Ce qui se passe à Vegas de Gina L. Maxwell

Alexa Hudson (6).jpg

unnamed

Hors de question qu’il la perde.  Elle était à lui, et il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour la forcer à voir que personne ne l’aimerait autant que lui.

« Ce qui se passe à Vegas … Reste à Vegas ! « .  Même, moi, je le sais … C’est pour cela que je concentre tout mes fantasmes, que je fais quelques économies ensuite j’irais faire une purge à Las Vegas.  Mais en attendant, tout cela on va suivre le périple de Dillon et Alyssa.

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne Alyssa a toujours aimé son meilleur ami, Dillon.  Les années passant, son amour pour celui-ci ne s’est pas tari.  Ne pouvant supporter le défilé de coup d’un soir et la frustration en continu, Alyssa va profiter de son séjour à Las Vegas pour décompresser.  Mais ça c’était avant que son meilleur ami la rejoigne pour d’une part l’empêcher de se laisser séduire par un autre, mais surtout pour donner une chance à un « nous ».

L’histoire est fort agréable.  Comment ne pas apprécier le personnage d’Alyssa, grande dévoreuse de romans d’ammmmooouuuurrrrr elle compte profiter de la grande convention du livres pour faire exploser son compteur de plaisir charnel.  Fraîchement débarqué, Alyssa n’aura même pas le temps de tâter du terrain, que le beau Dillon va se pointer comme une jolie petite fleur.  J’ai trouvé qu’il avait un culot de OUF ! Môsieur peut se permettre les coups d’un soir mais pas Alyssa.  Non, pas elle.  Une autre femme, mais pas Elle ! J’ai trouvé ça très macho, mais comme il s’est présenté en gogo-boy, je l’ai vite pardonné !  Les pages ont défilées, l’histoire entre les héros évolue très vite.  Alyssa nourrira quelques moments doutes – légitimes -, Dillon va jouer de la rame.  Ils auront chacun voix au chapitre.  Ils ne m’ont pas spécialement donné de grands coup de chaleur, mais j’ai quand eu quelques petits badaboum.

J’ai pris du plaisir à retrouver la plume de Gina, que j’avais découvert avec la série « Cendrillon », on reste dans son univers, la romance douce, captivante et passionnante !

Pour conclure, une très belle romance dans la ville du jeu, du vice, du plaisir et de la passion.

unnamed

Je ne peux pas t’affirmer que je n’ai pas peur, parce que c’est le cas.  Je suis terrifiée.  Mais pas autant qu’à l’idée de vivre sans ton amour aussi longtemps que tu me le donneras.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline et Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Stiletto, tome 1 – Serial loveuse de Lauren Layne

Alexa Hudson (2).jpg

unnamed

Avant de me plonger comme il se doit dans le roman, je dois vous avouer que j’ai craint le « dejà-vu », au début de ma lecture entre le roman de Lauren et le film « comment se faire larguer en dix leçons ».

Julie Greene, chroniqueuse pour le grand magazine « Stiletto », va devoir rédiger un article sur l’après-relation.  N’ayant jamais fait évoluer ces relations aussi loin, elle va devoir trouver une proie facile et surtout adepte du genre.  Au même moment, Mitchell Forbes, fraichement célibataire, va lui faire le pari – fou – de prouver à son ami/collègue qu’il peut s’engager dans une relation sans lendemain.  N’ayant aucune connaissance du challenge de l’un et de l’autre, Mitchell et Julie vont devoir jouer un rôle, jusqu’au moment ou la réalité va les rattraper.

Malgré ma crainte au début de ma lecture, l’histoire est captivante.  Les jeux de rôle de nos personnages, ne feront jamais d’eux de grands acteurs, mais le Mitchell, je m’en foutisme, pas galant et un peu volage était piquant, un rien poilant.  Julie, désolée, mais j’ai bien ris des nombreux vents qu’elle s’est prise par Mitchell.  La voir ramer pour attirer l’attention de Forbes était juste TOP !

Outre, Julie et Greene on découvre les amies et collègues de Julie : Riley Mc Kenna et Grace Brighton. Mise à part, Collin, qui s’apparente plus un « ami », c’était un peu le calme plat du côté de Forbes.  Et moi, qui pensais qu’il avait la côte ! OK, sorry mais je ne pouvais pas passer à côté de cette blagounette !!!

Pour ce qui est de la trame, je ne l’ai pas trouvé redondante, elle gardait une certaine dynamique.  Il y avait toujours de l’action, sans oublier cette petite épée Damoclès au-dessus de nos jeunes tourtereaux à durée déterminé.

En bref, malgré un commencement un peu craintif, la plume de Lauren m’a proposé dans l’ensemble un moment de lecture fort agréable.  Hâte de découvrir les histoires de Grace et Riley.

unnamed

Elle ne pouvait pas être amoureuse d’un courtier de Wall Street collet monté et amateur de base-ball qui trouvait que la lecture était un passe-temps et la course à pied, amusante.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Myriam pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

 

Fierté, tome 2 – Coming out de Sarina Bowen et Elle Kennedy

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Après un démarrage plus que captivant, il était temps de faire son coming out !

Oui, petit jeu de mots un peu plat, mais c’est une entrée en la matière comme une autre !!!

Alors qu’il commence sa carrière d’hockeyeur professionnel dans une grande équipe, Wes va cacher sa relation naissante – et tant espérée -.  Même s’il comprend les intentions de son petit ami, sur le sujet, Jamie qui est encore en pleine découverte de sa nouvelle identité sexuelle, va très mal vivre cet enfermement.

Tout comme le précédent opus, j’ai passé un agréable moment avec nos jeunes amoureux.  Même si je comprends la peur de Wes, elle n’était pas en total raccord avec l’image que j’ai eu de lui dans le 1er opus.  Il ne s’était jamais caché et là d’un seul coup, il a dû mal avec ça.  Ce qui n’était pas fait pour aider Jamie.

Je n’ai pas plus été captivé par le personnage de Wes ou de Jamie.  Ils avaient chacun, leur part de sensibilité et leur importance au sein de la trame.  Il était intéressant de voir, Jamie évoluer dans sa nouvelle vie amoureuse, il va devoir apprendre à faire face aux insultes, au rejet, à l’acceptation, sans oublier le burn-out.  En ce qui concerne Wes, son petit pas en arrière, m’a un peu déstabilisé, j’ai eu envie de le secouer comme un prunier, pour son pas en arrière.

On découvre de nouveaux personnages, dont les équipiers de Wes, avec un petit coup d’attention pour Blake qui aura fait plus qu’attirer mon attention.  Spin Off ?

Elle et Sarina, nous offre un happy end, rempli de tension, de passion, d’amour, de crainte, d’acceptation, avec juste ce qu’il faut de sensualité.

unnamed

Ce n’est pas tant le fait que ce soit un homme qui me fascine, mais plutôt la puissance de notre amour.  Ce que je ressens pour Ryan Wesley, ça n’existe que dans les films.  Il est ma moitié. On se complète à tous les niveaux.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Myriam pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

Photo

*******

Alexa Hudson

 

 

Fierté, tome 1 – En mâle de toi de Sarina Bowen & Elle Kennedy

Alexa Hudson.jpg

unnamed

BOUMBADABOUM BOUM BOUM ! Voilà ma première impression à la fin de ma lecture.  Jamie et Wes(ley) ont été parfait du début à la fin.

5 ans après avoir mis un terme – brusque – à son amitié.  Wes va recroiser le chemin du seul homme qui l’aura marqué au fer rouge – et dans son cœur-, son ami du camp de hockey, Jamie, à l’occasion d’un tournoi de hockey.  N’ayant jamais pu mettre des mots sur ces sentiments, Wes va jouer le tout pour le tout.  Seul ombre au tableau : Jamie n’est pas attiré – sexuellement – par les hommes.

Le roman démarre tel une broromance.  La trame est captivante, intéressante, et est bien fouillé.  Wesley, est un grand joueur de hockey qui n’a jamais eu de soucis avec son orientation sexuelle.  Pas de drama au sein de son équipe, par contre du côté de la famille, il s’agit – encore – d’un sujet tabou.  Même si cet état de fait est important dans la vie de Wes, je dois vous avouer que je suis passée à côté de cette préoccupation, trop absorbé par la romance de Wes et Jamie.

Jamie est sans aucun doute le personnage-clé de l’histoire, sans lui pas d’histoire d’amour héhé.  MAIS ! Même si, c’est tout mignon ce qui arrive à Jamie et Wes, j’ai trouvé que la phase questionnement de Jamie  a été quelque peu expéditif.  Je ne m’attendais pas non plus à ce que cette partie soit trop tirée en longueur, mais il est vite passé d’hétéro à bi.  Ce qui je dois bien le concéder a permis à Wes et J de vivre LEUR histoire.

Après «  Off Campus », «  Les Insurgés » et les «  The Royals », il était agréable de découvrir Elle, dans un tout autre registre : l’homoromance.  En ce qui concerne, le second auteur, Sarina Bowen, je ne l’a connais que de réputation et pour une première lecture, je sors conquise par ce duo d’auteur.  Même si j’ai hâte de découvrir ce que vaut la plume de Sarina.

Enfin, une histoire d’amour captivante qui aura su me titiller juste comme il faut – et où il faut -.  Des personnages touchants et too much.  Un Régal.

unnamed

Mes yeux se plantent dans les siens.  Ses paupières sont enflées.  J’ai tellement rêvé de revoir son visage transformé par le désir.  Ses lèvres s’écartent et cette vision suffit presque à me faire traverser la pièce pour le rejoindre.  Mais j’hésite encore. Non pas parce que j’ai peur qu’il ne le regrette demain, mais parce que je sais que je m’en voudrai par la suite.

Photo

Mayhem/ Passion en backstage, tome 2 – Hot decibels de Jamie Shaw

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

ALLLELLUUIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa ! Ma petite prière a été entendue, par qui je ne sais pas, mais toujours est-il que CA Y EST, le groupe a un nom et il s’agit de ….

Tsst tsst … Je vais vous laisser la surprise… Oui, je sais, je suis une gentille fille.  Mais je ne peux pas tout vous mâcher, je dois laisser une part de suspense et d’envie pour que vous vous plongiez dans cette – superbe – série.

Après avoir essayé – du mieux que je pouvais, jurer, cracher – de jouer à Cupidon, ce second opus va mettre en avant le couple : Dee et Joel.

Ce qui ne devait être qu’une passade va donner naissance à de nouveaux sentiments dans le chef de Dee.  Elle qui utilise les mecs comme des kleenex va se retrouver à vouloir TOUT faire pour attirer l’attention de Joel.

Une fois de plus la plume de Jamie a fait naître un nid de papillons dans mon bidou avec la story de Deandra Dawson et Joel, le guitariste du groupe.

Après la tournée du groupe qui a permis à Peach et Adam de se rapprocher un peu plus, dans ce second opus on suit le côté « fan » du groupe.  Ce n’est pas parce qu’on est un groupe connu qu’on ne peut pas être en admiration face à d’autres musiciens.  J’ai apprécié cette partie de l’histoire.  Bien-sûr cela a fait naitre d’autres relations – spinoff – dans ma tête.  Je vais en rester là.  Affaire à suivre ou pas, seul le temps nous le dira !

Même si la plus grande partie du roman est axée sur la chasse amoureuse de Jo et Dee.  On découvre un peu plus la vie familiale de nos tourtereaux.  L’impact que celle-ci a eu sur eux.  On retrouve bien entendu les autres membres du groupe : Adam roucoule toujours avec la belle Peach, Cody reste le pervers du groupe, Mike reste encore plus scotché à sa Xbox et Shawn pour qui j’avais déjà prédit un grand avenir dans la série, m’a mis – un peu plus – l’eau à la bouche.  Sans oublier Leti.  Cependant, une grande absente s’est fait ressentir dans cet opus : Macy !

En bref, en deux mots : Papillons party ! Je recommande, sans hésiter ! Vivement la suite 😊

unnamed

Et cela me fait si chaud au ventre et au coeur !

Combien de papillons faut-il avoir dans le ventre avant de devenir soi-même un papillon ?

*****

51uTjG7GTJL._SX307_BO1,204,203,200_[1].jpg

Photo

mayhem / Passion en backstage, tome 1 – Rock god de Jamie Shaw

Alexa Hudson (7).jpg

unnamed

A-MOU-REUZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZz ! Je sors TO-TA-LE-MENT amoureuse de cette lecture.  Oui, oui c’est du déjà lu mais je m’en fiche, je n’avais plus lu de romans aussi passionnants sur les rocks star depuis Stage Dive.  Les coulisses de Jamie étaient explosives !

Tandis qu’elle s’apprête à passer une superbe soirée-concert avec sa BFF, Deandra – Dee pour les intimes – Rowan, ne se doute pas qu’elle va en l’espace d’une soirée passer du statut de petite amie à cocu et panser sa peine dans les bras d’Adam Everest, le chanteur du groupe de rock qui atomise toutes les petites culottes sur son passage !

Je ne serais d’écrire l’envolée de papillons que m’a tenu compagnie durant une grande partie de ma lecture.  Certes à quelques moments le côté oui-non de Rowan aka Peach, m’a donné envie de m’arracher les cheveux.  J’étais du même avis que Dee :

Epouse-le ! Faites de magnifiques bébés ! C’est un ordre !

Même si la trame tourne en grande partie autour de Peach et Adam, on va découvrir les autres membres du groupe : Shawn, Joel, Cody, Mike.  Macy, Dee et Leti les amis de Rowan.  #JeMeConfesse, j’ai passé une partie de ma lecture, à créer des couples pour les romans à venir. * danse de la joie *.  Autre « petit » point qui m’a fait gamberger une grande partie de ma chronique : a aucun moment du roman on ne cite le nom du groupe d’Adam and co, non l’auteure le nomme toujours comme « groupe », est-ce un oubli lors de la traduction ou bien un oubli involontaire de la part de l’auteure ou bien au moment d’écrire cet opus, elle n’avait pas encore trouvé de nom à la Hauteur de ces jeunes rockeurs ! -> Dois-je vous rappeler que je ne lis jamais les résumés * clin d’œil*.

Rowan/Peach, est un personnage classique, jeune étudiante en couple -qui attend depuis trop longtemps que son petit ami passe à l’étape supérieure dans leur relation, – va très vite déchanter.  On va la voir évoluer personnellement, elle va fonder des craintes légitimes sur Adam… Mais zut tu as 18 ans profite – dixit la fille qui est couple avec le même homme depuis ces 16 ans !!! -.  Petit moment de doute, qui n’aura pas trop eu d’impact sur mon impression générale.  Adam … A-DAMMMMMMMMMMMMMMMM, c’est le fruit défendu car dès que l’on croque la pomme … ça vous explose en pleine face !!! Je suis tombée en amour pour celui-ci.  Beau gosse, sans être trop bad boy.  Il était intéressant d’avoir directement une bonne image de celui-ci.  Tombeur de ces dames, mais toujours dans le respect de sa partenaire.  Même si on ne le voit pas trop en action sur ce point.  On reste dans la limite du supportable.

Jamie m’a transporté à bord de son bus dédié aux plaisirs, à l’addiction, aux rires.  Sans oublier ses personnages simples, mais haut-en-couleurs, chacun avec sa personnalité, son petit truc qui ne vous donne envie que d’une chose : connaitre la suite !

Donc, je ne vais pas gâter mon plaisir et me plonger dans le second opus de Backstage !!!

… Psstt .. Je croise les doigts pour avoir un nom de groupe !!!

unnamed

Soyons clairs, si je couche avec Adam, je ferai en sorte que ce soit tellement chaud, intense, et bruyant qu’il n’y aura aucune confusion possible, ça vous va ?

Photo

Collide, tome 2 – A ta portée de Gail Mc Hugh

Informations :

  • Editeur : J’ai lu (pour Elle)
  • Collection : Best
  • Nombre de pages : 444
  • Date de publication livre : 5 avril 2017
  • Date de publication ebook : 5 avril  2017
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 11.99 – 14.90€

 

Résumé :

Après une nuit d’enfer, Emily Cooper s’est résolue à ne plus lutter contre l’évidence : elle est enfin prête à tout pour être avec Gavin, qui la hante depuis le jour fatidique de leur rencontre. Toutefois, le temps ne joue pas en sa faveur et peut-être est-il déjà trop tard…
Malgré l’échec des projets de celle qui lui a brisé le coeur, Gavin Blake est parti panser ses blessures et demeure introuvable. Si Dillon refuse de laisser partir Emily pour de bon, Gavin acceptera-t-il seulement l’idée de la voir revenir ?

Mon avis

Oui, cette suite est superbe ! Etant donné que je venais de m’enfiler le T1 et que j’étais plus que dans le bain … Cette suite était plus d’indispensable pour ma survie !

Tandis qu’Emily fait une double découverte sur les Hommes de sa vie, elle va vite déchanter lorsqu’elle va apprendre la défection de Gavin.  N’écoutant que son amour naissant et son courage, Emily va mettre son amour propre de côté pour reconquérir le cœur de Gavin.

Comme pour le précédent tome, j’ai pesté sur la narration mais j’ai vite oublié mon malheur au profit de la trame qui était vraiment prenante.  Le fantôme, si je puis dire de Dillon est omniprésent dans la relation de Emivin.  Cela faisait quelques temps que je n’avais plus utiliser ma batte virtuel et pour lui, je l’aurai bien ressorti.  Autant dans le T1e, 1ere partie, j’avais un gros pincement au cœur, autant mon dégout de celui-ci s’est amplifié mais, dans cet opus il a explosé.  Il m’a gavé, saoulé, dégouté. Bref, je le nomine dans la catégorie des imbuvable 2017 …

Outre cela, même si Emily est rien plus mature, plus forte, plus femme.  Elle a eu quelques relâchement : TIENS LE COUP ! Pour le Girl Power !!!! Gavin, le beau Gavin.  Oui, bon personnage, adorable, plaisant, … Tout ce que vous voulez mais dans sur l’échelle de RichterSlip il est de catégorie 3.  Bien tout ce qu’on veut mais je n’ai pas totalement grimpé au plafond, je me suis arrêtée à mi-hauteur.

Pour ce qui est de l’histoire, je ne vais pas revenir sur la 3eme personne.  La trame est toujours aussi prenante, avec un rien de suspense.  Gail, nous offre un bon moment et une très belle fin.  I LIKED !!!

Enfin, petit moment agréable, que je vous invite à découvrir …

Photo

*******