La Société, tome 5.5 – Un conte d’auteurs de Angela Behelle

Espace réservé au texte (7).jpg

espace réservé au texte (1)

J’ai honte ! Vraiment.  Mais qui sont ces personnages ? Qui sont Yann Le Breuil et Emi ? J’ai eu beau chercher dans ma mémoire de poisson rouge, et j’en suis venue à la conclusion qu’il s’agissait de nouveaux personnages.  Sorry, Angela mais je n’ai pas été marquée du sceau Le Breuil !

Enfin … Dans cette nouvelle on découvre la relation parfaite de Yann, auteur à succès de la ME de Peyriac.

Alors qu’il était censé passé un weekend vie de couple, Yann va découvrir coup sur coup, les petites manigances de son agent et plus que tout que sa relation parfaite – du vendredi au lundi – est loin d’être le fleuve tranquille qu’il imaginait.

Si je retire le côté « ou suis-je ? Qui êtes-vous ? » et bien, je me suis un peu ennuyée et ce n’est pas faute d’avoir apporter un rien de suspense dans la quête de Yann à retrouver sa bien-aimée, sans oublier les scènes de plaisirs intense entre nos héros.  Non, j’ai lu cette nouvelle sans plus.  Pas de grandes envolées, pas de marques au fer rouge.  Rien, je n’irais pas jusqu’à dire que j’étais soulagée à la fin, mais j’étais proche de cet état.

Bien-sûr cette petite parenthèse ne remet nullement en doute mon appréciation de l’univers de  » La Société » ou de l’auteure.  C’était juste juste pas pour moi.

Tant pis !

espace réservé au texte (2)

– Où est Émi ?

— Je n’en sais rien. Ça fait des mois qu’on ne l’a pas vue. Elle soutient mon regard avec effronterie. Elle est de son côté, pas du mien.

— Estimes-tu aussi que j’ai déconné ? l’interrogé-je néanmoins.

— Il ne m’appartient pas d’émettre de jugement. Je ne suis qu’un rouage de l’organisation.

— Toi et moi, on se connaît depuis pas mal de temps. Alors, je te le demande en tant qu’ami.

— En tant qu’amie, je te réponds qu’il est utile de se poser de temps en temps les bonnes questions et de se remettre en cause. Le bonheur ne s’acquiert jamais définitivement, Yann. Il se cultive au quotidien.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20190626084612

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

***

T1.5 –  T2T3 T4 T5 

Publicités

Flirt & Food, tome 1 – Piquantes retrouvailles de Tif Marcelo

Espace réservé au texte (7).jpg

espace réservé au texte (1)

L’histoire est mignonnette, à lire en timebreak. Pas de grande envolé un simple bon moment culinaire avec Andrew Bautista et Camille Marino aka Drew et Cami pour les intimes.

La trame est assez classique, deux anciens amis d’enfance ayant eu une brève relation vont se retrouver, au bout de quelques années. Etant en permission, Drew ne peut se projeter dans le futur et cela ne l’empêchera pas de retenter sa chance avec Cami qui bien que connaissant le caractère CDD de la relation va se consacrer à la relation. Ce tableau bien qu’idyllique va être entaché par le secret par omission de Drew à l’égard de Cami.

Outre le côté relationnel de nos héros, on suit de manière un peu plus poussé la vie professionnelle de Cami, en tant que gérante d’un fooodtruck, sans omettre sa vie de famille – une petite mention à sa vie chez sa nonna -, sa soeur, Alissa et ses nombreux déboires financiers. Du côté de Drew, ce retour au pays à des relents de tentative de renouage avec papa cuisto au projet prédéfini pour son fiston. Je ne suis pas spécialement tombée en amour pour ce couple agréable, pas d’étincelle. Jasmine Pastel aka Jaz, la BFF et collègue de Cami m’a un rien plus captivé que celle-ci.

Comme dis précédemment, je ne suis pas tombée en amour pour nos héros, mais cela ne m’a pas empêché de découvrir une auteure accro au bon plat .. Merci pour ces petits plats en fin de lecture … A testé !

Pour conclure petite romance sur fond de petits de petits plats qui mérite d’être un rien plus développé.

Affaire à suivre…

espace réservé au texte (2)

Sa poigne est ferme, et je me réjouis de la perspective d’être à quelqu’un, de lui appartenir, ne serait-ce qu’à cet instant.

— Est-ce que tu veux bien ? s’inquiète-t-il.

— Oui, confirmé-je d’une voix qui déraille dans les aigus.

— Cami, nous ne sommes pas obligés de…

— Je… je sais. Je me mords la lèvre, me remémorant nos tout premiers pelotages. Il s’était montré si patient. Je ne savais jamais jusqu’où je souhaitais aller jusqu’à ce que j’atteigne ma limite.

— C’est toujours moi, me rassure-t-il avec un sourire. Alors les mêmes règles qu’autrefois s’appliquent. Tu dis quand c’est trop, et j’arrête.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Sept bonnes raisons de rester célibataire ( ou pas) de Cécile Chomin

Espace réservé au texte (4).jpg

espace réservé au texte (1)

faites bien attention, parce que ces sept filles-là réunies feront tout pour que le meilleur arrive… même si c’est souvent le pire, avec elles, qui pointera plutôt le bout de
son nez !

Tout était prêt pour fêter comme il se doit le EVJF de leur amie, Juliette, mais comment faire la fête correctement lorsque la star du jour déserte les lieux et oblige ces amies à partir à sa recherche dans les rues d’Italie, sans connaitre un seul mot d’italien !

Juliette, Claire, Melanie, Kate, Lana, Amandine et Rose.  Sept noms, sept amies, sept caractère diamétralement opposés mi-fort mi-faible et qui vont  se rendre compte que malgré la longévité de leur amitié, elles ne se connaissent pas vraiment, voir pas du tout dans le cas de Rose.

Bien que mettant amusée avec les filles durant ce road-trip,  il y a eu quelques moments plats dans le coeur de l’histoire et ce n’est pas faute d’avoir créer une ambiance de compte-à-rebours autour du mystère sur la disparition subite de Juliette.  Je ne me suis pas identifiée à l’une ou l’autre fille, leurs divergences formaient un tout.

J’ai toujours eu du plaisir à lire les romans de Cécile et cette histoire ne déroge pas à la règle du plaisir diffu au fil des pages.  C’était dans l’ensemble un bon moment.

Pour conclure, une traversée italienne fourbi de rebondissements, révélations, avec un rien d’humour sur fond d’une belle amitié !

espace réservé au texte (2)

— On ne laisse pas un homme, d’avant, d’après ou d’aujourd’hui se mettre en travers de notre route et de notre amitié, décrète Mélanie.

— On sera toujours là les unes pour les autres, poursuit Lana. — Quel que soit le problème, on enterre le cadavre ensemble, ajoute Claire.
— Et tout ce qui s’est passé à Como…, continué-je en les regardant.

— Restera à Como ! concluons-nous toutes en même temps en riant.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

On comptera les étoiles de Fleur Hana

Espace réservé au texte (3).jpg

espace réservé au texte (1)

Je sais qu’il ne m’abandonnera pas, parce que je ne me suis jamais sentie aussi aimée… Lui et moi, c’était écrit dans le ciel, comme une prophétie.

Je dois vous avouer que j’avais une crainte quant à ma lecture, par sur le fond ou la forme car Fleur est une auteure à la plume attachante. Non j’avais craint que l’univers YA lui fasse défaut et l’histoire de Sam et Lia est tellement touchante que je lève mes pouces et mes orteils !

Tout les opposes et pourtant Samuel et Amélia, deux lycéens, vont au détour d’un couloir entamer les premiers pas d’une belle amitié.  Tantôt douce, tantôt marrante, tantôt sensible et surtout belle.  Au fil des pages on suit ces ado’s au travers de leur relation.  On  évolue avec eux.  L’un ne va pas sans l’autre, ils sont le Yin et le Yang.  J’ai apprécié que Fleur profite de ces personnages pour pousser le trait sans excès, il garde cette part de maturité « avant l’âge ».  Samuel est un jeune homme compréhensif, patient.  Là ou Lia nous rappellera combien il est parfois dure d’être une jeune fille en quête de réponse.  Et dire que j’ai des jumelles. Aïe caramba !!!!  Du côté des familles, j’ai pas mal ris avec la famille de Samuel, ils entretiennent de si bons et beaux rapports.  Le type de parents que nous aurions voulu avoir et que nous souhaiterions être.

L’histoire est très bien écrite, Fleur m’a fait vibrer. Chaque mot est joliment posé et plus particulièrement la partie mettant en avant Loki… Pour cela, je dis  » one point ».  Même les yeux fermés on ressent la FleurTouch, cet humour piquant, ces petites vérités sur la vie sans entrer dans un cliché redondant.  Non, juste ce qu’il faut.  C’était parfait.

Pour conclure, je ressors de cette lecture les étoiles pleins les yeux mi-riant mi-larmouchant.  Une tuerie que je recommande sans hésiter !!!!

espace réservé au texte (2)

Jamais je ne cesse de lui sourire, de cette manière rassurante qui, je l’espère, fonctionne au moins un peu. Je ne veux pas que sa peur soit liée à moi, au mal qu’elle pourrait craindre que je lui fasse. Au contraire, j’ai envie de la protéger de ce qui la rend si taciturne, aujourd’hui. C’est pour ça que nous sommes ici, et même si ça n’est pas un succès total, ça l’est assez pour m’encourager.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Agents et associés, tome 1 – Premier contact de Layla Reyne

Espace réservé au texte (4).jpg

espace réservé au texte (1)

Quelle belle surprise et quel choc ! Mais plus que tout : Quel choc ! Je vous épargne la partie « je ne lis pas les résumés » et au vu de la cover et du titre, je m’attendais à une romantic suspense et nullement à découvrir que les héros qui ouvraient le bal est un couple M/M et là je me pose la question du choix de collection, – habituellement les romans M/M sont dispo soit sous la collection #exclusif ou illicit – mais je me laisse le soin de lire et peut-être que je trouverais la réponse à ma question.

Huit mois après l’accident qui a coûté la vie à son mari, Gabe et à son co-équipier – mari de sa cheffe et belle-soeur Mel -, Tom Crane, Aidan Talley est de retour au FBI. Il n’a jamais cru à la thèse du simple accident de la route et lorsque Mel va lui proposer de s’associer à Jameson – Jamie – Walker hacker au sein du FBI afin de décrypter les mystères lié à ce drame, Aidan va tout mettre en oeuvre pour retrouver le ou les coupable(s), mais il n’avait pas prévu de mener une bataille à l’égard de ses sentiments pour son nouveau co-équipier, Jamie.

Je dois vous avouer que j’ai commencé ma lecture à minuit et ne m’attendant pas à un M/M j’ai dû m’y reprendre à trois fois pour capter que le personnage qui ouvre le bal est homosexuel et plus que tout veuf après dix ans de relation. L’auteure nous fait directement entrer dans le vif du sujet : le mystère autour de l’accident qui a laissé Melanie Cruz et Aidan, veufs et sans vrais réponses. Aidan, va vite reprendre ses marques, il est clair que cette enquête revêt d’une grande importance pour celui-ci, mais sa collaboration avec l’ancien joueur de basket-ball sera une autre source de tension. Un très bon chassé-croisé, je ne serais dire ce que j’attendais le plus entre la découverte des informations dans la clé USB ou la relation intime de nos héros. La pression va crescendo, il m’était impossible de lâcher mon livre, la plume de Layla est un vrai bonbon, elle a su mélanger comme il se doit romance et enquête policière.

Pour ce qui est des personnages, j’ai directement eu un petit attachement l’encontre de Mel et Aidan qui ont perdu leur tendre moitié, lors du terrible accident. Aidan aka Irish est un homme – 42 ans -, il s’est toujours battu dans sa vie et cette relation était la cerise sur le gâteau, on ressent très bien le lien fort entre lui et Mel. Si suite il y a j’espère qu’il aura un opus consacré à celle-ci car elle joue en mon sens un rôle-clé dans l’enquête – oui j’aime ça développer des théories de dingue quand je lis un roman-. Du côté du gamin, Jameson Walker aka Wishkey, il n’a jamais vraiment caché son orientation sexuelle et son attirance pour son nouvel coéquipier. Bien qu’Aidan ait plus d’expérience sur le terrain, j’ai trouvé que Jamie était l’homme de la situation, dans toutes les phases de l’enquête et de sa relation avec Irish. Un duo captivant. Outre notre trio, au fil des pages on découvre d’autres acteurs-clés à l’enquête, ce qui permet à la trame de garder une certaine dynamique et zéro redondance.

Je suis tombée raide dingounette de l’histoire dans son ensemble, et encore plus de Irish et Whiskey … Je plussoie et ne peut que vous recommander cette série … Oui, oui j’ai fait mes petites recherches et l’Éditeur a prévu la publication prochaine des deux prochains romans …

Pour conclure … Une enquête élégamment ficelée, des personnages captivants, un agréable moment de lecture et une recommandation à ajouter sur vos PAL !!

espace réservé au texte (2)

– Que ferais-tu si tu avais déjà perdu l’amour de ta vie et que tu tombais sur une seconde chance de vivre quelque chose – peut-être l’amour, tu n’es encore sûr de rien – mais qu’avant que tu puisses te faire à cette idée cette seconde chance manque de t’être arrachée ?

Aidan Talley

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

The Ivy Chronicles, tome 3 – Délices de Sophie Jordan

Espace réservé au texte (5).jpg

espace réservé au texte (1)

AAMMMOOOUUURRRRRRRR ! L’opus de Georgia est celui que j’attendais depuis le début donc autant vous dire que j’ai fait un triple saut périlleux quand j’ai lu que le héros du jour n’est autre que Logan, le jeune frère de Reece – le petit ami de Pepper -, qui apparaît brièvement dans les précédentes lectures.

Alors qu’elle se remet tout doucement de sa rupture après quatre ans de relation.  Georgia va entamer u nouveau chapitre dans sa vie et le premier acte sera de s’émanciper et se prouver à elle-même qu’elle n’est nullement la fille ennuyeuse décrite par son ex et pour cela, rien de mieux qu’une petite nuit de débauche aux soirées interdites organisée par l’un des étudiants du campus, mais avant même de passer le cap du baptême, le projet de Georgia va être tué dans l’oeuf par Logan qui va s’avérer être un très bon prof pour les grandes découvertes !

La trame.  On rentre directement dans le vif du sujet, après une rencontre embarrassante et un baiser troublant, Georgia va avoir à l’égard de son beau-frère par amitié des sentiments troubles, mais plus que tout Georgia va devoir se battre face à la  » différence » d’âge entre eux – euuuhhhhh il ne faut pas déconner ce n’est plus du tout un gamin -.  Je n’oserais pas dire que les personnages évolues, car la gifle va surtout se faire du côté de Georgia qui en plus de ses sentiments, doit se battre contre une emprise maternelle sur sa vie.

L’histoire est bien ficelée, je me suis un peu plus attachée aux personnages, surtout qu’on les quitte sans vraiment les quitter – Samantha ?????? -.  Le plaisir est omniprésent, mon nid de papillons a pas mal travailler durant la lecture.  Sophie  m’a encore offert un très bon moment de lecture.

Pour conclure, une plume captivante, un couple inattendu, une romance tout en douceur = plaisir diffus !

espace réservé au texte (2)

– Qu’est-ce que tu fais ? murmurai-je.

– J’écris mon nom.

Je distinguai alors le tracé des lettres.  Son nom écrit sur ma peau.  L-O-G-A-N.  Comme s’il venait de poser son empreinte sur moi, qu’il me revendiquait.  Et ça collait avec ce que je ressentais à ce moment précis.

espace réservé au texte (3)

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

****

Espace réservé au texte (3)Espace réservé au texte (2)

New-York Challenge, tome 3 – l’Artiste de Nancy Herkeness

Espace réservé au texte (6).jpg

espace réservé au texte (1)

Nul ne peut m’empêcher de faire la donation au cas où je perdrais ce pari.

Après avoir été le petit démon sur l’épaule de ses amis, il est temps de mettre un point final à la série avec Gavin Miller.

Depuis l’apparition de sa série policière, Gavin croule sous le succès mais depuis quelques mois c’est la panne sèche, Gavin souffre du syndrome de la page blanche et ce n’est pas sa rupture récente avec sa fiancée, accessoirement l’héroïne de l’adaptation cinématographique de ses romans et les histoires d’amour de ses amis qui vont l’aider, bien au contraire. Ne pouvant traiter qu’un mal à la fois, Gavin va d’abord s’atteler à décoincer quelques vertèbres avec la kinésithérapeute, Allie, qui va devenir au fil de leur rendez-vous sa nouvelle Muse.

Bien qu’ayant un rien – oui un rien – boudé à la fin du précédent tome, j’en suis arrivée à un moment de ma lecture à me demander si Gavin avait vraiment envie de redonner son coeur à une femme. Allie a été d’une grande patience face à Gavin cet homme meurtri professionnellement et personnellement. Du côté d’Allie, ce n’est pas un long fleuve tranquille, professionnellement ce travail est une chance surtout pour son portefeuille et plus que tout si elle ne veut pas manger les croquette de son chat et sentimentalement, elle doit également supporter un ex avec la tête dans les étoiles.

La trame est agréable, on retrouve bien évidemment les nouveaux amis de Gavin qui seront les petits Cupidon de leur ami. Nancy nous offre un bel au revoir de ces parieurs d’un soir.

Pour conclure, une trame qui m’aura tenu en haleine jusqu’au bout, petit nid de papillons pour l’ensemble de la série, des personnages attachants et de belles quête vers l’Amour.

Et le mot de la fin…

Un P-DG, un quarterback et un écrivain sont entrés dans un bar… Gavin attendit que les rires s’estompent pour conclure :

— Et ils en sont sortis meilleurs.

espace réservé au texte (2)

– Tu te rappelles quand tu as dit que tu voulais ce que je suis ? De mon point de vue, je ne serais pas cette personne si je n’avais pas vécu toutes ces expériences. Elles ont agi sur le matériau brut que j’étais et ont fait de moi cette Allie Nichols.

— Ce qui ne te tue pas te rend plus forte ? (Gavin fixa un point derrière sa tête.) Mais parfois, ça te tue.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

********