Derrière son objectif de Beth Michele

THE.jpg

unnamed

Comme on dit :  » Les choses viennent à point, à qui sait attendre ! ».  Pour deux faits : le premier, j’ai enfin su organiser une lecture commune avec Aurélia du blog  » Voluptueusement Vôtre ».  Cela faisait quelques temps, que cette idée me trottait en tête et aillant des vies de OUF – vive les jujus -, je n’ai pas su trouver un moment.  Jusqu’à aujourd’hui ! Second fait … La fin de cette lecture, car de vous à moi je n’ai pas commencé cette lecture avec un énorme badaboum mais un gros énervement dans le chef de  Colt Alexander.

D’aussi loin qu’il s’en souvienne Colt a toujours eu une attirance pour les garçons/hommes et le premier à avoir attiré son attention fut son BFF, Tyler.  Les années passant Colt a construit sa vie, -professionnelle et – amoureuse avec Willow.  Afin d’égailler un peu sa vie de couple, il va réaliser le fantasme de sa copine : coucher avec un homme.  Ce que Willow ne sait pas, c’est que Colt a caché cette facette/attirance de sa personne, jusqu’au jour ou il va rencontre son partenaire d’un jour : Jake.

Comme dis précédemment, j’ai eu un peu de mal au démarrage, car je ne pouvais comprendre que Colt se mette autant de freins dans la vie et ce sans explication.  A-t-il caché cette attirance pour des raisons familiales, amicales, … Le saut dans le temps – 10 ans – n’était pas fait pour aider.  Même si cela n’a pas trop duré, il n’empêche que les bases étaient un peu faussées.  Mais heureusement le beau Jake est arrivé sur son destrier … Non, je blague il a juste endossé le rôle de flamèche et lààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààà ça été BADABOUM BOUM BOUM ! L’histoire est allée trop vite, tout allait trop vite, la pression dans le bas du bidou était bien présente.

Même s’il a été l’élément déclencheur dans l’acceptation de Colt, le personnage de Jake m’intrigue sur un point : il est trop parfait ! Pas de passé, quelques bribes sur lui, mais rien autour.  No friends, nada … Esprit criminel sort de ma tête ! Outre, ce petit moment flou, son personnage est intéressant, agréable à suivre et pourrait être sans problème le gendre idéal.

Dans l’ensemble, Beth nous offre une petite romance M/M made in  » instant break », dont qui malgré un démarrage difficile, ne souffre d’aucune redondance, un peu de flou – coquilles-vide – elle a compensé cela avec une juste dose  de plaisir, de passion, d’addiction dans la seconde partie du roman.  Et c’est tout ce que mon cerveau a retenu ! HOT PARTY !!!!

A lire … Couverte !!!!

unnamed

Personne n’avait été capable de me faire ressentir cela, pas même Willow.  Je ne savais pas d’où ça sortait, mais je ne pouvais pas empêcher mon cerveau de le penser.  Je ne pouvais pas non plus m’empêcher de vouloir son corps nu enroulé autour du mien.  De vouloir tout ce qu’il était disposé à me donner.

** Pour les curieu(ses)x … Voici l’avis d’Aurélia ici **

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

L’image contient peut-être : texte

Photo

 

 

Publicités

Apprendre à devenir adulte de Lisa Henry

THE (5).jpg

unnamed

Oui, petit moment de lecture M/M agréable, mais pas la romance qui va te transcander du début à la fin.  Je dois dire que la seule chose qui m’a fait tenir c’est le personnage de Nick, un peu loufoque qui du haut de ses 18 ans, va tomber à genoux devant le beau, Jai.  Et ce n’est pas qu’une métaphore.

Par contre, le big bémol que j’ai eu durant toute ma lecture : la narration.  Une fois, elle est en « je », la fois d’après on est la 3ème personne.  Je ne suis pas une fana de la 3eme personne, mais si la trame garde cette constance, je fais avec.  Mais là, pour le coup j’ai décroché quelques fois.

Nick m’a directement plu, son côté un peu extraverti, ses craintes, ses espoirs, problème de famille.  En bref, un jeune de 18 ans.  Son homosexualité n’est pas caché, elle est connu de tous – dans une petite ville -.  J’avais une petite crainte face au rejet – familles/amis – et ce fut tout autre.  Par contre, je reste face à une petite coquille du côté du père. Il était bizarre …

Jai, Jai … Jaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Lui, m’a aussi plu directement, mais la petite touch, vient de sa famille aussi loufoque que Nick.  Ils étaient fait pour se rencontrer.  Jai, est un bon personnage, pas d’ultra badaboum.  Il m’a mise à l’aise, même si de nouveau, petite coquille, sur sa sexualité comment va-t-elle évoluer car il est bi … Encore un dossier sur le feu !!!!!

En bref,  petite romance ‘ instant break’, pas d’ultra badaboum juste ce qu’il faut pour passer un petit moment agréable.

unnamed

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Amours en ligne, tome 1 – Rencontre virtuelle de Megan Erickson et Santino Hassel

img_6299

Informations :

  • Editeur : MxM Bookmark
  • Collection :
  • Nombre de pages : 303
  • Date de publication livre : 26 avril 2017
  • Date de publication ebook : 26 avril 2017
  • Genre : M/M
  • Prix : 5.99 – 17 €

Résumé :

Je comptais les mois jusqu’à la fin de mon déploiement, passant mes journées à travailler sur des véhicules militaires, et mes nuits à jouer à des jeux vidéo pour me distraire jusqu’à ce que je puisse oublier le sergent-chef Garrett Reid.

C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré : Kai Bannon, un compagnon de jeu qui possédait une célèbre chaîne de streaming.

Je n’aurais jamais pensé devenir obsédé par quelqu’un, encore moins un ancien roval. Et je n’aurais jamais pensé qu’il pourrait me remarquer moi ; un gars connu pour sa brutale honnêteté et son air renfrogné. Je n’avais pas prévu que notre amitié en ligne pourrait se transformer en quelque chose qui me garderait éveillé la nuit ; d’heures de discussion en sessions coquines via webcams interposées.

Mais c’est arrivé. Et maintenant, je ne peux pas arrêter de penser à lui. Dans mon esprit, notre premier rendez-vous irl est parfait. Il m’embrasse, me ramène chez lui et c’est le début du grand amour. Sauf que, comme la plupart des choses dans ma vie, rien ne se passe pas comme prévu.

Mon avis

Je ne suis pas une MMeuzzz dans l’âme et lorsque je lis un roman dans le genre littéraire, j’en attends toujours énormément et pour le coup, j’ai été agréablement surprise d’apprécier, que dis-je de savourer ma lecture du début à la fin.
Une histoire simple et pourtant belle, tellement belle.

Tandis qu’il vit sa dernière mission en Afghanistan, Garret noie son ennuie sur les jeux en réseau, mais lorsque son personnage se fait tuer par Samwise, il n’a qu’une idée en tête : traquer sa proie et lui faire bouffer sa danse de la joie.
Mais en traquant sa proie, Garret va découvrir que derrière ce personnage très connu pour son talent, et son statut de ga(y)mers se cache un beau jeune homme – qui n’a jamais caché son homosexualité – : Kai.

Bon! Je ne suis pas une adepte des jeux en ligne and co. Je pense que la dernière fois que j’ai touché une manette, c’était pour jouer à Mario Bros. Oui, oui j’ai besoin de me rassurer et de me dire que je n’ai pas du tout vieilli. Comme, Garret, je me suis prise au jeu d’épier les petites apparitions de Kai sur son compte, j’aurais pu endosser le rôle de modérateur, au vu des détracteurs qui le suivent, mais pas delà à faire un don. J’ai mes limites.

L’histoire d’amour tout d’abord virtuelle entre nos héros est simple et pourtant, j’avais craint le pire pour Garret. Pas seulement dû au fait qu’il s’était déjà grave entiché de Kai, mais à cause du mal qui ronge Kai. J’ai aimé cet aspect de l’histoire les auteurs ne jouent pas au psy, même si je dois dire que ce type de mal est souvent associé aux accro’s des jeux en ligne. On pourrait trouver que le lien est trop facile, mais il est traité de manière tellement simple que je n’en ai pas voulu aux auteurs.

Autre fait qui m’a plu, mais vraiment plu dans les rapports entre Kai et Garrett : les parties HOT, ne sont pas du tout censurées !!!
Tout est dit – et fait – sans tabou, on ne nous donne pas des peut-être, mais des faits/actes/sensations concrets. On ressent leurs plaisirs, on vibre et on a droit à quelques coups de chaleur en passant.

Pour ce qui est des personnages, je ne vais pas m’étaler sur mon attachement sur eux, pour eux.  Ils étaient touchants, sensibles et beaux.  En bref, j’ai été en totale symbiose avec eux.

Après une telle lecture, je ne peux que tomber amoureuse de la plume du duo d’auteurs, de leur s personnages, de l’histoire … DE TOUT !  Hâte de découvrir les autres histoires en lignes…

Vivement la suite !!!!

 

Photo

Prince Captif, tome 3 – Le roi de CS Pacat

informations :

  • Éditeur : Bragelonne ( Milady Romance)
  • Collection : Milady Litte
  • Nombre de pages : 416
  • Date de publication livre : 8 juillet 2016
  • Date de publication ebook : 8 juillet 2016
  • Genre : M/M , aventure,
  • Prix : 9.99 – 14.90€

 

Résumé :

« La vérité a été révélée, l’esclave du Prince Laurent doit faire place à Damianos, prince héritier d’Akielos, l’homme que Laurent a juré de tuer.
L’avenir de deux royaumes est en jeu. Cernés par l’armée de Kastor au sud et les forces du régent au nord, Damen et Laurent n’ont d’autre choix que s’allier pour reconquérir leurs trônes respectifs. Mais même si la fragile confiance qu’ils partagent résiste à la révélation de la véritable identité de Damen, celle-ci suffira-t-elle pour venir à bout de la dernière et plus impitoyable manigance du régent?

Mon avis

JUSTE N-O-N !!! Punaise, je n’ai pas encore trouvé de mots assez juste, assez beau, assez … Juste des mots à la hauteur de cette trilogie.  Car oui, ce roman même étant le dernier, il ne faut pas oublier les précédents.  Mais revenons sur ce sublime dernier opus.
Après avoir chevauché près des frontières de leurs territoires, Damen et Laurent sont plus que convaincu par la traîtrise commune du régent et de Kastor.  Mais pour cela ils vont devoir sortir de l’ombre et combattre leurs ennemis communs pour récupérer leurs terres.  Mais quoi de mieux qu’une coalition, qui mettra en avant le lourd secret de Damen : son titre de roi d’Akielos aka le tueur de Prince.  S’ensuit, un périple fait de mesquinerie, de combats, de plaisirs qui les mèneront aux portes de Ios, lieu de sentences et de toutes les révélatioonnnnnnnnnnnnssssss !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

J’ai adoré ma lecture, vraiment, je suis tout sauf une M/Meuzzz mais cette série est juste N-O-N !! J’ai adoré ce dernier opus, le défilé de pages a eu comme vertu – non médicinale – de resserrer  un étau autour de ma gorge.  J’ai suffoqué, je me suis demandée pourquoi CS, nous faisait subir les jeux.  M’enfou moi … Je veux la bagarreeeuuuhhhhhh  !   Je veux bien que les Jo soit en cours, mais quand même ! Arrêtons le massacre pour enfin connaitre LA VÉRITÉ .. Et quel vérité !!!!

Les personnages.  Les acteurs principaux, les second rôles, tous avaient leurs places.  Bon, tout d’abord je sais que Damen est la voix de la raison, dans ce duo, mais please : il est vient d’Akielos, terre des héros ou de Bisonours Land ? Je l’ai trouvé quelquefois –  trop – naïf, pour un futur roi d’une grande nation, j’ai eu peur pour Lui et pour son peuple, car ils risquaient de vraiment se retrouver sans roi –  j’ai failli lui arracher les tripes – ! Mise à part, ces écarts de jugements, Damen est parfait.  Fidèle à lui-même, il va certes mûrir d’un tiers mais dans les grandes lignes on découvrira une autre facette de celui-ci : l’Amour change un Homme !  Laurent de Vère, que dire sur celui-ci, oui il a un esprit maléfique, mais il faut le comprendre il a eu un très bon maître : son oncle le régent !! A l’inverse des précédents tomes , il était certes calculateur, mais pas seulement pour Lui, la face douce de Laurent m’a plu et m’a fait craindre le pire, je l’imaginais déjà nous donner le coup fatale et et pour finir il m’a donné un autre coup fatal : celui de l’Aaaaaammmooouuuurrrr !!!! Du côté des soldats, nous avons : Jord, Pallas, Guymar -> Team Laurent; Nikandros, Makedon -> Team Damen.  Oui, il he an d’autres, ils ne sont pas venus à 5 pour détruire des armes, mais eux ont marqués l’histoire.  Sans oublier Jokaste et Kastor.

Comme je l’ai toujours dit, LE nec plus ultra dans cette série c’est l’histoire en elle-même, on ne suit pas juste des héros.  Nooon, on vit l’histoire de Damen et Laurent.  Les magouilles, les mensonges, le côté perfide du régent, Kastor.  TOUT cet ensemble FAIT que vous vibrer à chaque instant.  Après le second tome, je ne savais pas ou l’auteure allait nous mener du côté de la romance entre nos héros surtout que le secret n’est plus.  Comment Laurent allait-il réagir.  Énormément de pourquoi ont trouvé leurs réponses dans ce tome, sauf un : Pourquoi avoir mis un point final à la série ? Car de vous à moi, j’ai eu l’impression d’être en ballade sur une falaise et la fin m’a tellement scotché, elle est arrivée si brutalement que j’ai eu l’impression d’être au bord du précipice et de mettre rattraper de justesse.  Il me manquait un ou deux chapitres, voir un roman pour vraiment dire au revoir au du Duo de King.

C’est le coeur lourd – de plaisir – que je quitte la plume de CS et que j’espère qu’on aura droit à des nouvelles de nos héros.

Trilogie que je RECOMMANDE …

NB : J’ai pu constater dans les remerciements que l’auteure remerciait – personnellement – chaque lectrice … Euuuuhhh, soit il y a eu un oubli mais je n’ai pas vu mon nom !!!!!!!! CARTON ROUGE ^_^

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur"

Photo

********

Qu’en a pensé Croqueuse-Livres

**************

UN CLIC … UNE CHRONIQUE

Prince Captif, T1

Prince Captif, T2