The Royals / Les Héritiers, tome 5 – Le royaume en danger de Erin Watt

Alexa Hudson.jpg

unnamed

J’ai eu peur ! Oui, oui, j’ai eu très peur après la fin tragique du tome précédent, j’ai vraiment craint, pas trop sur le drame que rencontre – encore – la famille Royals, mais plus sur le fait d’être un rien plus désenchanté par mon attachement pour Easton. Et pour le coup, mon ammouuurrrrr pour celui-ci a fait comme le phénix : il est revenu à la vie !!!

Alors que les Royals traversent encore une tragédie, Easton va devoir jongler entre sa famille et l’amnésie d’Hartley.

Comme dis précédemment, j’avais nourri quelques craintes, qui furent balayé au bout d’un chapitre.  Le roman commence directement après les évènements tragiques du tome 4 et ils sont directement suivi par le drame personnel d’Hartley.

Je me suis un peu agacée, en première partie, je n’ai plus le temps avec les discussions de gamines et lorsque Felicity se joue d’Hartley, je ne savais pas qui je devais gifler en premier la victime ou la menteuse ?  C’était gros comme une montagne et voir Hartley mordre à l’hameçon était vraiment agaçant.  Du côté d’Easton, je n’ai pas retrouvé l’Easton du début, non j’ai retrouvé un nouvel homme, pas un jeune homme, mais un homme qui a dû prendre quelques responsabilités d’adulte, se battre pour son histoire d’amour, se battre pour sa famille.  Et tout cela en moins de 5 minutes, et dire que papa pensait qu’en lui coupant les vivre il deviendrait plus mature… Un bon choc, et c’est parti !

Les Royals sont de nouveaux mis sur la sellette.  Autant dans le premier drame qui les a touchés, je les avais trouvés fort soudés, ici pour le coup c’était Easton contre Tous ! De furtive apparition des autres membres de la famille. BIG BIG Up à l’attention de Sawyer.   La famille d’Hartley n’est pas en reste, on va avancer dans les soupçons autour de son père.  On aura droit bien-sûr à un bon rebondissement et un bon choc.   On voit que les auteures ont voulu avec cet opus mettre un point « final » à cette série … Mais chhuuuttttt un nouvel opus vient d’être publié. Gageons pour voir très très vite l’adaptation VF.

En bref, très bon « end », qui m’a offert un très bel aperçu du personnage d’Easton, un roman toujours aussi bien écrit, des personnages toujours aussi attachants, sans oublier la bonne dose de plaisir.

unnamed

Quand j’essaie de presser sur cette boîte noire dans laquelle est enfermé mon passé, il y a cette impression de mort.  C’est comme si j’étais au milieu du désert, avec personne autour de moi, et qu’il n’y a jamais eu personne.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

Les héritiers – tome 1 La princesse de papierLes héritiers – tome 2 Le prince briséLes héritiers – tome 3 La prison dorée

Les héritiers - tome 4 Le prince déchu par [Watt, Erin]
Publicités

Les Anges, tome 3 – Guérir de Tina Ayme

THE.jpg

unnamed

On n’avance.  Pas assez vite à mon goût, mais on avance quand même dans la relation de Zac et Mia.

Dans ce 3eme opus on avance – encore ce mot – d’un pas dans la relation de Zac et Mia.  Le personnage taciturne et grognon de Zac laisse la place à un jeune homme AMOUREUUXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX ! Zac a brisé sa carapace ou laissé tomber son blouson de cuir pour les beaux yeux de sa belle, mon amour * badaboum *.  Du côté de Mia ça prend un peu plus de temps.  Mes sentiments à son égard ont navigué à tribord ou bâbord : soit je comprenais ces réticences face au trop plein d’amour de Zac ou soit je trouvais qu’elle tirait trop en longueur.  J’étais aussi confuse qu’elle.  Seul gros point positive : Lorsque Mia marque son territoire, il ne faut pas trop la chercher !!!!

Même si l’histoire principalement autour de nos héros, les Anges sont encore de la partie, Ashton et MJ seront les sous-star du roman.  Je ne serais dire lequel des deux aura plus capté mon attention.  Miguel a été le petit absent.  Là sans être là.  Les amiEs sont mise en avant.  Sans oublier l’Inconnu.

Comme dis précédemment l’histoire tourne principalement autour de l’histoire naissante de nos jeunes héros.  Un pas en avant, dix en arrière.  Heureusement le texte ne souffre pas de discours interminables, ou tirés en longueur.  Car l’un et l’autre ne font pas bon ménage ! Même si dans l’ensemble la trame se laisse lire, j’ai regretté qu’il ait fallu attendre le dernier quart du roman pour sortir de cette monotonie et avoir droit à un mini électrochoc.  Maudire la terre entière et prier le dieu du livre pour avancer la sortie du 4ème opus.

Tina nous offre une suite à la hauteur du second opus, un petit relais qui doit/mérite de voir son END !!! Je n’en peux plus de tout ces secrets/mystères !

unnamed

Je ne veux pas que tu sois comme elles.  Je sais que tu ne leur ressembles pas.  Tu es unique.  Je sais de quoi ça avait l’air Mia, mais je te jure que ce n’est pas ce que tu crois.  Je te désire, toi, seulement et uniquement toi.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

********

THE.jpgTHE (1).jpg

 

The Royals / Les Héritiers, tome 4 – Le Prince déchu de Erin Watt

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Je l’avais attendu l’opus d’Easton, et même si dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment avec mon grand frère.  Je suis un peu déçue, est-ce dû aux faites que j’avais trop d’attente sur cet opus ? I don’t know, mais toujours est-il que, je m’attendais à m’éclater comme une dingue, à baver comme une folle.  C’était bien mais sans plus.  Il m’a manqué le petit côté pétillant d’Easton, il était trop « propre ».

Tandis que son grand frère a quitté le lycée, il ne reste plus qu’Easton – et les jumeaux – pour régner sur les petits gens de Astor Park.  Pensant passer une année au calme, comprenez pas trop de frasque après les multiples drama que la famille Royal a rencontré, Easton va tenter comme il peut de conquérir le cœur, d’Hartley.

L’histoire tourne principalement autour de la quête d’Easton.  On va avoir droit à une petite crasse de lycéens bourge, mais dans l’ensemble pas de grand remous.  Je pense que les auteures ont voulu faire redescendre la pression, ça aurait trop fait série télé sinon, profiter pour donner une autre image d’Easton, mettre en avant son côté humain, sensible, ses doutes et douleurs.

Le texte est bien écrit, mais j’aurais aimé un peu plus de funny. Pour sa part, Hartley, m’a fait un petit badaboum, sans oublier son petit secret de famille qui m’a juste bien fait enrager.  Très bon personnage, il fallait une jeune femme de caractère face à Easton, ou en tout cas pour réussir à fissurer sa coquille.  Les autres membres sont encore bien présents, avec une petite attention à l’égard des jumeaux.

En bref, même si je m’attendais à autre chose, dans l’ensemble j’ai été ravie de retrouver les Royals … Vivement le 5ème opus car là, ma mâchoire souffre de ne plus pouvoir se refermer !

unnamed

Je ne sais pas pourquoi tu me tournes autour comme ça, mais il faut que tu arrêtes.  Je ne suis pas intéressée par toi, et je ne le serais jamais.  Et d’après ce que j’entends, les filles font la queue pour sortir avec toi, alors juste… ( elle fait signe de me chasser de la main) juste va-t’en.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Yoann et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Les héritiers – tome 1 La princesse de papierLes héritiers – tome 2 Le prince briséLes héritiers – tome 3 La prison dorée

Kill me, tome 2 – Girl de Tina Ayme

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Ma seule vrai crainte pour cette lecture : vais-je avoir -encore – la sensation de lire un remake d’After ?  Je n’ai rien contre Tina, entendons-nous bien mais entre inspiration et déjà-lu la marge est très fine !!!

Après avoir découvert le petit secret de famille d’Austin, Lexie va s’exiler quelques temps en Irlande, dans un centre d’internement.  Mais la vie continue et malgré cette trahison, Lexie va devoir reprendre le chemin de l’université.  Seule condition à cette année d’étude : ne plus croiser le chemin d’Austin.

Pour ce qui est de l’histoire à proprement parlé, j’ai vraiment essayé de faire abstraction du « dejà-lu », et de ne focaliser mon attention que sur les actions des personnages.  Lexie est de retour à New-York, malgré son gros chagrin et ces bonnes résolutions, elle ne pourra s’empêcher de penser à Austin et à son douleur secret qui les sépare.  BON ! Je vais être la plus objective possible mais ce secret – en mon sens – n’est qu’une excuse car il n’a rien fait de grave, Austin a tellement eu l’habitude de cacher cette information qui l’a oublié de prévenir, Lexie.  Oui, oui je protège Austin rien que pour ce détail.  Car de l’autre côté, je n’étais pas trop la fan #1 Austin, je l’ai trouvé relativement bon dans cet opus, mais ses excès d’impolitesse m’ont agacé.  « On ne naît pas parent, on le devient ! » et il y a des manières de s’adresser aux gens.  Encore plus lorsque l’on clame les aimer d’un amour incommensurable …

On retrouve la banda dans son ensemble et j’espère vraiment que Zara, va trouver l’Amour.

En bref, Tina a fait avancer ces personnages d’un petit pas, mais j’en attends encore un peu plus.  Vivement le 3eme opus !!!

unnamed

Il pleure carrément, maintenant, et le voir comme ça me fait plus mal que tout ce qu’il a pu me faire.  C’est terrible, non ? D’aimer tellement quelqu’un que sa souffrance est bien plus terrible pour vous que votre propre malheur.

Non pas les cris.  Quand on crie, ça veut dire qu’il y a de la vie.  Du désespoir, mais de la vie.  Non, ce qui est dur, c’est que tu sais qu’il y a des centaines de personnes autour de toi, mais tu n’entends rien.  Le silence, ça c’est dur.  Comme si nous étions des âmes sans vie.  Un silence assourdissant.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Marion et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

You kill me boy Saison 1

Les Anges, tome 2 – Affronter de Tina Ayme

THE (1).jpg

unnamed

Je l’ai souvent dit les seconds opus, sont un pont entre deux lectures.  Une manière de faire retomber la pression du tome 1.  Il m’est arrivé de lire des second opus encore plus intensif que le prédecesseur.  Mais ici, la règle s’est tellement bien appliquée que je suis sortie tellement frustrée de ma lecture, que j’étais à deux doigts de pirater le pc soit de l’auteure ou de l’Editeur.  Je me tâte encore !!!!!

Après nous avoir offert un volcan de pression, Mia et Zac vont se tourner autour.  On va avoir droits à quelques révélations sur les Anges, mais dans l’ensemble la lecture aura été un jeu de chat et de la souris.  Car on ne peut plus parler de bourreau et de victime, car la haine qui habitaient Zac et Mia a décidé de laisser la place à l’AAAaaaaammmooouuuuuuuuurrrrr.  Mais ne dit-on pas :  » Qui aime bien, châtie bien. ».

Oui, amour est sûrement un grand mot car ni l’un ni l’autre ne cède vraiment, mais comparé au précédent tome, on a fait un petit pas en avant.  On en apprend un peu plus sur Zac et les Anges et je suis ravie d’avoir gardé un œil sur Ashton, car de tous les Anges c’est vraiment lui qui m’intrigue le plus.  J’espère vraiment qu’on aura droit à des spinOff sur chaque Ange, rien que pour creuser un peu plus l’envers de leur froideur/méchanceté.

Mia reste fidèle à elle-même, grande gueule.  J’ai eu envie à quelques moments de la secouer car, elle est seule – vit seule au bord d’un lac – face à 4 jeunes hommes imprévisibles et au courant de ces moindres fait et gestes.  Sinon dans l’ensemble, son personnage me sied encore bien.

Côté lecture, comme dis précédemment, on avance sans trop avancer, beaucoup de oui-non et donc pas mal de frustrations de mon côté, sans oublier cette fin, rien que d’y penser, j’en ai les larmes aux yeux.  Vivement la suite car là je n’en peux plus entre nos tourtereaux censé s’affronter, mon attachement pour Ashton et LE TOUT ! Il est clair que ce 3eme tome est plus attendu que le Messie !!!!

unnamed

Rien n’est simple.  Et personne ne sait comme moi ce qu’est le sentiment de peur.  La peur froide, qui vous colle des frissons à la peau qui vous empêche de dormir le soir, qui vous ébranle à chaque minute et fait de vous l’ombre de ce que vous étiez.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******

THE.jpg

Too late de Colleen Hoover

THE (2).jpg

Même si d’un point de vue général j’ai apprécié ma lecture j’ai malgré tout deux petits regrets : une grosse coquille-vide sur la fin et l’etirement de celle-ci.

Certes le suspense allait crescendo mais ça devenait trop long. Et je craignais vraiment que ce qui avait été un  badaboum devienne patatraf !

Alors qu’elle se bat pour ces études et récolter un max d’argent pour fuir son petit ami, Sloan va voir débarquer deux nouveaux hommes de main :  et Carter avec qui elle aura eu un brève entretien lors de son cours d’espagnol.

Comme dis précédemment, j’ai vraiment eu du plaisir d’une part à retrouver la plume de Colleen et d’autre part … Ben, it’s Colleen.  Mais, la vrai fin s’est fait attendre.

Les personnages.  Sloan, est une jeune demoiselle qui va devoir subir les différents assauts de son petit ami, petit-chef d’un réseau de drogue universitaire.  J’ai directement accroché à son personnage et surtout à son courage, car je ne pense pas que j’aurai pu supporter un quart de la pression subi par Asa, aide financière ou pas.  Asa, je l’ai directement catalogué dans la zone « infréquentable », et pourtant, malgré tout ses défauts il m’a quand même fait de la peine.  Carter, en tant que héros était un bon personnage, pas un ultra coup de cœur mais agréable à suivre.  Il avait cette facilité de parole et pourtant ces actes n’étaient pas toujours juste ou en accord avec ce que l’on attendait réellement de lui.

La trame qui ait raconté par tous les héros, comprenez Sloan, Carter et Asa était un très bon chassé-croisé.  Il était agréable d’avoir directement le point de vue de chaque protagoniste, ce qui a permis à l’histoire de garder un rythme soutenu et de faire monter le suspense sentimental à chaque chapitre.  Certes,  Sloan est en couple avec Asa et a eu par la force des choses un coup de cœur pour Carter, ce qui en temps normal aurait dû m’irriter – pas fan des trio -, ne m’a pas du tout mise mal à l’aise.  Même si l’histoire tourne principalement autour l’ambiguïté de la/les relation(s) de nos héros, nous avons quand même droit à une partie suspense/enquête avec un bon démarrage, mais voilà la fin n’a pas pris comme elle le devait.

Enfin, malgré un petit soucis de longueur, la plume magique de Colleen aura réussi son pari : me transporter !

Mais la beauté physique n’a rien à voir avec l’amour. Il ne naît pas de l’attirance qu’on ressent l’un pour l’autre. L’amour ne naît pas des rires qu’on partage. L’amour ne naît même pas de ce qu’on peut avoir en commun. De toute façon l’amour ne se définit pas plus qu’il ne se trouve d’une manière ou d’une autre, dans le bonheur qu’il apporte.

L’amour continue Carter d’une voix un peu plus forte, l’amour ne se trouve pas. Il vous trouve.

L’amour vous trouve dans le Pardon à la fin d’une dispute. L’amour vous trouve dans l’empathie que vous ressentez pour quelqu’un d’autre l’amour vous trouve dans les bras que quelqu’un vous offre après une tragédie. l’amour vous trouve dans la fête après avoir vaincu une maladie l’amour vous trouve dans le désespoir après avoir été vaincu par une maladie.

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Celia et Magalie pour l’envoie ce Service-Presse

Photo

Le Palace, tome 2 – Last kiss de Laurelin Paige

THE (1).jpg

unnamed

Alors tu as été bien claire quand tu m’as dit que tu voulais le lui annoncer ? demande-t-il l’air excédé. Bon sang, Emily. Je me serais planté si je l’avais fait et maintenant je me suis planté parce que je ne l’ai pas fait. Impossible de gagner, avec toi.

BON ! J’ai essayé – vraiment – de faire abstraction du fait que je n’avais aucun atome crochu avec Emily. J’ai vraiment voulu faire de cette seconde lecture un moyen de se quitter correctement et d’oublier le fait qu’Emily est trop instable dans ses décisions, ses demandes/choix de vie. Mais, j’ai eu beau faire, Emily et moi ça n’a pas du tout été. La seule chose qui m’a fait tenir : le mystère autour d’Ambre, sans oublier l’évolution de leur trio.

Alors qu’un spectre du passé revient d’entre les morts, Emily va voir sa relation naissante prendre la tangente.  Entre doute, secret, amour, amitié, Emily va devoir faire un choix entre son amour et son amitié.

Je ne vais pas trop m’étaler sur le fait que le côté bipolaire d’Emily m’a agacé.  Car fort heureusement pour moi il y avait d’autres personnages : Reeve et Ambre.

Autant il y avait de l’ambiguïté dans la relation entre R et A, autant cela ne sait pas trop fait ressentir.  Je n’ai pas eu l’impression de vivre la relation d’un trio, voir une histoire d’infidélité.  Je les ai suivi dans leur quête de réponse, autour du mystère entourant Ambre et la famille de Reeve.  Mais avec un grand sans plus.  Je n’ai pas eu de palpitations – sauf lorsqu’Emily faisait de sa Emily -.  Je suis même ressortie de ma lecture un rien moins amoureuse de Reeve.  Et ce même s’il méritait largement la médaille du mérite de la patience.  Ambre, personnage fantôme qui va avoir son mot à dire dans l’histoire.  J’ai pas hésité sur ses intentions, je ne l’ai jamais vu comme une menace dans la relation de Reeve et Emily mais plus dans la vie de Reeve, tout court.

Cette lecture bien qu’un peu décevante, car je n’ai pas accroché comme je le devais ne m’empêchera pas de continuer la série Fixed qui elle était plus que prometteuse.

Enfin, une fin qui ne m’aura pas totalement emballé.  Tant pis :/

unnamed

Je t’aime, répète-t-il comme un credo. Je t’aime tellement que j’ai l’impression que tu fais partie de mon ADN. Comme si tu étais inscrite dans mon code génétique. Mon amour pour toi me consume tellement de l’intérieur qu’il n’y a plus de place pour rien d’autre.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******36