Superman, mon Editeur et moi d’Audrey Woodhill

Superman, mon éditeur et moi par [Woodhill, Audrey]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : Chick-Lit
  • Nombre de pages : 305
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 5 octobre 2017
  • Genre : Chick-Lit, Romance contemporaine … FanFictionDream 🙂
  • Prix : 3.99€

Résumé :

Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?

Lorsqu’elle décide d’écrire une fanfiction de l’acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d’être adapté sur les écrans.

Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l’aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais.

Mais qu’importent les strass et les paillettes, Aurore n’est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S’il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard !

Mon avis

Un Fucking Coup de Badaboum venu de nulle part ! Oui, j’avais ressenti pas mal de prémice durant ma lecture mais ce n’est que sur les dernières notes que mon palpitant m’a dit : « Lui ! Il nous aura bien eu! ».  J’ai tout adoré dans ma lecture, je dirais même que je me suis sentie plagié dans mes délires … Superman du dimanche héhé ! Moi, je dirais même  » Superman du Lidl », lorsque je fais reférence à quelque chose de semi-gamme !

Après avoir essuyé tellement de refus, qu’elle aurait pu ouvrir une boutique d’essuie-main, Aurore Dubois/Duboubois va enfin connaitre la consécration avec sa fanfiction  » The star and me », grandement inspiré par James Knight personnage-clé dans la saga FSOG ou dernier SuperMan ayant crevé le grand/petit écran … James what ? Qui est-ce ? Google est mon ami …

Isidore James Knight Cohn HOFWA.jpg

Libido en berne pour une durée indeterminée …

Ooohhh ça va, si on ne peut plus rire ! Mais toujours est-il que je ne vois toujours pas qui est ce James Knight qui aurait joué dans FSOG ! Oui, oui j’ai une mémoire de poisson rouge, donc je retourne sur #GooglemyFriend .. Et lààààà, vous avez le choix entre ces deux spécimens …

Résultat de recherche d'images pour "henry cavill superman"  Résultat de recherche d'images pour "jake hyde FSOG"

Alors, oui je sais ce que vous allez me dire … Mais il s’agit d’une fiction donc on peut donner le rôle que l’on veut à qui l’on veut.  L’auteure n’a pas à être TOTALEMENT raccord.  Donc, on fera avec et j’espère Audrey que tu pensais à eux, car moi je sèche grave.  Même si j’ai pris un plaisir fou à faire quelques recherches sur #GMF !

Comme dis précedemment, j’ai tout adoré dans ma lecture, les pages ont défilés, je ne me souviens pas d’un moment ou je me suis dit : « Audrey, tu fais de l’abus du plaisir.  Lâche la pression, girl. Pense à ma respiration ! ».  Non, que nenni ! Aurore m’a directement plu, du haut de ses 30 ans et une chique, maman célibataire qui va voir sa vie totalement changer, grâce à un roman.  J’ai appréicié le fait que l’auteure se voit attaquer pour sa romance pornographique … Oups … Erotique ! Les jaloux vont perdre du poids ! J’ai enragé pour elle, j’ai voulu prendre la défense d’Aurore, mais elle s’en sort trés bien toute seule, sans oublier le Brice de Nice qu’elle a offert à James. J’ai jubilé, car de nouveau on a l’impression que sous prétexte qu’un auteure fait une facfiction sur un acteur/chanteur, elle devrait automatiquement en être fan.  Ca aide, sûrement, mais je ne pense pas que cela soit indispensable.  Ca fait trop accro, limite psychopathe.

En tant normal, les trio me mettent mal à l’aise, j’aime les nombres pairs dans une relation et là pour le coup, ça ne m’a pas mise mal à l’aise.  James vit une love story avec Amanda (Lear -> OK ! Je sors !), et on sait tous que les love story à Hollywood ça dure le temps d’une saison, Barret, l’Editeur aka l’aimant à femmes aux tendances mystique et au milieu nous avons notre héroïne d’un jour : Aurore. Mais – car il y a un « mais »-, la trilogie n’a pas vraiment lieu dans cette sphère ! On découvre les amies d’Aurore et je ne dirais pas non à une sous trame entre le BodyGuard, Markus  et la mère des jumelles …. Non, je ne parle pas de moi, mais de Fani * rougis *.

Pour ce qui est de la trame, Aurore vit le rêve de toute lectrice : vivre une love story avec son héros ! Oui, oui le rêve absolu, je vous l’accorde.  On vit ses moments de doutes, ses plaisirs et sa petite crise de jalousie mal venu à mon sens, car cela fait partie du risque lorsque l’on se tape un acteur.  Mais ne vous inquiétez pas, tout est vite rentré dans l’ordre du plaisir.

Audrey, m’a offert une belle surprise et j’en redemande !

Et le mot de la fin revient à notre Présidente underground qui a résumé mon ressenti en un paragraphe

Je l’ai dévoré! Passionnante, jouissive, explosive, parfois subversive, cette histoire est la plus addictive des drogues auxquelles j’ai goûté et Dieu sait que j’en ai goûté ! Quad on la commence, impossible de s’arrêter !

Tout est dit … A VOS LISEUSES !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Si tu me le demandais d’Emily Blaine

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 380
  • Date de publication livre : 4 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 4 octobre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, seconde chance
  • Prix : 9.99 – 15.90€

Résumé :

Elle est sa deuxième chance d’être heureux

En un regard, un sourire et quelques phrases échangées, Julianne a bouleversé la vie de Cooper. Le temps de leur conversation fortuite sur la terrasse d’un hôtel, elle est parvenue à apaiser les plaies de son âme et, pour la première fois depuis huit ans, Cooper n’a plus senti le poids de son chagrin. Car, depuis qu’il a perdu sa femme, il se débat chaque jour avec la douleur de l’absence du grand amour de sa vie ; une lutte qu’il mène pour leur fille, Cecilia, désormais adolescente. Mais, lorsqu’il recroise par hasard Julianne, Cooper comprend qu’il doit prendre en main son destin : s’il veut une deuxième chance d’être heureux, il va devoir conquérir cette femme qui le trouble.

Mon avis

Avant que vous ne sortiez vos fourches et tout accessoires de torture :  » Oui ! J’ai apprécié ma lecture ». Mais, j’ai vraiment eu du mal au début avec Cooper.  J’ai eu du mal à m’approprier le personnage et son drame personnel.

Non, pas que le fait qu’un homme qui se retrouve veuf et père d’une ado ne me touche pas.  Mais j’ai eu du mal avec son égoïsme.  Vouloir être le seul à pleurer sa femme, 8 ans après le drame, ne pas permettre à son enfant de connaitre sa mère, au risque de voir de vieilles blessures s’ouvrir. J’ai trouvé cela égoïste, j’ai eu envie de lui en coller une.  Priver cet enfant, de cet amour (in)connu était rageant.  Ayant moi-même connu cette situation, j’ai eu envie de prendre Cecilia par la main et de l’emmener faire un tour à Euro Disney, au frais de la reine, son père.  Il m’aura fallu attendre la venue de Julianne dans la vie de Cooper pour entrevoir l’humain.  Oui, entrevoir, car de nouveau Cooper a encore fauté, avec Julianne, je l’ai trouvé touchant dans sa volonté de donner une chance à cette relation.  Sa seconde chance d’aimer et d’être aimé en retour par Julianne.  Mais le coup de la pièce de travail m’a un peu refroidi.

Les personnages.  Cooper, je ne vais pas trop m’attarder sur ce grand architecte, qui n’arrive pas à tracer les plans de sa vie, qui a laissé tellement de place à la/sa douleur, qu’elle l’habille comme une veste en toute saison.  Julianne, est un vrai petit vent de fraicheur.  Elle est douce, marrante, fraiche et franche.  Un petit bout de femme avec des épaules tellement large.  Oui, car il en faut des épaules large pour supporter notre petit Caliméro ! Cecilia, j’ai apprécié qu’Emily lui offre une partie dans le roman et une voix au chapitre.  Elle aurait pu être plus rebelle vis-à-vis de son père et pourtant elle reste forte, digne et mature avant l’heure.  On découvre aussi la bande de copain de Cooper, j’ai été un peu destabilisée que nous ne découvrions pas de BFF à Julianne, à croire que sa vie s’est vraiment arrêtée à la suite de son drame personnel – hibernation – reprise en main suite à sa rencontre avec Cooper.

Le texte est très bien écrit, Emily a su insuffler tout ce qu’il faut à une romance seconde chance.  Mais j’aurais tant voulu que Cooper soit moins enfermé à l’égard de sa fille.

Enfin, petite romance qui aura pris du temps à se faire apprécier dans sa totalité et qui se termine sur une bonne note.  Et c’est tout ce qui compte !

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Des étoiles dans la mer de Natasha

Des étoiles dans la mer par [Boyd, Natasha]

Informations :

  • Editeur : MxM Boookmakers
  • Colelction : Romance Passion
  • Nombre de pages : 355
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 27 septembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, NA
  • Prix : 5.99€

Résumé :

Livvy a pris la fuite. Elle s’est échappée là où personne ne pourra jamais la retrouver.
Mais dans le cottage isolé où elle se réfugie, il y a déjà Tom, un mystérieux inconnu, qui est là pour des raisons personnelles.
Dans l’intimité de ce cottage abandonné, au cœur de la nature sauvage de l’île, leur connexion immédiate est impossible à ignorer. Mais alors qu’ils fuient leur histoire et refoulent leurs secrets, le passé les rattrape et bouleverse leurs vies de façon inimaginable.
Malgré leurs sentiments profonds et leur alchimie puissante, ils devront se battre contre un enchevêtrement de mensonges et surmonter les blessures de leur passé. La vérité, en émergeant, fera peut-être plus de mal que de bien.

Mon avis

J’ai eu de très bons échos sur cette histoire et je dois dire que même si la rumeur est très très bonne, je ne m’attendais pas à tant de frissons partout partout dans mon bidou !

6 ans après la fuite et le décès prématuré de sa grande soeur – Abby -, Livvy décide comme son aîné de quitter le coccoon familial pour s’enfermer dans le cottage de sa grand-mère afin de connaitre les raisons qui ont poussé, Abby à partir et quel rôle a tenu Whit Cavanaugh dans ce drame.

Même si l’histoire commence par le drame de Livvy, elle va vite faire la connaissance de Tommy son alter-ego dans les blessures de la vie.  La trame est racontée par nos héros, on suit leur périple, leur quête de vérité, d’amour, et leur volonté de faire leur deuil.

Il est vrai que j’ai pris du temps à me lancer dans ma lecture et je ne regrette nullement d’avoir pris mon temps pour savourer comme il se doit cette lecture qui m’a prise aux trippes.  Tommy m’a directement plu avec son côté ours mal-léché, on ressent directement qu’il cache quelques menus secrets à Livvy.  Livvy pour sa part est touchante, elle m’a donné envie de la dorloter comme mes filles lorsqu’elles font un mauvais rêve.  Un duo d’écorché vif qui vont apprendre l’un de l’autre et à grandir dans le même temps.

Pour un premier roman de l’auteure, je ressors conquise par sa plume, sa douceur, elle a su mettre des mots, des faits, du ressenti au bon endroits, au bon moments.  Tout était bon, je ne dirais pas que j’ai eu l’impression de lire un CoHo, mais on y était presque du point de vue des sensation, des frissons.

Enfin, très très belle découverte !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Mes hauts, mes bas et mes coups de coeurs en série de Becky Albertalli

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 380
  • Date de publication livre : 6 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 6 septembre 2017
  • Genre : YA, homoparentalité, homosexualité
  • Prix : 1.99 – 16.90€

Résumé :

J’ai une chose à vous avouer  :
je suis une serial crusheuse.
Un vrai cœur d’artichaut.

Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.
Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.
En même temps,  c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau!

Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.
Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.
D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.
Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.

Enfin, je crois  ?

Mon avis

WAOUW ! WAOUW WAOUW ! Une agréable surprise, ce type de lecture me rappelle à quel point je suis RA-VI-E de ne jamais lire les résumés et d’être une couveuse en force.  Je m’attendais à tout et à rien.  Un simple YA, que nenni, Becky aborde l’homosexualité des jeunes, l’homoparentalité, le questionnement des jeunes face à leur sexualité ou dans la vie de tous les jours et tout cela avec une touche d’humour.  On est pas dans du larmoyant, ou dans une quête de vouloir nous donner une leçon ou bien de délivrer un message.  Molly est une jeune ado qui ne peut s’empêcher d’avoir un coup de coeur à chaque rencontre, et si l’on fait le décompte elle en est à son 26ème.  Jusqu’au jour, ou elle va faire la rencontre de Mina, qui va se donner comme mission avec Cassie – la jumelle de Molly – de faire de Will son 27ème – et dernier – coup de badaboum.

En plus d’être une ado au coup de coeur facile, Molly et sa soeur jumelle, sont les filles d’un couple d’homosexuelLE. Leur mamans – Nadine et Patty – sont too much, un rien délirant ! Cassie pour sa part, ne cache en rien son homosexualité.  A l’âge ou l’on se questionne, elle a fait son choix, l’assume et ça l’a rend belle et agréable.  Abby, leur cousine, m’a plu tout autant qu’Olivia et son épilation brésilienne.  Mia, l’acolyte de Cassie.  Sans oublier les mâles : Evan, Nick, Reid et Will !

La trame fait pas mal de YO-YO ! OMG ! J’avais oublié à quel point il était quelques fois dur de suivre les romances/histoire d’ado ! J’ai eu l’impression de passer une journée avec mes nièces et de me tirer une balle dans chaque tympan 😉 . Non, ils étaient tellement too much, adorable, touchants, délirants et humain que j’aurais pu les suivre encore sur quelques chapitres.

Becky, m’a offert un bon moment de lecture, j’y ai pris un réél plaisir.  Une histoire atypique, avec des personnages atypiques = PLAISIRS que je vous invite à découvrir.

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Léger comme une plume … Raide comme la mort de Zoé Aarsen

Léger comme une plume... : ... raide comme la mort (Hors-séries) par [Aarsen, Zoe, Furthner, Marie]

Informations :

  • Editeur : Hachette Romans
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 13 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 13 septembre 2017
  • Genre : YA
  • Prix : 12.99 – 18€

Résumé :

L’heure de gloire de McKenna est arrivée. Elle a intégré le groupe d’Olivia, la reine du lycée, et est invitée au bal de fin d’année par le frère de celle-ci. McKenna ne pouvait rêver mieux. Enfin… jusqu’à la fête d’anniversaire d’Olivia. Ce soir-là, une nouvelle, Violet, propose de jouer à «  Léger comme une plume, raide comme la mort  ». Durant la partie, elle imagine les morts de la belle Olivia, de la provocante Candice et de l’athlétique Mischa. Ces propos morbides mettent McKenna mal à l’aise mais, après tout, ce n’est qu’un jeu, n’est-ce pas  ? Une semaine plus tard, le jeu n’a plus rien d’amusant  : Olivia meurt dans un accident de voiture, exactement comme l’avait prédit Violet. Avec l’aide de son voisin Trey, McKenna cherche à découvrir quelle sorte de malédiction Violet semble avoir déclenchée. Plus la popularité de Violet grimpe, plus McKenna et Trey sentent que le temps presse. Le nouvel «  accident  » est pour bientôt.

Mon avis :

Je ne suis pas une adepte du genre YA, et en tant que bonne couveuse, je me suis laissée tenter par cette couverture simple au titre prometteur.  Même si le roman n’est pas un coup de coeur, il n’empêche que j’ai passé un bon moment avec Mc Kenna et ses amis qui m’ont étrangement fait penser aux personnages de Sarah Shepard.  Oui, j’ai honte, mais à chaque fois que je vois un groupe de pré-ado dans un roman, je ne peux m’empêcher de rechercher la comparaison.

Est-ce un sort de la bonne fée ou de la faucheuse ? Mc Kenna, intègre le groupe d’Olivia, se fait inviter au bal par le grand frère de celle-ci, découvre sa beauté cachée.  En bref, la chance est avec elle, jusqu’à la soirée pyjama qu’Olivia organise pour son anniversaire.  Un simple jeu entre amies qui va donner naissance à une suite macabre, mais est-ce le fruit du hasard ou Violet est l’ange de la mort ?

Le roman est très bien écrit, même si je lui ai trouvé quelques redondances et un début un peu confus entre passé-préssent-futur.  J’avais l’impression que Mc Kenna venait de faire un sprint et qu’elle devait tout nous raconter avec de mourir, oui on ressent l’urgence de l’histoire dès le départ et au lieu de mettre dans l’ambiance cela m’a quelques peu fait freiner des quatre fers !

Mc Kenna est un personnage interressant, elle tient son histoire avec son acolyte, Trey.  Un bon duo de détective du haut de leur 16 ans, mais sans plus.

Cette histoire issue de la hotte Wattpad est encore une belle découverte, un bon moment de lecture, mais qui ne m’aura pas tant marqué.  Je lirais la suite(?) avec plaisir, mais pour cela il faudrait être sur que Mc Kenna ait mûri d’un rien.

Affaire à suivre 🙂

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrane pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Outlaws/Les Insurgés, tome 2 – Addiction de Elle Kennedy

Addiction Les insurgés – tome 2

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 300
  • Date de publication livre : 5 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 5 octobre 2017
  • Genre : dystopie, Romance
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Lennox habitait dans un petit paradis sur terre avec sa meilleure amie Jamie, un endroit où les gens allaient et venaient et où chacun était libre de vivre à son gré.

Mais tout a changé quand ils ont été attaqués et forcés de rejoindre la bande des insurgés de Connor Mackenzie.

Lennox sait bien que Jamie est attirée par un autre que lui, mais il a toujours pensé qu’il était fait pour elle et il ne la laissera pas partir sans se battre.

Jamie sait bien que Lennox est un mec bien et attirant, mais elle ne veut pas qu’une histoire entre eux gâche la plus belle relation amicale qu’elle ait jamais connue. Mais quand l’objet de ses désirs la repousse, elle se venge en acceptant de tomber dans les bras de son meilleur ami.

Il suffit d’une seule nuit dans les bras de Lennon pour que Jamie se rende compte à quel point elle est attirée par lui. Maintenant qu’elle a goûté au vrai plaisir, elle est certaine qu’elle ne pourra plus jamais s’en passer.

Mon avis

Une suite à la hauteur de son prédécesseur !

Avant-Propos : Je tiens tout d’abord à remercier l’Editeur pour l’envoi express de cet opus, je pense – vraiment – que la mise en demeure envoyé e avec Malcom a porté ces fruits * rire diabolique *.

Pour en revenir à ma lecture, j’ai été très très trèsssssssssssss ravie d’avoir la suite a porté de main, car de vous à moi je n’aurais pas pu dormir sur mes deux oreilles après une telle fin, certes douce mais quand même tant que le plaisir en moi était à son paroxysme, autant en profiter !

Dans ce second opus on suit les amis de toujours : Lennox et Jamie. Après avoir vu leur bien, le plus précieux partir en fumée, Jamie et Lennox ont rejoint le camp de Connor. Mais suite à son pacte passé avec Reese, Connor va devoir laisser ses meilleurs soldats partir à Foxworth afin qu’ils entrainent les Insurgés à se préparer à la bataille à venir. Je ne me permettrais pas de dire guerre, car ils vivent dans un climat de guerre non-stop et cela risquerait de mal vous aiguiller.

Dans le précédent tome, Elle laisse transpirer quelques sentiments entre Lennox et Jamie, et j’ai été très ravie de voir que cet opus, leur était consacré. On découvre des personnages simples, doux, intelligents, attachants avec une histoire. Ayant toujours caché ses sentiments, à l’égard de Jamie, je me suis sentie un peu mal à l’aise dans le faite qu’il n’ait eu aucune honte à la voir batifoler avec d’autres hommes et surtout qu’il ait pris autant de temps pour faire sa déclaration … Et quelle déclaration !! WAOUW WAOUW !!! J’avais imaginé un autre scénario dans leur histoire d’amour et je suis d’autant plus ravie que l’auteure n’est pas trop trainée en longueur sur ce point… Après plus de 20 ans d’amour en silence, il fallait mettre le turbo !

Jamie est un bon personnage, je ne dirais pas que c’est mon meilleur personnage, car je me suis plus attachée à Hudson, mais elle reste une personne forte, avec juste ce qu’il faut de bagou et de sex-Appeal ! Lennox, je l’ai vu dès le départ comme le papa ours de la petite troupe et même si son personnage est tout autre, je n’ai pas pu me retirer cette image de la tête. Un très bon duo avec juste ce qu’il faut de plaisir, mais navré mon top 20 reste – pour le moment, tout peut arriver – Hudson et Connor * oups j’ai eu quelques buées sur les verres de mes lunettes *. On retrouve toute la bande et je suis de plus en plus intrigué sur le personnage de Ryles que je verrais bien évoluer avec Reese, affaire à suivre ou pas ? On découvre le personnage ultra énigmatique de Sloan et la seconde génération : Randy et Sara.

Pour ce qui est de la trame, on laisse planer le suspense sur les agissements de Reese, on a droit à une bonne crise de larmes, ce qui a tué dans l’œuf, l’une de mes imaginations. Mais on garde juste ce qu’il faut de plaisir et d’attention pour continuer la série.

Enfin, très belle suite mais qui mérite … Un 3ème opus !!! TRES TRES VITE 

 

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******

Pour le jeu de R.S Grey

Pour le jeu (&moi) par [Grey, RS]

Informations :

  • Editeur : JC Lattès
  • Collection : &Moi
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 4 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 4 octobre 2017
  • Genre : NA
  • Prix : 8.99 – 14.90€

Résumé :

Jeune recrue de l’équipe de foot de l’université de Los Angeles, Kinsley Bryant est promise à une brillante carrière. Si elle veut intégrer la sélection nationale pour les Jeux olympiques, elle doit tout donner, et non se laisser déconcentrer par son nouvel entraîneur, Liam Wilder, aussi sexy soit-il. Immense star du foot, il a lui aussi gros à perdre dans une relation avec l’une des joueuses qu’il coache. Mais il n’est pas toujours facile de se plier aux règles du jeu…

Mon avis

Lorsque ma coupine du livre, Alice avait mentionné avoir apprécié sa lecture, je me suis demandée ce qui l’avait mise dans cet état… Ben, oui j’ai bien cru qu’elle allait nous faire une crise du plaisir.  Mais au bout d’un chapitre, oui il n’en faut pas plus, j’ai compris ce qui lui a plu dans la story.  Kinsley Bryant est juste parfaite dans son délire, ses soliloques ne sont pas agaçants, ils sont à se tordre de rire.  Cette demoiselle du haut de ses 19 ans est un vrai plaisir.

Kinsley ne dispose que d’un été pour affiner son jeu, et pour cela elle va se faire coacher par le grand joueur de foot fantasmagorique : Liam Wilder !

Le roman se laisse : lire, savourer, et apprécier à sa juste valeur.  Le texte ne souffre d’aucune fausse note, bien au contraire, j’ai vu mon plaisir augmenter à chaque chapitre.

En outre, de nos héros principaux, on découvre leurs camarades : Becca qui ne vous laissera pas sans un bleu et Wynn aka Miss Skype.  Du côté des mâles, nous retrouvons Penn(Is) aka le BFF et co-équipier de Liam  le petit ami de Wynn et Josh l’ex de Kinsley.  Sans oublier la garce de service, Tara !  En tant normal, un nombre trop élévé de personnages, m’agace, car je dois jongler avec tout ces caractères et là pour le coup, j’avais l’impression d’évoluer avec une bande d’ami, je me suis sentie complice de tout leur acte.

Dixit le  NA larmoyant, Rachel, nous offre un NA plus funny, caustique, avec ces moments de doutes et de plaisir.  En bref un bon et beau mélange que je vous invite à GOALER sur votre PAL au plus vite 🙂

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo