Conduite inconvenante de L.A Witt

Alexa Hudson (19).jpg

unnamed

T’es-tu dit que ce nous avions valait peut-être la peine que nous prenions des risques?

Oooohhhh ouuiiiiiiiiiiiii, je les aime les militaires et un peu plus lorsque les héros entament une relation interdite … ou inconvenante !

Eric et Shane m’ont fait planer.  Ils m’ont donné du plaisir et une bonne petite leçon de morale.  On pense que sous prétexte que la loi nous protège, qu’on peut vivre librement.  Eric, soldat de profession va embarquer pour une mission de 3 ans à Okinawa.  Ayant fraîchement prit ses marques, dans sa nouvelle ville, il va faire la rencontre de Shane, lui aussi en mission.  Ce qui ne devait être qu’un petit coup d’un soir, va évoluer en relation plus poussée.  Malheureusement pour nos chers héros leurs carrières respectives risquent de mettre un terme à leur relation, et à tout ce qu’ils ont construit.

Je n’ai pas plus apprécié un personnage, Eric et Shane étaient sur le même pied d’égalité.  Ils étaient pragmatique, conscient du risque, tendre, touchants, HOT, rempli de bons sens.  Ayant chacun eu une vie avant.  Divorcés, pères de famille.  Des ex-épouses ouvertes d’esprit et des enfants très réfléchis.  Un peu de bon sens.

Je me suis pris une bonne cuite de plaisir.  L’histoire est simple et nous fait voyager sur l’île de nos chers militaires.  On ne suit pas seulement la relation de Shane et Eric, on découvre du pays. Les histoires du passé, permettent d’oublier l’épée Damoclès qui les suit chaque jour.  En temps normal, j’aime quand les petits secrets sont dévoilés, mais ici, je ne voulais pas car cela mettait du piment, mais surtout MERDOUILLE !!! Pourquoi briser une si belle histoire?  Je ne veux pas entrer dans un débat aussi long que la distance de 6 fois le tour de la terre.  Mais fourtre : LAISSEZ-LES S’AIMER !!

En bref, la plume de LA m’a fait du bien, enragé, papillonner.  Un M/M au garde-à-vous !

Le mot de la fin …

Tu sais, dit-il, c’est vraiment triste que nos enfants comprennent, mais que nos chaînes de commandement ne comprennent pas.

unnamed

Habituellement, j’étais en total contrôle, et plus Shane faisait chavirer mes fondations, plus il me faisait perdre l’équilibre, plus il m’intriguait. Plus je le voulais.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Blue Boys, tome 2 – Cam et Sasha de Garrett Leigh

Alexa Hudson (12).jpg

unnamed

Son amitié avec Sasha était réelle, une amitié comme il n’en avait jamais connue, et sans elle, il se sentait perdu.

BON ! C’est sûr qu’après cette lecture, le but de Garrett est de mettre en avant les relations humaines plutôt que sexuelle.  Oui, les personnages sont des acteurs porno mais derrière ces acteurs se cachent des hommes et l’histoire de Cameron illustre bien ce propos.

Cam n’a jamais caché sa passion de son travail, mais depuis qu’il entretien une relation intime avec Jon, Cam s’est vu reléguer à des petits rôles.  Malgré sa volonté de retrouver  » de sa superbe », il se retrouve bloqué face à un bloc : son partenaire dominateur et directeur du Blue boys.  Au même moment, Cam va faire la connaissance de Sasha, un bikeur qui va lui donner envie d’entamer une vraie relation.

Dans cet opus, on suit l’amoutié – amour/amitié- de Sasha et Cam. Non, pas une broromance, car dans la bro on sait qu’il ne va rien se passer, qu’on va juste nous donner une bonne dose de frustration et de plaisir.  Ici en l’occurrence les personnages passent à l’attaque mais vont devoir se refréner car nos chers amis vont devoir faire un peu le ménage dans leur vie. Le livre se laisse lire et apprécier, la relation de Cam et sa famille était agréable après l’ambiguïté autour de Sonny, il était réjouissant de voir que certains parents n’ont pas l’esprit obtus. Petit plus, et pas des moindres, Sasha n’émet aucun grief à l’encontre de la profession de Cam. Great !  On retrouve sporadiquement Levi, Sonny ET les vapeurs d’une très belle scène toute en sensualité… * rougis *.

Pour conclure, Garrett m’a offert un très bon moment de lecture.  Un opus plus axé sur les relations humaines, avec une bonne dose de plaisir et d’attraction.  Un très bon M/M !!!

unnamed

J’aime le porno.  A mes yeux, ce n’est ni sale, ni mal, et c’est une chose pour laquelle je suis doué.  Même si je ne tourne plus, je ne peux imaginer ma vie sans lui.  Tu trouves ça bizarre ?

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

*****

Alexa Hudson (11)

 

Hommes d’honneur, tome 1 – Combattre de K.C Lynn

Alexa Hudson (13).jpg

unnamed

Je ne suis pas mieux que toi, je suis mieux avec toi.

 » Les choses viennent à point à qui sait attendre ! » et la belle Julia ne pourra dire le contraire.

Julia et Jaxson, ne sont pas fait pour entretenir une relation intime, mais Julia n’a que faire de ses histoires, elle veut Jaxson dans sa vie, et pas seulement en tant que meilleur ami.  Malgré sa déclaration d’amour – qui n’a pas trouvé l’écho souhaité -, et la séparation de nos chers amis, Julia n’arrivera pas à taire ses sentiments.  6 ans après avoir été enrôlé dans l’armée, Jax est de retour et compte bien renouer et retrouver sa Julia.

Au risque de me prendre quelques foudres, j’ai bien apprécié le personnage de Jax, mais ceux qui m’ont marqué au fer rouge se sont les frères d’armes de Jax : Sawyer et Cade.  Le côté bout-en-train de Sawyer qui cache une grande sensibilité – et ce n’est pas son petit coup de badaboum pour Grace qui me contredira – et le côté taciturne de Cade m’ont intrigué.  Pas au point de me faire oublier la relation des double « J ».  Sans oublier le couple d’amis Cooper et Kayla – BattGirl -.

Même si la trame tourne principalement autour de #Juxson, on revient sur la dernière mission de Jax, les sentiments confus de nos héros, leur passé/drame familial, le quator d’amis, les nouveaux amis, quelques petits rebondissements.  Le côté addiction n’est pas en reste, Julia va me faire plaisir.  Elle ne jouera pas à la petite vierge, mais fera preuve d’un bon rentre-dedans.  J’ai bien ris.  Une aventure en perpétuelle mouvement.

Enfin, très bon démarrage, des personnages intéressants, intrigants.  Une bonne dose de romance et de jouissance.  Vivement la suite !!!!

 

Je sais que je ne suis pas à la hauteur, mais je sais aussi que personne ne t’aimera et ne te protégera autant que moi.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Blue Boys, tome 1 – Levi et Sonny de Garrett Leigh

Alexa Hudson (11).jpg

unnamed

Tu n’es pas obligé d’être seul, Levi.  Je ne sais pas pourquoi je m’inquiète pour toi, mais c’est le cas.  Je serais là si tu changes d’avis.

Après mon baptême dans l’univers du porno gay, je n’allais rien découvrir sur ce sujet, mais ayant eu un très bon démarrage… Autant prolonger ce plaisir!

Sous la houlette, de Jon, le Blue Boys, société de production de film porno gay, voit évoluer en son sein plusieurs acteurs.  N’ayant plus rien à prouver à l’industrie, Levi tient le rôle de dominant dans ses scènes.  Malheureusement pour ce vétéran, Jon va lui proposer une scène à trois avec et Sonny, jeune acteur qui ne fait pas partie des petits papiers de Levi.  Malgré l’animosité qu’il éprouve pour Sonny, il verra en lui un allié de taille, et un choix inattendu dans sa vie.

Dommage, vraiment dommage que cette lecture ne fait pas plus de 150 pages. J’ai boudé avant même de me lancer dans ma lecture, car je savais que j’allais être totalement gaga des héros.  Et ce fut le cas, j’ai non seulement tout apprécié dans ma lecture, et les héros : Cam, le meilleur ami – dans l’industrie – de Levi, Sonny, acteur chez Blue boys et danseur au Silver, et Levi notre coeur écorché.

Même si l’on ressent des relents sur l’univers du porno, on plane au-dessus, quelques scènes, mais sans plus.  On reste principalement ciblé sur l’évolution de la relation entre Levi et Sonny.  On suit les drames familiaux de Levi, mais les informations restent vagues sur Sonny.

Pour conclure, très belle immersion au Blue Boys, mais j’en attends encore beaucoup.

Affaire à suivre …

unnamed

Il désirait Sonny comme il n’avait jamais désiré personne, voulait le sentir, être consumé par lui.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

La belle et le soldat de Katy Regnery

Alexa Hudson (1).jpg

unnamed

Cette lecture tombait à pic ! Mes filles ayant un amour débordant du dessin-animé de Disney, maman devait se procurer la version « adulte ».  Entendons-nous bien, adulte ne signifie nullement érotique dans ce cas, mais une version à destination de maman !

Alors qu’elle vient de perdre son poste de journaliste d’investigation, Savannah, retourne se ressourcer auprès des siens.  Se pensant fini, elle va recevoir l’appel d’une journaliste qui va lui proposer de revenir sur le devant de la scène.  Pour cela, Savannah, va devoir faire un article en lien avec le 4 juillet.  Quoi de mieux qu’un ancien jeune soldat, Asher Lee, vivant en reclus dans son manoir.

J’ai directement accroché aux personnages, Savannah, cette jeune journaliste qui s’est fait avoir par cette source proche, va voir dans cette opportunité une manière de faire un pied-de-nez à tout ceux qui lui ont gâché sa vie professionnelle.  Oui, je n’étais pas d’accord sur le fait qu’elle usé de sa relation intime à des fins professionnelles, que j’ai attendu la révélation, mais cela ne m’a pas -trop- empêché de garder une bonne image de son personnage.  Asher, m’a touché, ému, du début à la fin.  Cet ancien soldat, qui s’est battu pour une nation et des valeurs qui doit vivre caché, car ces blessures – de guerre- et son sale caractère font tâche dans la petite ville de Danvers.

Etant dans une phase « conte de fée », avec mes filles, les similitudes entre le conte de Disney et le roman de Katy, m’ont directement frappé.  Mais, si vous avez vu ou lit l’histoire de  » La Belle et la Bête », vous les verrez aussi.  Inspiration au pas, Kate se permet de petites folies, qui permettent à la trame de garder cette part de modernité, et de romance contemporaine d’aujourd’hui.

Pour conclure, une trés très belle histoire d’amour, de seconde chance, d’espoir, dramatique et palpitante !

A LIRE !!!!!!!!!

unnamed

Ça fait partie de toi.  Et je fais partie de toi.  Alors il est temps que ces deux parties se rencontrent.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïwenn pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Âme obscure, tome 1 de Aleksandr Voinov

Alexa Hudson.jpg

unnamed

L’initiative te revient.  Fais-en bon usage.

Un volume ? De plaisir ? Ou bien de torture ?   Je craque ! Je n’ai rien compris au moment où j’atteignais le point culminant de l’implosion ma lecture toucha à sa fin.  Donc autant vous dire que je suis UL-TRA frustrée.

Italie.  Alors qu’il attend son tour, pour dire au revoir au Vieux bouc, Stefano Marino, – mafieux de la branche new-yorkaise -, va voir ses sentiments de mâle troublé par l’arrivée de Silvio Spadaro, le second et héritier de Gianbattista Falchi, autre roi de la pègre italienne.  Malgré, ce trouble, Stefano ne peut oublier ces obligations et la guerre de territoire qu’il doit mener contre les Russes et pour arriver au bout de cette lutte – et garder intact sa réputation et celle de ces aïeuls -, il va solliciter l’aide de Battista et se faire aider de Silvio.

Même si un jour, j’y avais pensé – c’est une manière d’entamer la conversation-, jamais je n’aurais cru lire un roman M/M sur fond de mafia.  Le côté ultra macho, ne peut laisser de place à cette orientation sexuelle, sauf pour terminer en tant que chèvre.  L’auteur aborde la relation de Silvio et Battista, tout doucement, la différence d’âge entre les héros ne m’a pas dérangé.  Jusqu’au moment où j’ai découvert le terme d’éphébophile.  En ce qui concerne, Silvio, il n’a aucun souci avec son orientation sexuelle, car il a réussi à se faire respecter et craindre en tant qu’homme par ses semblables.  Ce qui oblige les mauvaises langues à le laisser tranquille.  De son côté Stefano, est en pleine dualité entre ce qu’il connait – en temps qu’époux – et ce qu’il découvre de lui.  On gratte encore l’iceberg, mais je garde bon espoir pour la suite.

Heureusement, pour mes nerfs – LOL -, il y a une intrigue autour des mafias italienne et russe.  Une première ébauche qui mérite d’être développée afin de donner une petite touch supplémentaire dans la relation de nos héros.  Par contre, j’ai quand même eu un petit coup à mon « mafiaDream ».  Je les pensais plus résistants – aux coups – les mafieux. Tant pis.

En(fin), premier volume plus que captivant.  J’espère que la suite me permettra de faire exploser mon ballon de baudruche, car lààààààààààààààààà je suffoque !!!!!

unnamed

Spadaro lui tenait toujours la main et Stefano se rendit compte qu’il commençait à transpirer.  Ce n’était pas de la peur.  Mais cet homme était tellement intense.  Il n’était pas bizarre ni fou.  C’était un jeu mental, une guerre psychologique.  Le métier de tueur.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Indéniablement toi de Jewel E. Ann

Alexa Hudson (4).jpg

unnamed

Je suis ivre de Lautner.  Il est ma drogue préférée.  Quand je suis sous son influence, le reste du monde disparait.  Nue, rassasiée et dans ses bras, je suis en paix.

MA-GNI-FI-QUE ! Je sors totalement addict de cette lecture ! Tout est fait pour être accro : des personnages attirants, une trame en perpétuel mouvement.  Une histoire, de l’amour, un rien de suspense, de rage, de doute.  En bref : J’ai adoré !!!

Tandis qu’elle finance son doctorat en exerçant le travail de « baby sitters de maison », Sydney, qui tient la maison de sa tante et veille sur le chien, va recevoir la visite du nettoyeur de piscine, Lautner.  De fil en aiguille, ce qui ne devait être qu’une simple visite, va se transformer en amitié, et en PADD.  Mais les sentiments étant ce qu’ils sont Sydney et Lautner ne seront pas se dire au revoir et malgré les années et son petit secret, Sydney ne pourra l’oublier.

Contrairement à l’idée de base, nous n’avons pas deux héros, mais trois, avec le beau vétérinaire, Black.  Je ne suis pas une pro des nombres impairs dans les relations amoureuses, mais étant donné que Sydney est présente pour un temps déterminé, on ne peut pas vraiment parlé de relation, et elle a clairement marqué sa préférence pour Lautner.  Désolé, Black !  Mais ne l’oublions pas car, Black va à sa manière marquer la trame et la relation de nos jeune héros.

La trame est en perpétuelle mouvement, même lorsque j’avais l’impression que tout cela s’étirait, je n’ai jamais atteint la ligne rouge de la redondance.  La plume de Jewell est agréable, marrante, captivante et plaisante.

En bref … Une très belle surprise, captivante , des personnages touchants et attendrissants.  TOPPISSIME !!!!

unnamed

Je ne veux pas l’aimer… Je ne veux pas le haïr.  Mais la vérité, c’est que je le hais parce qu’il m’a fait l’aimer.  Il fait marquer une pause assez longtemps pour me faire douter.  Il a forcé la porte de mon cœur et y a murmuré et si.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]