Le visage de Satan de Florent Marotta

Couverture de Le visage de Satan

Informations :

  • Editeur : Taurnada
  • Collection : Thriller
  • Nombre de pages : 384
  • Date de publication livre : 7 décembre 2015
  • Date de publication ebook : 7 décembre 2015
  • Genre : Thriller
  • Prix : 11.99 €

 

Résumé :

Un hurlement. Là, quelque part, qui se répercutait sur les murs poisseux et humides de la pièce. L’endroit ressemblait davantage à une cave avec ses murs bruts et ses parois voûtées. Puis un râle d’agonie s’étouffa, comme si même la mort prenait plaisir à attendre. L’homme pendait comme une vulgaire carcasse de viande accrochée à une esse de boucher. Son visage n’était que souffrance, rictus d’agonie et d’abomination. Faites que je meure , implora-t-il en silence.

Mon avis :

Avant-Propos : Avant de vous donner mon avis sur le roman, je tenais tout d’abord à présenter mes plus plate et plus sincère excuse auprès de l’Éditeur.  Il se fait que courant décembre 2015 * sifflement *, Joël m’a contacté et m’a proposé de lire ce roman.  Je me souviens lui avoir dit que je pourrais le faire mais venant d’accoucher et reprenant le boulot je ne comptais pas le lire ‘directement’.  Étant donné que l’Éditeur est fort gentil et compréhensible celui-ci m’a donné un petit délai supplémentaire.  Le temps se faisant, j’ai comme qui dirait oublié ce roman sur ma PAL.  Il y a de cela quelques mois * soulèvement de sourcils *, l’Éditeur m’a relancé sur ce roman … Heureusement, car je l’aurais oublié sous ma longue PAL de roman numérique.  Et puis fin mai, j’ai enfin lu le roman et j’en ai pensé que du bien, mais …

J’ai eu quelques arrêts cardiaques durant ma lecture ! Vous ai-je déjà dit que j’étais cardiaque.  Non ! Vraiment cardiaque, j’ai une attestation médicale qui le prouve, NA ! Et lorsque l’auteur nous fait plonger dans le monde des rites sataniques, et bien oui étant donné qu’on a rendez-vous avec Satan autant tapé un bon coup sur le clou ! J’ai eu envie de refermer le roman.  Mais comme je ne suis pas une petite nature * sifflement *, j’ai laissé la plume de Florent m’emporter dans cet univers ou la magie noire, sacrifice (in)humain, et cris – de ma part -, vous emporte !

Attention, ce roman n’est pas à mettre entre toutes les mains, je dois dire qu’il m’aura fallu quelques jours pour libérer mon cerveau de cette lecture et pourtant celle-ci commence de manière assez simple, voir longue à certains moments, mais lorsque que l’esprit – tordue – de Gino, ancien flic entre en ébullition et bien vous regrettez les longueurs.

J’ai eu peur à quelques moments, car je me demandais ou l’auteur allait encore aller dans sa bizarrerie, s’il allait nous laisser un temps de répit mais tout s’enchaine, et les pages défilent.  On a peur et on a envie de continuer notre roman car on doit savoir ce qui se cache derrière tout ce suspense, et je dois dire que le soufflet m’a soufflé !

Certaines personnes ne croiront jamais que je suis arrivée au bout de ma lecture, mais au bout d’une semaine j’ai vaincu et je suis ravie car, le roman est très bien écrit, intéressante mais voilà j’ai eu l’impression que ce roman était issue d’une série que l’inspecteur Gino n’était pas à son premier coup d’essai et ça m’a un peu perturbé ! Comme si l’histoire en elle-même ne suffisait pas !

Enfin, car comme vous avez pu le constater entre la fin de ma lecture et ma chronique il y a un monde qui est passé ! Je vais laisser le soin à l’auteur de faire revenir Gino dans une histoire tout aussi prenante mais avec moins de sang, juste la part psychologique … Il est très fort la-dedans !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur, et plus particulièrement Joëlpour ce Service-Presse