappeler Nikita.  Ce qui ne devait être qu’une petite mission de routine pour notre GI Joe va ouvrir la boite de pandore sur un vieux dossier, poltergeist.

Le roman a été classé comme dark, et étant une novice sur le genre, mais ayant lu quelques romans dans cette catégorie, j’ai encore du mal à placer ce roman dans cette zone.  Vraiment.  Il y a du suspense mais pas de quoi vous peter des neurones, non un suspense bien dosé, sur fond d’humour.  Des dialogues qui tranchent là ou ça fait mal, qui laisse derrière eux une petite envie, mais vraiment rien de dark, je vous rassure.

SJ a encore mûri dans cet opus, j’ai ressenti une petite évolution entre la fille gâtée pourrie et la SJ agent 0-0 #SaveNikita.  Elle est plus tranchante dans ses dires, dans ses actes.  Elle m’a donné envie.  Nikita est fidèle à lui-même, une petite évolution mais toujours ce côté beau gosse, anti-langue de bois.  On découvre un peu plus les personnages annexes.

La trame est soutenu, pas de redondance.  Il y a une évolution, mon seul bémol vient d’une info que l’auteure distille sans y donner une suite et pourtant on pourrait évoluer avec, en tout cas on aurait pu/dû lui donner la suite voulue.

Je ne m’habitue pas à ces narrations à la 3eme personne, j’y étais plus que préparé, mais pour le coup  je n’ai pas été trop perturbée sur ce point.  On s’habitue à tout !

Enfin, petit roman fort agréable qui fera zizir aux lecteurs de la 1ere heure et pour les autres, je vous invite à découvrir Nikita et Sara-Jane

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

Normal(e) de Lisa Williamson

normal-e--914405-264-432[1]

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Hors-séries
  • Nombre de pages : 350
  • Date de publication livre : 29 mars 2017
  • Date de publication ebook : 29 mars 2017
  • Genre : YA, transgenre
  • Prix : 11.99 – 16.90€

Résumé :

« La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer.
Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Qui me réduit au silence. Maman s’attend certainement à ce que je lui dise que je suis gay. Il y a sans doute des mois qu’elle se prépare à cette conversation. Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers.
Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille coincée dans un corps de mec. »

Mon avis

Je pense que c’est la 1ere fois que je lis un roman qui traite du transgenre.  Et j’ai adoré la story de David Piper.

David Piper a toujours su au fond de lui que quelque-chose n’allait pas et à 8 ans lorsqu’il a su mettre des mots sur son mal, il n’a eu qu’une obsession : récupérer son corps, son corps de fille.  Même s’il a les parents les plus ouverts du monde, David n’arrive pas à leur dire ce qu’il souhaite et vit, sa vie de fille, cachée.  Au même moment au lycée un nouvel étudiant va faire son entrée, Leo Denton de Cloverdale.  David et Leo n’était pas censé se rencontrer, issue de deux monde différents, ils vont par la force des choses devenir amis.

Comme dis précédemment, j’ai pas mal apprécié ma lecture qui était une 1ere dans la thématique.  J’ai apprécié que l’auteure n’utilise pas son roman pour jouer à la donneuse de leçon. Non, on suit tout d’abord le parcours un peu simple, je dois dire de David dans son établissement, un peu huppé.  Même s’il est la tête de turc d’Harry et d’autres élèves car il a eu le malheur de dire à 8 ans, qu’il souhaitait être une fille.  Je trouve qu’il s’en sort bien.  Une pression est faite sur lui, mais pas de quoi en arriver à un horrible drame.  Et là, de nouveau j’ai apprécié ma lecture, car le but n’est pas de nous donner un roman dramatique mais juste de nous montrer un fait de société.  Certains pourraient dire que le combat d’un transgenre est beaucoup plus dure, à faire accepter par la société et qu’ici tout semble cool,  mais de nouveau on n’est pas là pour brandir un glaive, mais raconter une histoire.  A chacun – auteur – de lui donner son degré de sensiblerie et de drama.

Pour ce qui est de la trame de l’histoire, je ne vais pas trop insister.  Au début du roman, je n’ai pas bien compris l’arrivée de Leo, car je m’attendais à un roman totalement centré sur David et pour le coup, le chassé-croisé entre nos héros est très bien fait ficelé.  Leur vision/combat est juste beau, pour de jeunes lycéens.  Je les ai trouvé fort.  Sans oublier leurs amis.  On découvre la famille de Léo : sœurs et maman.  Mais ce que j’attendais par dessus tout, c’est sans contexte la réaction des parents de David.  Je ne voulais pas quelque chose de trop dure, ou de trop cool, mais une vrai réaction.  Et là, la maman qui est en moi c’est posé la question : comment je réagirais dans le même cas ?

Lisa nous offre un très bon roman, rempli d’amour, d’espoir, de stress, de rire, courage et d’envie.  Je vous le recommande !!!!

Coeur1[1].jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

 

Le dernier jour de ma vie ( Before I hall) de Lauren Oliver

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 480
  • Date de publication livre : 29 mars 2017
  • Date de publication ebook : 29 mars 2017
  • Genre : drame, mort, YA
  • Prix : 12.99 – 18€

Résumé :

Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une cote de popularité illimitée. Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ?

Mon avis

Le roman avait si bien commencé, mais il s’est passé quelque chose en cours de chemin et j’ai totalement décroché et je n’attendais qu’une chose l’issue finale !

Avant de commencer ma lecture, j’étais super heureuse, car la couverture m’a plu et je dois avouer que pour une fois j’ai lu le résumé – en diagonale -.  Donc, on ne peut pas dire que j’étais craintif, non je savais ou j’allais, mais je ne savais pas que l’auteure allait m’en mener là : A lourdeur Land !

Samantha et ses amies, que j’ai directement associé au groupe d’amies vu dans la série de Sarah Shépard  » Les Menteuses« , m’avaient plu – durant les 2 premiers chapitres -, mais l’excès de débauche m’a fait lever les yeux aux ciels quelques fois  : on fume, on sort, on prend les gens de haut. PPf! C’est un peu lourd surtout si, on doit supporter cela durant tout un roman.  Ça aurait pu passer, mais bizarrement là, ça ne clopait pas.  Je sais qu’elles sont jeunes, mais ce cliché m’a un peu refroidi, premier signe de décrochage, mais j’ai tenu bon car je voulais tellement voir comment les personnages allaient évoluer.  Et puis paf c’est le drame, un accident de voiture et Samantha meurt … ou pas.  On va revivre son dernier jour sous plusieurs scénarios, ça prend du temps.  Samantha évolue à chaque jour, à chaque chapitre.  Je vois bien là ou l’auteure veut nous emmener mais on est à la moitié du roman, et ça prend du temps, tout est lent et j’ai décroché.  Je n’attends qu’une chose le happy End, pour me dire : YES, je l’ai lu !

Alors, tout n’est pas mauvais dans ce roman, car la fin nous offre quand même une belle surprise.  Non, parce qu’il s’agit de la fin – mauvaise langue -, mais parce qu’il y a une belle fin, malgré tout !

Pour un 1er roman de l’auteure, je ne sors pas totalement convaincu de ma lecture, mais je ne vais pas tirer des plans sur la comète et me lancer dans un autre roman, afin de me faire une idée plus large sur la plume de Lauren.

Pour celles et ceux qui seraient intéresse le roman a été adapté en movie … Peut-être qu’en visionnant le tout, mon avis sur le roman changera … A voir 😉

CHECK HERE !

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

One, tome 2 – Te respirer de Jacinthe Nitouche

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : BMR
  • Nombre de pages :
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 24 mars 2017
  • Genre : YA, NA, romance contemporaine
  • Prix : 10.99€

Résumé :

Depuis l’enfance, Charlie et Sacha ont toujours été unis contre le reste du monde. Un duo à part, pour une relation hors du commun… Alors que les deux jeunes adultes ont emménagé dans le même appartement pour leurs études supérieures, ils continuent de faire face aux aléas de la vie, côte à côte. Ensemble, ils gèrent au mieux leur amitié particulière, ce lien qui les rend incapables de vivre l’un sans l’autre et qui écrase toutes les relations amoureuses qu’ils tentent de construire. Ils essayent en vain d’ignorer que tout a changé depuis le jour des dix-huit ans de Charlie, lorsqu’elle a demandé à Sacha de lui faire l’amour comme cadeau d’anniversaire. La nuit qu’ils ont partagée a définitivement transformé leur amitié… Pourtant, ce nous qu’ils ont de plus en plus de mal à définir reste leur priorité. Plus que jamais, ils comptent se battre et tenir leur promesse d’être toujours là l’un pour l’autre, sans concession aucune. Mais combien de temps seront-ils être capables de se mentir sur les sentiments qu’ils éprouvent réellement l’un pour l’autre ?

Mon avis

A la fin du tome 1, je m’attendais à tout et à rien.  Je voulais voir juste connaitre « The End » et me dire : J’ai survécu à S & C.  Mais quand je vois le nid de papillon qu’ils ont laissé derrière eux, je me rends compte que j’ai été mise KO par nos héros.  Ce roman n’est pas un coup de coeur … Mais un coup de papillon.  J’aime de plus en plus ces histoires d’amoutié.  Et pourtant dans celle-ci ce n’était pas du tout gagné d’avance.

Dans l’ensemble, j’ai apprécie cette suite faite d’avant-présent-futur.  Le chassé-croisé est bien établie, stressant et pourtant dit si calmement, de manière posé.  Je l’ai attendu ce sursaut, je ne savais plus qui je devais secouer entre Sacha, Charlie ou moi de me laisser avoir par nos héros.

Attention, si tu n’as pas lu le T1, it’s a crime et si en plus de ça tu veux lire la suite : You’re a killer !!!!!!!!!!

Alors que S & C, on emménage dans leur petit appart’, la vie suit son cours.  Charlie continue à suivre ses cours de peinture et Sacha continue à tergiverser.  Il a beau faire, Sacha n’arrive plus à voir Charlie de la même manière, si seulement il n’avait pas sauté le pas en Espagne, tout serait comme avant et pourtant cette prise de conscience lui fait comprendre l’emprise qu’a Charlie sur sa vie et peut-être sur son futur.  Mais comment aborder la chose sans risquer leur amitié ?

Les personnages.  Comme dis précédemment, les héros ont chacun à leur tour failli passer par la fenêtre, ou sortir de mon écran.  A chacun son point de vue sur la question.  Charlie, a bien commencé le roman, fidèle à elle-même, jusqu’au moment ou elle a semé le doute dans mon appréciation.  Ses sentiments soudain, m’ont laissé un arrière-goût ! On ne joue pas avec mon Sacha !!! Sacha, a été plus directe et bizarrement c’est vers la fin que j’ai eu envie de le secouer.  On retrouve les amis d’enfance : Zoé et Ben, petit coup au bidon dans leur chef.  J’espère qu’on verra naitre un tome intermédiaire – 1.5 – sur eux.  Non, je ne perds jamais le Nord 🙂

Même si à certains passages on reconnait la patte de Jacinthe, je l’ai trouvé plus dans la retenu, – en mode c’est pas le moment de déconner on est en direct sur CNN  – on est plus en phase avec les héros. L’auteure met en exergue leurs sentiments :  joie, peine, doute, amour.  Rien n’est mis de côté c’est maintenant ou jamais – quoi que, il leur en faudra du temps pour faire leur coming -.  J’ai savouré ma lecture, sur fond musical et  pourtant j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose … * sifflement *.

Pour conclure, très beau « happy Ending » ❤

Et le mot de la fin …

One …

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

 

 

No fury, tome 1 – Dans la chambre du prince de Lena Bell

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 300
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 20 janvier 2017
  • Genre : Romance historique
  • Prix : 10.99€

 

Résumé :

Cormac est prince, moi la fille du tavernier. Nous vivons dans deux mondes totalement différents. Pourtant lui et moi avons été amis autrefois. En secret.

Aujourd’hui, il est le prince qui donne les ordres, je suis la serveuse de bière qui doit obéir… et cela fait des années que nous n’avons pas échangé un mot. Je connaissais parfaitement les limites à ne pas franchir et les bonnes manières. Des règles existaient et je les respectais, je me contentais de l’admirer dans l’ombre.

Depuis peu, chaque nuit, un valet me conduit aux appartements du prince. Et, chaque nuit, le prince me fait sienne. J’aimerais avoir la force de me refuser à lui, j’aimerais ne rien ressentir, et croire que lui ne ressent rien non plus… Mais à l’évidence, c’est l’inverse qui se produit. Avec la promesse du seul droit qui me revient : celui de souffrir.

Mon avis

J’avais été attirée par cette sortie car je l’avais vu sur la page d’Audrey – admin chez NAF – et automatiquement, j’ai associé ce roman à un NA ! Mais je peux vous affirmer que si vous attendez à un NA et bien il faudra passer votre chemin car le roman est une romance historique.  Et donc mon petit coeur de fana du genre littéraire a fait quelques boom de joie… Durant un temps.

J’adore la romance historique et là, je n’ai pas tout apprécié.  Cathryn et Cormac sont nés avec 3 jours d’écart, et pourtant Cathryn a toujours su que son coeur était fait pour Lui.  Après une enfance calme et paisible, Cathryn va être choisie pour servir son Prince.  Les années passant, l’amour de Cathryn et Cormac n’a jamais failli.  Mais, voila Cormac est prince héritier et il doit assumer son rôle et assurer la pérennité de son rang, sa lignée.

Jusque là, je dirais que ça va, toujours pas de grande envolé, mais ça va.  C’est après ça, que je n’ai pas tout compris l’histoire certes inintéressante, m’a paru un peu bizarre.  Malgré le chaos, tout était encore mignon et pas du tout historique.  J’ai eu l’impression d’atérrir dans un monde féérique.  La narration m’a paru bizarre et donc j’ai un peu décroché.

On a droit à quelques rebondissements, ce qui n’a pas rendu la trame totalement plate, mais même avec ça, je n’étais pas totalement dans le coup.

Enfin, j’attendais autre chose pour un historique.  Petit instant break qui ne m’a pas totalement convaincu.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Nick and Sara, tome 1 – Enfer de Pauline Libersart

Informations :

  • Éditeur : Hachette Romans
  • Collection : Black Moon Romance
  • Nombre de pages : 320
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 janvier 2017
  • Genre : Romance contemporaine, romantic suspense
  • Prix : 10.99€

 

Résumé :

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.

Mon avis

Je ne sais pas si c’est dû à une surdose – pas dit de manière négative loin de moi – de Dark durant mon marathon lecture, mais en commençant cette lecture, j’ai directement classé ce roman comme dark Romance.  Alors, je tiens à m’excuser auprès de vous chers lecteurs et Pauline pour ce mauvais aiguillage car au fur et à mesure de ma lecture, je peux vous confirmer qu’on est très très loin du genre Dark, mais plus proche de la romantic suspense.

Alors qu’elle arrive ENFIN à couper le cordon ombilical, Sara-Jane, s’en va festoyer – Spring Break – avec sa cousine et son petit ami.  A peine arrivée, SJ va être enlevée par un grand trafiquant de drogue.  Elle ne trouvera son salut qu’avec l’aide de son géôlier, Nick.

L’histoire est bien écrite, quelques fois redondante dans le chef de SJ qui chicane pour un oui ou pour un non.  Les personnages sont inintéressants, je les avais tous catalogué avant même de les découvrir, j’ai imaginé des espions, des traîtres derrière chaque personnage.  Je n’ai pas eu de grande euphorie pour chacun d’eux, mais ensemble, il créait une bonne symbiose.  Mais voilà, je n’ai pas su m’attacher comme il fallait au roman.  La faute à une narration à la 3ème personne.  Je suis déjà spectatrice et donc si en plus de ça les héros parlent comme s’ils ne vivaient pas la chose, le fait et bien moi je décroche.

Donc, dommage sur ce point, mais bon la fin nous donne juste envie de savoir comment les personnages vont évoluer et puis j’aimerais connaitre la chute.

Donc affaire à suivre …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo