Sin City Brotherhood, tome 3 – Désirs et provocation de J. Margot Critch

Espace réservé au texte (1).jpg

espace réservé au texte (1)

Dans ce troisième volume, on retrouve, le troisième larron de The Brotherhood : Alex Fischer.

Comme pour les précédents, je suis directement entrée dans la trame au relents de romance interdite.  Alex qui est le meilleur ami de Raf, va être troublé par les courbes de Maria, la petite soeur de Raf.  Malgré le côté interdit de leur relation, Alex ne pourra faire autrement que de tomber amoureux de celle-ci au risque de perdre son ami.

L’histoire s’est lu très vite – une journée -, j’ai directement accroché au personnage de Maria, cette jeune femme qui ne se cache pas, d’une grande patience et dévoué en amitié et professionnellement.  Bien que voulant marqué Sin City de son empreinte, on découvre très vite que derrière l’image d’homme d’affaire  qu’Alex expose se cache un homme blessé par la vie.

Les autres membres de la bande sont aussi présent, et j’ai vraiment hâte de découvrir les histoires de Gabe et Alana.

Pour conclure, belle petite histoire d’amour marqué du sceau de la seconde chance.

espace réservé au texte (2)

– J’ai essayé toute la semaine de ne pas penser à toi.  J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour te chasser de mon esprit.  Mais, à la seconde où je me suis retrouvé face à toi, tous mes efforts ont été anéantis.  Je ne peux plus me passer de toi. Je veux te voir tous les jours. Mais tes parents, ta famille, n’approuveront pas notre relation.  Je le sais.  Et je ne peux pas les perdre.  Ni eux ni Raf.  Il est comme un frère pour moi.

Alex

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

***

Espace réservé au texte (2)Espace réservé au texte (3)

Publicités

Sin City Brotherhood, tome 2 – Rivalités et séduction de J. Margot Critch

Espace réservé au texte (3).jpg

espace réservé au texte (1)

– C’est de la folie, chuchota-t-elle.

Après le monde de l’immobilier, place à la politique !

Tandis que l’ancien maire, quitte la politique Rafael Martinez aka Rafe qui n’avait jamais caché son ambition de prendre la tête de la ville, va se retrouver en passe d’armes avec  Jessica, une native de Las Vegas qui elle aussi, souhaite apporter un vent nouveau à la ville du jeux.  Mais pour atteindre le trône, Rafe et Jessica vont devoir ressortir de vieux dossiers sur leur concurrent et bien que détenant la clé à la victoire, Rafe va jouer un tout autre jeu avec Jessica.

Je l’avoue car si je ne le fais pas, je ne vais pas m’en remettre.  N’ayant pas fait très attention, j’ai commencé la série avec cette lecture, donc imaginez-vous ma surprise, lorsque j’ai ouvert le T 1 – que je pensais être le T2 – et de découvrir des personnages connus de faire quelques recherches, car j’étais sûr d’être dans le bon et de me rendre compte que j’étais dans TOUT sauf dans le bon ! Heureusement pour moi, cette erreur n’a nullement divulgâché la trame du T1 : OUF !  Mais j’aurais pu me rendre compte qu’il y a avait un stuut avec Becca et Brett … Mémoire de poisson rouge !

Comme pour le précédent opus, on retrouve tous les Brotherhood, un rien plus à cran car à travers la victoire de Rafe, c’est aussi la victoire sur leur projet de main mise sur la ville Sin City. J’ai directement apprécié le personnage de Jessica, cette jeune femme en quête de pouvoir et qui va devoir se battre et se faire respecter dans son rôle de femme.  J’ai été fortement agacée du regard cliché à l’égard de son secret et de la polémique qui s’en suivi : société patriarcale.  Heureusement tout cela ne s’est pas étiré en longueur et Jess a su maîtriser les petites âmes, mais proute c’est agaçant.  Du côté de Rafe, ça été une autre paire de manche, je me suis gardée un droit de réserver sur celui-ci car il pouvait à tout moment jouer sa carte et cela m’a un peu mise à cran à son égard.  Pour ce qui est de la passion, je ne dirais pas que j’ai eu quelques coups de chaud, mais tout cela est bien intense.  Pas d’excès, juste ce qu’il faut pour prendre son plaisir.

Margot, nous offre un petit combat de territoire entre Jess et Rafe, un rien de suspense et de pression.

En bref,  une petite romance agréable sur fond de prise de pouvoir politique !

espace réservé au texte (2)

– Je regrette la façon dont notre relation a commencé.  Mais si tu crois que je t’ai séduite volontairement pour te manipuler, tu te trompes.  Je suis incapable de te résister quand nous sommes ensemble.  Mais je regrette rien de ce qui s’est passé.  Absolument rien.  C’était fabuleux.

– C’était fabuleux, oui, répéta-t-elle tristement.  Mais maintenant tu devrais partir.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

****

Espace réservé au texte (2)

Arrogant Heirs, tome 3 – Liaison interdite de Riley Pine

Espace réservé au texte.jpg

espace réservé au texte (1)

Tu es sûre de vouloir ça ?

Je ne sais que penser de cette lecture ou plus précisément du choix de l’Éditeur français de passer du tome 1 à 3.  Souffrant du syndrome de la mémoire de poisson rouge, j’ai commencé cette lecture avec cette sensation de déjà-lu et après quelques petites recherches, le couperet est tombé : il manque un opus dans l’Edition française.  Non, je n’en fais pas un problème majeur mais après un an d’attente cela crée un grand vide et plus que tout #ViveSpoiles

Donc, si je ne devais me référer qu’à cette lecture : oui, j’ai encore passé un très bon moment à Edenvale !

Banni de sa famille depuis le drame qui a coûté la vie à la femme qu’il aimait, Damien vit de sa passion pour la vitesse dans le royaume ennemi au sien, Nightgardin.  Après une soirée à fêter sa dernière victoire, il va croiser le chemin de Juliet, l’héritière du royaume qui va lui proposer de passer une nuit mémorable et interdite.  Mais au bout de 3 jours, les amants vont se rendre compte que la passion à vite laisser la place à l’amour et à l’attachement.  Mais le poids des responsabilités va vite se réveiller à leur porte.

Quel retour en arrière, sans en être un.  J’ai repris ma lecture, comme si j’avais fermé le tome précédent cinq minutes avant.  Oui, les histoires se suivent mais le spoiles et voir une partie de l’intrigue manquante, c’est râlant !

Je dois avouer que je m’attendais à autre chose du côté de la romance, mais Juliet a été une belle surprise, elle s’assume et elle assume ses actes et plus que tout ses sentiments à l’égard du banni, qui doit se battre contre sa mémoire et cette possible histoire au relent de Romeo et Juliette. La trame est pleine de rebondissement, à chaque étape, j’ai craint pour nos héros.  Oui, je l’avoue une scène m’a paru tellement bizarre, qu’aujourd’hui encore je me demande si dans la vraie ça se passerait comme ça !

Pour conclure, l’auteure nous propose une très belle fin de série avec une famille royale attrayante aux personnalités fortes et charmantes ! Mais je garde bon espoir de voir le tome 2 paraître ^^

espace réservé au texte (2)

Damien peut me désirer avec une passion dévorante pour ensuite s’enfouir si loin en lui-même qu’il me semble impossible de pouvoir connaître un jour cette partie de lui.  Les barrières qui nous séparent sont infranchissables.  Les larmes me montent aux yeux, je pose une main sur mon ventre et j’essaie de me raisonner.  Damien est plus que je n’aurais pu l’espérer, même s’il ne peut pas se donner entièrement à moi.  Je murmure pour moi-même :

Souviens-toi, tu n’as jamais cru aux contes de fées.

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

***

Alexa Hudson (3)

#23 The Mariage Clause, tome 2 – Dans les bras du milliardaire de Alexx Andria

Espace réservé au texte (2).jpg

espace réservé au texte (1)

En tant que benjamin de la famille Donato, Nico n’a jamais ressenti le poids de la responsabilité, ce qui le place en tant que profiteur du fruit du travail de sa famille et lorsque Lauren est désignée par son journal  » Luxe » à interviewer ce petit prince, ce n’est pas de gaieté de coeur bien au contraire.

Après l’héritier, place au benjamin de la famille Donato. Une fois de plus, j’ai été en plein émoi durant ma lecture, après l’héroïne qui fuit un destin tout tracé pour elle, place à la mère célibataire qui n’a plus foi en l’amour et ce n’est pas le Don Juan qu’est Nico qui va l’aider à croire en l’amour.  L’histoire est très bien ficelée, on voit les personnages évoluer, se dompter, découvrir l’envers du décor de leur vie et apprendre l’Amour.  Bien qu’ayant apprécié le personnage de Nico, il m’a fait défaut à deux reprises, il incarne parfaitement le gosse de riche, égoïste et pas du tout conscient des responsabilités d’adulte ! Il ne suffit pas juste d’avoir une belle gueule il faut aussi de la matière et les épaules, surtout que Lauren n’est pas une jeunette mais une mère célibataire !!!  Du côté de Lauren, je me suis retrouvée face à une femme qui n’a pas du tout sa langue dans sa poche, j’ai apprécié ces petits coup de griffe à l’encontre de Nico, bien qu’au départ il est surtout question de préjuger et donc, j’ai moi-même trouvé bizarre ses prises de position.  Le chat qui mort sa queue… Dans l’ensemble, l’histoire se laisse lire.  La plume de l’auteure est toujours aussi agréable et délicieuse.  On a droit à quelques petits remous, stress mais dans l’ensemble il est surtout question de seconde chance pour nos tourtereaux.

Pour conclure, un petit moment de plaisir tout en douceur.

espace réservé au texte (2)

Le problème, c’était que Nico était vraiment très séduisant.  D’ailleurs, je n’étais pas contre l’utiliser dans mes fantasmes dès que je me retrouverais à l’abri dans mon lit… Pire encore, je commençais à en avoir assez de m’occuper moi-même de mes orgasmes.  Or, Nico Donato paraissait être le candidat idéal pour apaiser mes ardeurs sans conséquence.  Après tout, il n’y avait aucun risque que cela devienne sérieux, ce qui était parfait.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

#19 The Mariage Clause, tome 1 – Captive du désir de Alexx Andria

Espace réservé au texte (1)

espace réservé au texte (1)

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne katherine a toujours été un membre à part entière dans la famille Donato pour preuve son mariage avec l’héritier  a été acté par son père alors qu’elle était une jeune fille.  Bien qu’ayant nourri de vrai sentiment à l’égard de Luca, Katherine ne peut se faire à l’idée que celui-ci l’ait trahi.  Ne pouvant supporter cette vie écrite à sa place, Katherine va tenter de s’enfuir mais avant de retrouver sa liberté, Luca va lui demander une semaine, une semaine pour lui prouver que leur relation et leur sentiments sont vrais et purs.

Boouuuhhhhh ! Mes papillons ont fait quelques bonds dans mon bidou, j’ai tout adoré dans cette lecture !

Les personnages.  Vive le #GirlPower, Katherine m’a fait du bien et plaisir. J’ai apprécié ces prises de positions et plus que tout, j’ai apprécié que Luca lui rappelle que ces projets bien que louable, ne pourront vivre à long terme car notre petite princesse n’est pas du tout fait pour le camping mais les hôtels de luxe. Même si le but de ce roadLoving a un objectif précis, Luca va aussi prendre quelques positions à l’égard de sa famille et se positionner en tant qu’individu.  En bref un couple qui avait besoin de se découvrir en dehors du cadre défini par leurs parents.  En plus de notre duo d’amoureux, on découvre brièvement les membres de la famille Donato et le père de Katherine.

L’histoire est captivante, j’ai eu cette sensation de royauté qui ne m’a pas quitté durant toute ma lecture, la famille Donato aurait très bien pu en être une, tant le côté « interdit d’accès » plane sur eux.

Pour conclure, une agréable tant aux niveaux de la lecture que de l’auteure, j’espère que la suit suivra très prochainement !

espace réservé au texte (2)

A présent, c’est à moi de faire en sorte qu’elle se souvienne qu’il fut un temps où elle aussi m’aimait.

Luca Donato

Je ne peux pas épouser Luca.  C’est impossible si je veux que vive la personne que je suis véritablement.

Katherine

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

photo[1]

3469900_orig[1]

Sin City Brotherhood, tome 1 – Défis et tentations de J. Margot Critch

Espace réservé au texte (2).jpg

espace réservé au texte (1)

– C’est vrai.  Nous avions deux choses en commun : le sexe et la bagarre.

Las Vegas.  Alors qu’il compte conquérir la ville avec ces associés et amis, Brett, agent immobilier du luxe, va voir son ascension freiné par le retour de Rebecca Daniels aka Becca. Rebecca ne pourrait être qu’un simple obstacle, mais le passé commun de nos héros les empêchent d’avancer et quand Brett va enclencher une OPA sur sa société, elle va comprendre que pour mettre un terme à leur querelle volcanique, elle va devoir combattre son ennemi sur son propre terrain : le lit !

Dans ce premier volume on découvre les membres de Brotherhood ou la Fraternité , cinq amis et associés : Alana, Rafe, Gabe, Alex et Brett, chacun évoluant dans un domaine bien spécifique mais avec un but commun : être les maîtres de Sin City !

Le roman se lit très vite.  On découvre assez vite que Rebecca et Brett ne sont pas des inconnus.  Leur histoire m’a plu, pas de grande envolée de papillons, juste ce qu’il faut pour tenir mon plaisir intact.

Au travers de cette lecture, j’ai découvert une auteure, à la plume fraîche et captivante.

Pour conclure, une agréable découverte tant au niveau de l’auteure que de l’histoire, et des personnages too much qui auront bien ouvert le bal.

espace réservé au texte (2)

– Rebecca, je suis fatigué.  Je n’ai pas envie de jouer.

– Moi non plus.  Nous nous détestons depuis le jour de notre rencontre.  Nous n’avons jamais cessé d’être en compétition, toi et moi.  Et maintenant que nous sommes devenus adultes, nous continuons le même petit jeu de pouvoir et de domination.  Ça suffit ! Je voudrais que nous repartions de zéro avant que l’un de nous deux souffre.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

#18 – L’amant d’un soir de Cara Lockwood

Espace réservé au texte (5).jpg

espace réservé au texte (1)

Tu m’as dit qu’il ne fallait pas trop en savoir sur l’autre pour garder la passion des débuts intacte.  Eh bien ! Tu vois, tu avais raison :ce que je viens d’apprendre sur toi a tout gâché.

Une petite romance comme je les aimes.  Pas trop de chichis, juste ce qu’il faut pour vous faire passer un bon petit moment.

Tandis que sa vie sentimentale est au point mort, Emma va sur les bons conseils de sa BFF,  Sarah, s’inscrire sur la plateforme Nost qui propose des rencontres éphémères, inédites et surtout aucune possibilités de retrouver son amant d’un soir … Question d’algorithme, code, blabla … En bref c’est maintenant ou jamais.  Ce qui ne devait être qu’un rendez-vous de 24h va vite se solder par une grande frustration pour Emma et son mystérieux Mr. X.

L’histoire est mignonne, Emma grande sentimentaliste va à son corps défendant, s’offrir le service de Mr. X, à ne pas confondre avec les services d’un escort-boy car il n’est nullement question de transaction financière.  Les personnages sont sympathiques.  On découvre assez vite la seconde face de son amant d’un soir, sans oublier la tension autour du côté éphémère de la relation entre Emma et Mr X.

Pour conclure, une romance à compte-à-rebours tout en douceurs.

espace réservé au texte (2)

Ecoute, je connais les bienfaits que l’on peut retirer d’un coup d’un soir, mais « baiser » ne sera jamais aussi bon que  » faire l’amour ». Avec les sentiments, cela prend une toute autre dimension.  Les orgasmes les plus puissants viennent toujours après avoir balancé le  » je t’aime ».

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

photo[1]

3469900_orig[1]