Insaisissable, S2, tome 2 – Provoque-moi de Tahereh Mafi

Espace réservé au texte (7).jpg

espace réservé au texte (1)

WAOUW ! Et bien je me serais attendue à énormément de choses mais pas à autant d’action, de révélations et un saut de la troisième corde ou d’un avion sans parachute si vous préférez !

Dans cet opus on retrouve Juliette, Warner et leurs compagnons de route.  Mais l’histoire est essentiellement tournée sur le personnage de Nazeera – et Kenji -, cette jeune demoiselle qui rejoins la jeune élite avec une hotte rempli de révélations ce qui permettra à la trame de prendre un nouveau virage.

J’ai une fois de plus été transportée par l’univers de Tahereh.  Les personnages ont encore pris en maturité.  Je m’attache un peu plus à Warner, un personnage qui éclot de plus en plus.  Juliette est toujours aussi habile et aguerrie.  Kenji le petit comique  nous dévoile une nouvelle facette.  J’avais quelques appréhension à l’égard de Nazeera et bien qu’ayant aperçu son personnage, je garde cette sensation que tout n’a pas été dit… Oui grosse parano !

Comme écrit précédemment, la trame est riche en péripéties, à chaque chapitre on en apprend un peu plus sur le Rétablissement et ses actions, et la contre-attaque de nos héros.

Enfin, très bon moment de lecture que j’ai savouré du début à la fin !

Vivement la suite ^^

espace réservé au texte (2)– Je sais que, pour vous, les enfants des Commandants suprêmes sont un ramassis de psychopathes sans foi ni loi, heureux d’être les robots militaires que leurs parents ont voulu qu’ils soient, mais rien n’est jamais aussi simple. Nos parents sont des fous dangereux déterminés à dominer le monde ; ça, c’est vrai. Mais ce que personne ne semble comprendre, c’est que nos parents ont choisi d’être des fous dangereux. Nous, en revanche, nous avons été contraints de l’être. Et ce n’est pas parce que nous avons été entraînés à être des mercenaires que ça nous plaît. Aucun d’entre nous n’a choisi sa vie. Aucun de nous n’a été initié de gaieté de cœur à la torture avant même de savoir conduire. Et il n’est pas aberrant de penser que, parfois, même les individus les plus abjects peuvent chercher une issue à leur propre noirceur.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20181101092922

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

20100628104007!michellafon[1]

3469900_orig[1]

****

alexa hudson (2)

Insaisissable, S2, tome 1 – Crois en moi de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (2).jpg

unnamed

Contrairement aux lectrices de la première heure, je n’ai pas eu à attendre des mois et des mois entre les deux saisons et j’en suis plus que ravie.

Si vous n’avez pas encore lu la première saison de cette superbe série, je vous invite à vous y mettre au plus vite.  Que vous soyez accro ou pas à la dystopie, vous passerez un bon moment avec Juliette et ses soldats.

Alors que la guerre est fini, Juliette qui s’est auto-proclamé Présidente, va devoir faire face à ses nouvelles responsabilités, à la jalousie, la quête de pouvoir mais plus que tout devoir faire face à de nouveaux arrivants.

Comme dis précédemment, j’ai passé un bon moment avec la troupe de  » Résistant ».  Je les ai trouvé plus mature.  Juliette s’est métamorphosée fini la jeune demoiselle enfermé, car maintenant elle est totalement LI-BE-REE de ces chaînes.  J’avais quelques craintes sur l’évolution de sa relation avec Warner et malgré quelques griefs au début du roman, celle-ci a très bien évolué.  La belle plume de Tahereh y est – encore – pour quelque chose.

Même si cet opus est moins dans l’action et donne une sensation de lenteur, au vu de ces prédécesseur. On découvre malgré tout de nouveaux personnages, dont Nazeera et une belle surprise du côté de Kenji.

Enfin, une suite qui a donné naissance à une nouvelle histoire, une nouvelle aventure qui mérite d’être développé.

Affaire à suivre 🙂

unnamed

Je ne sais pas ce qui s’abat alors sur moi.

Le désespoir.  Le désir.  La peur.

L’amour.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

20100628104007!michellafon[1]

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)Alexa Hudson (23)alexa hudson (1)

Insaisissable, tome 3 – Ne m’abandonne pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (1).jpg

unnamed

Je ne crains plus la peur et ne la laisserai plus me dominer.  La peur va apprendre à me craindre.

This is it ! ENFIN ! C’est horrible ce que je vais écrire mais je n’avais qu’une hâte mettre un end à cette lecture.  Non pas parce qu’elle était trop longue, oui il y avait quelques longueurs mais surtout parce que je voulais savoir comment tout cela allait se terminer et à qui Juliette allait donner son coeur.

Dans ce dernier opus, le combat entre la Résistance – les membres du point Oméga – et l’armée est enclenché.

Dans l’ensemble, j’ai apprécié ma lecture, quelques longueurs dans la préparation, toujours autant de pression, un texte bien écrit, une plume fluide et plaisante mais le final était tellement piquant et frustrant que j’ai oublié tout mes griefs.

Les personnages ont bien évolués, la relation entre Juliette et Warner va être mise à rude épreuve et j’attends encore de voir Adam évoluer.  On a eu droit à un pic au tome 1, une grande parenthèse dans le second opus et là, je ne sais quoi penser de ce personnage.

Enfin, un trilogie fantastique dans tous les sens du terme et vivement la seconde saison !!!!

Et le mot de la fin …

Et si tu continues à supposer je ne sais quoi sur ma personnalité, je n’ai qu’un conseil à te donner : pars du principe que tu vas te tromper à tous les coups.

unnamed

Je sais ce que c’est de vivre comme si je n’existais pas, comme prisonnière, isolée de la société.  Et je ne recommencerai pas.  Impossible.  Je suis enfin arrivée à un stade de mon existence où je n’ai plus peur de m’exprimer.  Ou je ne suis plus hantée par mon ombre.  Et je n’ai pas envie de perdre cette liberté, plus jamais.

3469900_orig[1]

****

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)Alexa Hudson (23)

Insaisissable, tome 2 – Ne m’échappe pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (23).jpg

unnamed

La mort la mort la mort est partout.

Après une bonne présentation, dans ce second opus on entre un peu plus dans le vif du sujet : la rébellion.

Après avoir fuit la basse de Warner grâce à Adam et Kenji, Juliette va intégrer le Point Oméga dirigé par Castle.  Pensant être la seule – avec Adam -,  à être dotée de pouvoir surnaturel, Juliette va découvrir qu’en plus d’être dans la base des renégats, la plupart des pensionnaires sont dotés de pouvoirs, tels les jumelles.  Tandis qu’ils se préparent à la guerre, Warner va revenir dans la vie de Juliette et va semer la confusion, dans sa vie et dans ses sentiments.

Je ne sais plus que penser de Warner : gentil ou méchant ou un peu des deux ? Il avait déjà créer pas mal de confusion dans ma tête et cette lecture ne m’a pas aidé, j’ai essayé d’être sur mes gardes tout en lui laissant le bénéfice du doute et je sors de cette lecture encore plus confuse sur celui-ci. Pour sa part, Adam était présent sans être présent.  De son côté, Juliette est passé d’inactive à très active : entraînements, maîtrise de son pouvoir, et surtout grand chamboulement sentimental.  Je ne peux nullement parler de tromperie, car notre trio ne s’est jamais juré fidélité, on reste dans la naissance de sentiments fort et confus.  Donc affaire à suivre sur ce point.

La trame avance tout doucement, il y a eu quelques petites longueurs, un peu de rebondissements, mais on reste principalement ciblé sur la relation entre Warner et Juliette.

En bref, Tahereh nous offre une petite suite tantôt douce, tantôt remplit d’ardeur.  Vivement la suite !!

unnamed

Je te veux dit-il.  Je veux tout de toi. Je te veux en long et en large, et que tu reprennes ton souffle, et que tu te languisses de moi comme je me languis de toi.

Warner

Je tombe en morceaux et m’écroule dans son coeur, et je suis un désastre.

Juliette

3469900_orig[1]

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)

The Vanish Girl, tome 1 de Laura Thalassa

THE.jpg

unnamed

Quel beau démarrage ! En temps normal, je ne suis pas une adepte de roman science fiction and co.  Et la seule chose qui m’a poussé dans cette lecture : la couverture ! Oui, je suis une couveuse dans l’âme et j’assume.

Alors qu’elle vient de fêter ses 18 printemps, Ember va voir apparaitre sur son corps des marques noires, telles de tatouages.  Pensant à un acte de beuverie, elle va vite déchanter le jour ou des agents spéciaux, dont Caden vont venir la cueillir chez elle, pour l’emmener loin de sa famille et lui permettre d’user à bon escient de son don de téléportation.

Comme dis précédemment le roman commence fort, on est directement mis dans le bain des voyages d’Ember.  Sa rencontre avec Caden – son binôme – va l’obliger à trouver en lui en allié, si elle souhaite fuir le camp.  Ember et Caden auront la lourde tâche de récupérer des données confidentielles, mais au fur et à mesure ou l’enquête avance Ember va se pose de plus en plus de questions sur ce programme gouvernemental.

Laura, m’aurait fait apprécié sa science-fiction.  Mais de vous à moi, je n’ai pas du tout eu l’impression de lire un roman de science-fiction, comme on l’imagine au sens premier du terme.  Si l’on retire le don de Caden et Ember ont aurait l’impression de lire un simple YA.  Je pense que c’est cela qui m’a fait le plus apprécié ma lecture, car le texte peut être lu par un mordu du genre ou pas.

Pour conclure, très belle histoire d’espionnage, avec juste ce qu’il faut de tension de pression de plaisir, de romance.

Vivement la suite !!!!!

 

unnamed

La vérité, c’est que vous n’êtes plus une civile, désormais.  Vous êtes entraînée pour devenir un atout, une espionne.  Votre connaissance d’informations classées secrètes vous rend à la fois précieuse et dangereuse.  Si vous décidiez de ne pas coopérer les conséquences seraient graves.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon"
Photo

Chaman de Maxence Fermine

Informations :

  • Éditeur : Michel Lafon
  • Collection : Roman
  • Nombre de pages : 220
  • Date de publication livre : 12 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 12 octobre 2017
  • Genre : quête identitaire
  • Prix : 9.99 – 12.90€

Résumé :

« Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. »

Charpentier sur les immenses tours d’acier de Duluth, dans le nord des États-Unis, Richard Adam n’a jamais oublié le sang indien qui coule dans ses veines. Mais le retour sur sa terre natale pour enterrer sa mère va le plonger dans un monde dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.

Mon avis

Lors de l’un de mes derniers passage à la bibliothèque le groupe de lecture avait prévu de lire  » Neige » de Maxime Fermine.  La bibliothécaire, connaissant mon grand amour de la lecture, m’a OBLIGE à le lire, et le soir même Camille proposait le nouvel ouvrage de l’auteur.  Je ne pouvais pas passer à côte de cette occasion et par la même occasion narguer ma dealeuse de plaisir, car MOI, j’allais lire le dernier roman de Maxime.  Et après 5 chapitres, j’ai su que j’allais passer un bon petit moment avec Richard et sa quête.

Le roman se lit très vite.  Suite au décès de sa mère, Richard est de retour sur la terre de ces ancêtres.  On suit son parcours, sa quête.  J’ai aimé suivre cet homme de plus de quarante ans, qui va faire de belles rencontres.  On va le voir grandir, évoluer.  Le texte est très bien écrit, c’est simple, c’est beau, je me suis posée quelques questions sur Richard, sur cette quête identitaire, ne venait-elle pas trop tard ?

En bref, j’ai découvert un auteur tout en poésie, qui m’a fait du bien et m’a offert un bon moment de lecture.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce roman

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon jeunesse"

Photo

 

En toute intimité de Margot Malmaison

Informations :

  • Editeur : Michel Lafon
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 184
  • Date de publication livre : 22 juin 2017
  • Date de publication ebook : 22 juin 2017
  • Genre : Question-Réponse, entretien
  • Prix : 9.99 – 14.95€

Résumé :

Margot vous dit tout !

 » J’ai écrit ce livre pour vous remercier. Pour vous rendre tout l’amour que vous m’avez envoyé depuis ces quatre années. Et pour vous dire que je vous adore ! Pour moi, vous êtes ma deuxième famille. Et je ne dis pas ça en l’air ! Parce que, grâce à vos lettres, j’ai l’impression de vous connaître. Vous me racontez vos petites histoires, vos grands chagrins (d’amour !), et vous me demandez mon avis, comme si j’étais votre amie, votre confidente, votre grande sœur… Ça me touche énormément.
Dans ce livre, il y a vos lettres, et ma réponse. Vos questions, et une série de conseils que je vous donnerais si on en parlait devant un café à la sortie du lycée ! J’ai choisi ces lettres parce qu’elles parlent de thèmes qui me tiennent vraiment à cœur.

Je suis fière d’avoir votre confiance et je serai toujours là pour vous écouter, sans jamais vous juger.
Si j’ai écrit ce livre, c’est pour continuer cette conversation avec vous. Pour que le lien qui nous unit vous accompagne dans votre vie de tous les jours. « 

Mon avis

Au vu de la couverture, je m’imaginais lire un roman dans la même veine que la série  » Le Pacte » de Jenny Han, et là ce fut la grande surprise ! Il ne s’agit nullement d’un roman d’amour, mais plus d’un question-réponse.

Margot, est une jeune demoiselle qui s’est lancée il y a quelques années dans l’écriture de son histoire d’amour avec Max.  De fil en aiguille son histoire, s’est étoffée et a permis à quelques teenegears de s’identifier à l’auteure et de fil en aiguille le succès de Margot s’est rependu sur la toile.  Ensuite sous forme de livre.

Je n’ai pas lu ces dits romans, mais malgré ce fait, je ne me suis pas sentie mal à l’aise durant ma lecture, car il s’agit essentiellement ici de répondre aux questions des lectrices, sur des situations quotidiennes.  Il est clair que du haut de mes 30 ans, j’ai quelques fois levé les yeux au ciel, car je trouvais le discours trop formaté.  Le seul qui m’ai vraiment plu est sans contexte celui mettant en rapport les enfants avec leurs parents divorcés.  Le discours était juste.  Autre fait interressant, dans cette lecture, l’approche que Margot a par rapport à ces lectrices.  Elle s’adresse directement à elles, en donnant une part de sa vie.  Elle conseille comme une amie, je n’ai pas ressenti cette sensation de « Maitre-élève », on est entre nous … D’ou le titre !

Petit interlude qui fera – énormément – plaisir aux lectrices de la 1ere heure !

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon jeunesse"

Photo