Quantum, tome 5 – Ravenous de MS Force

THE (10).jpg

C’est avec une immense joie, que je vous annonce mon amour tout plein pour Jasper Autry !!!!! Après la petite mise en bouche à la fin du tome 4, je n’avais qu’une envie : procréer des mini Autry * rire sadique *.  Sinon, blague à part, ce tome est de loin mon préféré de la série.  D’une part, car les précédents tomes ont très souvent mis en avant Fly et Nate et que je ne me souviens plus en détail de leur histoire, malgré les nombreux rappels – il ne faut pas trop chercher ma mémoire de poisson rouge – et d’autre part, car l’histoire d’Ellie Godfrey et Jasper Autry n’a pas démarré comme les autres histoires.

Alors que tout lui réussi, Ellie va décider de passer à l’étape supérieure dans sa vie privée : avoir un bébé.  Mais comment faire lorsque vous êtes – encore – célibataire à 36 ans, si ce n’est la banque de sperme.  A moins qu’un ami, – Jasper Autry  – ne se porte volontaire pour endosser de le rôle de père donneur.

Comme dis précédemment, cette histoire est de loin ma préféré car, même si on s’attend à une histoire d’amour entre nos héros, il était intérréssant de la voir se construire et de découvrir par la même occassion ces personnages secondaires, voir totalement oublié de ma mémoire.  Même si je regrette que Marie, n’ait pas trop appronfondi le combat – souhait – de ces mamans monoparentale d’un autre genre, si je puis dire.

On retrouve bien-sûr, toute la bande d’amis, qui va une fois de plus venir en aide à l’un des leur, car oui il y a un peu de suspense, de stress autour de Jasper.  Petit hic, quid du secret autour du Quantum.

Marie a une fois de plus donner un petit punch à sa série, avec ces petites mise en bouche * saute dans tous les sens *.  Vivement la suite des avenures des membres du Quantum.

Affaire à suivre … De très près !!!!

 

Je le serre encore plus fort pendant que c’est encore possible. Quelle terrible appréhension se saisit de moi dans notre étreinte ! Maintenant que j’ai goûté au merveilleux plaisir d’être avec lui, que ferai-je sans sa présence ?

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo

*****

http://queenofreading1605.blogspot.be/2016/02/quantum-tome-2-valorous-de-ms-force.htmlTrilogie Quantum - saison 3 Victorious par [Force, Marie]THE (9).jpg

Publicités

Les trois talents, tome 3 – Le guérisseur d’Emma Cavalier

THE (2)

unnamed

Jamais un roman n’aura aussi bien mérité son titre  » Le Guerisseur ».  Après une lecture en mode pause dans le second opus, j’ai non seulement retrouvé nos héros et j’ai tout siplement découvert le personnage de Lex, je l’ai senti comme apaisé.  Il était intérréssant de découvrir qui était Lex, et ce qui en a fait l’homme qu’il est aujourd’hui.

Tandis que Lex et Beth ont retrouvé le chemin d’une relation à deux, nos héros vont débarquer à New-York afin que Beth puisse enfin rencontrer son père.

J’ai apprécié le chassé-croisé entre les deux quêtes/découvertes.  Emma a encore fait des merveilles avec cet opus. Le chemin entreprit pour en arriver là était juste, bon.

Après mettre posé un tas de question sur Beth et sa quête spirituelle, j’étais ravie de la voir s’accepter – ENFINNNNNNNNNNNN ! -, son épanouissement m’a un peu apaisé et m’a permis de bien savourer cette partie de l’histoire.  Du  côté de Lex, comme dis précédemment, on revient sur son passé, j’étais dans l’attente de ces informations depuis la fin du tome 1 et Emma m’a une fois de plus fait sautiller dans tous les sens.  Heureusement nous n’avons pas de voisin au rez-de-chaussée.  Le texte est encore une fois bien écrit, tout est posé.  Les scènes de plaisirs charnelles étaient un délice, Emma a une fois de plus bien maitrisé son sujet.  Je sors totalement (re)conquise par l’univers d’Emma.

En bref, cet opus est un superbe happy end qui m’a transporté du début à la fin et en diagonale.  Il est clair que celui-ci ravira les adeptes de la EmmaAttitude de la 1ere heure !

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Olivia et Magali pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Les Trois Talents, tome 1 – Le conteur d’histoires d’Emma Cavalier

Les trois talents Saison 1 Episode 1 Le conteur d'histoires par [Cavalier, Emma]

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 420
  • Date de publication livre  : 12 octobre 2017
  • Date de publication ebook : xxx
  • Genre : Romance contemporaine, « BDSM »
  • Prix : 17€

Résumé :

Quand les rivalités attisent le désir…

Brillante et ambitieuse étudiante en journalisme, Élisabeth est stagiaire pour le quotidien Azur matin.

Face à elle, un redoutable rival, Alexander Welles.
Et quoi de mieux pour tenir sa concurrente que d’avoir les preuves qu’Élisabeth utilise son ordinateur pour se rendre sur des sites de rencontres ?

Alexander va exercer un chantage sur Élisabeth : soit elle passe la nuit avec lui, soit il révèle son secret. Il va entraîner Élisabeth dans des jeux érotiques qui répondent aux fantasmes enfouis de la jeune femme qui se donne sans retenue aucune.

Tombera-t-elle amoureuse de son rival et maître chanteur ? Devra-t-elle choisir entre la réussite et l’amour… ?

Mon avis

Lorsque j’appris qu’Emma avait intégré les rangs de la French Team New Romance aka FTNR, je me suis demandée si son style allait être plus proche de CoHo ou Elle Kennedy.  Mais Emma reste Emma quelque soit son univers, j’ai toujours la sensation d’être au Manoir.   Je n’ai pas eu la sensation de lire un New Romance à proprement parlé, car on vogue dans l’univers du BDSM au travers de la relation entre Alex et Elisabeth.

Tout deux journalistes au quotidien Azur Matin, ils vont comme nombre de leurs collègues se battre pour obtenir la bourse Perdini, qui va leur permettre de poursuivre leur cursus Outre-Atlantique.

J’ai directement accroché au binôme Alex et Elisabeth, je me demandais ce que le Bûcheron by England allait nous offrir comme sensation forte.  Car, Alex l’a joue fine et arrive à coincer la demoiselle et exerçant un menu chantage, qui va soumettre la belle au plaisir de la chair le temps … d’une nuit.

Outre la relation bureaucratiquement sensuelle entre nos héros, on suit la relation virtuelle entre Elisabeth et Love Angel qui va à son corps défendant l’initié à l’univers du BDSM.  Le chassé-croisé entre ces deux relations était très bien dosé.  Je n’ai pas eu la sensation de vivre une relation à 3, car quelque soit les relations qu’entretien Elisabeth, elles restent dans la sphère du plaisir.

Les personnages.  Alex est un joueur, quelque soit la situation dans laquelle il se trouvait, il arrivait à faire avancer ses pions. J’ai autant pris du plaisir avec lui, que j’ai crains ses actions.  Oui, il m’a – bien – troublé, mais j’attends encore quelques éclaircissements pour vraiment me faire une opinion sur celui-ci.  Beth est un petit oisillon qui va très vite grandir. Elle est forte en quête de découverte.  Dans cet opus, elle aura plus appris sur Elle que sur son stage.

La trame est racontée, telle une histoire, on vit quelques moments-clés de la relation de Beth et Alex par le biais de  flashBack, qui m’ont fait penser au Manoir.  Mais on va surtout apprendre que ces moments sont racontés à l’attention d’une tierce personne.

Ce roman ne déroge pas à la règle : Emma tu m’as encore conquise avec tes héros.  Une histoire, tout en douceur, et pourtant forte.  J’ai pris du plaisir et je suis tombée du 15ème étage avec THE revelation.  Tu m’as eu pour le coup … ENCORE !!!!

Enfin, très très bon démarrage et VIVEMENT LA SUITE !!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Songs of Submission, tome 3 – Chante, accomplis, triomphe de C.D Reiss

Informations :

  • Éditeur : Marabout
  • Collection : Red Velvet
  • Nombre de pages : 544
  • Date de publication livre : 2 novembre 2016
  • Date de publication ebook : 2 novembre 2016
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM, erotic
  • Prix  : 5.49 – 7.50€

Résumé :

« Je n’imaginais pas à quel point c’est douloureux. Je ne pensais pas que ça me blesserait si profondément. Je ne savais pas ce dont je suis capable pour lui. Je ferai tout pour y arriver. Tout. Il faudra que je me batte pour ce happy end, et il faudra que nous y survivions. »

Alors que la carrière de chanteuse de Monica explose, la vie de Jonathan est en danger. La jeune femme est prête à tout pour le sauver ― pour le meilleur et pour le pire. Mais comment s’engager avec autant d’incertitudes ? Monica est sur le fil du rasoir : financièrement le gouffre se creuse et ses émotions sont en vrac. Mais la force de leur lien charnel n’a jamais été aussi intense – comme s’ils y puisaient, de toutes leurs forces, l’espoir qui leur permettra de « dominer » cette vie sans pitié.
Arriveront-ils à surmonter toutes ces épreuves ensemble ?

Mon avis

Malgré le grand coup de stress à la fin du précédent tome, j’avais une très grande crainte face à ma lecture.  Après une bonne dose de galipettes, j’en attendais plus de nos personnages et plus particulièrement de Monica.  Et je l’ai trouvéééééééééé : FORTE ! Le girl Power était en elle, tout au long du roman.  Je me suis réappropriée le personnage, je n’ai plus voulu la lâcher de crainte de la perdre à nouveau.

Alors que Jonathan se bat pour sa vie, Monica va se battre pour eux.  Entre une accumulation de dettes, une carrière en dent de scie, un amour entre la vie et la mort : Monica ne sera pas/plus vers quel Saint se vouer, au point de vouloir commettre l’irréparable.

ENFIN DU SUSPENSE ! Je sais que je lis un roman classé  » erotic », mais je pense qu’il est important de donner vie à une histoire, pour le coup je ne m’attendais pas à ça.  Le 1er test « suspense » dans le tome 2 avait été un peu vite fait, mais ici l’auteure a prit le temps de faire monter le suspense crescendo.  Le combat de Monica est beau, ses prises de décisions sont compréhensibles.  J’en suis même venue à me demander ce que je ferais à sa place. Serais-je si radical ? Qu’adviendra-t-il de ma conscience ? Blabla … En bref, ce fut dur pour mes neurones.

Les personnages.  Comme dis précédemment, je me suis réapproprié le personnage de Monica.  Je l’ai trouvé plus forte, plus femme.  On a toujours droit à ses rapports Dominant/Soumise mais pour le coup, tout cela pouvait bien attendre.  Jonathan, une fois n’est pas coutume : Il est l’histoire, même s’il est moins présent, son cas fait l’histoire.  On retrouve Jessica, l’ex ainsi que la famille Drazen.

La trame était plus entrainante, on avait un fond et une forme, sans oublier le dernier chapitre qui était plus fourni en informations sur nos héros. Il est vrai qu’en lisant ce chapitre, je me suis rendue compte qu’il y avait quelques coquilles et ce dernier chapitre, nous permet de clôturer comme il se doit la saga.  Merci C.D

Je ne lis jamais les remerciements et pour le coup, j’étais tellement dans l’histoire que je ne me suis pas rendue compte directement que la petite note de l’auteure face à un évènement marquant était un fait vécu <3.  No comment.

Pour conclure, très belle fin.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Jennifer pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*****

Couverture de Songs of Submission, Tome 1 : Begsongs-of-submission,-tome-2---controle,-brule,-resiste-810114-264-432[1]

Song of Submisson, tome 2 – Contrôle, brûle, résiste de C.D Reiss

songs-of-submission,-tome-2---controle,-brule,-resiste-810114-264-432[1]

Informations :

  • Éditeur : Marabout
  • Collection : Red Velvet
  • Nombre de pages : 544
  • Date de publication livre : 3 août 2016
  • Date de publication : 3 août 2016
  • Genre : Erotic, Romance contemporaine
  • Prix : 6.49 – 7.50€

Résumé :

Dans ce second volume, l’auteur distille les informations goutte à goutte, dévoilant ce qui se cache sous le masque de playboy dominateur de Jonathan. Plic… sa famille… ploc… ses pensées. Monica saura-t-elle l’accepter tel qu’il se révèle ?
Tandis que leur relation évolue, des forces extérieures s’interposent : l’ancien compagnon de Monica observe dans l’ombre, tandis que l’ex-femme de Jonathan semble avoir une idée derrière la tête…

Mon avis

Bon ! Je vous épargne le long monologue sur ma mémoire de poisson rouge qui a encore frappé.  J’avais lu le T1 à sa sortie et la fin, m’avait laissé un peu pantoise. Je savais que quelquechose m’avait titillé dans la relation de Jonathan et Monica, mais je n’arrivais plus – du tout – à mettre la main dessus.  Je ne dirais pas que le roman a été lu pour la forme, mais la curiosité a prédominé durant les premiers chapitres du roman.
Alors qu’elle file le parfait amour avec Jonathan, Monica va vite découvrir qu’une relation avec celui-ci sera soit un frein ou un plus pour sa carrière artistique.  Ne désirant pas cacher son attrait au BDSM, Monica va devoir trancher entre  » vivons caché,  vivons heureux » ou  » vivons librement », mais une main invisible va s’immiscer dans leur relation ce qui ne sera pas fait pour aider nos tourtereaux.
Malgré un démarrage conflictuel avec ma mémoire de poisson rouge, on est très vite remis dans le bain.  La trame stagne un peu dans la 1ere partie du roman et je me suis demandée si l’auteure allait réellement faire évoluer ses personnages ou non.
Il y a une histoire, une part de suspense dans le chef de cet inconnu.  Mais voilà, l’auteure a en mon sens noyé son histoire, par les nombreuses galipettes de nos héros:  » Comment vas-tu ? -> Faisons l’amour »,  » J’ai besoin de discuter avec toi, -> Faisons l’amour », …
Je sais que je lis un roman classé érotique et donc il faut s’attendre à pas mal de sexe, mais je voulais vraiment que la partie suspense prédomine, qu’on ait de la matière, de l’envie et pour le coup tout cela a prit du temps.  Merci à Mandarine d’être intervenue 🙂
Les personnages.  Même si Drazen, a plus utilisé sa bouche – pour des bisous d’amoureux -, son personnage a prédominé durant toute l’histoire.  Rien ne pouvait être fait ou dit sans celui-ci, attention rien a voir avec le côté Dominant, mais il est l’histoire. Le suspense, part de lui et l’addiction est crée par sa seule volonté.  En bref il est le point de départ et final du tome.  Monica,  m’a agacé.  Non, pas parce qu’elle est invisible, mais j’ai craint une Ana Bis ! Vouloir  » changer » son mec, juste pour son bon plaisir.  C’est lourd.  Sur ce point #DrazenPower.  Il m’a fallu du temps pour me réapproprier le personnage.
Comme dis précédemment l’auteure a mis l’accent sur la partie charnelle de nos héros.  C’était assez pesant.  Heureusement la fin est arrivée, non pas parce qu’il s’agissait de la fin mais parce qu’elle m’a fait bondir de mon siège et que je ne suis pas du tout mécontente d’avoir la suite sous la main !
Affaire à suivre…
Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Jennifer pour l’envoi de ce Service-Presse
Photo
*****
Couverture de Songs of Submission, Tome 1 : Beg

Los Angeles VIP, tome 1 – L’initiation de Vanessa Fewings

Informations :

  • Éditeur : J’ai lu ( pour Elle)
  • Collection : Passion Intense
  • Nombre de pages : 380
  • Date de publication livre : 1er mars 2017
  • Date de publication ebook : 1er  mars 2017
  • Genre : Romance contemporaine, BDSM
  • Prix : … – 7.40€

Résumé :

Mia exulte : elle vient de décrocher un poste chez Envoûtement, un club privé très select de Los Angeles. Troquer ses chemisiers blancs pour des robes noires sexy ne l’effraie pas. Après tout, le salaire dépasse ses rêves les plus fous et lui permettra peut-être de solder ses factures. Sans oublier qu’elle sera la secrétaire de Richard Booth, l’un des hommes les plus influents de la ville. Mais Mia ignore que Cameron, le directeur de l’établissement, l’a engagée dans un but bien précis : charmer son ami Richard. Or, Cameron se prend lui aussi à ce jeu dangereux…

Mon avis

Avant d’ouvrir mon roman, j’ai – en tant qu’adepte de la couv – été frappée par les personnages, ou en tout cas sur le rôle qu’ils sont censé tenir dans le roman.  Je me suis dit :  » Chouette un BDSM, avec une dominante.  C’est tellement rare ».  Et puis pouf ! Pas de dominante, mais encore et toujours un dominant … Mais quel dominant : Richard Booth.

Fraichement engagée au club l’Envoûtement en tant que secrétaire/réceptionniste, Mia va vite découvrir que le club select n’est pas un club libertin comme les autres.

Je ne puis vous parler de ce roman sans mettre en exergue la tension sensuelle, voir sexuelle qui m’a habité durant toute ma lecture.  Je ne savais pas si Mia allait s’enticher de Cameron, le directeur, de Richard son associé, voir des deux.  Il y avait une telle ambiguïté sur ce point, que j’ai cru mourir d’une combustion spontanée !   Mia, est naïve.  Pas la naïve idiote, qui vous fait lever les yeux au ciel, non sa naïveté était marrante, le coup des boules de Geisha était à point.  Malgré son ignorance sur la pratique, Mia fonce, elle n’a peur de rien.  On ressent une certaine gêne, à quelques moments, mais pas de quoi casser votre rythme de lecture.

J’ai été intriguée par le personnage de Cameron du début à la fin, et son implication au sein de l’Envoûtement est à l’image du nom du club.  Un vrai marabout.  Richard pour sa part, m’a semblé instable à quelques moments.  Je ne dirais pas qu’il m’a mise mal à l’aise, mais je ne savais pas du tout sur quel pied danser avec lui.  Un dominant, dominé.  Dominant avec les femmes et dans son boulot, mais dominé par sa vie et par son lien plus qu’ambigu avec Cameron.  Trop trop bizarre.

Vanessa, m’a offert un roman BDSM d’un autre genre.  On lit/entend partout que cette pratique sexuelle est un exutoire, qu’il permet de s’évader, de lâcher prise, d’évacuer et pour le coup, on est pile dans le sujet du lâché-prise à l’Envoûtement.

L’histoire ne tourne pas seulement ou principalement autour de notre trio, le club voit évoluer 3 dominantes.  Hâte de découvrir qui se cache derrière ses bottes en latex.

Enfin, agréable petite surprise que je vous recommande pour sa petite nouveauté dans le genre littéraire.

Photo

 

Notes noires de Pam Godwin

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie ( Édition Blanche)
  • Collection : Hugo Roman
  • Nombre de pages : 516
  • Date de publication livre : 16 février 2017
  • Date de publication ebook : 16 février 2017
  • Genre : Relation interdite, drame, romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Un conte sensuel sur l’éveil amoureux et l’éducation érotique d’une jeune élève par son professeur de piano.

Émeric Marceaux est un fils prodigue et un célèbre pianiste qui enseigne avec ferveur et fermeté à de jeunes élèves triées sur le volet.

Autoritaire, raffiné, secret, directif, insaisissable et impitoyable, il envoûte ses élèves toutes amoureuses de lui.

L’une d’elle, Ivory Westbrook, a intrigué le maître qui l’a choisie pour en faire son oeuvre érotique malgré l’interdit qui pèse sur leur passion.

Souple et solide, réfléchie et naïve, douce et réceptive, Ivoire porte les stigmates des viols et abus qu’elle a subis et dont son maître veut la débarrasser en la poussant toujours plus loin sur les chemins du plaisir.

Mon avis

Je ne suis pas une personne ultra conventionnelle, mais les histoires d’amour prof/élève ce n’est pas très catholique, tout cela.  Mais depuis Angie, je garde l’esprit ouvert et fort heureusement pour moi, car je serais passée à côté d’une belle histoire d’amour.

Un an.  Il ne reste qu’une année à Ivory à tenir au lycée Le Moyne, avant d’accéder à son rêve ultime : Léopold.  L’université prestigieuse de musicologie, qui a vu naitre les plus beaux talents.  Mais avant cela, Ivory va devoir continuer à se démener, à  ne pas trop se faire remarquer et à ne pas être la tête de turc de son nouveau professeur, Emeric Marceaux.  Malgré ses airs secs, Ivory va vite découvrir que derrière cette façade bien sous tout rapport, se cache un homme, dominant, avec une sensualité sans borne, et une sexualité peu conventionnelle, mais Ô combien salutaire.

La plume de Pam, m’a fait vibrer tout au long de la trame.  La relation impossible entre Emeric et Ivory, n’est que la pointe de l’iceberg du sommet nommé plaisir.  L’ambiance a pas mal contribué à me mettre à l’aise.  Les personnages sont simples, totalement opposé.  Emeric, est un homme ouvert, j’ai apprécié ses rapports familiaux.  Pas de secret, pas de chichis.  L’ouverture d’esprit des parents aide énormément.  En ce qui concerne la face lovers du personnage, Emeric a été dupé une fois et, on s’attend à pas mal de soliloques de blocages, mais il n’en est rien.  Bien au contraire, il ne se cache pas, se montre directement et met en avant son attirance pour Ivory.  Ivory pour sa part est le portrait type de la demoiselle en détresse sociale : Famille à l’abandon, misère sociale.  Mais sa volonté  et son don particulier vont lui permettre de se sortir la tête de l’eau.  D’un point de vue affectif, Ivory vient de très loin, rapport conflictuel, agression et pourtant cela ne va pas l’empêcher d’aimer.

Pour ce qui est de la trame, je m’attendais à plus de suspense du à la relation particulière des héros. Je dois avouer que j’ai vite oublié l’âge d’Ivory, mon esprit est resté focalisé sur la relation, le ressenti, l’évolution des héros, et le plaisir du doigté d’Emeric * miam miam *.

Ce roman est une petite merveille, une partition de plaisir.  Une histoire dure, un peu sombre, des personnages attachants, avec son zeste de plaisir que je vous recommande … GRANDEMENT !!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Olivia et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "edition blanche hugo roman"

Photo