Si Royal & Indécent, tome 2 – Sous les caresses du prince de Lilah Pace

Espace réservé au texte (2).jpg

espace réservé au texte (1)

Je pensais que ça leur prendrait un peu plus de temps avant de s’attaquer à moi.

Tandis que James s’apprête à révéler son plus lourd secret, Ben s’apprête lui aussi à sortir de l’ombre et à devenir le petit ami officiel du prince Régent.  Malgré sa connaissance accru du monde des médias et ses connaissances de la monarchie, Ben va se retrouver face à quelques points d’interrogation sur son nouveau statut et l’impact sur sa vie privée et professionnelle.

Vous savez ce qui est agréable avec les fictions, c’est le moment ou celle-ci rejoint la réalité !  Ouiiiiiii, il est agréable de rêver, et de penser qu’un jour .. Oui un jour peut-être un pays sera gouverné par un Roi… Gay ! Dans mon plat pays qu’est la Belgique cela pourrait se faire, au vu de la séparation entre monarchie et gouvernement fédéral, mais en Angleterre – pays pas du tout choisit au hasard -, le monarque est le représentant de Dieu sur terre, avec tout ce que cela implique.  Pour cela, je félicite l’auteure car ce point est très bien mis en avant, le combat acharné de James à prouver que son orientation sexuel ne peut être considéré comme une tare pour gouverner sur le Royaume-Uni, sans oublier l’offensive de son oncle Richard pour accéder au trône et sa soeur, Indigo, seul souffle de plaisir dans sa vie.  A côté de cette bataille se joue, celle de Ben qui passe de l’anonymat à celui du petit ami, sa vie professionnelle en tant que journaliste se prend un uppercut, sans oublier son identité qui se retrouve mise à mal.  Je ne serais dire qui a été le Héros de l’histoire, chacun à leur manière et par leur combativité ont agrémenté l’histoire d’un zeste d’émotion, de stress, plaisir, interrogation et espoir !  Les personnages de la première heure sont toujours présent, Kimberley l’assistance de James, Indigo et la Reine qui n’aura pas sa langue dans sa poche !

Pour conclure, une histoire d’amour, d’espoir, de combativité qui m’a totalement captivé !

espace réservé au texte (2)

– Bienvenue chez toi, du moins pour le temps que ça durera, mumura James avec un sourire.

Ben relâcha un soupir si bruyant qu’il confinait au sanglot, puis il agrippa James dans ses bras.  Pendant de longues minutes, il pouvait le serrer très fort, inhaler son odeur, en repensant à ces jours où, parfois, il s’était surpris à regretter de n’avoir pas un chez-soi où revenir chaque soir.  A présent, c’était le cas.

C’est pour ça que je fais ça.  C’st pour lui que je fais ça.  Dans l’agitation générale, il l’avait presque oublié.  Heureusement, il s’en était souvenu juste à temps.  Quand il eut  enfin le courage de parler, il chuchota :

– C’était exactement ce qu’il fallait dire.

–  C’est vrai? ( James lui donna un doux baiser sur les lèvres.) Je suis contente que tu aimes la chambre.

Mais ce n’était pas pour cette chambre que Ben lui était reconnaissant.  Car sa maison, c’était James.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

***

Espace réservé au texte (1)

Publicités

Si royal & Indécent, tome 1 – Pour le plaisir du prince de Lilah Pace

Espace réservé au texte (1).jpg

espace réservé au texte (1)

Une seule photo, songea-t-il avec ironie. Juste une photo de ça et la couronne britannique s’effondre.

Bien qu’il soit sur le point d’être à la tête du Royaume Uni et de ses différentes terres, James ne pourra jamais accéder à la couronne comme il l’entend.  Non, pas pour une question de capacité, mais parce que la loi anglaise l’empêche d’être, lui à 100%.  James est gay, pas ouverte, mais il l’est.  Tandis qu’il participe à voyage au Kenya, James s’oublie le temps d’une nuit dans les bras de Ben, journaliste.  Malgré la connaissance de ce détail qui pourrait faire éclater la famille, James ne pourra s’empêcher de retrouver son amant et de laisser libre court à ses sentiments.

Rhoooooo je le dis sans aucune honte et puis l’histoire appelle à ce genre de similitude, mais tout au long de ma lecture  je voyais non seulement la famille royale britannique au travers de ces personnages et plus particulièrement le prince Harry sous les traits de James.  Cette histoire d’amour interdite m’a captivé du début à la fin.  J’ai apprécié le chassé-croisé entre les obligations de James et son histoire passionnelle avec Ben.  A aucun, je n’ai eu de grief à l’encontre de Ben, son personnage m’a directement plu.  Mais j’attends encore d’en apprendre un peu plus sur lui, sur l’homme et non sur l’image de l’homme volage.  De part, ces obligations, James est l’homme de l’ombre et pourtant j’ai eu l’impression que cette histoire le poussait un peu plus vers la sortie.  Même s’il ne se cachait pas, à chaque chapitre mon sentiment variait entre volonté qu’ils se fassent surprendre et qu’ils continuent à vivre cacher.

Au fil des pages, on découvre les membres de la Maison de Hanovre :  la Reine, Richard, l’oncle aigri, Edmund et Charlotte les parents de James, Amelia aka Indigo sa soeur. Cassandra la petite amie couverture, Warner et Kimberley Tseng l’assistante personnelle de James.  Que du monde !!

Le roman se lit très vite, un petit défilé des pages qui met en lumière le conflit entre obligation royale – le Roi est à la tête de l’église – et sentiment – vivre librement -.  Cela ne m’a pas empêché de voir éclore mon plaisir,  de savourer une plume tantôt sensible tantôt douce et porteuse d’espoir.  Un petit ascenseur émotionnel qui m’a passionné.

Pour conclure, un bon démarrage avec une histoire qui mérite encore d’évoluer, des personnages touchants et un auteur qui a toute mon attention.

espace réservé au texte (2)

Non, ça n’arriverait pas.  Ils allaient faire tout bien comme il fallait.  Rien n’irait à l’encontre de leur protocole.  Personne ne prendrait de risque inconsidéré.  Ni l’un ni l’autre ne perdrait la tête.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus  particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Roméo cherche Roméo de Justin Myers

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Et tu n’es pas un plan cul, James.  Tu vaux bien mieux que ça.

Ohhh mon Roméo dit moi pourquoi tu es Roméo ? Ou en tout cas dit nous pourquoi, tu te caches ?!!

Après 6 ans de relation, James met un terme à sa relation.  Grand amoureux de l’amour, James se met en quête de trouver son Roméo et pour cela, quoi de mieux que les #RS pour raconter sa quête de l’amour, jusqu’au jour ou il va croiser le chemin de Nate Harris.

L’histoire est mignonnette on suit la quête de James à panser son petit coeur malade, à s’affirmer et surtout à trouver l’amour.  Je vous rassure pour les non-adeptes du M/M il n’est nullement question de faire de la grande philosophie, de pointer du doigt une famille désastreuse, ou un roman rempli de sex-machine.  Non,  j’ai surtout eu l’impression d’accompagner un ami.  Chaque rencontre a droit à sa petite histoire, bien détaillée, sa côté, sans oublier les différentes personnalité.

Qui dit « quête d’amour », dit « romance », et pourtant je trouve que ce roman a un peu manqué de romance.  On reste vraiment dans la sphère « recherche », que cela soit avec Nate ou Finn le tombeur.  Par ailleurs, l’auteur vit avec son temps,  les réseaux sociaux, sont omniprésent dans ce roman ; blog, twitter et tout ces dérives.  Star un jour, ennemi le surlendemain.  cet aspect est bien travaillé par l’auteur.

Enfin, petite adaptation numérique d’un grand classique, avec des personnages et une histoire fort agréable.

unnamed

Les gens qui t’accusent d’être mégalo sont des putains d’hypocrites : tous les gens qui tweetent, même les mamies qui postent une photo sur Facebook, oàu les nanas qui mettent des basiques chiants sur Istagram, espèrent qu’on les remarquera.  Sinon, ils auraient un journal intime.  Essaie de faire bonne impression, et si ça te permet de partir d’ici, génial.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

Conduite inconvenante de L.A Witt

Alexa Hudson (19).jpg

unnamed

T’es-tu dit que ce nous avions valait peut-être la peine que nous prenions des risques?

Oooohhhh ouuiiiiiiiiiiiii, je les aime les militaires et un peu plus lorsque les héros entament une relation interdite … ou inconvenante !

Eric et Shane m’ont fait planer.  Ils m’ont donné du plaisir et une bonne petite leçon de morale.  On pense que sous prétexte que la loi nous protège, qu’on peut vivre librement.  Eric, soldat de profession va embarquer pour une mission de 3 ans à Okinawa.  Ayant fraîchement prit ses marques, dans sa nouvelle ville, il va faire la rencontre de Shane, lui aussi en mission.  Ce qui ne devait être qu’un petit coup d’un soir, va évoluer en relation plus poussée.  Malheureusement pour nos chers héros leurs carrières respectives risquent de mettre un terme à leur relation, et à tout ce qu’ils ont construit.

Je n’ai pas plus apprécié un personnage, Eric et Shane étaient sur le même pied d’égalité.  Ils étaient pragmatique, conscient du risque, tendre, touchants, HOT, rempli de bons sens.  Ayant chacun eu une vie avant.  Divorcés, pères de famille.  Des ex-épouses ouvertes d’esprit et des enfants très réfléchis.  Un peu de bon sens.

Je me suis pris une bonne cuite de plaisir.  L’histoire est simple et nous fait voyager sur l’île de nos chers militaires.  On ne suit pas seulement la relation de Shane et Eric, on découvre du pays. Les histoires du passé, permettent d’oublier l’épée Damoclès qui les suit chaque jour.  En temps normal, j’aime quand les petits secrets sont dévoilés, mais ici, je ne voulais pas car cela mettait du piment, mais surtout MERDOUILLE !!! Pourquoi briser une si belle histoire?  Je ne veux pas entrer dans un débat aussi long que la distance de 6 fois le tour de la terre.  Mais fourtre : LAISSEZ-LES S’AIMER !!

En bref, la plume de LA m’a fait du bien, enragé, papillonner.  Un M/M au garde-à-vous !

Le mot de la fin …

Tu sais, dit-il, c’est vraiment triste que nos enfants comprennent, mais que nos chaînes de commandement ne comprennent pas.

unnamed

Habituellement, j’étais en total contrôle, et plus Shane faisait chavirer mes fondations, plus il me faisait perdre l’équilibre, plus il m’intriguait. Plus je le voulais.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Blue Boys, tome 2 – Cam et Sasha de Garrett Leigh

Alexa Hudson (12).jpg

unnamed

Son amitié avec Sasha était réelle, une amitié comme il n’en avait jamais connue, et sans elle, il se sentait perdu.

BON ! C’est sûr qu’après cette lecture, le but de Garrett est de mettre en avant les relations humaines plutôt que sexuelle.  Oui, les personnages sont des acteurs porno mais derrière ces acteurs se cachent des hommes et l’histoire de Cameron illustre bien ce propos.

Cam n’a jamais caché sa passion de son travail, mais depuis qu’il entretien une relation intime avec Jon, Cam s’est vu reléguer à des petits rôles.  Malgré sa volonté de retrouver  » de sa superbe », il se retrouve bloqué face à un bloc : son partenaire dominateur et directeur du Blue boys.  Au même moment, Cam va faire la connaissance de Sasha, un bikeur qui va lui donner envie d’entamer une vraie relation.

Dans cet opus, on suit l’amoutié – amour/amitié- de Sasha et Cam. Non, pas une broromance, car dans la bro on sait qu’il ne va rien se passer, qu’on va juste nous donner une bonne dose de frustration et de plaisir.  Ici en l’occurrence les personnages passent à l’attaque mais vont devoir se refréner car nos chers amis vont devoir faire un peu le ménage dans leur vie. Le livre se laisse lire et apprécier, la relation de Cam et sa famille était agréable après l’ambiguïté autour de Sonny, il était réjouissant de voir que certains parents n’ont pas l’esprit obtus. Petit plus, et pas des moindres, Sasha n’émet aucun grief à l’encontre de la profession de Cam. Great !  On retrouve sporadiquement Levi, Sonny ET les vapeurs d’une très belle scène toute en sensualité… * rougis *.

Pour conclure, Garrett m’a offert un très bon moment de lecture.  Un opus plus axé sur les relations humaines, avec une bonne dose de plaisir et d’attraction.  Un très bon M/M !!!

unnamed

J’aime le porno.  A mes yeux, ce n’est ni sale, ni mal, et c’est une chose pour laquelle je suis doué.  Même si je ne tourne plus, je ne peux imaginer ma vie sans lui.  Tu trouves ça bizarre ?

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

*****

Alexa Hudson (11)

 

Âme obscure, tome 1 de Aleksandr Voinov

Alexa Hudson.jpg

unnamed

L’initiative te revient.  Fais-en bon usage.

Un volume ? De plaisir ? Ou bien de torture ?   Je craque ! Je n’ai rien compris au moment où j’atteignais le point culminant de l’implosion ma lecture toucha à sa fin.  Donc autant vous dire que je suis UL-TRA frustrée.

Italie.  Alors qu’il attend son tour, pour dire au revoir au Vieux bouc, Stefano Marino, – mafieux de la branche new-yorkaise -, va voir ses sentiments de mâle troublé par l’arrivée de Silvio Spadaro, le second et héritier de Gianbattista Falchi, autre roi de la pègre italienne.  Malgré, ce trouble, Stefano ne peut oublier ces obligations et la guerre de territoire qu’il doit mener contre les Russes et pour arriver au bout de cette lutte – et garder intact sa réputation et celle de ces aïeuls -, il va solliciter l’aide de Battista et se faire aider de Silvio.

Même si un jour, j’y avais pensé – c’est une manière d’entamer la conversation-, jamais je n’aurais cru lire un roman M/M sur fond de mafia.  Le côté ultra macho, ne peut laisser de place à cette orientation sexuelle, sauf pour terminer en tant que chèvre.  L’auteur aborde la relation de Silvio et Battista, tout doucement, la différence d’âge entre les héros ne m’a pas dérangé.  Jusqu’au moment où j’ai découvert le terme d’éphébophile.  En ce qui concerne, Silvio, il n’a aucun souci avec son orientation sexuelle, car il a réussi à se faire respecter et craindre en tant qu’homme par ses semblables.  Ce qui oblige les mauvaises langues à le laisser tranquille.  De son côté Stefano, est en pleine dualité entre ce qu’il connait – en temps qu’époux – et ce qu’il découvre de lui.  On gratte encore l’iceberg, mais je garde bon espoir pour la suite.

Heureusement, pour mes nerfs – LOL -, il y a une intrigue autour des mafias italienne et russe.  Une première ébauche qui mérite d’être développée afin de donner une petite touch supplémentaire dans la relation de nos héros.  Par contre, j’ai quand même eu un petit coup à mon « mafiaDream ».  Je les pensais plus résistants – aux coups – les mafieux. Tant pis.

En(fin), premier volume plus que captivant.  J’espère que la suite me permettra de faire exploser mon ballon de baudruche, car lààààààààààààààààà je suffoque !!!!!

unnamed

Spadaro lui tenait toujours la main et Stefano se rendit compte qu’il commençait à transpirer.  Ce n’était pas de la peur.  Mais cet homme était tellement intense.  Il n’était pas bizarre ni fou.  C’était un jeu mental, une guerre psychologique.  Le métier de tueur.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Maïween pour l’envoi de ce Service-Presse

6C4wiiS4_400x400[1]

3469900_orig[1]

Fierté, tome 2 – Coming out de Sarina Bowen et Elle Kennedy

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Après un démarrage plus que captivant, il était temps de faire son coming out !

Oui, petit jeu de mots un peu plat, mais c’est une entrée en la matière comme une autre !!!

Alors qu’il commence sa carrière d’hockeyeur professionnel dans une grande équipe, Wes va cacher sa relation naissante – et tant espérée -.  Même s’il comprend les intentions de son petit ami, sur le sujet, Jamie qui est encore en pleine découverte de sa nouvelle identité sexuelle, va très mal vivre cet enfermement.

Tout comme le précédent opus, j’ai passé un agréable moment avec nos jeunes amoureux.  Même si je comprends la peur de Wes, elle n’était pas en total raccord avec l’image que j’ai eu de lui dans le 1er opus.  Il ne s’était jamais caché et là d’un seul coup, il a dû mal avec ça.  Ce qui n’était pas fait pour aider Jamie.

Je n’ai pas plus été captivé par le personnage de Wes ou de Jamie.  Ils avaient chacun, leur part de sensibilité et leur importance au sein de la trame.  Il était intéressant de voir, Jamie évoluer dans sa nouvelle vie amoureuse, il va devoir apprendre à faire face aux insultes, au rejet, à l’acceptation, sans oublier le burn-out.  En ce qui concerne Wes, son petit pas en arrière, m’a un peu déstabilisé, j’ai eu envie de le secouer comme un prunier, pour son pas en arrière.

On découvre de nouveaux personnages, dont les équipiers de Wes, avec un petit coup d’attention pour Blake qui aura fait plus qu’attirer mon attention.  Spin Off ?

Elle et Sarina, nous offre un happy end, rempli de tension, de passion, d’amour, de crainte, d’acceptation, avec juste ce qu’il faut de sensualité.

unnamed

Ce n’est pas tant le fait que ce soit un homme qui me fascine, mais plutôt la puissance de notre amour.  Ce que je ressens pour Ryan Wesley, ça n’existe que dans les films.  Il est ma moitié. On se complète à tous les niveaux.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Myriam pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

Photo

*******

Alexa Hudson