Collide, tome 2 – A ta portée de Gail Mc Hugh

Informations :

  • Editeur : J’ai lu (pour Elle)
  • Collection : Best
  • Nombre de pages : 444
  • Date de publication livre : 5 avril 2017
  • Date de publication ebook : 5 avril  2017
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 11.99 – 14.90€

 

Résumé :

Après une nuit d’enfer, Emily Cooper s’est résolue à ne plus lutter contre l’évidence : elle est enfin prête à tout pour être avec Gavin, qui la hante depuis le jour fatidique de leur rencontre. Toutefois, le temps ne joue pas en sa faveur et peut-être est-il déjà trop tard…
Malgré l’échec des projets de celle qui lui a brisé le coeur, Gavin Blake est parti panser ses blessures et demeure introuvable. Si Dillon refuse de laisser partir Emily pour de bon, Gavin acceptera-t-il seulement l’idée de la voir revenir ?

Mon avis

Oui, cette suite est superbe ! Etant donné que je venais de m’enfiler le T1 et que j’étais plus que dans le bain … Cette suite était plus d’indispensable pour ma survie !

Tandis qu’Emily fait une double découverte sur les Hommes de sa vie, elle va vite déchanter lorsqu’elle va apprendre la défection de Gavin.  N’écoutant que son amour naissant et son courage, Emily va mettre son amour propre de côté pour reconquérir le cœur de Gavin.

Comme pour le précédent tome, j’ai pesté sur la narration mais j’ai vite oublié mon malheur au profit de la trame qui était vraiment prenante.  Le fantôme, si je puis dire de Dillon est omniprésent dans la relation de Emivin.  Cela faisait quelques temps que je n’avais plus utiliser ma batte virtuel et pour lui, je l’aurai bien ressorti.  Autant dans le T1e, 1ere partie, j’avais un gros pincement au cœur, autant mon dégout de celui-ci s’est amplifié mais, dans cet opus il a explosé.  Il m’a gavé, saoulé, dégouté. Bref, je le nomine dans la catégorie des imbuvable 2017 …

Outre cela, même si Emily est rien plus mature, plus forte, plus femme.  Elle a eu quelques relâchement : TIENS LE COUP ! Pour le Girl Power !!!! Gavin, le beau Gavin.  Oui, bon personnage, adorable, plaisant, … Tout ce que vous voulez mais dans sur l’échelle de RichterSlip il est de catégorie 3.  Bien tout ce qu’on veut mais je n’ai pas totalement grimpé au plafond, je me suis arrêtée à mi-hauteur.

Pour ce qui est de l’histoire, je ne vais pas revenir sur la 3eme personne.  La trame est toujours aussi prenante, avec un rien de suspense.  Gail, nous offre un bon moment et une très belle fin.  I LIKED !!!

Enfin, petit moment agréable, que je vous invite à découvrir …

Photo

*******

Publicités

Collide, tome 1 – A ta merci de Gail Mc Hugh

Informations :

  • Editeur : J’ai lu (pour Elle)
  • Collection : Best
  • Nombre de pages : 411
  • Date de publication livre : 11 mai 2016
  • Date de publication ebook : 11 mai 2016
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 11.99 – 14.90€

Résumé :

Après la perte de sa mère, Emily prend un nouveau départ avec Dillon, son petit ami, qu’elle rejoint à New York. Celui-ci a toujours été parfait. Il est doux, attentionné et généreux à son égard, si bien que la rencontre du mystérieux Gavin Blake ne parvient pas à ébranler ses certitudes, malgré l’attraction indéniable qu’il exerce sur elle.
Réputé pour être un dragueur sans nom et un fêtard, Gavin semble pourtant devenir une tout autre personne au contact de la jeune femme. Le masque de Dillon, en revanche, paraît se fissurer au fil des jours.
Le vernis d’une capitale mondaine dissimule parfois bien des secrets. Et pour être certaine de faire les bons choix, Emily devra s’y confronter avant qu’il ne soit trop tard…

Mon avis

J’avais déjà eu la chance de lire le roman à sa sortie, mais à l’époque je ne l’avais pas chroniqué car il s’agissait plus – malgré que c’était une LC prévue – d’un petit instant break, mais comme il fallait donner vie au T2 et que j’ai une mémoire de poisson rouge, je ne devais non seulement relire le roman et laisser une trace écrite.

En tant qu’adepte de la mémoire de poisson rouge, il ne m’aura fallu que 3 minutes, pour me souvenir que malgré le fait qu’il s’agissait très bon roman, la narration à la 3eme personne est juste beurk pour moi.  Je ne vais pas revenir sur le fait de me sentir exclu, blabla …

Sinon, à côté de cela … Suite au décès de sa mère, Emily a tout quitté pour venir s’installer près de son petit ami, Dillon à la grande Pomme.  Alors qu’elle office dans un restaurant elle va faire la connaissance Gavin, qui n’est autre qu’un très bon ami à son petit ami.  Malgré l’impossibilité de leur relation, Gavin et Emily vont se tourner autour.  Découvrir l’amour et le vrai visage de Dillon.

Bon ! Je ne vais pas m’éterniser sur cette chronique, mais les relations au nombre impair, c’est juste PAS POSSIBLE ! Alors si en plus de cela on ajoute une narration qui ne veut pas de moi … On a tous les ingrédients pour rediriger la case abandon … Mais c’est sans connaitre ma détermination à vouloir voir Emily se faire chopper et enfin de compte me chopper l’uppercut qui lui était destiné en découvrant le personnage de Dillon !

Je ne savais plus, je voulais frapper en 1ere.  Emily pour son côté ce n’est pas grave, ou lui pour en abuser …

Mais qui dit trio, dit 3eme personnage … Punaise le chiffre 3 va me suivre jusqu’au bout ! En la personne de Gavin.  Jeune magna, avec tout ce que cela comporte.  Alors, oui Gavin est tout miam miam, mais j’en attend encore – un peu – plus de Lui.  Oui, il donne énormément de sa personne * soulèvement de sourcils à répétition *, mais j’en veux plus… Non, moi pas du tout gourmande !!

Oui, si on retire tout les 3, le roman se lit, pas trop tiré en longueur. Quelques longueurs, mais pas de quoi terminer chauve … Quoi que, le end était à la limite de la capilarité !!!

Donc affaire à suivre !!!!

Photo

Los Angeles VIP, tome 1 – L’initiation de Vanessa Fewings

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : Passion Intense
  • Nombre de pages : 380
  • Date de publication livre : 1er mars 2017
  • Date de publication ebook : 1er  mars 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : … – 7.40€

Résumé :

Mia exulte : elle vient de décrocher un poste chez Envoûtement, un club privé très select de Los Angeles. Troquer ses chemisiers blancs pour des robes noires sexy ne l’effraie pas. Après tout, le salaire dépasse ses rêves les plus fous et lui permettra peut-être de solder ses factures. Sans oublier qu’elle sera la secrétaire de Richard Booth, l’un des hommes les plus influents de la ville. Mais Mia ignore que Cameron, le directeur de l’établissement, l’a engagée dans un but bien précis : charmer son ami Richard. Or, Cameron se prend lui aussi à ce jeu dangereux…

Mon avis

Avant d’ouvrir mon roman, j’ai – en tant qu’adepte de la couv – été frappée par les personnages, ou en tout cas sur le rôle qu’ils sont censé tenir dans le roman.  Je me suis dit :  » Chouette un BDSM, avec une dominante.  C’est tellement rare ».  Et puis pouf ! Pas de dominante, mais encore et toujours un dominant … Mais quel dominant : Richard Booth.

Fraichement engagée au club l’Envoûtement en tant que secrétaire/réceptionniste, Mia va vite découvrir que le club select n’est pas un club libertin comme les autres.

Je ne puis vous parler de ce roman sans mettre en exergue la tension sensuelle, voir sexuelle qui m’a habité durant toute ma lecture.  Je ne savais pas si Mia allait s’enticher de Cameron, le directeur, de Richard son associé, voir des deux.  Il y avait une telle ambiguïté sur ce point, que j’ai cru mourir d’une combustion spontanée !   Mia, est naïve.  Pas la naïve idiote, qui vous fait lever les yeux au ciel, non sa naïveté était marrante, le coup des boules de Geisha était à point.  Malgré son ignorance sur la pratique, Mia fonce, elle n’a peur de rien.  On ressent une certaine gêne, à quelques moments, mais pas de quoi casser votre rythme de lecture.

J’ai été intriguée par le personnage de Cameron du début à la fin, et son implication au sein de l’Envoûtement est à l’image du nom du club.  Un vrai marabout.  Richard pour sa part, m’a semblé instable à quelques moments.  Je ne dirais pas qu’il m’a mise mal à l’aise, mais je ne savais pas du tout sur quel pied danser avec lui.  Un dominant, dominé.  Dominant avec les femmes et dans son boulot, mais dominé par sa vie et par son lien plus qu’ambigu avec Cameron.  Trop trop bizarre.

Vanessa, m’a offert un roman BDSM d’un autre genre.  On lit/entend partout que cette pratique sexuelle est un exutoire, qu’il permet de s’évader, de lâcher prise, d’évacuer et pour le coup, on est pile dans le sujet du lâché-prise à l’Envoûtement.

L’histoire ne tourne pas seulement ou principalement autour de notre trio, le club voit évoluer 3 dominantes.  Hâte de découvrir qui se cache derrière ses bottes en latex.

Enfin, agréable petite surprise que je vous recommande pour sa petite nouveauté dans le genre littéraire.

Photo

 

La Société, tome 5 – L’inspiration d’Emeraude d’Angela Behelle

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : Best
  • Nombre de pages : 281
  • Date de publication livre : 17 juin 2015
  • Date de publication ebook : 17 juin 2015
  • Genre : Romance contemporaine, érotique, groupe secret
  • Prix : 5.49 – 6.90€

Résumé :

Quand le directeur des Éditions Peyriac est insatisfait d’un manuscrit, il n’hésite pas à employer les grands moyens pour insuffler à son auteur une inspiration nouvelle. C’est ainsi qu’Emmanuelle Travel, alias Émeraude pour ceux qui connaissent ses récits coquins, rencontre Yann Le Breuil. Cet écrivain séduisant et talentueux lui servira de guide pour franchir les portes de L’Écarlate, un établissement dont le seul mot d’ordre est le plaisir.
Entre eux, c’est la rencontre entre clarté et ténèbres, l’association improbable de deux plumes affûtées. Mais s’ils prennent un goût inavouable à cette recherche de la jouissance et d’idées neuves, seront-ils prêts à aller au-delà du jeu ?

Mon avis

… Behelle : C’est toujours un succès !

J’ai une fois de plus apprécié ma lecture.  Attention, pas toute ma lecture car au début, j’ai bien cru que j’allais fouetter Emmanuelle dit Angela oups, Émeraude.  Oui, oui ce roman est une autobiographie.  L’espace d’un instant, j’ai oublié que ce roman était une réédition, j’ai eu la sensation qu’Angie me parlait directement.  Voyez-vous dans mes précédentes chroniques, j’ai souvent relevé le fait qu’on accédait pas assez à la Société, mais qu’est-ce que la Société en fin de compte ? Un lieu ? Des personnes ? Voir les deux ? Est-ce que l’un peut vivre, sans l’autre ? C’est comme l’histoire de l’œuf et la poule -> qui revient quelques fois dans l’histoire.  Enfin. Angie, j’ai compris, tu écris des histoires bouillante, car je n’ai pas envie de dire sexuelles, mais surtout tu donnes vie à des personnages, car sans eux ton histoire n’aurait plus lieu d’être et donc autant regarder un film porno, si on ne veut que du sexe … J’AI COMPRIS !!! Je ne me plaindrais plus.  Et c’est vrai, ce roman m’a rappelé que si on veut du sexe à tout bout de champ, sans histoire, sans blabla … Et bien, mate un porno !!! Donc, après cette petite tape, je reprend ma lecture et làààààà PAF ! Je découvre parcimonie qu’Emmanuelle, n’a pas l’air très renseigné sur les pratiques qu’elle décrit dans ces romans !!! GGRRRRRRRRRR !!! Angie, KESAKO ! Mon cerveau qui surchauffe de partout, pense directement à cette « auteure », qui a écrit des romans érotiques « juste pour payer ses factures ».  Et, je me dis :  » Non, Angie ! Qu’est-ce que je t’ai fait ? Emmanuelle, t’as intérêt à te (re)prendre en main, ou je le fais ! ».  Mais Yannnnnnnnnnnn, aka Yanounet – rien que pour moi -, débarque sur son fidèle destrier et arrive à mettre des mots sur mes colères.  Il est juste franc, beau, drôle, et dans le coup.  Lui !

Bon ! Vous l’avez compris, j’ai passé un début de lecture, pas très très cool.  Mais dès que tout s’emboite.  Non, pas comme ça.  Esprit mal tourné !! Et bien, j’ai retrouvé Angie : Il faut savoir marcher, avant de courir !!! J’ai savouré ma lecture, le mystère qui plane autour de la Société est encore bien présent, même si une infime partie de l’histoire se passe à l’Écarlate – puis-je considérer qu’on avance d’un pas VERS/DANS la Société, hihi -> Oui, je ne lâcherais !.

Je ne reviendrais pas sur le personnage d’Emeraude, car on pourrait penser que j’ai une dentier contre elle. Non, loin de moi, mon enfant. Yann Le Breuil, écrivain adulé, par ses pairs/fans n’a jamais caché son penchant pour le plaisir.  On passe trop facilement d’homme à femmes, à homme pour une seule femme.  C’était le but, mais j’aurais aimé plus d’hésitation de sa part.  On retrouve bien-sûr tout nos amis des précédents tomes, à l’exception de Mickaella et Alexis.  Are you OK ?

Je ne vais pas revenir sur la plume magique, qui malgré un bon grincement du dentier, d’Angie.  Et je ne vais retenir qu’une chose : BTF time !!!!

Enfin, petite MAJ de l’auteure, agréable moment et surtout … Surtout : NICE ❤

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

*******

Couverture de La Société, Tome 1 : Qui de nous deux ?

La Société, tome 4 – La gardienne de l’Omega d’Angela Behelle

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu (pour Elle)
  • Collection :
  • Nombre de pages : 288
  • Date de publication livre : 3 décembre 2014
  • Date de publication ebook : 3 décembre 2014
  • Genre : Groupe secret, romance contemporaine, erotisme-tique
  • Prix : … – 6.99€

Résumé :

Que peut signifier une réunion extraordinaire au domicile de Paul Peyriac? Qu’est-il de si important qui justifie le retour précipité de Jacques Duivel à Paris? Quelque chose de suffisamment grave pour que le conseil d’administration de la Société fasse appel à celle que l’on surnomme « la gardienne de l’oméga ».
Lou-Anne Mesnil est le bras armé de notre mystérieuse organisation. Discrète, efficace, elle a toujours un coup d’avance et se trouve là où on ne l’attend pas. Personne n’a jamais réussi à franchir les barrières soigneusement érigées autour d’elle… mais il faut croire qu’il y a un début à tout!

Mon avis

Encore un succès !

C’est fou comme un simple détail peut donner naissance à une histoire … Une partie de moi se doutait bien que la Société était géré de manière visible et invisible et la part invisible ne m’avait pas tant intéressée car les héros ont réussi à accaparer une grande partie de mes neurones et cet opus qui met en avant  » La Gardienne de l’Omega », va rétablir les forces en place.

Toute entrée dans la Société est filtrée, analysée par les soins de Mary-Lou.  Jusqu’au jour ou l’on a découvert qu’un concurrent direct se servait auprès des clients de la Société.  Acte qui met en péril la Société et met en exergue l’existence d’une fuite – bien informé – sur celle-ci.

Je me rends compte au fur et à mesure de ma progression au sein de l’histoire qu’il n’y a rien de BDSM.  Oui, les membres de la Société sont des aventuriers du plaisirs charnels, mais à aucun moment il n’est dit nommément que la Société est un club BDSM.  Non, il s’agit juste de membre très select qui s’assume et c’est ce qui me plait.  Outre cela, ce qui m’attache un peu plus à la trame, vient du faite que les parties charnels laissent la place à de petites histoires histoire d’amour.  Ces deux derniers tomes étaient plus à classer dans le genre romance contemporaine.  Rien à voir avec l’idée de l’érotisme.  Oui, dans le sud de notre corps ça chauffe encore – beaucoup -, mais j’ai plus eu de papillons dans le bidon que de fuite.

Donc, je me demande à quel moment on va – vraiment – intégré la Société ? On a vu les boss, on nous a raconté l’histoire de la Société, ainsi que la vie des membres les plus influents.  Dans cet opus on met en avant Mary-Lou la taupe de la Société qui va devoir infiltré « l’ennemi ».  Mais voilàààààààà, je veux retrouver le plaisir du 1er opus… Non, il n’y aura plus de Michaella et Duivel, mais je veux quand même frissonner comme dans le tome.  Gageons que la suite soit à la hauteur de ces prédécesseurs.

Attention, j’insiste sur ce point : Ce tome aussi était bien, la romance est bien présente, blabla … Mais, j’ai vraiment envie d’ENTRER – physiquement – dans la Société.

Affaire à suivre 🙂

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

*****

CHRONIQUE T1 – T2T3

 

La Société, tome 3 – A votre service de Angela Behelle

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : xxx
  • Nombre de pages : 257
  • Date de publication livre : 7 mai 2014
  • Date de publication ebook : 7 mai 2014
  • Genre : Groupe secret, érotique, érotisme
  • Prix : … – 6.50€

 

Résumé :

Les jeunes femmes d’aujourd’hui croient-elles encore aux contes de fées ?
C’est peu probable pour ce qui concerne Pascaline Villers.
A vingt-six ans, celle que tout le monde surnomme Cali a cessé de rêver au prince charmant. Elle se contente d’un job pas franchement à la hauteur de ses espérances dans un hôtel parisien poussiéreux et tue le temps comme elle le peut.
Aussi, quand sa meilleure amie, la pétillante et dévergondée Daphné lui propose de la remplacer incognito comme serveuse dans une partie fine donnée par un notable libertin et membre de La Société, elle y voit une excellent occasion de se distraire tout en arrondissant substantiellement sa fin de mois.
Pascaline va alors découvrir à ses dépens qu’on ne badine pas avec les règles strictes de l’organisation secrète et qu’on ne défie pas Alexis Duivel sans en payer chèrement les conséquences.
Acculée par le troublant vice-président de la Société à honorer sa dette et défendre la cause de son amie, la loyale Cali s’attend à tout sauf à trouver beaucoup d’intérêt et de plaisir dans le travail d’un genre très très particulier qui s’impose à elle, et pourtant…

Mon avis

Bizarrement, j’ai trouvé ce tome plus axé sur la romance que sur le plaisir de la chair.  Je m’explique ! Roman classé dans la catégorie érotique on s’attend à (rece)voir quelques coups de fouet, de cintre, blabla … Mais ici l’amour a eu une place prépondérante au sein de la trame.  Pascaline dit Cali, est une jeune fille bien sous tout rapport, ayant une sexualité ‘no tabou’.  Après une nuit de passion, son amie Daphné – membre de la Société -, va lui proposer d’intervertir de leur place afin que Cali puisse « tirer son coup ».  Grossière erreur et manquement au règle de « La Société », Cali va devoir éponger sa dette en devenant la gouvernante de Daniel Sitrange, membre de la Société en mission dans la capitale.  Même si, Alexis * bavouille bavouille * n’est pas très à l’aise avec cet arrangement, c’est le seul qu’il ait trouvé pour punir la curiosité de Cali et les méfaits de Daphné.

 J’ai trouvé les personnages plus construits.  Chacun ayant un but, un objectif.  D’un coté Cali, qui malgré son jeune âge désire rencontrer the prince charmant, et de l’autre Daniel qui va apprendre que l’argent ça ne vous tient pas au chaud dans votre lit. On retrouve bien-sur, Alexis * re-bavouille *, dans le rôle du Président, Michaella reste fidèle à elle-même dans le rôle de la bonne épouse/conseillère de nouvelle recrue.  Même, si je me doute bien que chaque tome, met en avant de nouveaux personnages je n’aurai pas dit non pour quelques informations sur Mina et Peyrac.  Autre personnage marquant dans ses actes, Valdmur, le responsable de l’hôtel ou séjourne Daniel.  Il m’a bien fait rire !

Je ne vais pas m’étendre sur la plume au combien puissante, d’Angie.  Tout est encore subtil, bien écrit.  Jusqu’à présent, j’ai eu l’impression qu’on survolait La Société, et l’erreur de Daphné met en exergue que la routine bien huilée à quelques failles, on aurait pu mieux entrer dans brèche, mettre quelques espions.  Donc, j’attends de voir comment Angie va faire avancer sa troupe, ses pions.  Mais piano, j’ai encore en bouche la saveur de Peyrac !!!

Pour conclure, très bon tome – pour le moment c’est un sans faute – et j’espère que les tomes à venir seront tout aussi succulent et romanesque.  FAITES L’AMOUR, PAS LA GUERRE … DU SLIP ^_^

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur"

Photo

********

 

UN CLIC … UNE CHRONIQUE

T1

T2

Contours of the Heart, tome 1 – Easy de Tammara Webber

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : BEST
  • Nombre de pages : 352
  • Date de publication livre : 10 septembre 2016
  • Date de publication ebook : 10 septembre 20016
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 13.90€

 

Résumé :

L’année commence mal pour Jackie: son copain, qu’elle avait suivi à la fac, l’a plaquée, ses amis se sont détournés d’elle, et son semestre semble plus que mal parti. A priori, ça ne pouvait pas être pire, et pourtant …
Un soir un mystérieux jeune homme la tire d’un très mauvais pas. Jusqu’alors, Jackie ne l’avait jamais remarqué; désormais, il se trouvera constamment sur son chemin. et si la simple vue de ce garçon suffit à éveiller des images qu’elle préférerait laisser enfouies à tout jamais, sa présence silencieuse n’en aiguise pas moins sa curiosité…

Mon avis

J’avais lu le roman lors de sa sortie.  Lorsque l’Éditeur a annoncé la sortie du tome 2, je me devais un petit update – au vu de ma mémoire -.  Ceci sera une courte chronique car même si le roman m’a plu sur certains aspects, on reste dans un roman classique dans son genre : amour, secret de famille, drame,…

Fraichement larguée par son petit copain, Jacky va se faire agresser – sexuellement – par l’un de ces camarades.  Pensant son heure, arrivée, elle va être sauvée in-extremis par Lucas, jeune homme qu’elle n’aura jamais remarqué jusqu’à ce jour.  Malgré cette série noire qui la poursuit, Jacky va tenter de se sortir la tête de l’eau en misant sur ces cours et plus particulièrement son cours d’éco.  Pour cela, elle recevra l’aide d’un tuteur – Landon -.  Landon et Lucas, deux étudiants qui arriveront au même moment dans sa vie, et arriveront chacun à leur manière à lui redonner du courage, et à éveiller en elle, plaisir et interrogation.

Comme dis précédemment, ceci sera une brève car en dire trop serait un spoiles.  Je n’ai pas spécialement accroché au personnage de Jacky.  Trop too much à mon goût, il faudra attendre la fin du roman pour avoir un zeste de sursaut de sa part et moi, à son égard.  Lucas, n’a rien du BadBoy au contraire, pas le meilleur personnage homme, mais quand même un personnage intéressant.  Landon pour sa part, on n’en apprend pas tant sur lui, on se fait pas mal de supposition, de lien.  Mais sans plus, car tout est vite, dit vite fait !

Pour ce qui est de la trame, pas vraiment de suspense, la chute tombe assez vite.  Mais on a quand même envie de connaitre un peu plus les personnages hommes du roman.  Premier roman de l’auteure, certes bien écrit, mais de grandes envolées pour ma part.  J’espère que le second tome sera plus riche en informations.

Pour conclure, bon roman, bien configuré sur le genre.  Mais pas le meilleur que j’ai lu dans la catégorie.

Photo