Insaisissable, tome 2 – Ne m’échappe pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (23).jpg

unnamed

La mort la mort la mort est partout.

Après une bonne présentation, dans ce second opus on entre un peu plus dans le vif du sujet : la rébellion.

Après avoir fuit la basse de Warner grâce à Adam et Kenji, Juliette va intégrer le Point Oméga dirigé par Castle.  Pensant être la seule – avec Adam -,  à être dotée de pouvoir surnaturel, Juliette va découvrir qu’en plus d’être dans la base des renégats, la plupart des pensionnaires sont dotés de pouvoirs, tels les jumelles.  Tandis qu’ils se préparent à la guerre, Warner va revenir dans la vie de Juliette et va semer la confusion, dans sa vie et dans ses sentiments.

Je ne sais plus que penser de Warner : gentil ou méchant ou un peu des deux ? Il avait déjà créer pas mal de confusion dans ma tête et cette lecture ne m’a pas aidé, j’ai essayé d’être sur mes gardes tout en lui laissant le bénéfice du doute et je sors de cette lecture encore plus confuse sur celui-ci. Pour sa part, Adam était présent sans être présent.  De son côté, Juliette est passé d’inactive à très active : entraînements, maîtrise de son pouvoir, et surtout grand chamboulement sentimental.  Je ne peux nullement parler de tromperie, car notre trio ne s’est jamais juré fidélité, on reste dans la naissance de sentiments fort et confus.  Donc affaire à suivre sur ce point.

La trame avance tout doucement, il y a eu quelques petites longueurs, un peu de rebondissements, mais on reste principalement ciblé sur la relation entre Warner et Juliette.

En bref, Tahereh nous offre une petite suite tantôt douce, tantôt remplit d’ardeur.  Vivement la suite !!

unnamed

Je te veux dit-il.  Je veux tout de toi. Je te veux en long et en large, et que tu reprennes ton souffle, et que tu te languisses de moi comme je me languis de toi.

Warner

Je tombe en morceaux et m’écroule dans son coeur, et je suis un désastre.

Juliette

3469900_orig[1]

Alexa Hudson (21)Alexa Hudson (22)

Publicités

Insaisissable, tome 1,5 – Ne me résiste pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (22).jpg

unnamed

Ils veulent voir de plus près le phénomène de foire que je suis devenu.  Ils veulent être les premiers à constater les fêlures dans ma santé mentale.

Je ne sais plus quoi penser ! Si, en fait … Si, c’est en lisant ces petits amuse-bouche, que je suis ravie de ne jamais lire les résumés ! Quelle surprise et surtout quelle situation ultra ambiguë !

Je ne sais plus quoi penser de Warner, je ne dirais pas qu’il a été diabolisé, on ressent le côté psychopathe, mais dans cette nouvelle, on découvre un autre pan du personnage de Warner : IL EST HUMAIN ! Oui, oui … Oui, derrière cette image de chef et de fils du Chef Suprême/Président se cache un petit garçon au grand cœur, un petit garçon traumatisé par son père et je ne sais plus que penser de ces actions.

Cette nouvelle revient directement après les événements tragiques du tome 1.  On suit Warner dans son rôle de chef, dans sa guérison, et surtout dans son amour/attachement à l’égard de Juliette.

J’ai tellement envie de faire partie de son univers.

Tahereh, est passée à la vitesse supérieure avec ce petit volume.  Il m’a mise dans tout mes états et je suis passée par toute une panoplie d’émotion.  J’aime ça!

En bref, un volume intense et qui me laisse totalement sur le carreau … Vivement le second opus !!!

unnamed

Je ne donnerais à personne la satisfaction de me voir mort.

3469900_orig[1]

Alexa Hudson (21)

Insaisissable, tome 1 – Ne me touche pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (21).jpg

unnamed

Je suis un murmure qui n’a jamais existé.

Malgré les bon échos que j’ai – toujours – eu autour de cette série, je dois dire que j’étais un peu craintive.  J’avais peur de tomber une série très fantastique.  N’étant pas une adepte du genre, c’était ma plus grande crainte.  Que Nenni ! Le démarrage était tellement brusque, tellement inhabituel, que fantastique ou pas, je voulais savoir pourquoi la société avait enfermée Juliette durant plus de 260 jours dans une cellule.  Quel est cette société qui vit derrière ces quatre murs.  Mais surtout connaitre, Adam ce nouveau compagnon de cellule qui bizarrement est immunisé au don – mortel -de Juliette.

Comment vous parler de ce premier opus sans spoilers ?! Donc désolé d’avance.

J’ai vraiment tout adoré dans ma lecture.  Tout d’abord le texte, les ratures dans les pensées de Juliette : Je l’ai dis, pensé mais je n’aurais pas dû.  En second, le contexte, cette jeune demoiselle, de 17 ans abandonnée par sa famille, qui ne devra sa survit que grâce à son petit carnet.  En troisième lieu, la raison de cet enfermement.  J’ai eu envie de  tout secouer, mais la société, qui est la quatrième raison, qui soit dis en passant est fortement endoctrinée, vit aujourd’hui dans la crainte de mourir. Mais j’espère que ce point sera un peu plus développé dans les opus à venir.

Notre peuple meurt parce que nous lui donnons des poisons à manger.  Les animaux meurent parce que nous les forçons à consommer des déchets, à vivre dans leur propre saleté, les mettant en cage et les maltraitant.  Les plantes s’étiolent parce que nous déversons des produits chimiques dans la terre qui les rendent ainsi dangereuses pour notre santé.

Enfin, le duo d’homme qui se battent pour Juliette : Adam et Warner.  L’un est soldat l’autre commandant.  L’un veut sauver Juliette, l’autre l’utiliser comme arme de guerre.

Tout … Tout était vraiment bon dans cette lecture.  Tahereh, m’a fait vibrer, elle m’a donné du suspense, de la passion, de l’envie, de la rage et du courage.

En bref … Un démarrage et une fin renversante … Vivement le prochain opus !

unnamed

Tu ne peux pas t’imaginer toutes les fois où j’ai pensé à toi.  Combien de fois j’ai rêvé… ( il s’étrangle presque et enchaîne.)  Combien de fois j’ai rêvé de me retrouver tout près de toi. ( Il s’apprête à se passer la main dans les cheveux, mais se ravise.  Baisse les yeux, les relève). Bon sang, Juliette je te suivrais n’importe où.  Tu représentes la seule chose de bien qui reste encore en ce monde.

3469900_orig[1]

The Vanish Girl, tome 1 de Laura Thalassa

THE.jpg

unnamed

Quel beau démarrage ! En temps normal, je ne suis pas une adepte de roman science fiction and co.  Et la seule chose qui m’a poussé dans cette lecture : la couverture ! Oui, je suis une couveuse dans l’âme et j’assume.

Alors qu’elle vient de fêter ses 18 printemps, Ember va voir apparaitre sur son corps des marques noires, telles de tatouages.  Pensant à un acte de beuverie, elle va vite déchanter le jour ou des agents spéciaux, dont Caden vont venir la cueillir chez elle, pour l’emmener loin de sa famille et lui permettre d’user à bon escient de son don de téléportation.

Comme dis précédemment le roman commence fort, on est directement mis dans le bain des voyages d’Ember.  Sa rencontre avec Caden – son binôme – va l’obliger à trouver en lui en allié, si elle souhaite fuir le camp.  Ember et Caden auront la lourde tâche de récupérer des données confidentielles, mais au fur et à mesure ou l’enquête avance Ember va se pose de plus en plus de questions sur ce programme gouvernemental.

Laura, m’aurait fait apprécié sa science-fiction.  Mais de vous à moi, je n’ai pas du tout eu l’impression de lire un roman de science-fiction, comme on l’imagine au sens premier du terme.  Si l’on retire le don de Caden et Ember ont aurait l’impression de lire un simple YA.  Je pense que c’est cela qui m’a fait le plus apprécié ma lecture, car le texte peut être lu par un mordu du genre ou pas.

Pour conclure, très belle histoire d’espionnage, avec juste ce qu’il faut de tension de pression de plaisir, de romance.

Vivement la suite !!!!!

 

unnamed

La vérité, c’est que vous n’êtes plus une civile, désormais.  Vous êtes entraînée pour devenir un atout, une espionne.  Votre connaissance d’informations classées secrètes vous rend à la fois précieuse et dangereuse.  Si vous décidiez de ne pas coopérer les conséquences seraient graves.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon"
Photo

Chaman de Maxence Fermine

Informations :

  • Éditeur : Michel Lafon
  • Collection : Roman
  • Nombre de pages : 220
  • Date de publication livre : 12 octobre 2017
  • Date de publication ebook : 12 octobre 2017
  • Genre : quête identitaire
  • Prix : 9.99 – 12.90€

Résumé :

« Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel. »

Charpentier sur les immenses tours d’acier de Duluth, dans le nord des États-Unis, Richard Adam n’a jamais oublié le sang indien qui coule dans ses veines. Mais le retour sur sa terre natale pour enterrer sa mère va le plonger dans un monde dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.

Mon avis

Lors de l’un de mes derniers passage à la bibliothèque le groupe de lecture avait prévu de lire  » Neige » de Maxime Fermine.  La bibliothécaire, connaissant mon grand amour de la lecture, m’a OBLIGE à le lire, et le soir même Camille proposait le nouvel ouvrage de l’auteur.  Je ne pouvais pas passer à côte de cette occasion et par la même occasion narguer ma dealeuse de plaisir, car MOI, j’allais lire le dernier roman de Maxime.  Et après 5 chapitres, j’ai su que j’allais passer un bon petit moment avec Richard et sa quête.

Le roman se lit très vite.  Suite au décès de sa mère, Richard est de retour sur la terre de ces ancêtres.  On suit son parcours, sa quête.  J’ai aimé suivre cet homme de plus de quarante ans, qui va faire de belles rencontres.  On va le voir grandir, évoluer.  Le texte est très bien écrit, c’est simple, c’est beau, je me suis posée quelques questions sur Richard, sur cette quête identitaire, ne venait-elle pas trop tard ?

En bref, j’ai découvert un auteur tout en poésie, qui m’a fait du bien et m’a offert un bon moment de lecture.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce roman

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon jeunesse"

Photo

 

En toute intimité de Margot Malmaison

Informations :

  • Editeur : Michel Lafon
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 184
  • Date de publication livre : 22 juin 2017
  • Date de publication ebook : 22 juin 2017
  • Genre : Question-Réponse, entretien
  • Prix : 9.99 – 14.95€

Résumé :

Margot vous dit tout !

 » J’ai écrit ce livre pour vous remercier. Pour vous rendre tout l’amour que vous m’avez envoyé depuis ces quatre années. Et pour vous dire que je vous adore ! Pour moi, vous êtes ma deuxième famille. Et je ne dis pas ça en l’air ! Parce que, grâce à vos lettres, j’ai l’impression de vous connaître. Vous me racontez vos petites histoires, vos grands chagrins (d’amour !), et vous me demandez mon avis, comme si j’étais votre amie, votre confidente, votre grande sœur… Ça me touche énormément.
Dans ce livre, il y a vos lettres, et ma réponse. Vos questions, et une série de conseils que je vous donnerais si on en parlait devant un café à la sortie du lycée ! J’ai choisi ces lettres parce qu’elles parlent de thèmes qui me tiennent vraiment à cœur.

Je suis fière d’avoir votre confiance et je serai toujours là pour vous écouter, sans jamais vous juger.
Si j’ai écrit ce livre, c’est pour continuer cette conversation avec vous. Pour que le lien qui nous unit vous accompagne dans votre vie de tous les jours. « 

Mon avis

Au vu de la couverture, je m’imaginais lire un roman dans la même veine que la série  » Le Pacte » de Jenny Han, et là ce fut la grande surprise ! Il ne s’agit nullement d’un roman d’amour, mais plus d’un question-réponse.

Margot, est une jeune demoiselle qui s’est lancée il y a quelques années dans l’écriture de son histoire d’amour avec Max.  De fil en aiguille son histoire, s’est étoffée et a permis à quelques teenegears de s’identifier à l’auteure et de fil en aiguille le succès de Margot s’est rependu sur la toile.  Ensuite sous forme de livre.

Je n’ai pas lu ces dits romans, mais malgré ce fait, je ne me suis pas sentie mal à l’aise durant ma lecture, car il s’agit essentiellement ici de répondre aux questions des lectrices, sur des situations quotidiennes.  Il est clair que du haut de mes 30 ans, j’ai quelques fois levé les yeux au ciel, car je trouvais le discours trop formaté.  Le seul qui m’ai vraiment plu est sans contexte celui mettant en rapport les enfants avec leurs parents divorcés.  Le discours était juste.  Autre fait interressant, dans cette lecture, l’approche que Margot a par rapport à ces lectrices.  Elle s’adresse directement à elles, en donnant une part de sa vie.  Elle conseille comme une amie, je n’ai pas ressenti cette sensation de « Maitre-élève », on est entre nous … D’ou le titre !

Petit interlude qui fera – énormément – plaisir aux lectrices de la 1ere heure !

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon jeunesse"

Photo

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carene Ponte

Informations :

  • Éditeur : Michel Lafon
  • Collection : Littérature
  • Nombre de pages : 280
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : xxxx
  • Genre : maladie, espoir, famille, amour, amitié
  • Prix :  18.95€

Résumé :

Quand on a trente ans, on n’est jamais préparé à perdre sa meilleure amie. C’est pourtant le drame que Molly doit affronter quand Marie est emportée par la maladie en quelques mois à peine. Juste avant de mourir, celle-ci demande à Molly de lui faire une promesse : vivre sa vie pleinement, pour elles deux. Elle y tient, alors Molly accepte.
Mais par où commencer ? Lâcher son travail de serveuse ? Rompre avec Germain, l’homme avec lequel elle vit ? Certes, il est comptable et porte des chaussons, mais il est gentil.
Lorsque Molly reçoit quelques jours après l’enterrement un mystérieux paquet contenant douze lettres de Marie, elle comprend que celle qui lui manque tant n’avait pas l’intention de se contenter de paroles en l’air et que son engagement va l’entraîner bien plus loin que ce qu’elle imaginait…

Mon avis

J’ai directement été attirée par le roman, le titre m’a directement plu.  Mais avant de commencer ma lecture, j’étais un peu sceptique car je me suis demandée après coup : est-ce que le roman va vraiment me plaire ? Quel sera la tranche d’âge des personnages ? S’agit-il d’un roman souvenir rempli de flash-back ? Et je vous en passe.

J’ai été agréablement surprise de me rendre compte que les héroïnes, Molly et Marie avaient mon âge, ou en tout cas nous avions la même tranche d’âge.  Non, je ne suis pas entrain de fixer un rendez-vous chez le dentiste, merci de demander !

Marie, a 30 ans lorsqu’elle apprend, qu’elle va mourir d’un cancer, mais avant de mourir elle va sommer son amie Molly de vivre, de vivre pour Elle.  Quelques jours après cette promesse faite à une mourante, Marie décède sans oublier de rappeler à Molly au travers de courrier : de vivre pour Elle(s).  Commence alors pour Molly, une nouvelle vie, faite de nouvelles rencontres, mais surtout une remise en question sur ces choix passés.

Malgré ma crainte, d’avant lecture, j’ai adoré ma lecture.  J’ai directement accroché au personnage de Molly.  Cette jeune femme qui va voir partir sa seule amie, mais qui va surtout devoir vivre pour deux, durant un temps dévolu.  Le temps du deuil.  Molly va devoir faire face à sa peine, au remarque d’amis face à son choix d’honorer la mémoire de son amie, mais elle tient bon ! Dans son cas, j’aurais fait la même chose ! L’auteure a bien su nous faire ressentir l’aura de Marie, durant toute la trame.

La trame n’est pas faite de flashback, on suit le périple, – un peu court -, de Molly : nouvelle vie, nouveau job, mais surtout sa rencontre avec John.

Outre Molly, Marie, John et leurs familles respectives, mon attention a été attirée par les personnages secondaires : les élèves de Molly.  Carène nous donne juste ce qu’il faut pour s’attacher à ceux-ci, de craindre pour eux et de vouloir brandir le glaive.

Au travers de ce roman hommage, j’ai découvert une auteure avec une plume douce, attachante.  L’histoire ne souffre d’aucune redondance, tout est plaisir malgré le drame.

En bref, un roman que je vous conseille pour sa douceur, sa fraicheur et son bon moment.

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo