Briar University, tome – The Chase de Elle Kennedy

Espace réservé au texte (2)

espace réservé au texte (1)

Back To School !

Après avoir mis en avant les joueurs de hockey sur glace, place aux filles et c’est la soeur Di Laurentis qui ouvre le bal !

Attention spoiles — si vous n’avez pas lu la série Off Campus, il est clair que votre bond sera moins haut que le mien et que vous risquez d’être un peu dépaysé mais étant donné que cette série met en avant de nouveaux personnages du côté des filles – ouaaiiiisssss car les joueurs sont eu connus assez brièvement de la précédente série – et bien vous ne risquez rien en vous aventurant dans cette chronique.

Alors qu’elle vient d’être renvoyée de son université, Summer Di Laurentis débarque à la Briar University pour entamer une nouvelle année, mais sitôt arrivée elle va devoir subir une nouvelle déconfiture par la sororité Kappa Beta Nude du campus. N’ayant aucun point de chute, Summer va se retrouver grâce à son grand frère, Dean, à intégrer la colocation de Hunter, Mike et Colin, trois des joueurs de hockey sur glace du campus. Bien qu’étant son dernier recours pour commencer correctement son année, Summer ne peut jurer de rien du côté de ses sentiments à l’égard du geek du groupe : Colin Fitzergald.

Bien que mettant projeté dans une prépa lecture, je suis revenue dans la série comme si je l’avais quitté hier et pourtant dieu sait que j’ai une mémoire de poisson rouge. Quel plaisir de retrouver les jeunes joueurs : Mike Hollis, Hunter Davenport et Colin Fitzegarld et accessoirement les colocs de Summer et de découvrir la face féminine du clan di Laurentis qui est l’exact opposé de son frère, Dean aka Dicky. Summer est fraîche, franche, adorable et plus que tout c’est une battante son petit handicap l’a rend attachante et un rien unique. J’ai vraiment apprécié cet aspect de sa personnalité. De l’autre côté nous avons le héros taciturne, un geek sans trop entrer dans les clichés du gars enfermé chez lui avec sa console de jeu, oui bon il a crée son petit jeu mais il n’empêche qu’il n’est pas redondant ni lourd, il est juste à point et à croquer !!!

Le plaisir ayant joué un rôle clé durant ma lecture, j’ai dévoré le tome en moins d’un jour. Bien que les héros de « Off Campus » font quelques apparitions, mon attention a surtout été attiré par Brenna, la fille de l’entraîneur et Mike ⇒ un bon jeu de joute verbale à venir… Affaire à suivre.

Elle nous offre avec cette suite un petit bonbon acidulé qui explose au bon moment dans les synapses. Une dégustation sportive du début à la fin qui plaira aux lectrices de la première heure et pour les autres .. Laissez-vous tenter !

Et le long mot de la fin…

Je songe au fait que je suis une adepte du girl power. Malheureusement, nous vivons dans une société où l’on apprend davantage aux femmes à se crêper le chignon qu’à s’entraider. C’est totalement absurde. Nous devons nous aider les unes les autres en vue de notre émancipation, et pour apprendre aux générations futures combien il est important de rester soudées. Il fut un temps où nous avions des objectifs et un ennemi communs. Nous luttions pour le droit de vote et faisions brûler nos soutiens-gorge. De nos jours, nous passons trop de temps à nous moquer du corps des autres sur les réseaux sociaux ou encore à n’accuser que la maîtresse d’un homme qui nous trompe. Je ne suis pas une féministe radicale. Je ne considère pas les hommes comme des démons qu’il faudrait éliminer de notre société. Je pense que les hommes sont indispensables à notre monde. Leurs bites sont fantastiques, reconnaissons-le.

Ce serait simplement plus agréable si les femmes redevenaient un peu plus solidaires entre elles, comme au bon vieux temps.

espace réservé au texte (2)

– Pourquoi tu ne voulais rien faire avec moi ?

– Parce que tu me rends fou, Summer. Ça m’épuise de te désirer, d’être avec toi. (Il lève les bras en l’air avant de glisser ses mains dans ses cheveux.) Je suis quelqu’un d’introverti. Alors que tu es la définition même de la mondanité. C’est épuisant.

Ce serait simplement plus agréable si les femmes redevenaient un peu plus solidaires entre elles, comme au bon vieux temps.

espace réservé au texte (3)

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Publicités

Will you play ? de Alicia Garnier

Espace réservé au texte (1).jpg

espace réservé au texte (1)

Peindre me permet de rentrer en moi, comme une sorte de médiation.  Cela m’a toujours apaisée.  Durant ce processus, je sens un changement s’opérer.  J’ai la certitude que dorénavant  je ne me laisserai plus jamais aller à des sentiments pareils envers Garrett.  C’était stupide et je dois l’accepter.

Une lecture instant break comme j’aime à les appeler ! Pas trop de chichis, une trame dynamique, pas trop de redondance, des personnages simples qui pourraient être vos amis dans votre vie ou celle que vous souhaitez avoir !

La trame est un petit déja-lu.  Dawn et Garrett aka #DaRe sont amis depuis leur plus tendre enfance.  Arrivé à l’âge adulte, leur amitié n’a pas pris une ride, mais ça c’était avant que Dawn se mette en couple avec Josh.  Ne désirant pas perdre son amie/son âme-soeur, Garrett va tenter en dernier recours de rendre jalouse cette dernière et qui mieux que le fruit défendu, qu’est Claire la collègue de Dawn,  pour réveiller la bête.

J’aurais tendance à penser, que si Dawn ne s’était pas officiellement mise en couple avec Josh, jamais Garrett ne serait sorti de son placard #Friend4Ever.  En plus de voir la naissance de sentiments nouveaux entre les héros, on découvre leurs vies, leurs ambitions/passions.  On grandi avec eux, on suit leur choix de vie et leur décision ultime.

Bien que Garrett soit un personnage intéressant, son frère Derek était mi-intriguant mi-agaçant, une envie de connaitre un peu plus son personnage tout en ayant la sensation que tout a été dit. Dilemme.  Les familles ne sont pas en reste et les petits amis respectifs : Josh et Claire.

Attention spoiles ! Bon, je vais me faire l’avocate du diable et de l’incompréhension mais Claire m’a fait un petit pincement au coeur dès le départ les dés sont pipés pour elle, mais elle s’accroche, donc je ne lui en veux pas de s’être battue, mais elle aurait pu y mettre des formes !

Sinon à part, ça, la plume d’Alicia est délicate, pas du tout lourde.  Ne connaissant pas sa chaine Youtube, je me suis lancée à l’aveugle et je ne regrette nullement ce moment lecture.

Pour conclure, une petite romance tout en douceur et en plaisir !

espace réservé au texte (2)

Comment avons-nous pu nous mettre dans un tel guêpier ? Qu’est-ce qui diffère de nos précédentes relations ? Une multitude de questions me traversent l’esprit, je me sens sur le point de casser quelque chose chez moi.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce roman

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

Ou que tu sois – Je t’entendrais tome 1 de Danielle Guisiano

Espace réservé au texte (4)

espace réservé au texte (1)

Ouvrez-moi, bordel, ouvrez la porte !

Alors qu’elle assiste à un accident de voiture, Zoe voit renaître ses fantômes du passé.  Ne pouvant supporter que la victime, sans aucune identité,  se retrouve seul dans son lit d’hôpital, elle va s’imposer au sein du corps hospitalier et apporter chaque jour du réconfort, à Angel.

Non, je ne suis pas tombée en amour de cette lecture, toujours est-il que l’histoire est intéressante, de petites fausses notes mais pas de quoi plomber une lecture.  J’ai été quelques indisposée avec le « pass » accordé à Zoé, mais son aide était tellement la bienvenue que je suis passée outre ce petit détail.  Bien que jeune, la vie n’a pas été agréable avec Zoé, elle est forte mais j’en attends encore un peu plus, j’ai hâte de voir comment son personnage va évoluer.  Pour ce qui est d’Angel, bien qu’étant dans le coma, il aura voix au chapitre, il sera présent, ce qui permettra à la trame de ne pas rester figer sur un seul personnage.  Nos héros vont se dévoiler au fil des pages, tantôt de manière sensible, tantôt de manière confuse, mais je reste dans l’attente de les découvrir en dehors de cette situation inédite, de cet attachement à sens unique tout en étant partagé.

Pour conclure, même si j’ai pris du plaisir à retrouver Danielle, j’ai hâte de connaitre l’issue à cette histoire moderne.

espace réservé au texte (2)

Je m’en fous d’être emprisonnée, si c’est par toi, je consens à tous les sacrifices.

Zoe

J’ai eu le temps de réfléchir. Isolé, seul face à moi-même, j’ai pu mettre à plat toutes les ornières de ma vie.

Angel

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Morgane pour l’envoi du roman

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige de Juliette Bonte

espace réservé au texte (10)

espace réservé au texte (1)

Le sourire de Luke vient de passer number one des expressions les plus ravageuses que je connaisse.

Je sais que je n’ai pas une bonne mémoire, je dirais même que j’ai une mémoire de poisson rouge.  Sitôt lu, sitôt oublié… Mais il m’arrive quelques fois de voir la mémoire me revenir et lorsqu’au bout de 5 ou 6 chapitres, j’ai cette sensation de déjà-lu, je stoppe ma lecture pour entamer quelques recherches et la couperet tombe, cette lecture, oui je l’avais déjà lu dans le passé sous le titre de « Because of you« .  Je ne suis pas contre les réédition, réadaptation, rééblabla … Mais je pense que cette info aurait dû figurer quelques part. Sûrement que ce détail a été précisé que cela soit par l’auteur ou la ME et que j’ai zappé l’info, je ne suis pas une stalkeuz du net et je m’en excuse.  Malgré cet état de fait, j’ai lu le roman, pas avec l’engouement voulu et attendu, mais j’ai tenu à aller au bout de mon moment chocolat avec Luke et Allison.

La trame.  Bien qu’étant en couple depuis quelques temps avec Carl, Alison est bien la seule à vivre cette relation à 100%;  Pensant que leur cohabitation va redonner un nouveau souffle à son couple, Allison va vite se rendre compte que son couple bas de l’aile et ce n’est pas l’arrivée de Luke, le meilleur ami de Carl, qui va arranger les choses, bien au contraire.  Alison va se sentir renaître auprès de cet ami et voir naître de nouveaux sentiments.

Les personnages sont too much.  Bien que n’étant pas une fan des nombres impairs, Carl est tellement imbuvable, que j’ai excusé Alison, même si j’aurais plus voulu qu’elle arrête le massacre amoureux.  Luke, le preux chevalier, venu avec son sourire colgate et friand de bon café, est agréable.  Pas d’ultra coup de coeur, mais personnage intéressant.  On donne bien-sûr un droit de parole, à Carl.  Ainsi qu’aux personnages annexes, Darrell et Sydney.

Enfin, malgré ce déjà-lu, le roman reste plaisant à lire … En toute saison avec son cupcake et son chocolat chaud … No coffie  !!!!

Luke – Allison – Carl – Darrell – Sydney –

espace réservé au texte (2)

Je t’ai dit que je ne changerai pas, Allison, mais c’était une erreur.  Je suis prêt à devenir un autre homme, si ça peut te rendre heureuse.  Je veux que tu réalises à quel point je t’aime.  Je ferai tout ce que tu souhaites, j’attendrai le temps qu’il faudra, mais je ne te laisserai pas rester loin de moi.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101093102

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

TQBv9efT_400x400[1]

3469900_orig[1]

Stiletto, tome 3 – Serial fougueuse de Lauren Layne

Alexa Hudson (2).jpg

unnamed

Dans quel genre d’enfer est-ce que je me suis fourré ?

Vous ai-je déjà dit à quel point j’adore cette série ?

Tandis que ces deux meilleurs amies filent le parfait amour – à la suite d’article magique-, Riley va à son tour, faire les frais de sa rédac cheffe, Camille, en rédigeant un article sur « la vibration des sentiments et du plaisir charnel ».  Pas de soucis pour la belle Riley ou pas.  Riley est très loin de l’image ou en tout cas du rôle qu’elle endosse pour  » Stilletto ».  Mais pour être le plus crédible possible, elle ne voit qu’une solution : accomplir l’acte de chair avec l’être qui a toujours su faire vibrer son coeur – et son corps -, Sam Compton … Le meilleur ami de son frère, Liam.

Tout comme ces précédents, ce volume a encore été un petit plaisir.  Il faut dire qu’après la petite mise en bouche, à la fin du précédent tome, je ne pouvais que savourer la romance de Sam  et Riley.  Au fil des pages, on découvre la famille unie des Mc Kenna, l’importance de Sam dans leurs vies et plus que tout le poids des sentiments – communs – de nos héros.  Pas de chichis entre les héros, tout est clairement défini entre eux, et pourtant ils vont profiter de cette brèche pour laisser parler leur amour.

Les personnages son captivants.  La symbiose entre les différents couples, les rendent attachants.  Je n’ai pas eu la sensation d’être une lectrice mais un membre à part entière de cette petite famille.

Au fur et à mesure des opus, je m’attache de plus en plus à la plume de Lauren.  Elle est fraîche, agréable et entrainante.

Pour conclure, encore une petite romance amicale qui laisse la place à un vieux dossier.

Vivement le 4eme opus !!!

unnamed

Oui, murmure-t-elle en sortant ses clés.  C’est ça.  Renferme-toi encore un peu plus dans ta coquille, parce que tout ça va devenir effrayant.  Tu vois, je suis à moitié amoureuse de toi depuis le jour où je t’ai rencontré, et je sais que tu me regardais de la même manière.  Que tu ressentais ce que je ressentais.  

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

*****

Alexa Hudson (2)Alexa Hudson (19)

Insaisissable, S2, tome 1 – Crois en moi de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (2).jpg

unnamed

Contrairement aux lectrices de la première heure, je n’ai pas eu à attendre des mois et des mois entre les deux saisons et j’en suis plus que ravie.

Si vous n’avez pas encore lu la première saison de cette superbe série, je vous invite à vous y mettre au plus vite.  Que vous soyez accro ou pas à la dystopie, vous passerez un bon moment avec Juliette et ses soldats.

Alors que la guerre est fini, Juliette qui s’est auto-proclamé Présidente, va devoir faire face à ses nouvelles responsabilités, à la jalousie, la quête de pouvoir mais plus que tout devoir faire face à de nouveaux arrivants.

Comme dis précédemment, j’ai passé un bon moment avec la troupe de  » Résistant ».  Je les ai trouvé plus mature.  Juliette s’est métamorphosée fini la jeune demoiselle enfermé, car maintenant elle est totalement LI-BE-REE de ces chaînes.  J’avais quelques craintes sur l’évolution de sa relation avec Warner et malgré quelques griefs au début du roman, celle-ci a très bien évolué.  La belle plume de Tahereh y est – encore – pour quelque chose.

Même si cet opus est moins dans l’action et donne une sensation de lenteur, au vu de ces prédécesseur. On découvre malgré tout de nouveaux personnages, dont Nazeera et une belle surprise du côté de Kenji.

Enfin, une suite qui a donné naissance à une nouvelle histoire, une nouvelle aventure qui mérite d’être développé.

Affaire à suivre 🙂

unnamed

Je ne sais pas ce qui s’abat alors sur moi.

Le désespoir.  Le désir.  La peur.

L’amour.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

20100628104007!michellafon[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)Alexa Hudson (23)alexa hudson (1)

Exaltantes retrouvailles, partie 1 de Beth Kery

Alexa Hudson (3).jpg

unnamed

C’était lui qui tenait les rênes pas elle.

Effectivement ces retrouvailles ont été fort exaltantes, même si je regrette un peu que le côté suspense durement acquis se soit de nouveau retrouvé relégué au second, voir au troisième plan.  Mais on va dire qu’on les pardonne les  #Dylice, ils avaient besoin de se retrouver avant l’explosion.

Alors qu’Alice découvre un vieux secret de famille, elle va voir sa vie changer du tout au tout, mais plus que tout sa place au camp sera mise à rude épreuve.

Dans ce 3eme opus, Beth ne lésine nullement sur la passion entre Dylan et Alice.  Malgré leur petit secret, ils vont tout faire pour garder leur bulle intact.  Il y aura quelques doutes, quelques remous, des révélations, malheureusement cette partie de l’histoire n’aura pas eu le #Badaboum souhaité. La matière n’était pas assez creusée, il me manque un bout, quelques questions restent en suspens.  Heureusement la passion entre nos héros m’a fait du bien.

Alice a grandi en moins d’un demi tome entre ces révélations, son épanouissement sexuel, sa nouvelle vie amoureuse, et sa carrière.  Elle affronte tout, sans être agaçante.  Elle n’est pas non plus, mon héroïne, mais son personnage m’a fait du bien.  Tout comme Alice, Dylan est sorti de sa coquille, ce pas en avant l’on rendu plus humain.  Mais j’en attend encore un peu plus de sa part. Quelques apparitions des membres du camp.  Where’s Sebastien ?

Enfin, petite lecture passerelle, qui mérite quelques éclaircissements quant aux côtés suspense lié à Alice.

Affaire à suivre !!!

unnamed

Ce soir, je vais y aller doucement, la prévient-il d’une voix rauque.  Un autre soir, je te prendrai  peut-être plus fort.  Mais tu l’accepteras, de toute façon.  Tu comprends ? Parce que tu me feras confiance.

Dylan

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

******

Alexa HudsonAlexa Hudson (1)