Hate to love de Penelope Douglas

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 460
  • Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : NA
  • Prix : 9.99 – 14.90€

Résumé :

Ils étaient faits l’un pour l’autre… jusqu’au jour où ils se sont rencontrés

Depuis plus de sept ans, Misha et Ryen échangent des lettres. Des lettres dans lesquelles ils se racontent, se livrent, se soutiennent. Une seule règle : ne jamais chercher à se rencontrer. Un interdit qui a convenu à Misha pendant toutes ces années. Il n’a pas besoin de connaître le visage de Ryen pour qu’elle soit sa muse, son inspiration, celle pour qui il écrit ses chansons et, quelque part, son âme sœur. Mais, un soir, il croise une jeune fille dont les goûts excentriques se rapprochent un peu trop de ceux que Ryen lui a décrits dans ses lettres pour que ce soit une coïncidence… Et alors, face à cette jeune fille d’une beauté solaire, renversante, Misha n’a aucun doute : il sait que c’est elle. Maintenant, impossible de résister, il doit s’approcher. Quitte à ne jamais révéler à Ryen qui il est vraiment. Et quitte à découvrir une Ryen bien différente de l’idéal qu’il s’était imaginé…

Mon avis

Je ne sais encore que dire de cette lecture que j’ai trouvé tantôt bien, tantôt longue.  Les personnages étaient vraiment intéressants, même si j’ai pris du plaisir à suivre leur petit jeu de passe-passe, j’ai trouvé que vers le cœur de l’histoire tout cela commençait fortement à s’étirer et je craignais vraiment de continuer ma lecture d’un oeil.  Mais forte de ma volonté et de ma curiosité j’ai continué à suivre les échanges entre Misha et Ryen.

Les personnages.  Même s’il y avait un peu de lourdeurs dans les agissements des héros, ensemble il formait un bon duo, séparément j’ai eu un peu de mal avec Ryen.  Je l’ai trouvé un peu snob et j’avais du mal associer la personne décrite dans la correspondance et la vraie Ryen.  Misha, bon personnage, il ne m’a pas fait frémir de la pointe des cheveux à mon ongle incarné mais toujours est-il qu’il était dépourvu d’un certaine attraction – lié à ses agissements -.

Pour ce qui est de l’histoire, celle-ci avait bien commencé.  Ryen et Misha deux collégiens qui vont débuter une correspondance vont au fil des années devenir des amis, mais qui bizarrement ne vont jamais chercher à se rencontrer jusqu’au jour au Misha reconnait Ryen lors d’une soirée étudiante.  Quelques mois après cette rencontre Misha va prendre ses quartiers dans le même établissement scolaire que Ryen et il va tout faire pour l’approcher, sans être « vu ».  Très bon sujet de base, mais comme dis précédemment au milieu de ma lecture j’ai trouvé que cette partie de l’histoire devait rebondir, qu’on avait besoin d’un sursaut car on stagnait.  Heureusement celui-ci s’est fait jour et m’a permis de retrouver ma dynamique de départ.

Penelope que j’ai eu la chance de découvrir dans un univers vraiment dark – rien que d’y penser -, nous offre un « volte-face » avec ce petit NA bien mais un rien trop long.

Enfin, petit instant break.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Publicités

Happy Crazy Love, tome 1 – Si nos chemins se croisent de Melanie Harlow

Si nos chemins se croisent par [Harlow, Melanie]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : 16 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 16 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, seconde chance
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Il ne croyait plus en l’amour.

Margot a besoin de changer d’air. Elle vient de se séparer de son ex qui s’est révélé être un pauvre type opportuniste, tout cela très publiquement devant toute le gratin de Detroit.
Cela tombe bien, la société de communication où elle travaille doit s’occuper d’un client hors de la ville.
Quoi de mieux qu’un séjour loin de son quotidien, au bord du lac Huron, dans une ferme qui a besoin de donner un coup de jeune à son image ?

Mais, elle ne s’attendait pas forcément à rencontrer un homme comme Jack, un des propriétaires de la ferme.
Renfermé, agressif, il n’est toujours pas remis du décès de son épouse et déteste l’idée qu’une jeune femme de la ville vienne se mêler de leurs affaires.
Mais sa vivacité et son charme sont en train de percer la carapace que le deuil a créée autour de son coeur.
Elle n’est que de passage, elle ne connaît rien à son quotidien mais il pourrait lui apprendre à vivre auprès de lui.

Mon avis

Le roman a mettre entre toutes les mains, l’histoire est simple belle, touchante, avec juste ce qu’il faut d’addiction ! En, une phrase :  » Je suis tombée amoureuzzzzz de la plume de Melanie! ».

Après une esclandre avec son ex, lors d’un cocktail en faveur de son père, Margot va quitter la ville d’une part pour se faire oublier et d’autre part, pour des raisons professionnelles, qui vont l’emmener tout droit dans le clan des frères Valentini : Brad, Pete et Jack.  Ce qui ne devait être qu’un contrat de mise en avant des produits et de la ferme, va se solder par un ultra coup de coeur de Margot à l’encontre de Jack, ce beau ténébreux qui ne s’autorise nullement à faire le deuil de son épouse, morte 3 ans auparavant.

Je ne suis pas une grande adepte des secondes chances, et pour le coup je suis tombée en pamoison devant la story de Jack et Margot.  Le personnage de Margot dit Gogo m’a directement plu.  Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer d’une petite fille de bourge, Margot est simple, indépendante, forte, elle s’assume et assume pleinement son badaboum pour Jack.  Tout comme, Gogo, j’ai eu un petit coup de badaboum pour Jack Valentini, même si j’ai eu envie de le secouer face à sa vision de son deuil.  Je l’ai comprise et pourtant, il ne méritait pas de s’infliger autant de stress.  En outre, on met directement en avant la différence de classe sociale entre Jack et Margot, et je dois dire que ce point est très vite passé à la trappe, s’il n’y avait pas eu les nombreux rappels de Jack à ce sujet, je n’y aurais vu que du feu.  Je n’ai nullement ressenti à un quelconque moment une volonté de Margot de se sentir supérieur à Jack.  Bien au contraire.

Pour ce qui est des personnages on découvre la famille Valentini : Pete et Georgia, ainsi que Brad.  Du côté de Margot, il y a ses amies, Claire et Jaime. Sans oublier maman Gogo, Muffy et ses petites phrases sybillin.

Il est toujours intérressant de découvrir de nouveaux auteurs et pour le coup je sors totalement conquise de la plume de Melanie qui nous offre une histoire d’amour – seconde chance – simple et belle, que je vous invite à découvrir très très vite !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Yoann et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Sinners of Saint, tome 1 – Vicious de L.J Shen

Vicious : Pour Noel, découvrez la Dark Romance intense et interdite (&H) par [Shen, L.J.]

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, Dark Romance
  • Prix : 9.99 – 14.90€

Résumé :

Il est le pire qui pourrait lui arriver… ou le meilleur

Vicious. Le nom qu’il s’est choisi parle de lui-même. C’est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu’il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l’erreur qu’elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu’elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n’étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l’a forcée à l’exil, loin de sa famille et de tout ce qu’elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu’il n’y a qu’une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d’illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l’arrêtera. Une menace autant qu’une promesse…

Mon avis

Avant même d’entamer ma lecture j’étais conquise par celle-ci.  Une couverture attrayante avec un beau gossse au regard sevère, un corps bien fait et qui n’en montre pas trop… En bref, j’étais sûr de passer un excellent moment avec le Vicieux, Vicious.  Mais bizarrement, bizarrement ce n’est pas son personnage qui aura totalement attiré mon attention, mais celui de Dean, son frère de coeur et BFF.

Fraichement débarqué avec sa famille au Manoir des Spencer, Millie va au détour d’un couloir rencontrer le maitre des lieux : Baron Spencer aka Vicious.  Ce jeune étudiant, va arriver au bout de quelques mois à faire de Millie son souffre douleur, mais l’apogée de cette torture va se solder par une sommation de quitter le Manoir et de ne plus jamais revenir en ville.  10 ans après cet accrochage, les chemins de Millie et Vicious vont se retrouver, mais cette fois-ci, Vic ne va pas laisser passer sa chance avec la belle, Emilie LeBlanc.

Au risque de me prendre quelques foudres de la part des lectrices, je n’ai pas spécialement trouvé l’histoire dark.  Oui, elle est dur, ce qu’a fait Vicious à Millie est dégeulasse, la priver de sa famille juste parce qu’il n’assume pas ses sentiments, pire la faire quitter son mec car sa jalousie le ronge.  C’est petit ! Outre, cela j’ai plus eu la sensation de découvrir des jeunes torturés, entre l’enfance de Baron – qui soit dit en passant a fait rager la maman en moi – et le parcours de Millie.  J’ai eu un gros pincement au coeur.  Alors si on considère que la partie dark romance est liée au fait qu’il faut être vraiment fou pour retourner dans les bras de son tortionnaire.  Bon ! OK, si vous le souhaitez mais de nouveau pour moi, cette partie du challenge n’a pas été totalement réussi.  Je n’ai pas vibré, mes neurones ne se sont pas torturés, je n’ai pas bataillé avec ma conscience.  Rien de tout cela.  J’étais plus dans la rage qu’autre chose.

Les personnages sont tous très intérréssants, et ils méritent amplement d’être connus.  Entre les frères de coeur de Vicious et amis d’enfance, les Four Hot Heroes: Jaime, Trent et Dean.  Ils auront chacun une petite part d’importance dans l’histoire, mais celui qui aura été l’ombre dans la relation de Vic et Millie est mon personnage coup de coeur : Dean.  J’ai directement accroché à celui-ci, et j’espère que le prochain opus lui sera consacré.  Du côté de Millie, on découvre sa jeune soeur Rosie.

Comme dis précédemment, je n’ai pas spécialement trouvé que la trame était dark, mais plus dans le drama familial.  On découvre assez vite les projets de Vic à l’encontre de ceux qui lui ont fait du mal.  J’ai eu envie de l’accompagner dans son combat.  Par ailleurs, il était interréssant de voir tout ce que l’être humain peut ou pourrait accomplir par Amour.  Je n’ai pas trouvé que la soumission de Millie face à ses sentiments soit ridicule, bien au contraire.  Elle reste forte, digne et assume pleinement d’aimer son tortionnaire de coeur.

L.J, nous offre un bon démarrage, une belle histoire, juste ce qu’il faut d’addiction, de plaisir, d’émotion, un petit accrochage en cours de chemin.  Mais, cela ne m’empêchera pas de lire la suite des aventures des Sinners … !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

The Elements, tome 4 – The gravity of us de Brittainy C. Cherry

The gravity of us (Série The elements) – tome 4

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 360
  •  Date de publication livre : 2 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur coeur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.

Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aînées orphelines.

Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.

Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre.

Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.

Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.

Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol.

Mon avis

… Vous êtes sur que ce roman devait avoir une fin ? Dès l’annonce de la sortie VO, j’ai allumé un cierge et prié le dieu du livre pour qu’Hugo l’édite en VF et c’est chose faite.  Mais, maintenant je regrette car depuis que j’ai refermé mon roman, j’ai l’impression d’avoir été abandoné aux bords de la route.  Je ne sais si c’est le fait que ce roman marque la fin des 4 élements, mais j’ai été plus marquée/touchée par le drame de Garret.  Pas que ces prédecesseurs ne m’auront pas marqué au fer rouge, mais toujours est-il que j’aurais agit de la même manière que Lucy face au double drame que vit Garret.

Je dois dire que j’ai pris mon temps pour entamer l’écriture  de cette chronique et je ne sais toujours pas comment lui donner forme.  Comment rendre justice, à cette si belle lecture.  Brittainy a fait de ce drame, un très bon moment de lecture.  J’ai vibré d’un bout à l’autre.  Je ne dirais pas que les pages ont défilés.  Non, ce n’est pas vrai, j’ai fait durer ma lecture, car d’une part je ne voulais pas dire au revoir à Britt et je ne voulais pas voir comment la relation de Lucy et Garret allait évoluer.  Il y avait un fond d’interdit cela ne m’a pas trop gêné, mais je me devais de garder cette information à l’esprit.

Les personnages m’ont directement plu.  Le côté grognon-direct de Garret m’a tout autant donné envie de le bercer et/ou gifler.  Je ne savais pas comment prendre son personnage.  Il arrivait à souffler le chaud et le froid en moins d’un paragraphe.  Lucy, ce petit bout de femme m’a directement conquise.  Elle aura su apaiser mes doutes et ne garder que le plaisir de sa relation particulière avec G.

Je ne vais pas revenir sur la trame touchante, troublante et passionnante qui nous est offerte.  Je vous invite juste à découvrir ce petit chef d’oeuvre.  il mérite d’être connu et lu !

Coeur1[1].jpg

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Yoann et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

The air he breathes par [Cherry, Brittainy c]The Fire Série The elements Livre 2 par [Cherry, Brittainy c]The silent waters Série The elements Livre 3 par [Cherry, Brittainy c]

Travelling/ Hors de portée, tome 1 – Coeur itinérant de Jane Harvey-Berrick

Informations :

  • Éditeur : MxM Bookmakers
  • Collection : Romance passion
  • Nombre de pages : 395
  • Date de publication livre : 12 avril 2017
  • Date de publication ebook : 12 avril 2017
  • Genre : NA, romance contemporaine
  • Prix : 5.99 – 17€

Résumé :

Aimee assiste pour la première fois à une fête foraine à l’âge de 10 ans quand celle-ci passe deux semaines dans sa ville. Elle y rencontre Kes, un garçon de son âge qui y travaille, et une amitié rare et touchante se construit entre eux.
Chaque année, ils se retrouvent pour deux semaines qui illuminent leur vie.

Et alors que leur amitié d’enfance se développe en amour, une fois adultes, les choix deviennent difficiles à faire et tous les deux comprennent que deux semaines par an ne seront jamais suffisantes.

Mon avis

J’avais eu de très bon échos de ce roman et je dois dire que je sors totalement conquise par l’univers de Jane.  L’histoire est somme toute simple.  A l’âge de 10 ans, Aimée va rencontrer Kes, un jeune forain qui va au fil des années devenir son ami et va lui faire découvrir l’univers des forains.  Mais à l’âge de 16 ans tout va changer dans leurs vies, l’adolescence aidant, Kes et Aimée vont – enfin – donner naissance à leur sentiment commun, et comprendre le poids d’un amour limité dans le temps.

Comme dis précedemment, j’ai tout apprécié dans l’histoire, car d’une part elle est simple.  Pas de chichis, de big drama, un nouvel univers – celui des forains -, sans oublier les personnages.  Je ne suis pas spécialement tombée en pamoison devant nos héros mais l’alchimie qu’il y a entre eux m’a fait apprécié chaque moment bons ou mauvais.

Pour ce qui est de la trame, je ne l’ai pas trouvé redondante, ni lourde.  Le texte est soutenu, dynamique et le plaisir lui, va crescendo.

Enfin petit moment de lecture fort agréable, qui mérite sa suite … TRES TRES VITE !!!!

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalleyFrance pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Les trois talents, tome 2 – Le gardien des secrets d’Emma Cavalier

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / Edition Blanche
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre : 9 novembre 2017
  • Date de publication ebook : 9 novembre 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Quand la distance révèle la passion…

Le deuxième volet des Trois talents nous entraîne à New York où Lex, qui a obtenu la
bourse Perdini, cumule plusieurs activités entre journalisme et photographie, sans parvenir
à oublier sa culpabilité envers Elisabeth.

Il se lie avec Eviva : une jeune artiste à la réputation sulfureuse qui fréquente le milieu
underground new-yorkais et lui propose de l’accompagner dans ses soirées de débauche.

De son côté, Élisabeth est en proie à une violente dépression. Cherchant à retrouver son
identité, elle se retire du monde et se lance dans un pèlerinage qui va la jeter sur les
routes du Sud de la France.

On suit en parallèle les folles aventures de Lex dans la nuit new-yorkaise et le voyage
d’Élisabeth entre épreuve expiatoire et lutte contre ses pulsions. Mais aucun des deux ne
trouve satisfaction dans ces excès, car ils restent marqués par la nostalgie de la relation
intense qui les unissait.

Une romance torride et haletante..

Mon avis

Je dois vous avouer qu’avant de me lancer dans cette lecture, j’avais une petite crainte, par sur le contenu car je sais que ma petite Emma a des doigts de fée et finesse dans ses textes.  Non, ma crainte était surtout portée sur le classement du roman, j’avais trouvé le premier opus plus axé sur le BDSM que sur la New Romance a proprement parlé.  Et à la fin de ma lecture, que j’ai trouvé quelques fois longue, et vraiment dans l’univers BDSM quel ne fut pas ma MEGA surprise de voir sur la couverture que l’Editeur avait surclassé en le proposant dans son catalogue Edition Blanche.  Ouiiiii, si vous regardez bien la couv du T1 on ne mentionne pas cela, mais ici : OUIIIII ! Et là, je me dois dire qu’une partie de mes griefs ont fondu comme neige au soleil.

Suite à son obtention de la bourse Perdini, Lex s’est envolé pour la Grosse Pomme, non sans mal, car la victoire a un goût amer et elle s’appelle : Elisabeth.  Son binôme et ennemie dans cette quête et qui sera devenue au fil du temps dans l’agence, plus qu’une compagne.

Contrairement au précédent tome, je lui ai trouvé quelques longueurs.  D’un côté on suit l’ascension de Lex dans la Grande Pomme, ou il va intégrer le petit groupe d’Eviva.  Adepte de soirée fine, et soumise d’un vieil ami à Lex.  De l’autre on suit le chemin de croix d’Elisabeth.

Je n’ai pas directement compris les raisons qui ont poussé Elisabeth à entamer ce périple.  Cette volonté de vouloir cacher son vrai elle et Lex qui s’éclatait, si je puis me permettre d’employer ce terme.  M’ont chacun donné envie de les secouer comme de pruniers.  Il m’aura fallu attendre les 3/4 de l’histoire pour avoir la sensation qu’enfin on avançait vers quelquechose de concret et que nos héros reprenaient leur marque dans l’histoire.

Enfin, petite lecture parenthèse.  J’espère vraiment retrouver nos héros et Emma dans le Guérisseur.

Affaire à suivre 🙂

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Black Riders, tome 1 – Glitter Girl de C.J Ronnie

Black Riders - tome 1 Glitter girl par [Ronnie, C j]

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie / La Condamine
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 470
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 30  novembre 2017
  •  Genre : Romance contemporaine, motorcycle club
  • Prix : 3.99€

Résumé :

ll a l’habitude d’aller vite, avec elle il va devoir prendre son temps !

Lorsqu’Hayley décide de quitter New-York pour la Californie, Brandon son meilleur ami, choisit de la suivre. Liés par un lourd secret, ils essayent de faire table rase du passé grâce à ce nouveau départ, mais changer d’État suffira-t-il à assurer leur sécurité ? Alors qu’Hayley tente de se concentrer sur ses études d’assistante sociale pour pouvoir venir en aide aux enfants dans le besoin, tout en découvrant les joies d’être étudiante, le destin va décider de la mettre à l’épreuve. Le mystérieux Jace fait son apparition dans sa vie et elle a bien du mal à résister à l’attraction de ce motard ténébreux. Côtoyer le monde des bikers est-il vraiment le bon choix quand on cherche à fuir les ennuis ? Et si le passé d’Hayley la rattrapait ?

Mon avis

Une très belle surprise by  Fyctia !

Une nouvelle ville, une nouvelle vie ! Tel est le nouvel objectif d’Hayley lorsqu’elle débarque avec son meilleur ami, en Californie.  Alors qu’elle avait à souhait de se concentrer sur ses études et faire table rase du passé,  Hayley va par le biais de sa nouvelle coloc pénétrer dans l’univers des Bikers et croiser le chemin de Jace aka Baker.

J’ai directement accroché à l’histoire.  Les personnages sont simples, attachants, marrants, avec une histoire, un objectif de vie et une volonté de fer ! Malgré le drame qui l’habite Hayley a su surmonter sa phobie.  Difficilement, mais elle est y arrivée.  Son personnage m’a directement plu.  Ce petit bout de femme venu tout droit de la grosse pomme, ne porte aucun préjugés sur la vie et plus particulièrement sur la vie de Jace.  Il était agréable de la voir tenir tête au Pres’, gentillement, il n’y avait pas d’excès.  Elle ne se prenait pas de haut.  C’était agréable.  Je n’ai pas trop souffert de soliloques lourds et assommant à son chef.  Tout comme H, Jace est attachant.  Je ne suis pas tombée amoureuse du personnage, il ne m’a pas mise un feu d’artifice dans le bas du ventre.  Mais il n’empêche que ces actes d’amour, étaient touchants.  Beverly dit Bev, la coloc mérite son opus, j’ai besoin de connaitre son personnage.  Après une fuite, elle revient dans la vie du club, mais il y a un trou à combler sans oublier sa possible histoire.  Mais je m’étale et j’en reste là. NO SPOILES * me frappe les doigts * .  June, June … June.  Ce personnage m’a plu, m’a fait rire et pourtant, je sens qu’il y a du potentiel à en tirer.  Derrière chaque sourire, se cache une larme.  Sans oublier le best friend de H, Brandon. LUI ! Il m’a fait badaboum … Boum … Boum !

Pour ce qui est de la trame à proprement parlé.  C’est simple, je n’ai pas su décrocher, sauf pour m’occuper de mes filles et dormir.  L’histoire est simple, l’auteure n’a pas ciblé le contact physique mais plus le relationnel.  Même si cela a crée pas mal de tension dans le chef de Jace.  L’objectif de vie de H est louable, je me suis attachée au petit Logan, avec quelques envies de meurtres !!!!!!

On découvre les membres du club.  Leur manière de fonctionner, on reste dans des info’s basique.  Pas trop de chichis ou d’extravageance dans leur acte, mais plus une volonté de montrer une autre facette d’un club.  Dixit l’illégal, place au relationnel. Again !

CJ, nous offre un très bon démarrage qui mérite amplement de passer la seconde !

Affaire à suivre 🙂

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo