Trois filles en folie de Sarah Mlynowski

Espace réservé au texte (5).jpg

espace réservé au texte (1)

Avez-vous entendu parler de l’incendie du 56 B, Blake Street ?

Et bien pas moi.  En tout cas j’ai eu beau le chercher, je ne l’ai pas trouvé et ce n’est pas en essayant d’y mettre un zeste d’humour que la pilule va passer.  Loin de là.

Dans cette histoire on suit les péripéties de coloc : Jodine, l’organisée à l’extrême, Emma, la petite vierge et Allie la bonne copine.  Trois demoiselles qui ne se connaissaient pas et qui vont devoir vivre ensemble.

Malgré un prologue prometteur d’une bonne tranche de rire, j’ai déchanté.  Je n’ai pas tout compris à l’histoire et les tentatives d’humour de l’auteure étaient quelques fois marrantes ( d’ou l’étoile en plus) et tantôt lourde.  Sans oublier ce quator de la narration ( les filles et le narrateur suppléant qui résumait un peu l’histoire sinon ça aurait été un plat total).

La trame va et vient, on passe du coq à l’âne : la vie des filles, leur quête, et pour l’incendie et bien … * sifflement *.

Premier test avec cette auteure et je ne sais que dire de son univers qui m’avait happé et m’a totalement perdu.

Enfin, petite histoire, toute en longueur avec une idée de base qui a fait un petit flop.

Tant pis.

espace réservé au texte (3)

bitmoji-20190626084612

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

3469900_orig[1]