The Elements, tome 3 – The Silent waters de Brittainy C. Cherry

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : 1er juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.

J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.

Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs. C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon avis

Vous connaissez ces romans qui avant d’avoir été entamée, vous font déjà vibrer de partout, ces romans qui vont vous laisser un arrière-goût de plaisir et de frustration, car ils seront lu tellement vite, dû à une plume magique.  Vous les connaissez ces romans rare, et bien Brittainy ne va pas déroger à cette règle.  Oui, ce roman m’a encore fait du bien.

Dans ce 3eme opus, on découvre l’amoutié de Maggie et Brooks.  Alors que son père va refaire sa vie, Maggie, 6 ans va se découvrir un nouveau frère, une nouvelle soeur, une nouvelle maman et un nouvel ami : Brooks.  Quelques années après cet aménagement, le chemin de Maggie va croiser celui du Mal.  Certes, elle s’en sortira vivante, mais elle aura perdu sa joie de vivre, sa fougue et sa voix.

Au fur et à mesure de la trame, on va écouter le silence de Maggie, ses craintes, sa frustration, au travers de sa relation amoutié avec Brooks.

Le roman est beau, touchant, Brittainy arrive encore avec quelques mots simple à vous donner du plaisir.  Je vous avouerais qu’à un moment, ce silence m’a un peu pesé car je voulais tellement que Maggie sorte de son mutisme, qu’elle (re)vive.  Je voulais tellement retrouver la Maggie de 10 ans, celle qui m’avait fait rire, avec ses petits mots.  Mais il s’agit d’un roman-vibrato et donc, je me doutais bien qu’on n’allait pas juste suivre Maggie.  En parrallèle, on découvre Brooks qui va se retrouver être le miroir de Maggie, Son drame, m’a boulerversé et surtout qu’il est lui, aussi lié à ce 3eme élement qu’est l’eau …. J’en ai râlé, car j’avais cette sensation de revenir en arrière, alors qu’on est censé avancer dans l’histoire, j’en ai pleuré de frustration, pour eux et pour moi.

Je ne serais vous dire ce qui a prédominé dans ma lecture entre le plaisir et la satisfaction d’avoir encore été touchée par Brittainy.

J’espère que le dernier opus, me laissera intact car pour le moment, je suis encore un peu guimauve.

NB : Il est rare les fois ou je lis les remerciements des auteurs, non pas que je boude cette partie du livre, mais après une lecture, formidable j’ai plus tendance à vouloir moi remercier l’auteure pour le bon moment.  Toujours est-il qu’en lisant les remerciements/Note de l’auteure, plusieurs faits ont retrouvé du sens, et quelques interrogations, comme la longueur du silence de Maggie on trouvé leurs réponses.

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Magali et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******************

T1

T2

Publicités

The Elements, tome 2 – The Fire de Brittany C. Cherry

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  • Date de publication livre : 9 mars 2017
  • Date de publication ebook : 9 mars 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame familial
  • Prix : 6.99 – 17€

Résumé :

Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Mon avis

Brittainy est une magicienne.  Avant de commencer ma lecture, je savais que j’allais tomber amoureuse de ses personnages, qu’un nid de papillons allait me poursuivre, et que je risquais un océan de larmes.  Tout était bon, non tout EST bon dans ce roman.  L’ambiance calme, rempli d’amour, d’espoir malgré le drame que vivent Logan aka Lo et Alyssa aka High.

Tous les opposes socialement.  Lui, est le fils d’une droguée, elle est issue d’une bonne famille.  Lui, est un oubli de la société, elle peut avoir un avenir tout tracé.  Et pourtant le destin va mettre Logan sur le chemin d’Alyssa. Où c’est le destin qui aura mis Alyssa sur le chemin de Logan.  2 ans ont passé depuis leur rencontre, mais les drames personnels de LoHigh, continuent de les poursuivre.  Lui est toujours en quête de retrouver sa mère, et elle l’approbation de la sienne.  Lui, fuit, l’amour de son père, elle recherche l’amour de celui-ci.  Malgré cela, l’amour va venir frapper à leur porte, pour un temps défini.  Un drame, une séparation.  Malgré les années, LoHigh ne se sont pas oubliés, et c’est un évènement qui les réunira et leur permettra de mettre des mots sur les nombreux silences.

The Fire, le feu.  Le feu, la passion qui couvent entre nos personnages est omniprésent.  La rage qui habite Logan Silverstone, est pesante.  On a envie de le secouer pour le raisonner et/ou d’être l’épaule sur laquelle il se posera.  J’ai été touchée par sa quête d’amour.  Alyssa n’est pas en reste.  Malgré une vie de famille exemplaire, on découvre que derrière ses beaux sourires, se cachent une jeune demoiselle triste, oubliée, amoindrie, fragile.  Elle va s’épanouir au fur et à mesure de la trame.  Alyssa va grandir.  On découvre des personnages annexes, dont le frère de Logan, Kellan, ainsi que la soeur d’Alyssa : Miss Vaisselle !  Pour ce qui est des parents – à l’image de leurs enfants -.  Maman Logan, est une jeune toxico, battue.  Je regrette qu’on n’ait pas insisté sur le passé de sa mère, que cela soit familial et/ou sentimental.  Le père de Logan, je ne vais pas m’épancher sur ce personnage : à frapper ! High.  Comme dis précédemment, Alyssa est en manque d’amour paternel.  Maman Alyssa est le pendant féminin du père de Logan, à la différence que ces coups sont verbaux et font plus que mal.

Une fois de plus Britt’ fait des merveilles, elle vous transporte et ne vous laisse pas indemne, son histoire d’amoutié est une succès et fera gronder les petits papillons qui sommeil dans vos bidous.

En bref … Un roman, à lire … A savourer … GO !

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Magali et Déborah pour l’envoi de ce Service

Photo

****

Tome 1

 

 

 

Elements, tome 1 – The air he breathes de Brittainy C. Cherry

Couverture de Elements, Tome 1 : The Air He Breathes

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombres de pages : 360
  • Date de publication livre : 7 juillet 2016
  • Date de publication ebook : 7 juillet 2016
  • Genre : Drame familial, espoir, amour, reconstruction, Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 17€

 

 

 

Résumé :

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes.

C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.

Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon avis :

Je n’ai pas vu les signes avant coureur du coup de cœur, j’ai lu le roman comme une automate, j’ai laissé l’information s’infiltrer en moi. J’ai attendu LE MOMENT de la révélation – je déteste lorsque les discours sont tirés en longueur -.  J’ai vu Tristan renaître et rien qu’à l’idée de … J’ai eu envie de refermer mon livre et de garder en tête la renaissance du phénix.  Mais mon cœur est sorti de son axe pour se poser calmement sur ma main et s’envoler comme une plume.

Je ne dirais pas que j’ai adoré ma lecture, ni qu’elle m’a plu.  Non, je n’ai pas encore trouvé le mot pour définir mon ressenti.  J’ai ressenti une palettes d’émotion et de couleur durant toute ma lecture, ça je peux le confirmer.  J’ai ris avec les bêtises de Faye qui était un bon tampon durant la lecture.  Je me suis demandée à quel moment Emma allait comprendre la signification de Thon.  J’ai douté de la relation de Tris et Lizzie.  J’ai été fortement sceptique sur leur manière de penser leur blessure.  J’ai pleuré lors des flashback compte à rebours de Tristan.  J’ai eu envie d’ajouter l’appli ‘Hipster’ sur ma tablette, mais trop chargé ! ZUT !

Trèves de plaisanterie –> Ce roman est une tuerie.  Pourquoi ? Comme dis précédemment je n’ai pas vu le coup de cœur arriver.  Elizabeth est une jeune veuve et mère d’une petite fille de 5 ans, -Emma- qui a perdu tragiquement son mari lors d’un accident de voiture, un an plus tôt.  Tristan Cole a aussi perdu tragiquement son épouse et son fils, Charlie lors d’un accident.  Tandis que l’un avait toujours un lien tenu avec le passé, l’autre n’avait que ses larmes – et son chien – pour avancer.  Il n’était pas fait pour se rencontrer et pourtant le hasard, les a mis sur le même chemin de Meadwock Creek.

 Pour ce qui est de la chute, si je puis dire, je l’ai vu arriver à des kilomètres et j’étais dans l’attente de ce dénommant pour ENFIN voir l’histoire évoluer.  Je n’aime pas les ‘non-dits’, les discours à rallonge pour rien, mais j’avais un big pincement au cœur car on ne vit pas  la renaissance de Tris au travers du regard de, on la ressent, elle vibre en nous et, je n’ai souhaité qu’une chose que le roman s’arrête là.  Je ne voulais pas de cette chute car je savais que j’allais retomber et il n’y a rien de pire que de se rereconstruire ! #TeamTristanCole !  Oui, Lizzie était dans le même cas, mais à la différence que Lizzie était/est entourée d’amis, de famille et elle a Emma et donc, pour le même drame on a entre aperçu le deuil de deux manières différentes et je ne sais toujours pas dire lequelle m’a le plus ému : Savoir que l’être aimé vit encore au travers de ou savoir que l’être aimé n’a rien laissé derrière soi.  Je médite encore sur la question.

Les personnages.  Je vais laisser Tris et Lizzie sur le bas-côté et vous parler de Faye, la BFF de Lizzie, celle qui se promène et qui se chope des coup de vent de pénis ! La pauvre.  Elle m’a bien fait rire, ses apparitions, ont laissé sur leur sciage un vent de fraicheur et d’humour dans ce roman si triste.  Mais je me pose un peu – beaucoup- de question sur son passé sentimental.  Emma, la fille de Lizzie est un ange, tout comme Faye ses passages ne sont pas passés inaperçu.  Un petit bout de femme avant l’heure.  Monsieur Henson, m’a ému, j’ai eu envie de me battre avec lui.  J’espère qu’on le retrouvera ! Tanner, l’ami – opportuniste – de Lizzie.  Ainsi que les familles respectives de nos héros.

Ne me demandez pas si j’avais déjà lu un roman de l’auteure, la réponse est NON ! Est-ce que j’ai envie de retrouver la plume de Britt’, la réponse est OUI ! Mais j’espère qu’elle m’apportera un vent de bonheur car, j’ai quand même pas mal pleurer durant ma lecture et je ne voudrais pas me retrouver à sec de larme d’ici à la fin de l’année !

-> J’ai appris en lisant les parutions prochaines que ce roman est issue de la série  » Element », comme les éléments – air, le feu, la terre, eau- étant donné que « The air » a soufflé son vent de plaisir de mes bronches, j’espère que je ne vais pas me consumer avec le feu et me faire enterrer avec la terre !

Donc affaire à suive de très très très très … Près !

— Extrait –

Tout le monde en ville pense que c’est mal.  Tout le monde pense que nous avons amorcé une bombe à retardement qui va exploser d’un moment à l’autre.  Et je suis persuadée que je ne vais pas manquer de tout gâcher.  A ce moment là tout le monde dira  » je te l’avais bien dit ».

Il soupira en passant les lèvres sur mon ventre nu.

  • L’espace d’un instant, faisons comme s’ils avaient raison.  Faisons comme si au bout du compte, nous serons malheureux.  Mais aussi longtemps que l’air entrera et sortira de mes poumons ( sa langue se baladait le long de l’élastique de ma culotte), jusqu’à mon dernier souffle, je me battrais pour toi.  Je me battrais pour nous.

 

Résultat de recherche d'images pour "coup de coeur"

Je tiens encore à remercier l’Editeur Hugo & Cie, plus particulièrement Mélusine et Magali pour ce Btf Service-Presse

Photo