Kingdom, tome 2 – Tyran de T.M Frazier

Alexa Hudson (17).jpg

unnamed

Je ne ferai pas semblant d’être un ange alors que je suis tombée amoureuse d’un démon et que j’ai vécu avec lui.

Bon … Bon … Booonnnnnnnnnnnnnnnnn : Après le King, place au Tyran ! Place au tyrannise.

Attention risque de SPOILES !!! Donc, à vos risques et péril !

Alors que Doe découvre « enfin » qui elle est, elle va devoir affronter son passé, se reconstruire et surtout récupérer l’homme qu’elle aime et qui l’a trahi.

Après une bonne crise cardiaque, ce second opus était plus qu’attendu.  Même si, je m’attendais à quelques rebondissements, je ne m’attendais pas du tout à ça.  L’auteure n’a pas été de main morte avec ces personnages.  Je trouvais que Jane était déjà une femme courageuse et dans cette suite, elle enfile la cape, soulève le glaive et porte très bien l’histoire.  Elle aurait pu la tirer seule, mais Jane avait besoin de son Tarzan, cet être prêt à soulever des montagnes et à combattre quiconque l’éloignerait de sa moitié.  Je parle bien entendu du King Brantley.  J’ai encore eu droit à mon nid de papillons carnivore dans le bas ventre avec King, mais le suspense était tellement prenant que toute la partie addiction est passée au second plan : je voulais savoir … Connaitre le « fin » mot de l’histoire.

Du côté des personnages … Je retrouve mes petits #Badaboum soit, Preppy et Bear et j’ai vraiment hâte de connaitre LEURS histoires * regard du chat botté + genoux à terre + main croisées = supplication à l’attention de l’Éditeur *.  On découvre bien entendu le passé de Doe au travers de son père, sa mère et de son petit ami.

Même si je n’ai pas de point de comparaison, dans l’univers de l’auteure, cela ne m’empêchera pas de dire – et d’écrire – que sa plume est un uppercut qui vous tient les synapse en éveil.

En bref … Une romance pleine de rebondissement, des personnages toujours aussi addictifs, une plume agréable du début à la fin et une diffusion de plaisir.

JE VOUS RECOMMANDE CETTE LECTURE !

unnamed

Je ne te crains plus.  Je n’ai peur que d’une chose : vivre sans toi.

Jane Doe

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

logo1[1]

3469900_orig[1]

********

Alexa Hudson (3)

Kingdom, tome 1 – King de T.M Frazier

Alexa Hudson (3).jpg

unnamed

A situation désespérée, action désespérée.

Ce n’était pas censé se passer comme ça … J’étais censée lire, prendre du plaisir et passer à autre chose … Je dis bien « passer à autre chose« , car moi et ma mémoire de poisson rouge, nous ne sommes pas censées être marqué au fer rouge par une histoire.  Ouiiiiiiiii, mais pas comme ça ! Ce n’était pas censé se passer comme ça … Je ne devais pas y laisser mon coeur, ma rate, mes poumons – en manque d’air – et une frustration ultime saupoudré par des neurones morts durant ma lecture. Et oui, sans oublier que j’ai dû endosser ma cape d’agent secret du livre.  Que d’émotions, chers lecteurs !!!

Après avoir tenté de retrouver la mémoire et sa vie d’avant, Jane Doe, qui erre dans les rues va accompagner son amie, Nikki à une soirée de biker, avec comme objectif de se trouver un homme, un toit, un peu de nourriture et si en prime il pouvait avoir un excellent déhanché du bassin, ça serait TOP ! Forte de son projet, Jane ne se doutait nullement qu’elle allait terminer prisonnière des griffes du grand caïd : Brantley King.

Je ne vais pas vous faire une chronique de superlatif, mais il est vrai que j’ai commencé ma lecture, en me demandant ce que nos héros avaient de si tentant.  Pourquoi est-ce que la rumeur parlait d’une lecture addictif, car le démarrage n’allait vraiment pas dans ce sens, mais plutôt sur du déjà-lu : une demoiselle en détresse, sauvé/enfermé par notre héros, naissance de sentiment commun – syndrome de Stockholm pour grande effarouchée – du grand classique.  Et pourtant, le côté méchant/gentil garçon de King était bien fait, sa volonté de s’offrir un ‘après’, son attachement inconditionnel pour Preppy – mon cœur – et Bear – petit ourson -, sa patience, son aura … Son Lui, en fin de compte m’ont captivé.  Oui, King a reçu la médaille d’honneur du #Gang du slip Kangourou.  A l’opposé, nous avons Jane, une jeune femme amnésique.  On a droit à quelques informations sur elle, depuis son réveil.  Je l’ai trouvé courageuse et adorable.  J’étais un peu méfiante, non pas sur sa perte de mémoire, mais sur son évolution au sein de la trame, allait-elle insuffler un vent du #GirlPower ou aurais-je droit à une plaintive , et ce fut un 3/4 de Girl Power, 1/4 de doute certes légitime face à son passé inconnu.

On découvre des personnages annexes tout aussi important : Bear, le biker et le BFF du King, Preppy … Comme j’ai hâââââââttteeuuuuhhhhh de découvrir leurs histoires * regard du chat botté à l’attention de l’Éditeur *.

Même si la trame a démarré comme une non-inconnue, l’évolution m’a prise par surprise.  J’ai tout A-DO-RE.  Je suis passée par un panel d’émotion et la manche du pull de mon mari s’en souviens encore… Oui, j’ai pleuré ! Je l’avoue.

Il est clair qu’après une telle lecture, je vais inscrire le nom de Frazier sur ma dataList #AuteurASuivre.  Une plume étonnante qui ne m’aura pas laissé de marbre … Quoi que j’étais bien scotchée !!

Pour conclure, un uppercut … Un bel uppercut !!!!!

unnamed

La plupart du temps, je ne te supporte plus.  Ma vie est déjà complexe et tu la compliques encore.  Je n’en peux plus de tes changements d’humeur.  Il faut que ça cesse.  Tu m’aimes bien puis tu veux me tuer; tu veux me baiser, tu veux que je reste avec toi, puis tu veux que je vive ma vie.  Je n’en peux plus, ça me donne le vertige.  Va-t’en ! Je ne veux plus te voir.

Je sais, mais je m’en fiche.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Morgane et Celia pour l’envoi de ce Service-Presse

hugo new romance 2[1]

3469900_orig[1]