Puisque c’est ma rose, tome 1 – Eclore de Jade River

Alexa Hudson (6).jpg

unnamed

C’est le silence qui me terrifie.

Ça a pris du temps, pas mal de temps à vrai dire, avant que je ne puisse me sentir totalement à l’aise avec l’histoire d’Abélia/Abby et M. Valverde.

J’ai pris du temps avant de m’approprier comme il se doit le personnage d’Abélia, cette jeune étudiante à la vie atypique – deux pères -, souffre-douleurs de son ex et de sa sœur, va au détour d’un cours rencontrer une nouvelle élève et créer une nouvelle amitié.  Mais ce qui va surtout marquer Abélia, ce sont ces rapports ambigus avec son nouveau prof de littérature, qui est accessoirement le père de Joleen Valverde – la nouvelle amie d’Abby-.  J’attendais vraiment de voir comment son personnage allait évoluer, j’avais carins le cliché de la relation prof-étudiante et, Jade a tout d’abord donner vie à ces personnages, nous les faire apprécier individuellement et laisser planer cet interdit entre nos héros.  C’était très bien réfléchi et ma crainte du cliché s’est vite effilochée.  M. Valverde, le prof d’Abby n’est pas en reste, à aucun moment je n’ai vu en lui un profiteur.  Bien au contraire.  Il avait toute mon attention, je souhaitais le voir évoluer en tant que prof et petite étincelle dans la vie de notre jeune héroïne.

Même si l’ambiance autour de la relation entre M. Valverde et Abby était bien écrite, je lui ai trouvé quelques petites longueurs.  Mon âme de lectrice voyait les pages avancées et ma tension augmenter.  Mais je vais « excuser », Jade car elle ne connait pas encore l’impatiente du livre qui sommeille en moi !

Enfin, petit moment de lecture fort agréable.  En espérant que le second opus me mettra moins sous pression.

unnamed

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Johanna et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

L’image contient peut-être : texte

Photo

Publicités

Mis à l’essai, tome 1 – Le sportif et l’introvertie de L.H Cosway & Penny Reid

THE (2).jpg

unnamed

Aaahhh je les aime ces histoires d’amour venu de nulle part.  Certes la thématique a déjà été vu, utiliser.  Mais on s’en fiche car le plus important est de ressortir avec la banane au visage et l’envie de continuer la romance.

Dans la vie de tous les jours, Annie bosse dans une agence de stars, comprenez que son boulot consiste à faire de nos bad boy des gendres idéals.  A nettoyer derrière eux si vous préférez !  On pourrait penser qu’Annie dégage un sex-appeal de OUF, et marche tous les jours avec des Lamboutin.  Que nenni. Annie préférerait se couper les doigts de pieds plutôt que de sociabiliser, voir de subir le contact humain.  Non, Annie préfère les interactions virtuelles au travers de son blog : Une Cyber Espionne – UCE pour les intimes –  une blogueuse tendance qui s’amuse – en tout bien tout honneur, avec un humour second degré – à mettre en exergue le petit détail qui pourrait tuer une carrière avant de commencer.  Jusqu’au jour ou elle va devoir redorer le blason du rugbyman venu tout droit de son Irlande natal : Ronan Fitzpatrick.  L’homme a qui elle venait de tailler un costard pour tout l’hiver.

Même si la thématique a déjà été travaillée, j’ai pris un plaisir fou à suivre les péripéties de Ronan et Annie.  Ronan m’a directement plu, il faut dire que ces premiers mots m’ont directement mis la banane.  BON … Ce n’est pas tout, je l’avoue le côté irlandais … Highlander – vous la ressentez la rime, non ? Ce n’est pas grave – moi ça me rend toute chose !!!!! Ronan n’a pas du tout sa langue dans sa poche/bouche.  Il est franc, direct, un peu cachottier mais dans l’ensemble il reste un bon personnage qui a su tenir sa place au sein de la trame.  Annie aka UCE n’a pas pris du temps à se faire apprécier car sa double vie était captivante, je n’avais qu’une hâte la voir s’accepter dans la vraie vie.  On découvre la famille de Ronan ou plus précisément les femmes de sa vie – en moi réunis … Sorry, mais je ne pouvais pas vous laisser partir sans une note musicale – même si la vie de Ronan était bien, je n’ai qu’une hâte à la fin de ma lecture, découvrir la suite … Surtout si elle cible, Luce Fitzpatrick, la sista de R.

En mon sens, L.H et Penny ont réussi leur roman à quatre mains. Avant cette lecture, je ne connaissais la bibliographie des auteures que via le bouche-à-oreille, maintenant je n’ai qu’une impatience – encore une … c’est trop vous ne croyez pas -, les lire séparément.

Enfin, petit moment de lecture fort agréable et qui mérite une suite très très très … VITEEEEUUUHHHHH !!!

unnamed

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

L’image contient peut-être : texte

Photo

Apprendre à devenir adulte de Lisa Henry

THE (5).jpg

unnamed

Oui, petit moment de lecture M/M agréable, mais pas la romance qui va te transcander du début à la fin.  Je dois dire que la seule chose qui m’a fait tenir c’est le personnage de Nick, un peu loufoque qui du haut de ses 18 ans, va tomber à genoux devant le beau, Jai.  Et ce n’est pas qu’une métaphore.

Par contre, le big bémol que j’ai eu durant toute ma lecture : la narration.  Une fois, elle est en « je », la fois d’après on est la 3ème personne.  Je ne suis pas une fana de la 3eme personne, mais si la trame garde cette constance, je fais avec.  Mais là, pour le coup j’ai décroché quelques fois.

Nick m’a directement plu, son côté un peu extraverti, ses craintes, ses espoirs, problème de famille.  En bref, un jeune de 18 ans.  Son homosexualité n’est pas caché, elle est connu de tous – dans une petite ville -.  J’avais une petite crainte face au rejet – familles/amis – et ce fut tout autre.  Par contre, je reste face à une petite coquille du côté du père. Il était bizarre …

Jai, Jai … Jaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Lui, m’a aussi plu directement, mais la petite touch, vient de sa famille aussi loufoque que Nick.  Ils étaient fait pour se rencontrer.  Jai, est un bon personnage, pas d’ultra badaboum.  Il m’a mise à l’aise, même si de nouveau, petite coquille, sur sa sexualité comment va-t-elle évoluer car il est bi … Encore un dossier sur le feu !!!!!

En bref,  petite romance ‘ instant break’, pas d’ultra badaboum juste ce qu’il faut pour passer un petit moment agréable.

unnamed

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley France pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Travelling/ Hors de portée, tome 1 – Coeur itinérant de Jane Harvey-Berrick

Informations :

  • Éditeur : MxM Bookmakers
  • Collection : Romance passion
  • Nombre de pages : 395
  • Date de publication livre : 12 avril 2017
  • Date de publication ebook : 12 avril 2017
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 5.99 – 17€

Résumé :

Aimee assiste pour la première fois à une fête foraine à l’âge de 10 ans quand celle-ci passe deux semaines dans sa ville. Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui y travaille, et une amitié rare et touchante se construit entre eux.
Chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines qui illuminent leur vie.

Et alors que leur amitié d’enfance se développe en amour, une fois adultes, les choix deviennent difficiles à faire et tous les deux comprennent que deux semaines par an ne seront jamais suffisantes.

Mon avis

J’avais eu de très bon échos de ce roman et je dois dire que je sors totalement conquise par l’univers de Jane.  L’histoire est somme toute simple.  A l’âge de 10 ans, Aimée va rencontrer Kes, un jeune forain qui va au fil des années devenir son ami et va lui faire découvrir l’univers des forains.  Mais à l’âge de 16 ans tout va changer dans leurs vies, l’adolescence aidant, Kes et Aimée vont – enfin – donner naissance à leur sentiment commun, et comprendre le poids d’un amour limité dans le temps.

Comme dis précedemment, j’ai tout apprécié dans l’histoire, car d’une part elle est simple.  Pas de chichis, de big drama, un nouvel univers – celui des forains -, sans oublier les personnages.  Je ne suis pas spécialement tombée en pamoison devant nos héros mais l’alchimie qu’il y a entre eux m’a fait apprécié chaque moment bons ou mauvais.

Pour ce qui est de la trame, je ne l’ai pas trouvé redondante, ni lourde.  Le texte est soutenu, dynamique et le plaisir lui, va crescendo.

Enfin petit moment de lecture fort agréable, qui mérite sa suite … TRES TRES VITE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Des étoiles dans la mer de Natasha

Des étoiles dans la mer par [Boyd, Natasha]

Informations :

  • Editeur : MxM Boookmakers
  • Colelction : Romance Passion
  • Nombre de pages : 355
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, NA
  • Prix : 5.99€

Résumé :

Livvy a pris la fuite. Elle s’est échappée là où personne ne pourra jamais la retrouver.
Mais dans le cottage isolé où elle se réfugie, il y a déjà Tom, un mystérieux inconnu, qui est là pour des raisons personnelles.
Dans l’intimité de ce cottage abandonné, au cœur de la nature sauvage de l’île, leur connexion immédiate est impossible à ignorer. Mais alors qu’ils fuient leur histoire et refoulent leurs secrets, le passé les rattrape et bouleverse leurs vies de façon inimaginable.
Malgré leurs sentiments profonds et leur alchimie puissante, ils devront se battre contre un enchevêtrement de mensonges et surmonter les blessures de leur passé. La vérité, en émergeant, fera peut-être plus de mal que de bien.

Mon avis

J’ai eu de très bons échos sur cette histoire et je dois dire que même si la rumeur est très très bonne, je ne m’attendais pas à tant de frissons partout partout dans mon bidou !

6 ans après la fuite et le décès prématuré de sa grande soeur – Abby -, Livvy décide comme son aîné de quitter le coccoon familial pour s’enfermer dans le cottage de sa grand-mère afin de connaitre les raisons qui ont poussé, Abby à partir et quel rôle a tenu Whit Cavanaugh dans ce drame.

Même si l’histoire commence par le drame de Livvy, elle va vite faire la connaissance de Tommy son alter-ego dans les blessures de la vie.  La trame est racontée par nos héros, on suit leur périple, leur quête de vérité, d’amour, et leur volonté de faire leur deuil.

Il est vrai que j’ai pris du temps à me lancer dans ma lecture et je ne regrette nullement d’avoir pris mon temps pour savourer comme il se doit cette lecture qui m’a prise aux trippes.  Tommy m’a directement plu avec son côté ours mal-léché, on ressent directement qu’il cache quelques menus secrets à Livvy.  Livvy pour sa part est touchante, elle m’a donné envie de la dorloter comme mes filles lorsqu’elles font un mauvais rêve.  Un duo d’écorché vif qui vont apprendre l’un de l’autre et à grandir dans le même temps.

Pour un premier roman de l’auteure, je ressors conquise par sa plume, sa douceur, elle a su mettre des mots, des faits, du ressenti au bon endroits, au bon moments.  Tout était bon, je ne dirais pas que j’ai eu l’impression de lire un CoHo, mais on y était presque du point de vue des sensation, des frissons.

Enfin, très très belle découverte !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Amours en ligne, tome 1 – Rencontre virtuelle de Megan Erickson et Santino Hassel

img_6299

Informations :

  • Editeur : MxM Bookmark
  • Collection :
  • Nombre de pages : 303
  • Date de publication livre : 26 avril 2017
  • Date de publication ebook : 26 avril 2017
  • Genre : M/M
  • Prix : 5.99 – 17 €

Résumé :

Je comptais les mois jusqu’à la fin de mon déploiement, passant mes journées à travailler sur des véhicules militaires, et mes nuits à jouer à des jeux vidéo pour me distraire jusqu’à ce que je puisse oublier le sergent-chef Garrett Reid.

C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré : Kai Bannon, un compagnon de jeu qui possédait une célèbre chaîne de streaming.

Je n’aurais jamais pensé devenir obsédé par quelqu’un, encore moins un ancien roval. Et je n’aurais jamais pensé qu’il pourrait me remarquer moi ; un gars connu pour sa brutale honnêteté et son air renfrogné. Je n’avais pas prévu que notre amitié en ligne pourrait se transformer en quelque chose qui me garderait éveillé la nuit ; d’heures de discussion en sessions coquines via webcams interposées.

Mais c’est arrivé. Et maintenant, je ne peux pas arrêter de penser à lui. Dans mon esprit, notre premier rendez-vous irl est parfait. Il m’embrasse, me ramène chez lui et c’est le début du grand amour. Sauf que, comme la plupart des choses dans ma vie, rien ne se passe pas comme prévu.

Mon avis

Je ne suis pas une MMeuzzz dans l’âme et lorsque je lis un roman dans le genre littéraire, j’en attends toujours énormément et pour le coup, j’ai été agréablement surprise d’apprécier, que dis-je de savourer ma lecture du début à la fin.
Une histoire simple et pourtant belle, tellement belle.

Tandis qu’il vit sa dernière mission en Afghanistan, Garret noie son ennuie sur les jeux en réseau, mais lorsque son personnage se fait tuer par Samwise, il n’a qu’une idée en tête : traquer sa proie et lui faire bouffer sa danse de la joie.
Mais en traquant sa proie, Garret va découvrir que derrière ce personnage très connu pour son talent, et son statut de ga(y)mers se cache un beau jeune homme – qui n’a jamais caché son homosexualité – : Kai.

Bon! Je ne suis pas une adepte des jeux en ligne and co. Je pense que la dernière fois que j’ai touché une manette, c’était pour jouer à Mario Bros. Oui, oui j’ai besoin de me rassurer et de me dire que je n’ai pas du tout vieilli. Comme, Garret, je me suis prise au jeu d’épier les petites apparitions de Kai sur son compte, j’aurais pu endosser le rôle de modérateur, au vu des détracteurs qui le suivent, mais pas delà à faire un don. J’ai mes limites.

L’histoire d’amour tout d’abord virtuelle entre nos héros est simple et pourtant, j’avais craint le pire pour Garret. Pas seulement dû au fait qu’il s’était déjà grave entiché de Kai, mais à cause du mal qui ronge Kai. J’ai aimé cet aspect de l’histoire les auteurs ne jouent pas au psy, même si je dois dire que ce type de mal est souvent associé aux accro’s des jeux en ligne. On pourrait trouver que le lien est trop facile, mais il est traité de manière tellement simple que je n’en ai pas voulu aux auteurs.

Autre fait qui m’a plu, mais vraiment plu dans les rapports entre Kai et Garrett : les parties HOT, ne sont pas du tout censurées !!!
Tout est dit – et fait – sans tabou, on ne nous donne pas des peut-être, mais des faits/actes/sensations concrets. On ressent leurs plaisirs, on vibre et on a droit à quelques coups de chaleur en passant.

Pour ce qui est des personnages, je ne vais pas m’étaler sur mon attachement sur eux, pour eux.  Ils étaient touchants, sensibles et beaux.  En bref, j’ai été en totale symbiose avec eux.

Après une telle lecture, je ne peux que tomber amoureuse de la plume du duo d’auteurs, de leur s personnages, de l’histoire … DE TOUT !  Hâte de découvrir les autres histoires en lignes…

Vivement la suite !!!!

 

Photo