Dark & Dangerous Love, tome 1 de Molly Night


Espace réservé au texte.png

espace réservé au texte (1)

Elle savait qu’elle ne serait jamais heureuse au palais royal. une vie dans une cage, même dorée ne valait pas la peine d’être vécue.

Après le triangle amoureux, place au carré amoureux !! C’est horrible de commencer ma chronique de cette manière, mais je n’ai eu qu’une hâte durant celle-ci, arriver au bout. Je ne suis pas une adepte de la Bit-Lit, j’ai comme pas mal de lectrices appréciées  » Twilight », mais ce n’est pas parce que j’ai apprécié le roman et le film que je vais apprécier tout ce qui à trait aux vampires. Et ce premier opus, m’a tellement fait déchanter, que je clos ma saga avec un goût amère. Je n’ai pas accroché à l’histoire, qui a été – aussi- cataloguée de dark romance, et je n’ai rien trouvé de dark.

!!! SPOILES!!! Le coup de la tentative de viol qu’on essaye de faire passer pour un petit accident, ne m’a pas donné envie de planer. Bien au contraire.  Pour moi la dark romance aborde un sujet sensible, qui en tant normal me ferait grincer des dents et qui durant ma lecture me mettrait dans une position délicate et me donnerait une envie déplacée et un rien « de plaisir », et pour le coup, je n’ai pas eu du plaisir durant ma lecture, mais pas mal de frustration.

Pour la petite histoire. Nous sommes au 25eme siècle, le monde est gouverné par les vampires, à la suite de la grande guerre de 2020. Même si la vieille famille d’Evelyn a encore un certain statut social, il n’empêche que les Blackburn, ne doivent leur salut qu’à leur longue lignée familiale – et courbette- et par le lien unissant la nièce de Jonathan Blackburn au lord Marcus. Tandis que le roi, fête son anniversaire celui, va tomber sur le charme d’Evelyn, bien qu’ayant 16 ans, le Roi va décréter qu’à sa majorité, Evelyn deviendrait sa conseillère humaine et sa compagne. Malheureusement pour le Roi, le coeur d’Evelyn bat déjà pour un autre jeune, Ethan et ne compte nullement se laisser faire.

1…2…3 … 4 Hansel ! Comme précisé plus haut, après le trio voici le quatuor amoureux : Evelyn aime Ethan … Ethan aime Evelyn … Atticus ( le Roi) aime Evelyn, mais Evelyn n’aime pas Atticus, par contre elle apprécie Hansel, le meilleur ami et conseiller du roi … qui lui aussi apprécié trooooppppppppppppppp Evelyn. Oui, mais neurones ont chauffé car je n’ai pas su en plus de l’histoire m’approprié la partie romance de la trame, car je ne l’ai pas trouvé. Je n’avais aucune base de travail sur ce point.

Tout cela m’a mené à regarder chaque personnage individuellement et me focaliser sur leurs actions, mais n’étant pas dans l’histoire, je n’étais pas avec les personnages! Evelyn est trop jeune, trop immature pour le rôle qu’on lui attribue. Je comprends sa volonté à ne pas vouloir céder et je l’en félicite. L’espace d’un moment, j’en suis venue à me dire que dans une RH, j’aurais accepté le côté farouche de l’héroïne, mais ici ça ne passait pas. Atticus, ne porte que la couronne, on a essayé de lui donner un côté tendre, mais trop vite balayé par sa rage/jalousie. Ethan et Hansel étaient les plus attachants, eux m’ont donné quelques peu envie, mais comme ils ne sont pas les « vrais » héros du romans et bien ils ont dû porter le roman, ou en tout cas m’ont porté jusqu’à la fin de ma lecture.

En bref, tout cela pour dire que je n’ai pas accroché à l’histoire et même la fin ne m’a pas donné envie de connaitre la suite des aventures d’Evelyn. Oui, je vais passer mon chemin.

espace réservé au texte (2)

Il y avait toujours une lueur d’espoir dans la vie, et même si elle était très mince, il fallait s’y raccrocher et continuer à se battre. Si vous baissez les bras, alors vous êtes sûr de ne jamais rencontrer le bonheur.

bitmoji-20181101092730

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane pour l’envoi de ce roman

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]

Publicités

The Vanish Girl, tome 1 de Laura Thalassa

THE.jpg

unnamed

Quel beau démarrage ! En temps normal, je ne suis pas une adepte de roman science fiction and co.  Et la seule chose qui m’a poussé dans cette lecture : la couverture ! Oui, je suis une couveuse dans l’âme et j’assume.

Alors qu’elle vient de fêter ses 18 printemps, Ember va voir apparaitre sur son corps des marques noires, telles de tatouages.  Pensant à un acte de beuverie, elle va vite déchanter le jour ou des agents spéciaux, dont Caden vont venir la cueillir chez elle, pour l’emmener loin de sa famille et lui permettre d’user à bon escient de son don de téléportation.

Comme dis précédemment le roman commence fort, on est directement mis dans le bain des voyages d’Ember.  Sa rencontre avec Caden – son binôme – va l’obliger à trouver en lui en allié, si elle souhaite fuir le camp.  Ember et Caden auront la lourde tâche de récupérer des données confidentielles, mais au fur et à mesure ou l’enquête avance Ember va se pose de plus en plus de questions sur ce programme gouvernemental.

Laura, m’aurait fait apprécié sa science-fiction.  Mais de vous à moi, je n’ai pas du tout eu l’impression de lire un roman de science-fiction, comme on l’imagine au sens premier du terme.  Si l’on retire le don de Caden et Ember ont aurait l’impression de lire un simple YA.  Je pense que c’est cela qui m’a fait le plus apprécié ma lecture, car le texte peut être lu par un mordu du genre ou pas.

Pour conclure, très belle histoire d’espionnage, avec juste ce qu’il faut de tension de pression de plaisir, de romance.

Vivement la suite !!!!!

 

unnamed

La vérité, c’est que vous n’êtes plus une civile, désormais.  Vous êtes entraînée pour devenir un atout, une espionne.  Votre connaissance d’informations classées secrètes vous rend à la fois précieuse et dangereuse.  Si vous décidiez de ne pas coopérer les conséquences seraient graves.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon"
Photo

Slow Burn, tome 5 – Just one touch de Maya Banks

THE (1).jpg

unnamed

Oyé oyé, chers lecteurs ! Si vous n’avez jamais lu un roman de la série  » Slow Burn », vous risquez d’être un rien perdu en vous lançant dans cette aventure.  Certes, elle peut être lu indépendamment des autres opus.  Mais vous risquez de ne pas très bien comprendre qui sont Ari, Ramie et Gracie, voir de vous spoilers quelques minis faits ! Donc, please ne tuez pas votre plaisir dans l’oeuf !

Après avoir mis en avant les frères Deveraux – Caleb, Beau et Dane -, Maya donne – ENFIN – la parole au seconds lieutenants du SSD et c’est Isaac Whasinghton qui ouvre le bal !

Tandis qu’il s’apprête à reprendre le volant, Isaac va se rendre compte qu’un individus s’est introduit dans son véhicule. N’écoutant que son instinct de bodyguard, il va vite découvrir que le malfrat est une jeune demoiselle, en mauvaise posture et que sa seule volonté sera de la protéger coûte que coûte.

L’histoire suit le même caneva que les précédents tomes, – et je suis ravie car ma mémoire de poisson rouge ne m’a pas fait faux-bonds ! héhé !! – Une demoiselle avec un don qui va devoir fuir pour sa (sur)vie.  Un membre du SSD qui va tomber inopinément sur elle et BADABOUM coup de foudre instantané.  Pour la petite histoire, j’ai aussi essayé de m’introduire dans le véhicule de mon mari – suis pas folle – et bizarrement ça n’a pas été le coup de foudre entre lui et moi, il m’a juste dit que j’étais dingue et que la prochaine fois que je voulais entrer dans sa voiture, je ferais mieux d’utiliser les clés ! * regarde vers le haut *.

On ne change pas une équipe qui gagne, car j’ai encore pris du plaisir – comme au 1er jour – avec les SSD.  On retrouve tous les héros avec une vrai mise en avant des lieutenants : Zeke, Sterling, Dex, Shadow et Knight.  Une petite porte ouverte sur la soeur Devereaux, Tori et son bodyguard attitré : Capshaw.  En tant qu’héroïne, Jenna n’est pas en reste, elle tient vraiment son histoire, elle m’a fait du bien.  Ce n’est pas the personnage, et pourtant sa vie de captive m’a ému.  A l’inverse, personnage simple et pourtant son courage, son amour, sa détermination, m’ont rendu toute guimauve #BooKBoyFriend.

L’histoire se laisse, lire, apprécier, on a la juste dose de plaisir charnel.  Les pages ont défilées, j’ai même regretté que l’auteure se soit arrêtée en si bon chemin.  On aurait pu étirer la partie suspense autour de la secte et du bourreau de Jenna.

En bref, une romance paranormale, qui m’a laissé sur ma faim.  J’espère que le prochain opus mettra en avant la belle Tori.  Affaire à suivre 🙂

 

unnamed

Dans la vie, différentes choses ont une importance différente. L'argent, la santé, une nouvelle voiture...% (2).jpg

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

Protège-moi - saison 1 Slow burn par [Banks, Maya]Slow Burn Saison 3 Enfin réunis ? par [Banks, Maya]

Outlaws/Les Insurgés, tome 1 – Conquête de Elle Kennedy

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages  : 340
  • Date de publication livre : 14 septembre 2017
  • Date de publication ebook : 14 septembre 2017
  • Genre : Romance, dystopie
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion.

Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité.

Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.

Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.

Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.

Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Mon avis

J’étais déjà une fervente lectrice des écrits de Elle et lààààààààààààààà … Je suis TO-TA-LE-MENT amoureuse, addict,- tout ce que vous voulez de bon – à la plume magique d’Elle. J’ai adoré ma lecture d’un bout à l’autre, à l’endroit, à l’envers, en diagonale, je l’ai savouré. Et pourtant, je dois dire qu’au début de ma lecture, mon regard faiblard – car j’étais sur le point de me mettre au lit – a eu quelques convulsions, car je ne suis pas une adepte de dystopie et autres. Mais dès que, j’ai découvert les plaisirs du monde libre, mon cerveau n’a pas pu s’empêcher de me rappeler , que j’avais eu « une petite crainte ».
40 ans après la destruction du monde, le Conseil Mondial – CM – règne en maitre absolu sur la vie des survivants qui se partage le peu de terre. D’un côté, nous avons les habitants de la Cité et de l’autre les Insurgés. En tant que fille, d’un Grand Conseiller, Hudson ne connait de la vie que ce que la Cité lui a appris, jusqu’au jour où elle la fuit pour se retrouver du côté des Insurgés, avec Connor Mackenzie et ses soldats.
Je suis vraiment navrée, mais je risque de me répéter en continu : j’ai vraiment apprécié ma lecture. Et, plus particulièrement la liberté sexuelle qui habite nos personnages. Je ne suis pas une historienne mais à chaque grande étape de la vie, on a toujours poussé l’être humain à s’accoupler et cette série ne déroge pas à cette étape au travers du monde libre. Ne dit-on pas : Faites l’Amour, pas la guerre ! ». Malgré, sa non-connaissance ou pratique ardue du plaisir de la chair, Hudson n’a pas du tout joué à la petite prude, bien au contraire. Je l’ai trouvé plus dévergondé que ses nouveaux amis. Tout est sous tension, j’ai suffoqué de plaisir et je n’ai pas du tout été dérangé… Non, pas du tout.
Les personnages. D’un côté, les amis de Connor : Ryles, Jamie, Lennox, Xander, Kade, Nell, Reese et Tamara. Une belle brochette d’Insurgés qui ne demande qu’à être connu. De l’autre les Executeurs : Dominik et son armé. Que du bon monde !
Outre cela, Elle nous offre quand même une histoire, car il n’y a pas que du sexe, même si son aura plane du début à la fin. On suit le conflit armé entre les Insurgés et la Cité, dont le bras armé est communément appelé les Exécuteurs. On découvre assez vite ce qui a poussé Hudson a quitté sa tour d’ivoire et son menu secret de famille. Le personnage de Connor bien que commun, avait ce petit plus qui le distinguait… Bon ! Je vais être honnête mais cette manie – délicieuse – de tenir les files du plaisir d’Hudson, n’était pas pour me déplaire. Dominant, sans excès et sans nul besoin d’artifice, sa simple aura vous poussait à courber l’échine.
Enfin, petit plaisir je vous invite à découvrir au plus vite !

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Slow Burn, tome 4 – Crush de Maya Banks

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : 14 juin 2017
  • Date de publication ebook : 14 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 2.99/volume – 14.90€

Résumé :

Eliza Cummings n’a rien d’une demoiselle en détresse. Elle est déterminée, farouche et prête à tout pour empêcher le monstre qui a fait de son adolescence un enfer de frapper à nouveau.

Wade Sterling n’a rien d’un héros. Il est arrogant, autoritaire et égoïste. Mais il n’aime pas du tout la lueur de panique qu’il surprend dans le regard d’Eliza. Car Eliza est à lui, corps et âme – il le sent dans chaque fibre de son être depuis le premier regard qu’il a posé sur elle, ou peut-être depuis leur première dispute.

Alors, s’il doit se battre contre des démons dont il ne sait rien pour protéger ce qui lui appartient, il le fera. Il n’a pas le choix. Avec Eliza, il n’a jamais vraiment eu le choix.

Mon avis

Malgré le temps de publication entre les lectures, le plaisir est lui, vite revenu ! Si vous n’avez pas encore lu les précédents tomes, je vous invite à vous y mettre au risque de ne pas comprendre le lien qui unit Eliza aux personnages.

Alors qu’ils reprennent tous leur marque à la suite de leur dernière mission, Eliza va être rattrapée par son passé.  N’écoutant que son courage et sa volonté de ne pas voir l’un de ses nouveaux amis subir son manquement, Eliza va partir.  Mais c’était sans connaitre  Wade, son proprio !

Je vous épargne le couplet sur ma mémoire de poisson rouge, j’avais complètement oublié le nom des personnages et le lien tenu qu’il y avait entre eux.  Heureusement pour moi, le roman démarre avec un mini récap’ ce qui  m’a directement remis dans le bain.  Je n’ai pas eu l’impression qu’il y a eu de l’eau qui avait coulé sous les ponts, mais plus la sensation d’avoir refermé le précédent tome, quelques minutes avant.

Par ailleurs, à l’inverse des précédents opus, l’héroïne,  Eliza n’a pas de super pouvoir.  C’est une jeune fille simple – humaine -, qui a débarqué en laissant derrière elle, un lourd tribu qui aura lui quelques relents de paranormal.  Maya ne tourne pas en rond que cela soit dans l’intrigue en elle-même ou dans la romance entre Wade et Eliza.  J’ai directement était prise par le chassé-croisé de ces deux histoires.  Les personnages sont intéressants, je m’attendais à plus de dispute entre les héros, mais dès que l’addiction a fait son entrée, Eliza et Wade ont vite oublié leur petit malentendu * rougis de chaleur *.  On retrouve aussi, les précédents personnages, je n’aurai pas dit non, à plus d’implications de leur part dans l’intrigue.

Maya reste dans sa thématique qu’est la romance paranormale au travers de l’intrigue/suspense.  Il aurait été regrettable de commencer la saga de cette manière et de ne pas continuer sur cette voie.  Le mix est toujours aussi agréable à lire.  L’histoire d’amour d’Eliza et Wade est agréable à lire et à suivre.  Deux caractères forts, deux combattants qui ne mâchent pas leur mot et vous offre ce qu’il faut de plaisir.

Petit moment tout en douceurs, qui s’est clôturé bien vite, je dois dire.  Je n’aurais pas dit non, à quelques chapitres supplémentaires. SNIFOUILLE 🙂

Enfin, bon moment de lecture qui mérite sa suite * sifflement *

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****