#3 Le défi du play-boy de Nicola Marsh

Alexa Hudson (4)

unnamed

Je ne sais par quel bout commencé.  Autant j’ai apprécié ce moment de lecture, autant – une fois de plus -, je termine cette lecture avec cette sensation de « non fin », à croire que le but ultime de cette collection est de nous proposer des one-shot et de voir si les lectrices sont prêtes à continuer l’aventure.

Dans ce 3eme opus on suit Abby et Tanner. Alors qu’elle s’apprête à fêter son célibat, si chèrement acquis, les plans d’Abby vont être un peu modifié à la suite de l’hospitalisation de son boss et à l’arrivée du frère de celui-ci, venu l’aider à maintenir la pâtisserie à flot.

 Comme écrit précédemment, cette lecture fut agréable.  Abby, est une demoiselle issue de la bourgeoisie.  Elle qui va tout plaquer pour enfin vivre comme elle l’entend, va croiser le chemin du « (bad)playboy » Tanner, le roi de la nuit.  Pourquoi ce surnom ? Pour la simple raison qu’une grande partie du corps de Tanner est couverte de tatoo… Si ce n’est pas un cliché, ça !   Mais je vous rassure, Abby est très loin du cliché de la petite fille de bourge.  C’est une battante, qui n’a pas peur de mettre des mots sur ce qu’elle ressent et ses envies.  Pour sa part, Tanner est le prototype du mec écorché – caââââââââllliiinnnnnnnnnssss -.  Son personnage m’a plu, intéressant et agréable à suivre.

Le texte est bien écrit, pas trop de redondance.  Dommage que l’histoire se lisse très vite – lu en un jour – et que la trame se termine avec une sensation de « non fin ».  Il y a moyen en mon sens de faire développer les personnages secondaires : Remy, le grand frère et Makayla, la copine/collègue.  Pas spécialement ensemble.  Affaire à suivre.

Enfin, petite romance agréable mais avec ce petit arrière-goût de « non fin ».

unnamed

Tu m’as vu, moi, le vrai moi.  Et je ne sais pas si je dois te garder avec moi comme un trésor ou fuir aussi loin que possible sans me retourner.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Melissa pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

Photo

Publicités

#2 Arrogant heirs, tome 1 – Amant royal de Riley Pine

Alexa Hudson (3).jpg

unnamed

Dans ce second opus de la collection, on suit Kate et Nikolaï Lorentz prince héritier de Endenvale.

Prince héritier ou pas, Nikolaï a été clair il ne se mariera jamais et ce n’est pas en engageant les services de Kate, marieuse professionnelle qu’il va changer son fusil d’épaule.

J’ai savouré cette lecture, du début à la fin et en diagonale.  Kate et Niko m’ont captivé.  Il faut dire que le personnage de Niko, arrive à passer du statut de salop à WAOUW et cela en moins de 2 chapitres.  Kate a tenu une certaine constance, sauf lorsqu’elle endossait la cape de sexyGirl.  La roturière qui va devoir mettre de côté son petit coup de badaboum pour le prince héritier au profit de la jeune demoiselle qui deviendra la future reine.  Mais tout cela ne se fera pas sans accro, car même si son contrat ne le stipule pas, Kate va – vraiment – donner de sa personne !

L’auteure ne va pas jouer la fine-bouche, on n’aura pas seulement droit à une histoire made in UK, ou le prince hériter va s’énamouracher d’une roturière. Non, on aura droit à une histoire, quelques moments de doute, un peu de suspense.  Une famille royale, qui comprend : un frère exclu, un autre qui va vouer sa vie à l’église, une belle-mère exécrable, un roi absent.  Dans tout ça nous avons une monarchie qui ne peut (sur)vivre que grâce à des alliances : en bref le conte de fée !

Du côté de Kate, on retrouve de nouveaux une héroïne avec quelques squelettes sentimentaux dans le placard.  A croire que cette série est dédiée aux secondes chances amoureuses, je vous confirme cela après ma troisième lecture. Une famille qui ne (sur)vit que grâce à l’agence des filles.  Une fois de plus, je quitte un roman de la série avec cette sensation de non-fin.  Trop frustrant de lire un roman, sans être sûr de voir la suite arriver -> les risques du métier d’amoureux de la lecture.

En bref, une romance royale qui m’a cap-ti-vé et qui – je l’espère – ne restera pas « sans fin ».

unnamed

Une femme comme elle pourrait mettre à genoux n’importe quel homme manquant un peu de maîtrise de soi.  Heureusement, ce n’est pas mon cas.  Cet ange est plus dangereux qu’un démon.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

Photo

#1 Troublant contrat de JC Harroway

Alexa Hudson (2).jpg

unnamed

Ça y est la nouvelle collection d’Harlequin est enfin làààà ! N’étant pas une fana des résumés, je dois dire que les couvertures m’ont mise en émoi.  Pas de grosses gouttes de sueurs mais toujours est-il que la présentation donne envie et, j’étais plus qu’intriguée de me lancer dans cette aventure, surtout que les romans sont numérotés mais ne donnent pas l’air d’être lié.  Ce qui a plus qu’attisé ma curiosité.

On commence le magnétisme avec le grand philanthrope Lancaster, qui va engager la belle Libby en tant qu’aide marketing-collecte de fond pour son petit bébé « xxx », association qui vient en aide aux familles dont l’un des enfants souffre d’épilepsie.

Aïe ! Voilà qu’elle a été ma première réaction, re-aïe le coup du tour en hélico … ça ne vous fait penser à rien … Ce n’est pas faute de vous avoir donné trois indices :  oui, Grey – encore lui – qui a plané sur ma lecture.  Je n’ai rien contre ce personnage, entendons-nous bien, mais j’avais besoin de quelque chose de neuf pour marquer le coup de notre baptême et, cela a mis un petit froid.

Malgré cette sensation de déjà-lu, JC nous offre une histoire seconde chance, dans le chef de Libby qui a perdu prématurément son fiancé.  Ne vous inquiétez pas, son personnage est très loin, à des années lumières de Steele – la ressemblance s’est limitée à Lancaster -.  Bon personnage, pas de big badaboum, mais elle a su tenir tête à Lancaster comme il faut, et par la même occasion me faire bouillir de plaisir #GirlPower.

Pour ce qui est de l’histoire à proprement parlé, on suit les tourtereaux dans leur quête de plaisir, brièvement la mission professionnelle de Libby, le passé de nos héros.  Petite mise en avant des amis/collègues de Libby.

Même si la plume de JC a souffert d’un petit déjà-lu, le roman se laisse lire et apprécier.  Dernier hic – promis – terminer le roman avec sensation de non fin.  En mon sens, une suite pourrait être envisagé avec les personnages secondaires.  Affaire à suivre !

En bref, petite romance qui a souffert de quelques petit « aïe », mais reste malgré tout agréable à lire !

unnamed

Ses mots – entêtants- l’enveloppaient comme un cocoon chaud, et elle dut refouler l’envie de lui avouer tous ses désirs et toutes ses peurs, de dévoiler son âme.  Elle s’écarta de lui, elle devait absolument garder son sang-froid et le contrôle de cette situation si grisante.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Editions-Harlequin[1]

Photo

** #Concours – Calendar Girl **

Hugsomeone (1).jpg

Bonjour à Tous,

Bienvenue au 1er concours de cet été en partenariat avec Hugo New Romance

A GAGNER : 5 exemplaires de  » Calendar Girl – Hiver » de Audrey Carlan

Conditions :

  • Etre majeur
  • Avoir une adresse postale soit en Belgique, France, Luxembourg ou la Suisse
  • Une participation par ménage
  • En cas de coordonnées non-valide le lot sera remis en jeu dans les 24heures
  • Ni l’Éditeur participant, ni le blog ne peuvent être tenu pour responsable en cas de non réception du lot
  • Les lots ne sont ni repris, ni échangés
  • Facebook, Tmblr, Twitter, Instagram, WordPress ne servent qu’en tant que plateforme d’échange et ne peuvent être tenu pour responsable dans l’organisation du concours
  • Les gagnants doivent se manifester au plus tard 24 heures après l’annonce des résultats dans le cas contraire le lot sera remis en jeu
  • La participation au concours vaut acceptation du dit règlement.

Pour valider votre participation, il faut :

Compléter le lien suivant … ICI

BONNE CHANCE A TOUS !!!!!!

Kill me, tome 3 – baby de Tina Ayme

Alexa Hudson (10).jpg

unnamed

Quand il n’y en a plus … Il y en a encore ! Après la bombe du second opus, je me devais de savoir comment Lexie allait se dépêtre de son petit mensonge.

Après avoir accusée Austin de haute trahison, il est clair que son acte – assez similaire – ne pouvait pas laisser notre bel Austin de marbre.  Et ce fut vite expéditif, autant dire que Tina nous a épargné les discussions à rallonge et a fait avancer l’histoire.

Amen et pas amen.

Amen, car on n’a pu avancer dans la trame, on a eu droit à d’autres mélodrames made in Lexie et Austin.  L’histoire n’est pas restée figé sur un sujet.  Les héros continuent à se battre entre eux, contre le monde qui ne voit pas d’un bon œil leur relation, va voir des relations se nouer et d’autres se casser. Un grand moment de stress sur la fin.  En bref, « rien de neuf dans l’univers de Lexie et Austin ».

Pas amen, car Austin a été bien brave/conciliant avec Lexie.

Dans la 1ere partie j’avais du mal avec le personnage de Lexie, elle m’a agacé à vouloir faire tourner le monde autour d’elle, son mal est supérieur, son secret doit être vite oublié, en mode « moi, moi et encore moi ».  La seconde partie du roman m’a permis de renouer un tant soit peu avec son personnage.  Comme dis précédemment, Austin est bien conciliant avec Lexie et même s’il garde son sale caractère la paternité commence enfin à s’infiltrer dans ses actes et à l’obliger à revoir ces priorités.  Sans oublier la petite mise en avant des personnages de Zara et Leo.

Tina nous offre un happy end attendu, des personnages avec un arrière-goût de déjà-lu mais ce n’est pas grave on lit quand même !!!

unnamed

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Celia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

You kill me boy Saison 1 par [Ayme, Tina]

You kill me girl Saison 2 par [Ayme, Tina]

Mayhem/ Passion en backstage, tome 2 – Hot decibels de Jamie Shaw

Alexa Hudson (8).jpg

unnamed

ALLLELLUUIIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa ! Ma petite prière a été entendue, par qui je ne sais pas, mais toujours est-il que CA Y EST, le groupe a un nom et il s’agit de ….

Tsst tsst … Je vais vous laisser la surprise… Oui, je sais, je suis une gentille fille.  Mais je ne peux pas tout vous mâcher, je dois laisser une part de suspense et d’envie pour que vous vous plongiez dans cette – superbe – série.

Après avoir essayé – du mieux que je pouvais, jurer, cracher – de jouer à Cupidon, ce second opus va mettre en avant le couple : Dee et Joel.

Ce qui ne devait être qu’une passade va donner naissance à de nouveaux sentiments dans le chef de Dee.  Elle qui utilise les mecs comme des kleenex va se retrouver à vouloir TOUT faire pour attirer l’attention de Joel.

Une fois de plus la plume de Jamie a fait naître un nid de papillons dans mon bidou avec la story de Deandra Dawson et Joel, le guitariste du groupe.

Après la tournée du groupe qui a permis à Peach et Adam de se rapprocher un peu plus, dans ce second opus on suit le côté « fan » du groupe.  Ce n’est pas parce qu’on est un groupe connu qu’on ne peut pas être en admiration face à d’autres musiciens.  J’ai apprécié cette partie de l’histoire.  Bien-sûr cela a fait naitre d’autres relations – spinoff – dans ma tête.  Je vais en rester là.  Affaire à suivre ou pas, seul le temps nous le dira !

Même si la plus grande partie du roman est axée sur la chasse amoureuse de Jo et Dee.  On découvre un peu plus la vie familiale de nos tourtereaux.  L’impact que celle-ci a eu sur eux.  On retrouve bien entendu les autres membres du groupe : Adam roucoule toujours avec la belle Peach, Cody reste le pervers du groupe, Mike reste encore plus scotché à sa Xbox et Shawn pour qui j’avais déjà prédit un grand avenir dans la série, m’a mis – un peu plus – l’eau à la bouche.  Sans oublier Leti.  Cependant, une grande absente s’est fait ressentir dans cet opus : Macy !

En bref, en deux mots : Papillons party ! Je recommande, sans hésiter ! Vivement la suite 😊

unnamed

Et cela me fait si chaud au ventre et au coeur !

Combien de papillons faut-il avoir dans le ventre avant de devenir soi-même un papillon ?

*****

51uTjG7GTJL._SX307_BO1,204,203,200_[1].jpg

Photo

mayhem / Passion en backstage, tome 1 – Rock god de Jamie Shaw

Alexa Hudson (7).jpg

unnamed

A-MOU-REUZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZz ! Je sors TO-TA-LE-MENT amoureuse de cette lecture.  Oui, oui c’est du déjà lu mais je m’en fiche, je n’avais plus lu de romans aussi passionnants sur les rocks star depuis Stage Dive.  Les coulisses de Jamie étaient explosives !

Tandis qu’elle s’apprête à passer une superbe soirée-concert avec sa BFF, Deandra – Dee pour les intimes – Rowan, ne se doute pas qu’elle va en l’espace d’une soirée passer du statut de petite amie à cocu et panser sa peine dans les bras d’Adam Everest, le chanteur du groupe de rock qui atomise toutes les petites culottes sur son passage !

Je ne serais d’écrire l’envolée de papillons que m’a tenu compagnie durant une grande partie de ma lecture.  Certes à quelques moments le côté oui-non de Rowan aka Peach, m’a donné envie de m’arracher les cheveux.  J’étais du même avis que Dee :

Epouse-le ! Faites de magnifiques bébés ! C’est un ordre !

Même si la trame tourne en grande partie autour de Peach et Adam, on va découvrir les autres membres du groupe : Shawn, Joel, Cody, Mike.  Macy, Dee et Leti les amis de Rowan.  #JeMeConfesse, j’ai passé une partie de ma lecture, à créer des couples pour les romans à venir. * danse de la joie *.  Autre « petit » point qui m’a fait gamberger une grande partie de ma chronique : a aucun moment du roman on ne cite le nom du groupe d’Adam and co, non l’auteure le nomme toujours comme « groupe », est-ce un oubli lors de la traduction ou bien un oubli involontaire de la part de l’auteure ou bien au moment d’écrire cet opus, elle n’avait pas encore trouvé de nom à la Hauteur de ces jeunes rockeurs ! -> Dois-je vous rappeler que je ne lis jamais les résumés * clin d’œil*.

Rowan/Peach, est un personnage classique, jeune étudiante en couple -qui attend depuis trop longtemps que son petit ami passe à l’étape supérieure dans leur relation, – va très vite déchanter.  On va la voir évoluer personnellement, elle va fonder des craintes légitimes sur Adam… Mais zut tu as 18 ans profite – dixit la fille qui est couple avec le même homme depuis ces 16 ans !!! -.  Petit moment de doute, qui n’aura pas trop eu d’impact sur mon impression générale.  Adam … A-DAMMMMMMMMMMMMMMMM, c’est le fruit défendu car dès que l’on croque la pomme … ça vous explose en pleine face !!! Je suis tombée en amour pour celui-ci.  Beau gosse, sans être trop bad boy.  Il était intéressant d’avoir directement une bonne image de celui-ci.  Tombeur de ces dames, mais toujours dans le respect de sa partenaire.  Même si on ne le voit pas trop en action sur ce point.  On reste dans la limite du supportable.

Jamie m’a transporté à bord de son bus dédié aux plaisirs, à l’addiction, aux rires.  Sans oublier ses personnages simples, mais haut-en-couleurs, chacun avec sa personnalité, son petit truc qui ne vous donne envie que d’une chose : connaitre la suite !

Donc, je ne vais pas gâter mon plaisir et me plonger dans le second opus de Backstage !!!

… Psstt .. Je croise les doigts pour avoir un nom de groupe !!!

unnamed

Soyons clairs, si je couche avec Adam, je ferai en sorte que ce soit tellement chaud, intense, et bruyant qu’il n’y aura aucune confusion possible, ça vous va ?

Photo