Et puis soudain, tome 4 – s’aimer de Laura S. Wild

Alexa Hudson (5).jpg

unnamed

Stop, Robin. Ca suffit. Ne me… argh, arête ça, s’il te plait. N’imagine pas qu’il y a plus de danger autour de moi qu’autour de quiconque. C’est faux. Il peut arriver n’importe quoi à n’importe qui chaque jour sur cette planète.

This is it ! Voilà c’est la fin des haricots, vais-je être totalement conquise et oublier mes lectures impaires qui m’ont laissé sur ma faim ! Et bien oui, je sors conquise, je ne dirais pas amoureuse, mais ce happy m’a permis de faire table-rase des instants grognons, même si j’en ai encore eu un gros dans celui-ci #TaylorAgain.

Mais reprenons depuis le début. Si vous n’avez pas encore lu les précédents opus, ce qui est un crime. Je vais vous laisser une chance de vous rattraper, mais je m’excuse par avance si vous apprenez quelques information-clés !

Alors qu’ils se pensaient loin des drames et de pouvoir ENFIN avancer, Lia et ses amis vont devoir faire face à une nouvelle menace venue de l’intérieure.

Et moi qui pensait que Laura allait faire retomber la pression, que j’allais juste profiter de cette fin calmement … Que nenni, pas de drame sans amour, un dernier accro avant le clap de fin. Oui, Laura m’aura tenu en haleine avec ce dernier opus. J’ai réussi à mettre de côté le « moi moitisme » de Lia, à me concentrer sur SON discours, ses rédemptions, son courage, son amour, ses combats … Elle en somme. Et elle m’a fait du bien, Lia a mis des mots sur mes dernières interrogations à son égard, il était agréable de mettre un point final à tous les dossiers ouverts et d’enfin avancer. Robin, j’étais déjà sa première fan, je l’ai trouvé plus ouvert, plus combatif, son petit coup de gueule m’a fait du bien. Nina, file toujours le grand amouuuuuurrrrr, Matty progresse et s’émancipe. Chris prend quelques décisions, mais me – nous – laisse face à une inconnue et c’est une torture de ne pas savoir. Bonus ? * regard d’ange*.

Pour ce qui est de la narration, malgré la répétition des bons sentiments et de la gloire autour de la stèle Lia, je n’ai pas eu la sensation que la trame tombait à plat ou perdait de sa dynamique. On reste sur quelque chose d’attrayant et plaisant à lire. Tout était bon et c’était plus qu’agréable de se quitter sur une bonne note pleine de morves et baby papillons.

Et puis soudain … Le clap de fin.

unnamed

Comme si c’était plus que je ne pouvais supporter… je comprends ce qu’elle veut dire. Moi aussi, j’ai cette sensation que nos sentiments sont trop forts et peuvent à tout moment nous engloutir, tout en continuant à en vouloir toujours plus, incapable de me rassasier d’elle.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Célia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

logo-bttm[1]

3469900_orig[1]

*****

Alexa Hudson (6)

Alexa Hudson (16)
Alexa Hudson (10)

Publicités

Baby random, tome 3 de Gaia Alexia

Alexa Hudson (1)

unnamed

Attention si vous n’avez pas lu les précédents tomes vous risquez de vous spoilers l’histoire.

A chacun ses démons, ça ne veut pas dire que l’un souffre moins que l’autre.

Cet opus est clairement dédié à Roman Weiss, attention je n’ai rien contre Célia, mais sans Roman pas d’histoire… En tout cas pas une telle fin !

Dernier volume coupé en deux parties.  La première est principalement axée sur le nouveau rôle de Celia, dans le plan de Roman #RécupererNotreFille.

Alors que Célia essaye de réparer son erreur, Roman va lui proposer de récupérer Lou.  Pour cela, elle va devoir intégrer la compagnie Weiss, s’attirer les bonnes grâces du paternel, ne surtout pas poser trop de question et accepter d’être le larbin de l’ex-petite amie de Roman.

Oui cet opus est clairement dédié à Roman, je n’ai rien contre Célia.  Son personnage aussi se prend un petit uppercut.  Roman est descendu de sa tour d’ivoire pour les femmes de sa vie, il l’est porte à bout de bras, il met tout le monde en danger et pourtant il tient bon.  Célia va au fil de la seconde partie redevenir le personnage que j’avais apprécié, je craignais la rechute, mais elle a tenu bon, la petite … Oui, oui elle a encore envoyé du lourd.  Rhoooo, j’ai le droit de faire des petites boutades !

Seconde série, de l’auteure et elle sait ce qu’elle veut, ce qu’elle souhaite nous faire ressentir et le message est passé à 1000% en ce qui me concerne.  Je termine cette trilogie avec bon #badaboum.  L’évolution des personnages étaient mi-larmoyante mi-excitante.  On découvre l’envers de Roman, l’homme derrière le faste, le passé derrière tout ces non-dits … Quand je vous disais que ce roman lui était dédié … Il faut me croire * regard d’ange *.  J’ai vraiment tout adoré, les pages ont défilés et si je veux être honnête avec vous – genre je vous mens depuis le début … C’est une façon de parler -, j’ai enchaîné les deux derniers opus sans faire de pause entre, le plaisir ne pouvait pas attendre.  Lisez et vous comprendrez mon propos.

Enfin, très très trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèsssssssssss bon moment de lecture, une histoire #babyboom qui aura su jouer sur ma corde maternelle et de plaisir – littéraire -.  A LIRE SANS MODERATION !

unnamed

Je suis le seul homme qui pourra t’aimer autant que tu le mérites… il dit plus bas.  Je suis le seul home qui te respectera jusqu’à ton dernier souffle pour tout ce que tu as fait pour lui.  Je suis le seul homme qui ne t’oubliera jamais, même si tu décides le laisser… Je suis le seul homme qui …

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Morgane et Célia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo-bttm[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (5)Alexa Hudson

Exaltantes retrouvailles, partie 1 de Beth Kery

Alexa Hudson (3).jpg

unnamed

C’était lui qui tenait les rênes pas elle.

Effectivement ces retrouvailles ont été fort exaltantes, même si je regrette un peu que le côté suspense durement acquis se soit de nouveau retrouvé relégué au second, voir au troisième plan.  Mais on va dire qu’on les pardonne les  #Dylice, ils avaient besoin de se retrouver avant l’explosion.

Alors qu’Alice découvre un vieux secret de famille, elle va voir sa vie changer du tout au tout, mais plus que tout sa place au camp sera mise à rude épreuve.

Dans ce 3eme opus, Beth ne lésine nullement sur la passion entre Dylan et Alice.  Malgré leur petit secret, ils vont tout faire pour garder leur bulle intact.  Il y aura quelques doutes, quelques remous, des révélations, malheureusement cette partie de l’histoire n’aura pas eu le #Badaboum souhaité. La matière n’était pas assez creusée, il me manque un bout, quelques questions restent en suspens.  Heureusement la passion entre nos héros m’a fait du bien.

Alice a grandi en moins d’un demi tome entre ces révélations, son épanouissement sexuel, sa nouvelle vie amoureuse, et sa carrière.  Elle affronte tout, sans être agaçante.  Elle n’est pas non plus, mon héroïne, mais son personnage m’a fait du bien.  Tout comme Alice, Dylan est sorti de sa coquille, ce pas en avant l’on rendu plus humain.  Mais j’en attend encore un peu plus de sa part. Quelques apparitions des membres du camp.  Where’s Sebastien ?

Enfin, petite lecture passerelle, qui mérite quelques éclaircissements quant aux côtés suspense lié à Alice.

Affaire à suivre !!!

unnamed

Ce soir, je vais y aller doucement, la prévient-il d’une voix rauque.  Un autre soir, je te prendrai  peut-être plus fort.  Mais tu l’accepteras, de toute façon.  Tu comprends ? Parce que tu me feras confiance.

Dylan

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Robin pour l’envoi de ce Service-Presse

JAiBloguePourElle_CMJN_HD[1]

3469900_orig[1]

******

Alexa HudsonAlexa Hudson (1)

Le Grand Nord, tome 2 – Ancrage de Sarina Bowen

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

Avant-Propos : Même si l’Éditeur mentionne le fait que les opus peuvent être lu séparément car ils mettent en avant des héros différents et qu’il n’y a pas de fil conducteurs entre eux.  Je ne suis pas d’accord car dans le premier opus on découvre tous les personnages, quelques petites info’s mise en bouche ou petite pointe de l’iceberg si vous voulez et les opus suivants nous donne tous : passé-présent-futur.

A quel point est-ce que j’étais foutu ?

L…O…V…E ! Je suis a-mou-reu-zzzzzzzzzzzzzzzzz ! Rhoooo la la cet opus était, non est juste un déchirement de mon artère principale : comprenez le coeur.  Oui mon coeur est déchiré.

3 ans. 3 ans après avoir été jugé pour l’accident mortel, qui mis fin au jour de Gavin Haimes, le frère de sa petite amie, Sophie.  Jude ancien toxico est libéré et va travailler dans l’église de sa ville natale, Colebury.  N’ayant pu mettre de mots sur son drame, Sophie est plus que stupéfaite de recroiser le chemin de Jude et de constater que malgré leur drame commun, ses sentiments à son égard ne se sont jamais tari.

C’est horrible mais pas une seule fois, non pas une seule fois, j’ai eu envie de secouer Sophie car elle aurait dû/pu arracher les yeux de Jude pour ce qui est arrivé à sa famille.  N’étant pas une adepte du résumé, je me suis prise la trame en pleine  face, je n’avais aucune base de travail, ni d’information et la plume de Sarina m’a bouleversé.  Il n’y a pas eu de grands textes, c’était simplement écrits, doux, les flash-back m’ont permis de une base sur la relation impossible de Jude et Sophie et les moments présents m’ont donné l’impression découvrir une adaptation de Roméo et Juliette.

On découvre quelques personnages, Denny l’ami et collègue de Sophie, l’agent Rob Nelligan et bien-sûr le chef de la police et père de Sophie.

Au fil des pages, on lève le voile sur les combats de Jude contre la dépendance, et son envie de repartir à zéro.  La volonté de Sophie de connaitre le déroulement du drame et surtout leurs luttes à vouloir se donner un futur.

Pour conclure, Sarina m’a retourné les synapses, j’étais déjà conquise par ses textes et l’histoire de Jude et Sophie m’a emporté !

Et le mot de la fin…

On n’a eu droit qu’à des moments volés, dis-je, même si c’est un constat un peu trop triste pour la situation.  J’aimerais tellement te garder dans mes bras tout la nuit.

Jude

unnamed

Les larmes coulent sur mon visage et j’abandonne l’idée de les arrêter.  Ca fait longtemps que je ne me suis pas permis d’avoir de l’espoir.  C’est ce que Sophie m’a offert aujourd’hui, elle a forcé mon caractère de cochon à être optimiste.  Chaque jour, elle se rend dans ce bâtiment et aide des gens à vivre leurs miracles.

Elle a essayé de m’aider à vivre le mien, mais comme un abruti que je suis, je ne l’ai pas laissé faire.

Jude

Tout ce que l’on peut faire, c’est écouter plus attentivement, s’accrocher fermement et espérer le mieux.

Sophie

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Célia et Morgane pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (8)

Baby Random, tome 2 Gaia Alexia

Alexa Hudson.jpg

unnamed

Les jours qui viennent de passer ne sont pas venus à bout de ma peine.  Mais je ne montre rien, je remonte la pente en silence, pour Lou.  Pour qu’elle soit bien, parce qu’elle mérite que je me donne à fond.

Sortez la liste de naissance Baby Random aka Lou est officiellement là et Célia, persiste à ne pas encaisser son chèque, ou plutôt à ne pas ranger ses affaires !!!

Entre sa nouvelle vie de maman, ses sentiments persistants à l’encontre de Papa Random, son accord avec les Weiss père et fils, son ex qui l’a chamboule et un passé troublant qui vient frapper à sa porte … En bref, la nouvelle vie de Célia n’est pas si rose que ça !

BON ! Je vais tout d’abord me fâcher, mais pourquoi Célia s’obstine à ne pas vouloir encaisser son chèque ?  Pourquoi être aussi fière … Oui, je commence avec ce qui m’a grandement agacé durant ma lecture.  Ce n’est pas seulement la jeune maman que je suis qui parle mais la tentative de bon sens qui coule dans mes veines ! Quand on connait le coût d’un enfant – et je peux parler, j’ai des jumelles -, cette obstination m’a fait grincer des dents.  Célia comme j’ai eu envie de te secouer !!!

Du côté de la trame, on suit principalement les premiers pas de maman Célia, ses doutes, son combat, son côté volontaire, sa force, mais … Car il y a un mais, que faire de tout ses sentiments à l’égard de Roman. Cette bataille sera omniprésente, j’ai eu un petit pincement au coeur pour elle.  J’ai hâte de voir comment tout cela va évoluer.

Du côté de l’écriture et bien je dirais que Gaia ou Célia, elles envoient du lourd… Et j’insiste elle « envoie » ! Oui fini la répétition du « dis-je », ou « je dis », non Célia elle envoie, et elle le fait bien !

Le roman se laisse lire et apprécier du début à la fin.  Il est clair que mon ascenseur émotionnel a été mis a rude épreuve.  Rien de très dur, mais la continuité d’événements ne m’ont pas laissé un seul moment de répit.

Pour conclure, une petite lecture qui se termine malgré tout comme elle a commencé … en grinçant des dents … Avec une petite larmouchette de rage !!!  Why Célia … Whyyyyyy ???

Affaire à suivre…

unnamed

Malgré tous mes efforts pour me persuader qu’elle n’avait rien à faire avec moi, je pense toujours à elle autrement qu’à une ancienne conquête avec qui j’ai eu un bébé.  Je suis là, perdu, à attendre que ça commence enfin entre elle et moi.

Romain Weiss

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane et Célia pour l’envoi de ce Service-Presse

logo-bttm[1]

3469900_orig[1]

*****

Alexa Hudson (5)

Invincible de Jane Harvey-Berrick & Stuart Reardon

Alexa Hudson (14).jpg

unnamed

Les champions croient en eux.

Fiction ou biographie ? Je ne suis pas contre le fait, que les auteurs ont un esprit bien fourni pour ce qui est de créer des histoires, de donner vies à des choses spectaculaires.  Mais ce roman m’a surprise du début à la fin et même si on me prouve par A + B qu’il s’agit d’une fiction, je resterais toujours persuader qu’il contient 4/4 de réalité.

Après avoir joué tant d’années en seconde division, Nick a enfin signé avec un grand club.  Alors qu’il est sur le point de savourer ce nouveau challenge, Nick se blesse.  Craignant de voir tout s’effondrer Nick va bûcher double avec le Dr Anna Scott. Mais de fil en aiguille, Nick va trouver plus qu’une épaule auprès d’Anna.

Comme dis précédemment, cette lecture m’a captivé.  Nick, ce jeune joueur, fraîchement fiancé à Molly, est un petit bonbon acidulé pour les neurones.  En tant normal, je ne suis pas une adepte des nombres impairs, mais Molly ne s’étant pas rendu agréable, je ne l’ai pas considéré comme (in)dispensable et ces actes m’ont donné raison.  Anna, est une jeune femme intelligente, avec un côté pile  » doux/sensible » et face  » forte/courageuse ».

Au fil des pages on découvre d’autres personnages : Trish la soeur de Nick, Eddie Jones, Steve Jewell, le mentor d’Anna, Gary Scott, le père d’Anna, et la meilleure assistante de l’univers … Moi, Belinda. Si je vous assure que j’ai un rôle plus qu’important au sein de la trame, Stu et Jane ont même essayé de « me » remplacer avec Brendan, mais Belinda stay Belinda !

Comme tout un chacun, je connais Stu, – oui oui nous sommes intimes – via ses comptes de RS.  Non, si je dois être honnête avec vous, c’est Mylène du blog  » Les lectures de Mylène », qui nous a présenté.  Je n’ai pas spécialement fait de recherches sur Stu, et j’ai été agréablement surprise d’apprendre au travers de cette lecture que Stu est un ancien rugbyman.  Comment ne voulez-vous pas que ma parano atteigne son point 2.0 avec une telle info.  A l’inverse, Jane ne met pas inconnue, et j’ai encore eu du plaisir à me laisser transporter par sa belle plume – autobiographique * rougis * -. Une trame en perpétuel mouvement qui m’a bouleversé.

En bref, une très belle romance, des personnages addictifs et un bon coup de ravissement.

unnamed

J’ai touché le fond après tout ce qui m’est arrivé, la blessure, les opérations, le procès, j’avais besoin de quelque chose pour moi, quelque chose qui me prouve que j’en ai réchappé et que j’en suis ressorti plus fort.

Nick

Quand ton monde s’écroule… Quand tous prétendent que tu es fini… Quand ton esprit est en miettes… Je me lèverai… Je reviendrai… Et je serai invaincu.

Anna

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Insaisissable, tome 2 – Ne m’échappe pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (23).jpg

unnamed

La mort la mort la mort est partout.

Après une bonne présentation, dans ce second opus on entre un peu plus dans le vif du sujet : la rébellion.

Après avoir fuit la basse de Warner grâce à Adam et Kenji, Juliette va intégrer le Point Oméga dirigé par Castle.  Pensant être la seule – avec Adam -,  à être dotée de pouvoir surnaturel, Juliette va découvrir qu’en plus d’être dans la base des renégats, la plupart des pensionnaires sont dotés de pouvoirs, tels les jumelles.  Tandis qu’ils se préparent à la guerre, Warner va revenir dans la vie de Juliette et va semer la confusion, dans sa vie et dans ses sentiments.

Je ne sais plus que penser de Warner : gentil ou méchant ou un peu des deux ? Il avait déjà créer pas mal de confusion dans ma tête et cette lecture ne m’a pas aidé, j’ai essayé d’être sur mes gardes tout en lui laissant le bénéfice du doute et je sors de cette lecture encore plus confuse sur celui-ci. Pour sa part, Adam était présent sans être présent.  De son côté, Juliette est passé d’inactive à très active : entraînements, maîtrise de son pouvoir, et surtout grand chamboulement sentimental.  Je ne peux nullement parler de tromperie, car notre trio ne s’est jamais juré fidélité, on reste dans la naissance de sentiments fort et confus.  Donc affaire à suivre sur ce point.

La trame avance tout doucement, il y a eu quelques petites longueurs, un peu de rebondissements, mais on reste principalement ciblé sur la relation entre Warner et Juliette.

En bref, Tahereh nous offre une petite suite tantôt douce, tantôt remplit d’ardeur.  Vivement la suite !!

unnamed

Je te veux dit-il.  Je veux tout de toi. Je te veux en long et en large, et que tu reprennes ton souffle, et que tu te languisses de moi comme je me languis de toi.

Warner

Je tombe en morceaux et m’écroule dans son coeur, et je suis un désastre.

Juliette

3469900_orig[1]

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)