Orion, tome 1 – Ainsi soient les étoiles de Battista Tarantini

Espace réservé au texte (4).jpg

Espace réservé au texte (1).jpg

Le compte à rebours n’en finit pas de se prolonger, je n’aspire qu’à être libérée pour lancer mon corps dans la bataille; celle quotidienne, qui nous tient tous, ici.

Comment bien commencer l’année et surtout comment passer le reste de l’année? Terminer ce roman et te demander si une nouvelle lecture va te faire oublier toutes les sensations ressenties durant ce pas de deux.

Australie.  Orion mon bel Orion, toi l’astre français venu en quête de trouver ta Perséphone, celle que tu feras naître et qui sera ton dernier élan.  Je me serais bien dévouée mais j’étais prise cette semaine-là, donc j’ai laissé la place à la première de classe, Léonie dit Léo, jeune et pure danseuse.

Comme dis précédemment, cette lecture a été un régal et m’a ouvert l’appétit pour l’année à venir.  Les pages ont défilés et les cernes se sont creuses.  On suit le parcours de Léo en tant que danseuse dans son rôle de Nikiya, ses douleurs … Avez-vous déjà vu les pieds d’une danseuse étoile ? Je n’ai pas pu m’empêcher à chaque pas de deux, de tendre mon pied de m’élancer vers mon antidouleur virtuel.  J’ai eu mal à la cuisse comme Léo, mal au corps et pourtant j’ai continué à vibrer à travers elle, mon endorphine était à son paroxysme !

Je dois vous l’avouer, j’avais quelques craintes sur le personnage de Léo, cette jeune demoiselle qui touche enfin au succès après tant d’années de dur labeur, m’a donné envie de la secouer dans le premier quart, faire de son nez face au grand Orion.  Zut, ce n’est pas – un peu – ce à quoi tu aspires, danser pour les plus Grands ? Mais au fil des pages, j’ai découvert une demoiselle en pleine quête sur sa vie, ses ambitions et l’emprise d’Orion sur ses neurones … Et les miens en passant.  Pour ce qui est d’Orion, je suis tombée en amour face à son personnage, il dégage une aura de badboy et pourtant il est tout doux, tout sensible, too much … Un milky way … Je parle du chocolat pas de l’astre !!  Il m’a fait du bien, comme il m’a fait du mal, j’ai directement essayé de comprendre pourquoi il voulait faire de Léo, son étoile : vengeance ou vrai coup de coeur à son égard. Arf, nous ne sommes quand janvier, et j’ai déjà tué mon capitale neurone ^_^.

Je vais la déconstruire pour qu’elle incarne et vive au lieu de subir.  Je connais seulement le nom de l’épreuve dans laquelle je vais nous plonger : ivresse.  Celle des profondeurs.

En ce qui concerne, l’auteure, je voudrais tout d’abord comprendre cet amour du sport … Pilote, joueur de tennis et maintenant danseur étoile.  Certes, on a eu un militaire et un cuisto mais, je me demande à quelle sauce on sera encore mangé ! Je n’avais pas été totalement fan de la première série de l’auteure, et je ne regrette pas d’avoir continué à lire ses textes.  J’ai pris du plaisir, je ne suis pas une danseuse étoile et pourtant j’ai eu l’impression d’être sur la scène avec mon tutu et mes chaussons de pointe … Non, je déconne moi j’avais mes boots d’intérieur dédié à la gloire d’Orion * regard rêveur *.

En bref, premier opus captivant, des personnages agréables avec un fond et des formes et des étoiles plein le dos !!! Vivement Tokyo.

Espace réservé au texte (2).jpg

Je veux la première de la classe annonce-t-il, avec conviction.  La précision de ses gestes.  La perfection de ses pirouettes, son endurance.  Je veux tout ça, sans pour autant l’enfermer dans un énième carcan.  Je ne crée pas des prisons, mais des espaces de liberté.  Celle que nous allons conquérir, ensemble.

Espace réservé au texte (3).jpg

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Publicités

International Guy #IG, tome 8 – Berlin de Audrey Carlan

Alexa Hudson (4).jpg

unnamed

A New-York, il n’y a pas l’homme que j’aime.

Après un périple tout doux à Londres.  Les #IG sont de retours pour une mission berlinoise.

Alors que les #IG restent dans l’attente du grand retour de Wendy, Parker et son équipe s’envole pour Berlin, afin d’appuyer Monika, PDG de OhM Motors à concevoir une nouvelle campagne pour ses nouveaux véhicules.

J’ai envie de dire : « On reprend les mêmes et on recommence ! », sauf que pour cette mission spéciale, nos IG vont être aidé par le grand magna et adepte de BDSM : le fiancé de Wendy, Michael aka Mick pour les intimes.  Oui, on commence à devenir une grande famille qui s’entraident … Mais à quel prix ? #EVG bonjour !!!!

Même si cet opus met une fois de plus les IG dans l’action, la star est sans contexte : Michael.  On découvre un pan de sa vie professionnelle et surtout un pan sur son passé de Dom. Repos ou pas repos, Wendy reste attentive aux activités des #IG et avance dans les préparatifs de sa grande fête.  Bo et Royce aiment les sandwichs, Skyler découvre la vie d’une star en ville et l’ombre du suspense continue à planer sur #SkyPar.

Bien que restant sur le même tempo, cette nouvelle histoire était encore bien agréable.  Les personnages évoluent ensemble et séparément.  Chaque nouvelle aventure apporte son lot de surprise et de découverte – humaine -.

Pour conclure, un petit périple captivant, des personnages toujours aux poils, une trame simple et entraînante et un suspense qui mérite d’éclore !

Et le mot de la fin…

Contente que tu sois rentrée.  J’ai hâte de te voir bientôt.

Vivement Washington ^_^

unnamed

L’argent doit servir à obtenir ce que l’on veut et à rendre la vie plus facile, pas à la contrôler ni la compliquer.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Célia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

3469900_orig[1]

****

IG 1 IG 2IG 3 IG 4 IG 5 IG 6IG 7 

Les fantômes du passé, tome 1 – Amnésie de Cambria Herbert

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

Tu es convaincu qu’une légende entoure ce lac, hein ? me demande Eddie, en ouvrant la boîte contenant les beignets.

Avant de me lancer dans cette lecture, je savais par avance que la trame allait me plaire. Non, pas seulement pour une question d’auteur ou d’Editeur, mais pour l’ensemble :  Une couverture attrayante, un titre interrogatif, une auteure que j’avais découvert dans un tout autre registre et que j’ai eu l’impression de découvrir pour la première fois avec l’histoire d’Amnésie.  Cette jeune demoiselle retrouvé sur le bord du lac par Eddie.  Cette jeune demoiselle qui a tout oublié d’elle et qui se rend compte au fil des jours qu’elle ne s’est pas retrouvé là par hasard, que le mal la guette et qu’elle ne trouvera de réponse qu’auprès de ce mal.

Même si Amnésie est plus que bien entouré par ses nouveaux amis, Mary Beth, Ellen et Eddie.  Elle aurait pu faire l’histoire, à elle toute seule.  La présence d’Eddie est indispensable car il l’a sauvé.  Il garde sa place d’ami et de protecteur.  J’ai ressenti la naissance de sentiments, mais tout cela m’était secondaire.  Je voulais savoir comment tout cela allait se terminer et surtout comment tout cela avait commencer.

Le suspense va crescendo, je dois dire qu’au vu du démarrage pour moi tout le monde était suspect.  Je me suis fait un  » qui est-ce? » version lecture, j’ai éliminé ma menace au profit d’une autre menace : l’inconnu qui m’a tenu en haleine.  Sans oublier l’intrigue née autour du lac.

L’histoire est belle et triste en même temps. J’ai vraiment pris « mon pied » et j’attends avec impatience la suite.

unnamed

Quoi que tu découvres, cela n’aura pas d’importance.  Tu es à moi pour toujours.

Je tiens encore à remercier NetGalleyFrance, l’Éditeur et plus particulièrement Joanna pour l’envoi de ce Service-Presse

285693-332592c35f4e44a4a5e4be7ec1234e46[1].png

3469900_orig[1]

International Guy #IG, tome 7 – Londres de Audrey Carlan

Alexa Hudson (18)

unnamed

Vis ta vérité.

Après la vague d’émotion subi durant le petit séjour au Canada, les #IG avec la participation exceptionnelle de Skyler s’envolent pour Londres afin d’aider Geneva James, grand auteur à succès à reprendre la plume – ou  son clavier, restons moderne – et de donner le clap de fin de sa série à succès.

Oui, oui, ouiiiiiiiiiiiiiiiii je sais ce que vous vous dites : Geneva James ! LA Geneva ? Oui, il est clair qu’Audrey ne cache pas son amitié.  Autre auteure présente : Rachel van Dyken ! Ça c’était pour la petite parenthèse.

Pour en revenir à l’histoire, je l’ai trouvé plus coulante, plus calme et ce malgré le spectre d’un corbeau.  BON ! Il est clair que SkyPar sont les stars de cette série, il était agréable de les voir collaborer dans cette mission #SaveTheStories.  Je n’ai pas eu l’impression de voir une nouvelle Skyler, mais il est clair qu’elle a l’air plus épanoui.  Bien qu’ayant mis de côté ses doutes et vivant sa relation, Parker me donne encore un peu l’impression d’être spectateur de tout ce qu’il lui – leur – arrive.

Du côté des personnages annexes, Bo a sorti son appareil photo, Royce et Wendy ont été quelques peu absent et apparition d’un nouveau personnage, Annie, dont je me méfie, mais à qui je vais laisser un droit de parole/d’exister ! * je te tiens à l’oeil *.

Pour conclure, Audrey nous offre une petite suite, qui nous ouvre les portes d’un grand mystère à venir.

Je croyais qu’on était amies.  Les amies se disent tout.

Vivement Berlin !

unnamed

Soudain, l’avenir ne me fait plus peur, parce que Skyler sera à mes côtés.  La nana de mes rêves.

Pour toujours et à jamais.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Célia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

****

ParisNew-YorkCopenhagueMilanSan FranciscoMontréal

 

Le Grand Nord, tome 3 – Secrets de Sarina Bowen

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Vous ai-je déjà à quel point la plume de Sarina pouvait être tranchante ? Autant j’avais apprécié mes précédentes lectures de la série.  Il y avait de la séduction, du plaisir, un  zeste d’humour et pas mal d’envie. Mais dans ce dernier voyage au Vermont, Sarina m’a vraiment prise par les sentiments. Je l’avais attendu la story de Zach et je ne m’attendais pas trouvé un coeur et un corps aussi écorché.

Alors qu’Audrey quitte la ferme pour Paris.  May va proposer à son amie, Lark de la seconder au sein de l’équipe dans la vente de la récolte.  Souhaitant se ressourcer et mettre derrière elle, ses cauchemars du Guatemala, Lark va saisir la balle au bond. Sitôt arrivé à la ferme Shirpley, Lark va croiser le regard du taciturne, Zach.

Comme dis précédemment, cette lecture a été une vrai torture pour mes neurones.  Lark m’a directement plu, sa sensibilité, son courage, sa peur, et son amour me l’ont rendu agréable.  Malgré le drame qui l’a touché, elle ne se comporte pas en petite fleur bleue.  Elle est attentive, un peu sur ses gardes et tellement forte.  Bien qu’ayant entraperçu son personnage plusieurs fois, j’ai eu l’impression de découvrir qui était Zach.  Cet homme aussi grand et fort qu’un pommier, à cette touche de sensiblerie en lui.

– Retourne te coucher.  Je vais essayer de ne plus crier.

– Ok… ( Mais mes pieds refusent de bouger.  J’ai de la peine pour elle.) Bonne nuit.

L’histoire se laisse lire et apprécier.  On découvre assez vite les tourments de Lark et Zach.  Ils sont l’un et l’autre victime d’un enfermement forcé.  Ils ont été pris en otage, que cela soit par des ravisseurs – Lark – ou par les membres de sa famille – Zach-.  Zach sera une très bonne épaule pour Lark, dans sa quête à dompter ses cauchemars.  L’évolution de leur personnage est attendrissante, j’avais craint que Lark puisse toute les forces de Zach mais ils se sont soutenus l’un et l’autre et ont évolué ensemble au fil des pages.  Bien-sûr l’amour était la petite cerise sur le gâteau, mais ce n’était pas ma priorité, je voulais vraiment les voir évoluer eux.

Sarina m’a bouleversé avec cette troisième histoire. Il y a de la maturité dans ses personnages, du chagrin, de la peur, de l’amour et surtout une quête d’un demain plus beau.

Pour conclure, un dernier virage dans le Vermont qui ne m’aura pas laissé de marbre.

unnamed

Je ne veux rien entendre.  Tout est embrouillé et j’en ai assez.  Alors, je serre les paupières, je me ferme aux voix extérieures et je repousse ma conscience dans un tout petit coin, plus minuscule encore qu’une cabane dans le désert.  Je me raidis, je me referme sur moi, je replie mon âme comme une écharpe fragile, jusqu’à ce qu’il n’en reste presque rien.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane et Celia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (8)alexa hudson (8)

Et puis soudain, tome 3 – Sombrer de Laura S. Wild

Alexa Hudson (10).jpg

unnamed

#TeamTaylor ! Oui, voilà, je le dis mon amitié fraîchement acquise avec Lia s’est détériorée durant cette lecture et pour être franche ce n’est pas spécialement contre elle que j’en ai … Mais contre ces amis fidèleeeeeeeeeeeeeeeeeuuuhhhhhhhhhhhhh !

C’est sympa l’amitié, vraiment mais s’il y a bien une chose que je déteste c’est le  » 10 contre 1″.  Tu peux être la personne la plus meurtrie dans la galaxie je ne supporte pas qu’un groupe d’individus s’acharne sur une personne.  Mais ça dépend du cas, entendons-nous bien.  Lorsque l’on se dit « amis », on doit pouvoir tout accepter de l’autre et lorsque la pauvre Taylor apprend coup sur coup que son drame est lié directement à Lia, qu’elle s’exprime et que personne, j’écris bien PERSONNE ne la soutien, pire on l’enfonce, je trouve cela E-COEU-RANT !!! Que cela soit Lia, Rob, Matt, Hugo ils ont tous eu le temps de laisser décanter, pas elle.  Comprenez sa peine!  Aaahhhh ouiiiiiiiiii, j’oubliais on ne peut pas mélanger les peines, à chacune son drame.  Oui, oui je suis retournée, sans oublier le fait que je n’ai pas compris pourquoi Hugo dirige l’enquête… J’ai toujours entendu dire que lorsque l’on est directement concerné – Maria -, et bien on devait faire un pas de côté. Oui, cette petite étincelle m’a montré les quelques failles de cette lecture.  En temps normal, j’y aurais juste pensée et je serais passée à côté.  Mais bizarrement, là, je n’ai pas envie de laisser passer.

Ce que Lia veut, Lia l’obtient toujours.

Non, ce n’est pas moi qui l’ai dit.

Cette opus tourne principalement autour de l’enquête sur l’accident de voiture.  J’ai soupçonné chaque personnage, j’avais un grand doute et suis fière de mon instinct d’enquêtrice du livre.  Même si certains passages m’ont fait enragé et ont un peu alourdi ma lecture, dans l’ensemble le roman se laisse lire, les pages ont défilés avec leur petite dose soit de plaisir, de rancune et de doute.  Je regrette qu’on ait pas trop insisté sur la douleur rencontré par chaque personnage.  Que le mal de Matt ait été survolé, Maria a été un peu « oublié », Chris reste Chris, Nina a fait quelques apparitions remarquées, Stefan s’est affirmé.  Mais dans le fond rien n’est ressorti … Tout tournait autour de Lia.  Bon OKKKKKKKKK ! J’arrête, mais ce n’est que vérité : ses états d’âmes avant toute chose

En bref … Une lecture dynamique, mais qui m’aura malgré tout laissé un goût amer.

Le mot de la fin …

Peu importe la situation, Lia pourra toujours compter sur nous trois pour se sentir mieux.

unnamed

Nous ne vivrons plus jamais l’un sans l’autre et nous ne referons pas notre vie.  Avec personne.  C’est nous deux et rien d’autre.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane et Celia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

*************

Alexa Hudson (6)Alexa Hudson (16)

 

Baby random, tome 3 de Gaia Alexia

Alexa Hudson (1)

unnamed

Attention si vous n’avez pas lu les précédents tomes vous risquez de vous spoilers l’histoire.

A chacun ses démons, ça ne veut pas dire que l’un souffre moins que l’autre.

Cet opus est clairement dédié à Roman Weiss, attention je n’ai rien contre Célia, mais sans Roman pas d’histoire… En tout cas pas une telle fin !

Dernier volume coupé en deux parties.  La première est principalement axée sur le nouveau rôle de Celia, dans le plan de Roman #RécupererNotreFille.

Alors que Célia essaye de réparer son erreur, Roman va lui proposer de récupérer Lou.  Pour cela, elle va devoir intégrer la compagnie Weiss, s’attirer les bonnes grâces du paternel, ne surtout pas poser trop de question et accepter d’être le larbin de l’ex-petite amie de Roman.

Oui cet opus est clairement dédié à Roman, je n’ai rien contre Célia.  Son personnage aussi se prend un petit uppercut.  Roman est descendu de sa tour d’ivoire pour les femmes de sa vie, il l’est porte à bout de bras, il met tout le monde en danger et pourtant il tient bon.  Célia va au fil de la seconde partie redevenir le personnage que j’avais apprécié, je craignais la rechute, mais elle a tenu bon, la petite … Oui, oui elle a encore envoyé du lourd.  Rhoooo, j’ai le droit de faire des petites boutades !

Seconde série, de l’auteure et elle sait ce qu’elle veut, ce qu’elle souhaite nous faire ressentir et le message est passé à 1000% en ce qui me concerne.  Je termine cette trilogie avec bon #badaboum.  L’évolution des personnages étaient mi-larmoyante mi-excitante.  On découvre l’envers de Roman, l’homme derrière le faste, le passé derrière tout ces non-dits … Quand je vous disais que ce roman lui était dédié … Il faut me croire * regard d’ange *.  J’ai vraiment tout adoré, les pages ont défilés et si je veux être honnête avec vous – genre je vous mens depuis le début … C’est une façon de parler -, j’ai enchaîné les deux derniers opus sans faire de pause entre, le plaisir ne pouvait pas attendre.  Lisez et vous comprendrez mon propos.

Enfin, très très trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèsssssssssss bon moment de lecture, une histoire #babyboom qui aura su jouer sur ma corde maternelle et de plaisir – littéraire -.  A LIRE SANS MODERATION !

unnamed

Je suis le seul homme qui pourra t’aimer autant que tu le mérites… il dit plus bas.  Je suis le seul home qui te respectera jusqu’à ton dernier souffle pour tout ce que tu as fait pour lui.  Je suis le seul homme qui ne t’oubliera jamais, même si tu décides le laisser… Je suis le seul homme qui …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Morgane et Célia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo-bttm[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (5)Alexa Hudson