GB#2 – Avec toi m’envoler de Fleur Hana

Espace réservé au texte (8).jpg

espace réservé au texte (1)

Demain, j’ai rendez-vous avec un inconnu et je n’arrive pas à savoir si ça me rapproche de l’obscurité ou de la lumière;

Une fois de plus mon radar roman n’était pas à jour sur cette réédition de la série  » Goldenboys » qui met en avant la petite histoire de Matt.  J’étais demandeuse de cela après  » Nous deux à l’infini » et c’était un réel plaisir de me remettre dans l’ambiance de ces strip-teaseurs.

Bien qu’étant strip-teaseur et aimant son job, cela ne fait pas de Matt un accro à la débauche ou à la fausseté, et lorsque son boss, Yoan, lui propose un contrat particulier, il est plus qu’hésitant à draguer une jeune femme souffrant d’un handicap même si cela à un but de louable.

Malgré les années, cette romance n’a pas pris une ride, je l’ai relu avec le même plaisir.  Il est toujours agréable de bouquiner une histoire qui sort de l’ordinaire et celle d’Adeline et Matt est juste captivante comme il faut.  Pas d’abus pas sur le statut d’handicapé d’Adeline, Fleur a mis en avant sa féminité, j’en suis venue à oublier sa situation.  Matt stay Matt.  Le bon, beau, et parfait Matt, on en apprend un peu plus sur lui, ainsi que sa position au sein de GB.

Bien que n’étant pas les stars du jour, il était plaisant de retrouver Yoan, Dante/Lola, l’un ne va pas sans l’autre, Benji l’amoureux express. Avec une petite apparition, Fanny…

Pour conclure, une petite réédition qui m’a fait du bien comme au premier jour !

espace réservé au texte (2)

Je fais ce fauteuil, je le hais autant je lui suis reconnaissante d’exister et de me permettre d’avoir un semblant d’indépendance.

 

Un ami ? C’est ça, oui… Si lui et moi devons être quelque chose, j’ai la certitude que ce sra tout ou rien.

Adeline

Elle n’en a aucune idée, mais elle est avec moi, jute sous le ciel. Je veux plus avec elle, sans aucune logique.  La rationalité n’a pas sa place dans la façon dont cette obsède mes pensées.

Matt/Mathias

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

****

THE

Publicités

Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte

espace réservé au texte (10)

espace réservé au texte (1)

Le sourire de Luke vient de passer number one des expressions les plus ravageuses que je connaisse.

Je sais que je n’ai pas une bonne mémoire, je dirais même que j’ai une mémoire de poisson rouge.  Sitôt lu, sitôt oublié… Mais il m’arrive quelques fois de voir la mémoire me revenir et lorsqu’au bout de 5 ou 6 chapitres, j’ai cette sensation de déjà-lu, je stoppe ma lecture pour entamer quelques recherches et la couperet tombe, cette lecture, oui je l’avais déjà lu dans le passé sous le titre de « Because of you« .  Je ne suis pas contre les réédition, réadaptation, rééblabla … Mais je pense que cette info aurait dû figurer quelques part. Sûrement que ce détail a été précisé que cela soit par l’auteur ou la ME et que j’ai zappé l’info, je ne suis pas une stalkeuz du net et je m’en excuse.  Malgré cet état de fait, j’ai lu le roman, pas avec l’engouement voulu et attendu, mais j’ai tenu à aller au bout de mon moment chocolat avec Luke et Allison.

La trame.  Bien qu’étant en couple depuis quelques temps avec Carl, Alison est bien la seule à vivre cette relation à 100%;  Pensant que leur cohabitation va redonner un nouveau souffle à son couple, Allison va vite se rendre compte que son couple bas de l’aile et ce n’est pas l’arrivée de Luke, le meilleur ami de Carl, qui va arranger les choses, bien au contraire.  Alison va se sentir renaître auprès de cet ami et voir naître de nouveaux sentiments.

Les personnages sont too much.  Bien que n’étant pas une fan des nombres impairs, Carl est tellement imbuvable, que j’ai excusé Alison, même si j’aurais plus voulu qu’elle arrête le massacre amoureux.  Luke, le preux chevalier, venu avec son sourire colgate et friand de bon café, est agréable.  Pas d’ultra coup de coeur, mais personnage intéressant.  On donne bien-sûr un droit de parole, à Carl.  Ainsi qu’aux personnages annexes, Darrell et Sydney.

Enfin, malgré ce déjà-lu, le roman reste plaisant à lire … En toute saison avec son cupcake et son chocolat chaud … No coffie  !!!!

Luke – Allison – Carl – Darrell – Sydney –

espace réservé au texte (2)

Je t’ai dit que je ne changerai pas, Allison, mais c’était une erreur.  Je suis prêt à devenir un autre homme, si ça peut te rendre heureuse.  Je veux que tu réalises à quel point je t’aime.  Je ferai tout ce que tu souhaites, j’attendrai le temps qu’il faudra, mais je ne te laisserai pas rester loin de moi.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

#14 Melbourne after dark, tome 2 – Irrésistible proposition de Stefanie London

Espace réservé au texte.jpg

espace réservé au texte (1)

Je sais que vous me prenez pour un coureur de jupons sans scrupule, mais vous vous trompez.

Je décroise tout mon corps et je découvre enfin la suite attendue : les aventures d’Imogen !

Alors que sa soeur est sur le point de convoler en juste noce, Imogen n’a qu’une quête : empêcher ce mariage ! Mais pour cela elle va devoir prouver à sa soeur, Peggy, que son futur mari, Daniel n’est pas – du tout – l’homme qui dit être et pour cela elle va se faire aider par le tombeur de ses dames, Caleb Allbrook.

Après Lainey, et les petites bribes d’informations sur Imogen, j’avais craint que l’Éditeur ne publie pas directement la suite de la série. BON ! Il est vrai que je l’espérais surtout pour ma mémoire de poisson rouge.  Comme pour le précédent cet opus se lit très vite, on suit les péripéties d’Imogen de mettre la main du son futur beau-frère en défaut et tenter de mettre un frein à ses sentiments naissant à l’égard de Caleb.

On apprend assez vite les raisons d’Imo et la volonté de Caleb de se révéler à la dame.

J’ai pris autant de plaisir avec cette lecture que la précédente, si pas plus.  Les personnages ont une certaine profondeur, la trame est fluide, agréable et le plaisir ne m’a pas lâché, une seule fois.

En bref, une petite romance sur fond de seconde chance qui a ouvert la porte à un nouveau tombeur : Jason, le bro de Caleb * petit pas de danse*.

Affaire à suivre !!! espace réservé au texte (2)

Manifestement, elle était coincée entre deux personnalités, entre l’envie de changer et le fait qu’elle ne savait pas comment s’y prendre.

espace réservé au texte (3)

 

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

****

41jqwuwnrbl._sx299_bo1,204,203,200_[1]

#15 Une nuit avec toi de Clare Connelly

Espace réservé au texte (12).jpg

espace réservé au texte (1)

Il y a un danger à faire cela, dis-je à voix basse mais d’un air grave en lui faisant en lui faisant partager mes inquiétudes.  Un danger pour moi.

Simple et plaisant !

Alors qu’il souhaite s’oublier le temps d’une soirée et oublier la dernière trahison de son ex-petite amie, Sienna, le grand musicien Ethan, va proposer à Ally de passer la nuit avec lui. Devant elle aussi mettre un terme sur son céliba’ forcé, Ally va accepter la proposition à condition qu’aucun sentiment ne vienne entraver ce moment.

Il est clair qu’à part la femme de Matt Damon qui a déjà la chance de se voir offrir plus q’un verre par une star et terminer par une love story ? Non, moi aussi, je ne connais pas d’autres chanceuses qu’elles !!!

L’histoire n’est pas un grand chamboule tout des neurones, mais a réussi à me captiver.  Des héros qui tentent d’oublier leur passé sentimental qui vous colle à la peau ou au basque – Sienna-, veulent profiter du moment présent, se découvrent et apprennent à s’aimer.

J’ai tout aussi bien accroché aux personnages centraux, Ethan et Ally, qu’à ses amies Eliza et Cassie.

Après le oneShot sur le beau Jack, l’histoire d’Ethan fut aussi un bon petit instant break fort agréable.

Pour conclure, une romance sur fond musical de seconde chance.

espace réservé au texte (2)

Sait-il à quel point je soufre de l’écouter?  Non, évidemment.  Je lui ai dit que je n’attendais rien de lui.  Que nous ne faisons que coucher ensemble…

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]

#16 Legal Lovers, tome 4 – Duel sensuel de Lisa Childs

Espace réservé au texte (11).jpg

espace réservé au texte (1)

Je n’ai pas besoin d’entremetteuses, protesta-t-il fermement.  Et en ce moment, je suis le seul de nous quatre à réfléchir avec ma tête, et pas avec ce que j’ai dans le pantalon ! C’est sans doute pour ça que j’ai fini par découvrir qui est la taupe qu’on cherche.

CA Y EST EN-FIN !!!!!!!!!!!!!!! Après trois précédentes lectures, dont la dernière qui s’est plus éternisée sur la romance de nos héros, que sur le corbeau, je vais enfin savoir qui est la personne qui tente depuis quelques mois de mettre un terme aux activités de  » Legacy ».

Après avoir laissé la main à ses amis et associés, Trévor est sûr de son fait : Allisson Mc Cann, la publiciste est la taupe.  Les malheurs qui se sont succèdes au sein du Cabinet ne sont apparus que depuis son arrivée.  Mais avant de nuire à sa réputation, Trevor va d’abord faire tomber la demoiselle de son pied d’estale et dans son lit.

A moins d’avoir un tome bonus, celui-ci ne pouvait être que le dernier et mettre un terme à ce suspense latent.  J’ai retrouvé le plaisir qui m’avait tant manqué dans la story de Stone et Hilary.

Au fil des pages, on assiste à un petit chassé-croisé entre les actions de Trevor et Allison et la bataille sur leurs sentiments.  Je ne peux parler de sentiments naissants quand nos héros n’ont qu’une idée en tête : parvenir à mettre l’autre dans son lit. Oui, il faut dissocier sexe et amour, mais pour Alisson l’amour était déjà bien présent elle avait juste besoin d’une petite étincelle !

L’histoire se laisse lire, nous n’avons pas à faire à un thriller, mais entre la tension de nos héros, la quête de vérité, j’avais hâte d’y voir le bout.

On retrouve bien entendu, nos héros de la première heure, chacun avec son petit conseil pour le beau Trevor et la grande sagesse de Simon.

Lisa clôt comme il se doit cette belle série.  Je ne reste pas avec un goût d’inachevé ou le moindre grief à l’encontre de l’histoire.  Le plaisir a été savamment dosé, le suspense a prit son temps mais au final je ne retiens qu’un bon moment.  Et c’est tout ce qui compte.

espace réservé au texte (2)

Une nausée violente envahit Trevor.  Il ne voulait pas la quitter.  Pas comme ça.  Mais ce n’était pas son seul problème… Sans comprendre ce qui lui arrivait, il commençait à se rendre compte qu’il ne voulait pas la quitter du tout – quelle que soit la trahison dont elle s’est rendue coupable.

Trevor

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

#13 Son séduisant ennemi de Katee Robert

Espace réservé au texte (15).jpg

espace réservé au texte (1)

On dirait que tu as envie de me jeter quelqu’un par-dessus bord, fit Roman dans un murmure à peine audible à cause du bruit des vagues.  Qu’est-ce qui ne va pas ?

Rien ! Si ce n’est le fait que tu t’es incrusté au planning  » vacances de rêve » d’Allie, sinon tout va bien !

Tandis qu’Allie compte profiter d’un moment – forcé – sous le soleil avec sa BFF/collègue, Becka.  Roman Bassati, lui, compte profiter de ce petit séjour pour coincer la directrice du centre d’aide aux femmes battues. Non, pas pour lui remettre un prix mais pour tenter de lui racheter sa société pour le compte d’un tiers.

J’ai gravouille boudé durant ma lecture, j’ai juste eu le temps de profiter des rayons de soleil que l’histoire touchait à sa fin.  Le roman se lit très vite.  On suit la rencontre de nos tourtereaux, leur passion, les révélations sous la couette ou le drap fin …, la tromperie et le crépitement de papillons.

Les personnages sont agréables, pas de grandes envolées juste ce qu’il faut pour passer un bon moment de lecture.  Même si ce n’était pas le but, je regrette que le sujet « femmes battues » ait été survolé.  Oui, ce sujet sensible me tient à coeur.

Second roman de l’auteure et toujours autant de plaisir.  Une plume simple qui m’a captivé, fait voyager et apporter un petit instant break agréable.

Pour conclure, une petite romance tout en douceur !

espace réservé au texte (2)

Au premier battement de coeur, elle hésita.  Mais, dès le suivant, elle n’eut plus aucun doute.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

 

 

Le plaisir de te détester de Emilie Million

Alexa Hudson (7).jpg

unnamed

David me faisait de l’effet c’était indéniable.  Mais je ne lui faisais pas du tout confiance.

Coup de coeur de jeunesse, un jour … Coup de coeur … Toujours !

Oui, il m’arrive d’être poète ou est-ce l’esprit de noël insufflé dans ces pages qui me rend ainsi ?  Ou bien est-ce que ce sont les paroles de la chanson de Bruel qui ne m’ont pas quitté qui m’ont fait apprécier cette petite romance?

Metro – recherche de boulot – dodo … Tel est le quotidien de Marie.  Afin d’oublier un peu son quotidien trépidant, sa meilleure amie, Mel va lui proposer – imposer – de participer la rencontre des anciens étudiants.  Ne pensant faire qu’un passage éclair, Marie va se retrouver face à un ancien prétendant, qu’elle aura totalement oublié, David Nolan.  N’ayant pu oublié l’humiliation subi par celle-ci, il va lui proposer un poste d’assistante de direction ! Pour ma part, je ne serais pas contre de rendre chèvre Bill Gates, peut-être qu’il inscrira mon nom sur son testament !!!

Les personnages sont assez classique : un couple atypique, Mel et David. Marie, la BFF un peu fofolle et la peste de service, Alyssa.

La romance entre nos héros se laissent lire, elle est entraînante.  Mel peut paraître agaçante au premier abord, mais j’ai essayé de me mettre à sa place, « l’ex » qui vous propose un poste alléchant, vous humilie en passant.  Vous met dans une position délicate entre une ex et une enfant oubliée et une volonté de ne pas se perdre dans tout ce micmac.

Pour conclure, petit moment cocooning de saison !!

 

unnamed

Ta rancoeur et tout et tout.  Tu sais bien qu’à l’époque, ça n’aurait jamais pu coller entre nous.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]