The Blackstone Affair, tome 2 – Ne juge pas de Raine Miller

Informations :

  • Editeur : Presse de la Cité
  • Collection : Littérature étrangère
  • Nombre de pages : 496
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : 1er juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine, Suspense
  • Prix : 7.99 – 17€

Résumé :

Ils s’aiment, ils se déchirent, ils se retrouvent.

À nouveau réunis, Brynne et Ethan ne sont pas tirés d’affaire pour autant. Après leur départ précipité de Londres pour le Somerset, une nouvelle inattendue réveille de douloureux souvenirs chez la jeune femme. Eux qui pensaient passer un délicieux week-end en amoureux doivent faire des choix cruciaux pour leur avenir. Brynne prend la fuite, incapable de s’investir davantage, alors même qu’elle est harcelée par un mystérieux inconnu.
C’est pourtant dans l’amour d’Ethan qu’elle trouvera la force d’accepter son destin, tandis que son amant magnifique puisera en elle le courage d’exorciser les démons du passé.

Mon avis

J’avais plus qu’accroché avec le 1er opus et ce second opus, a été à la hauteur de mes envies.

Attention si vous n’avez pas lu le précédent tome, vous risquez le SPOILES !!!! Vous voilà, prévenu !

Tandis que Brynne et Ethan, se remettent tout doucement du terrible incendie, l’harceleur de Brynne reprend du service et ne va pas y aller de main-morte dans sa traque passionnelle.

J’avais vraiment craint que cet opus face plus office d’un pont, qu’il ne se passerait rien d’interréssant qu’on nous donnerait juste envie à la toute fin.  Que nenni ! Du début à la fin, ce fut la traque.  Même si tout parait calme, on ressent la tension qui habite nos héros face à ce danger.  Je me suis retrouvée face à deux facettes d’une pièce.  D’un côté la vie continue et de l’autre, Ethan et Brynne tentent du mieux qu’ils peuvent de mettre un terme à ce tourment.  De ce côté là, le suspense va crescendo … Bon ! Il est clair que j’ai vu le poteau rose arriver à des kilomètres et pourtant, malgré cela TOUS les personnages m’ont paru suspect.  Même Ethan ! Oui, oui … En tant que Directeur d’une agence de BodyGuard ayant des relations étroites avec les hauts placés, son passé … ARF ! Je ne vais pas m’étaler au risque de vous aiguiller dans une direction, qui m’a rendu dingue !

Pour ce qui est de la part romance, la relation de B&E est mise à l’épreuve et pourtant, je n’ai pas ressenti d’animosité entre les héros.  Ils étaient soudés.  Ethan a été un peu vulgaire.  Par contre, j’en aurais ajouté une couche pour la belle-mère !!! GGRRRRR imbuvable, la maman Brynne !!!

On en apprend un peu plus sur le passé militaire d’Ethan, mais il est clair que ça reste encore un peu décousu. Donc, j’espère que le prochain opus clôturera ce chapitre.

Raine, nous offre encore un bon moment de lecture ou le suspense et l’amour auront encore été les maîtres mots.  Vivement la suite !!!

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Anne pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Au coeur du danger ( Intégral) d’Elle Kennedy

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : Black Rose
  • Nombre de pages : 688
  • Date de publication livre : 1er juillet 2017
  • Date de publication ebook : 1er juillet 2017
  • Genre : Romance contemporaine, suspense
  • Prix : 6.99 – 9.90€

Résumé :

Robert. Sebastian. Nick.
Ils sont les seuls survivants d’une mission qui a mal tourné. Forcés de se cacher, ils cherchent à savoir qui, aujourd’hui encore, cherche à les éliminer…
Will, son jeune frère, a été assassiné. Par sa faute. Et, depuis, Robert n’a plus qu’une idée en tête : retrouver Hector Cruz, l’ordure qui l’a privé de la seule famille qui lui restait. Voilà pourquoi il s’est rendu au Mexique, où il sait que Cruz se terre… Quand il fait la connaissance d’Eva Dolce, l’ancienne maîtresse de Cruz, Robert croit tenir sa chance : user de ses charmes pour que la fragile Eva le mène à sa cible ne devrait pas être très compliqué. Pourtant, bientôt, il comprend qu’il ne pourra pas se tirer de cette sombre histoire sans conséquences. Ni sans remords. Car la belle Eva est bien plus intelligente qu’il n’y paraît, et ne tarde pas à lui révéler qu’elle sait qu’il la manipule…
Au cœur du danger, une trilogie inédite d’Elle Kennedy qui vous tiendra en haleine de la première à la dernière page…
Le recueil Au cœur du danger comprend trois titres : En dépit des remordsEn dépit du danger et En dépit du risque.

Mon avis

J’ai honte …. Mais la 1ere chose qui m’a traversé l’esprit à la fin de ma lecture c’est : ENFIN !
Oui, trois tomes d’un coup, c’est long … j’aurais pu fractionner ma lecture, mais j’étais tellement impatiente de découvrir Elle dans un autre genre littéraire que je n’ai pas voulu lâcher mon roman et surtout j’avais peur d’abandonner au vu de la longueur – ans l’action, textes,… -.
Alors qu’il est en mission, Robert va voir son jeune frère se faire tuer sous ses yeux par le chef des guerillos : Hector Cruz. Malgré les années, Robert n’a qu’une idée en tête se venger d’Hector.  Son salut viendra en la personne d’Eva qui elle aussi souhaite mettre un terme à la vie d’Hector.
Même si la trame de fond reste la même, chaque roman m’est en avant un héros différent avec bien-sûr une femme à son bras !
Robert dit Tate et Eva forme un très bon duo, j’ai quelques fois eu envie de les secouer et de leur demander de mettre un frein dans leur ardeurs, mais dans l’ensemble un bon binôme.
La seconde partie du roman, m’est en avant Sebastian. Et on boucle le roman avec Nick
Comme dis précédemment, j’avais envie de découvrir Elle dans un autre style littéraire, qui est en faite l’un de ses premiers romans.  Donc, oui le contraste fut frappant mais pas de quoi être déçue par la plume de l’auteure.  C’était juste une question d’adaptation.
L’histoire est un mélange, de longueurs, suspense, d’addiction, avec un zeste d’humour… Ben, oui on n’a pas trop le temps de rire lorsque l’on combat la guerrila !
Je ne dirais pas que je sors totalement conquise de ma lecture, mais elle reste un bon moment.
Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Melanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse
Photo

I know you de Julia Nole

Informations :

  • Editeur : Harlequin France
  • Collection : HQN
  • Nombre de pages : 370
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 12 juillet 2017
  • Genre : Suspense,
  • Prix : 5.99€

Résumé :

Sera-t-il son ange gardien ou l’instrument de sa chute  ?

Jamais elle ne s’était sentie aussi vivante. Depuis qu’Alexia a tout quitté pour commencer une nouvelle vie loin des fantômes de son passé, c’est comme si elle respirait à nouveau. Et sa rencontre avec Dorian n’est pas étrangère à ce sentiment d’euphorie. Cet homme est si… intense ! Lui seul sait comment la faire vibrer. Mais plus leur relation devient sérieuse et plus l’image parfaite de son amant s’écorne. Car Dorian est impulsif, surprotecteur et, surtout, il tient absolument à garder leur histoire secrète. Alors, Alexia commence à douter même si, en son for intérieur, elle sait déjà qu’il est trop tard : elle l’a dans la peau.

Mon avis

Ce roman me tentait depuis l’annonce de sa sortie, je n’avais pas spécialement lu d’extrait, mais en tant que couveuse, je dois dire que celle-ci m’a énormément plu.  N’étant pas une adepte des résumés, je n’ai pas pu m’empêcher de sauter à pied joint dans le roman lorsque j’ai lu dans un groupe de lecture qu’il s’agissait d’une dark romance… Et là, ça été un peu la douche froide.

Attention, l’histoire d’Alexia est prenante, mais elle est un tel cliché – rougis tout le temps, baisse le regard, … – que je n’ai pas pu voir au-delà de son personnage.  Impossible de me l’approprier totalement.  C’est simple je n’étais pas dans l’histoire, je n’avais qu’envie : connaitre la – vraie – raison pour laquelle Alex a eu son accident de voiture, l’enfermement et son passé, qu’elle a fui.  Pour le reste, je n’étais pas là.

Pour ce qui est de la dark romance.  Oui je n’étais pas dans l’histoire, mais d’un autre côté je n’ai pas trouvé le roman si dark que cela.  Dur, quelques moment de frissons, pas mal de longueurs.  Il faudra attendre la fin pour ressentir quelques élans du style, dommage que l’auteure ait pris trop de temps.  Oui, on a voulu nous mener à tout cela, mais quelques fois il ne sert à rien de tourner autour du pot, il faut prendre les lignes droites !

Alors, oui le challenge n’est pas réussi – pour moi -, mais ce n’est pas pour autant que je déconseille le roman, car il a surement quelque chose, au vu des avis lectrices.

Donc, j’ai envie de dire … Faites-vous votre propre avis sur la question et on en rediscute …

Bonne lecture 🙂

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Melanie et NG pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 585
  • Date de publication audio : 8 juin 2016
  • Genre : Thriller, suspense
  • Prix : 20.95€

Résumé :

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
« Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?

Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

Mon avis

Ca y est je viens de prendre mon abo – à vie – pour les romans de Musso.  J’ai jusqu’à présent, j’ai toujours bien apprécié ces romans, mais celui-ci est pour le moment mon meilleur moment Musso.

Remi, nous offre un très bon jeu de rôle, pas d’excès, ni de sur-interprétation  Juste ce qu’il faut de bons pour les oreilles.

Lorsqu’Anna décide d’ouvrir la boite de Pandore, elle doit en assumer toutes les responsabilités qui en découlent.  Ce Cold Case est très bien ficelé, jusqu’au bout tous les personnages sont suspects.  J’ai retrouvé dans cette lecture, la même saveur qui m’a suivi lors de ma lecture de Central Park : Encore un bon moment.

J’ai tout savouré ! J’ai stressé, pointé TOUS les personnages du doigt.  D’ailleurs tout est fait pour vous mettre en situation de doute, de stress qui va lui crescendo.  Jusqu’au boutisme, j’étais persuadée de, et en fin de compte … Guillaume a été … Musso !

Un vrai régal … A LIRE !!!

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Photo

Erica Falck & Patrick Hedström, tome 4 – L’oiseau de mauvais augure de Camilla Lackberg

Informations :

  • Editeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes :
  • Date de publication audio :
  • Genre : Suspense
  • Prix : 21.50€

Résumé :

L’inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck mais Tanumshede s’apprête à accueillir une émission de téléréalité et ses fans : tout le commissariat est mobilisé. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D’autant qu’une femme vient d’être retrouvée morte à son volant, avec un énorme taux d’alcoolémie. La scène rappelle à Patrik un accident survenu des années auparavant. Redite d’un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s’empare de l’inspecteur. Très vite, l’émission de téléréalité dérape. Et les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma se dessine…

Mon avis

 Etant donné que j’avais commencé la série part le tome 8, je ne voyais pas du tout qui était ce nouveau personnage : Hanna Kruse.  Mais on va dire que je vais mettre ce fait sur ma mémoire défaillante, hein !?

Une fois de plus, Camilla va donner du fil à retordre aux petits policiers de Faljbakka and co.  L’auteure nous offre une fois de plus un petit chassé-croisé entre passé et présent.  Quelques petits meurtres et un Patrick Hedstrom complètement dépassé.  Erika, va encore faire de sa fouineuse et soit on adhère au personnage ou il vous fait grincer des dents : Je suis dans l’entre-deux pour le moment.

Pour ce qui est de la narration, Eric, nous offre une très bonne préstation.  Pas sa meilleure, mais on reste dans quelquechose d’audible et d’agréable à écouter.

Hâte de voir comment les personnages – dans leur ensemble – vont évoluer * sifflement *.

Photo

******

Slow Burn, tome 4 – Crush de Maya Banks

Informations :

  • Éditeur : Harlequin France
  • Collection : &H
  • Nombre de pages : 340
  • Date de publication livre : 14 juin 2017
  • Date de publication ebook : 14 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 2.99/volume – 14.90€

Résumé :

Eliza Cummings n’a rien d’une demoiselle en détresse. Elle est déterminée, farouche et prête à tout pour empêcher le monstre qui a fait de son adolescence un enfer de frapper à nouveau.

Wade Sterling n’a rien d’un héros. Il est arrogant, autoritaire et égoïste. Mais il n’aime pas du tout la lueur de panique qu’il surprend dans le regard d’Eliza. Car Eliza est à lui, corps et âme – il le sent dans chaque fibre de son être depuis le premier regard qu’il a posé sur elle, ou peut-être depuis leur première dispute.

Alors, s’il doit se battre contre des démons dont il ne sait rien pour protéger ce qui lui appartient, il le fera. Il n’a pas le choix. Avec Eliza, il n’a jamais vraiment eu le choix.

Mon avis

Malgré le temps de publication entre les lectures, le plaisir est lui, vite revenu ! Si vous n’avez pas encore lu les précédents tomes, je vous invite à vous y mettre au risque de ne pas comprendre le lien qui unit Eliza aux personnages.

Alors qu’ils reprennent tous leur marque à la suite de leur dernière mission, Eliza va être rattrapée par son passé.  N’écoutant que son courage et sa volonté de ne pas voir l’un de ses nouveaux amis subir son manquement, Eliza va partir.  Mais c’était sans connaitre  Wade, son proprio !

Je vous épargne le couplet sur ma mémoire de poisson rouge, j’avais complètement oublié le nom des personnages et le lien tenu qu’il y avait entre eux.  Heureusement pour moi, le roman démarre avec un mini récap’ ce qui  m’a directement remis dans le bain.  Je n’ai pas eu l’impression qu’il y a eu de l’eau qui avait coulé sous les ponts, mais plus la sensation d’avoir refermé le précédent tome, quelques minutes avant.

Par ailleurs, à l’inverse des précédents opus, l’héroïne,  Eliza n’a pas de super pouvoir.  C’est une jeune fille simple – humaine -, qui a débarqué en laissant derrière elle, un lourd tribu qui aura lui quelques relents de paranormal.  Maya ne tourne pas en rond que cela soit dans l’intrigue en elle-même ou dans la romance entre Wade et Eliza.  J’ai directement était prise par le chassé-croisé de ces deux histoires.  Les personnages sont intéressants, je m’attendais à plus de dispute entre les héros, mais dès que l’addiction a fait son entrée, Eliza et Wade ont vite oublié leur petit malentendu * rougis de chaleur *.  On retrouve aussi, les précédents personnages, je n’aurai pas dit non, à plus d’implications de leur part dans l’intrigue.

Maya reste dans sa thématique qu’est la romance paranormale au travers de l’intrigue/suspense.  Il aurait été regrettable de commencer la saga de cette manière et de ne pas continuer sur cette voie.  Le mix est toujours aussi agréable à lire.  L’histoire d’amour d’Eliza et Wade est agréable à lire et à suivre.  Deux caractères forts, deux combattants qui ne mâchent pas leur mot et vous offre ce qu’il faut de plaisir.

Petit moment tout en douceurs, qui s’est clôturé bien vite, je dois dire.  Je n’aurais pas dit non, à quelques chapitres supplémentaires. SNIFOUILLE 🙂

Enfin, bon moment de lecture qui mérite sa suite * sifflement *

Résultat de recherche d'images pour "electrochoc"

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

****

Un appartement à Paris de Guillaume Musso

Informations :

  • Éditeur : AudioLib
  • Collection : Suspense
  • Nombre de minutes : 583
  • Date de publication lecteur : 7 juin 2017
  • Genre : Suspense, enquête de police
  • Prix  : 20.60€

Résumé :

« L’art est un mensonge qui dit la vérité… » Une plongée vertigineuse dans le monde mystérieux de la création.

Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante. Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler. À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Mon avis

Peut-on dire d’un auteur qu’il est votre Muse ? Qu’il vous inspire, vous fait du bien, vous mets dans de telles bonnes ou mauvaise conditions … En bref, même si on ne peut pas le dire et bien je le pense de plus en plus en ce qui concerne Guillaume.  J’ai une fois de plus été conquise par sa plume, son histoire.  Arnaud, a su donner vie à cette belle histoire, les personnages ont eu une vie, une présence.  J’ai ressenti l’histoire comme si je la vivais de l’intérieur.  Arnaud, m’a permis de ne pas être juste une oreille attentive, mais un personnage à part entière de l’histoire.

Si vous n’avez pas encore lu/écoute le roman de Guillaume  » L’appel de l’ange », je vous invite à d’abord lire ce tome avant d’emménager dans l’appart, car Guillaume remet en avant son personnage principal : Madeline et il serait regrettable de commencer la story avec un petit paquet de spoiles et de vous choper la chute d’un roman avant l’heure !!! Vous voila prévenu.

On garde le même canevas : Un gars, une fille, une rencontre improbable qui va déboucher sur une enquête au mille et un secret.  Alors qu’ils débarquent à Paris pour soit se ressourcer dans le cas de Madeline, ou travailler sur sa futur pièce de théâtre, dans le cas de Gaspard Coutance.  Nos héros vont vite découvrir qu’ils ont loué le même pied à terre, celui d’un ancien artiste : Sean Lorenz, mort quelques années auparavant d’une crise cardiaque.  Au fur et à mesure de leur échange, Gaspard va apprendre le passé professionnel de Madeline.  En tant que seul héritier de l’artiste, Gaspard, va solliciter l’aide de Madeline afin de retrouver les dernières pièces de Sean.  Mais ce qui ne devait être qu’une quête artistique va ouvrir une autre boite de Pandore, lié au passé familial de Sean.

Guillaume m’a encore donné quelques moments de frissons, j’ai bien apprécié la mini partie ou l’auteur met en avant l’art urbain.  On a pas droit à un cours, on reste objectif, clair et surtout réaliste sur ce nouvel art qui commence de plus en plus à s’inviter dans les musées et nos habitations.  Bon ! Je suis partie prise sur ce point, donc il est clair que j’étais plus qu’attentive sur sa manière d’aborder la chose.  J’ai été ravie de retrouver le personnage de Madeline.  Je l’avais découverte dans L’appel de l’ange.  Il était intéressant de découvrir la part de femme en Madeline, ses souhaits et sa volonté d’être mère.  Une fois de plus, Guillaume m’a ému.  Ayant connu une partie du  parcours de Madeline, ça m’a fait quelques coups au bidou.  Outre cela, l’enquête est une fois de plus très bien mené par les personnages.  On a juste ce qu’il faut de suspense, d’envie et de frisson. J’en ai même pleurer de plaisir.  Mais ne nous leurrons pas, Arnaud a joué en GRANDE partie dans tout ce plaisir. Il l’a décuplé, même.  J’avais déjà eu la chance d’écouter un autre roman de celui-ci, et une fois de plus, j’ai eu de la vie et du plaisir dans mes oreilles.  Il n’y a eu aucune sur-interprétation dans les rôles, une très bonne dose de : souffrance, joie, suspense et plaisir.

Bon ! Vous l’avez compris … Je sors TOTALEMENT ravie de ma lecture audio !!!

A VOS ÉCOUTEURS !!!!!

Coeur1[1].jpg

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Pauline pour l’envoi de ce Service-Presse

audiolib[1]

Photo