After, tome 8 – Nothing More #1 – Landon Gibson d’Anna Todd

Informations :

  • Éditeur : Le Livre de Poche
  • Collection : Romance
  • Nombre de pages : 352
  • Date de publication livre : 31 mai 2017
  • Date de publication ebook : 7 juillet 2016 ( Hugo & Cie)
  • Genre : NA, Romance contemporaine, New Romance
  • Prix : 7.30€

Résumé :

New York. Landon est étudiant et travaille dans un café branché sur son temps libre. Il est bien décidé à prendre son destin en main. Seulement, le sentiment de solitude créé par l’absence de Dakota, son ex-petite amie, ne s’atténue pas. Et ce, malgré la présence indéfectible de sa coloc Tessa. Il fait la rencontre de Nora, une fille libérée et sensuelle avec qui il est prêt à entamer une relation, mais c’est face à son ex qu’il se retrouve lors du premier rendez-vous. Sa longue et belle histoire avec Dakota va-t-elle renaître ou est-ce la jalousie qui la fait revenir vers lui ?

Mon avis

Pas que j’ai moins aimé ce tome, mais je savais à quoi m’attendre de Landon, le gentil boyscout, le fils-gendre-papa idéal … Monsieur Parfait ! Mais crotte, qu’est-ce que j’ai eu envie de le secouer face à tant d’inaction de sa part.  Il quitte tout pour les beaux yeux de sa petite amie d’enfance, il s’imaginait  » A l’amour, à la vie », il se fait plaquer par celle-ci, et je peux comprendre qu’il est du mal à se remettre d’une telle peine surtout que l’on sent que c’est un homme qui se donne à 100% dans tout ce qu’il entreprend, mais je n’ai pas compris pourquoi il ne se donnait pas une vrai chance avec Nora !

Pourquoi nous – me – faire languir de la sorte.  Oui, il doit d’abord mettre sa relation avec Dakota derrière lui, mais je ne suis pas dingue, cette demoiselle fait tout pour le garder sous le coude et lui tombe dans le panneau les deux pieds dedans.

J’ai apprécié la retenu de Nora, face aux agissements de Landon, même si à sa place je l’aurais secoué et fait un croche-pied à Dakota.

Enfin, ça c’est pour la partie rageuse de l’histoire … Outre, cela on découvre un peu plus Monsieur Parfait dans sa vie New-Yorkaise, cette partie de l’histoire se déroule en plein ‘je t’aime, moi non plus’ d’Hardin et Tessa.  Il reste fidèle à ses amis et là de nouveau j’ai retrouvé mon petit Landon.  Dans ses rapports avec la famille on reste dans la continuité.  Le petit fils à sa maman va devenir grand frère, limite papa.  Je me suis demandée à un moment qui n’avait pas coupé le cordon entre la mère et le fils.  Pas que je suis outrée face à leur bon rapport, mais Landon a cette tendance à vouloir couver, trop même.

Pour ce qui est de l’histoire/trame a proprement parlé, oui je suis ravie de découvrir Landon dans un rôle principal, même si je l’ai trouvé encore fort effacé à force de vouloir trop faire plaisir, il s’oublie et donc j’espère que le volume 2 sera plus chargé et qu’on découvrira une autre facette de Landon.  Moins lisse, mais je gage sur Nora pour faire éclore la petite fleure 🙂

Affaire à suivre …

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Mélissa pour l’envoi de ce Service-Presse

L’image contient peut-être : texte

Photo

*******

PhotoCouverture de After, Saison 2

 

Sous ta peau, tome 2 – Broken de Scarlett Cole

Informations :

  • Editeur : JC Lattès
  • Collection : &Moi
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 7 juin 2017
  • Date de publication ebook : 7 juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 14.90€

Resume :

Après des années à s’occuper de sa mère malade, Drea s’efforce tant bien que mal à assurer deux boulots pour payer les factures, quitte à mettre sa vie entre parenthèses. Lorsqu’elle doit organiser les fiançailles de sa meilleure amie, elle fait la connaissance de Cujo, le meilleur ami du fiancé. Et ce dont elle n’a vraiment pas besoin, c’est que ce tatoueur sexy chamboule l’équilibre précaire sur lequel repose sa vie.

Lorsque Drea est témoin de l’enlèvement d’une femme dans le café dans lequel elle travaille, elle choisit de se tourner vers Cujo. Déterminé à lui montrer qu’elle peut compter sur lui, il l’aide à découvrir la vérité. Une vérité qui risque de mettre leurs propres vies en danger…

Mon avis

Scarlett avait mis la barre haute avec la story de Trent et Harper, mais mon attention a quand même été titillée par Drea et Cujo.  Je ne m’attendais pas spécialement à une nouvelle histoire triste, et encore moins à une love story sur fond d’enquête de police.

Tandis que Drea et Cujo organise la fête de fiançailles de leur BFF, Drea va se faire agresser sur son lieu de travail et assister à l’enlèvement de sa cliente. Ce qui ne devait être qu’un cas isolé, va ouvrir la boite de Pandore sur une enquête d’investigation.

Je ne dirais pas que j’ai moins apprécié cet opus, mais autant l’enquête de police était bien menée, autant le personnage de Drea m’a quelque peu refroidi.

OK !  Il est difficile de se remettre d’une agression de ce type et d’assister à l’enlèvement d’une tierce personne, mais malgré la volonté de l’auteure de mettre un zeste de réalisme dans le chef de Cujo et de ses propos, à certains moments – clés -, Drea a oublié qu’elle n’avait qu’une vie et que jusqu’à preuve du contraire elle n’est pas flic.

Mise à part, ces petits moments d’égarement de la part de notre héroïne, j’ai passé un très bon moment de lecture.  Scarlett, n’a certes pas sorti les violons, ni les mouchoirs mais elle a quand même su me donner une petite part de frissons.

J’espère que le T3 sera ciblée sur l’assistante du Circle, les petites bribes d’info ont attiré mon regard de lynx.

Enfin petit instant break fort agréable.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******

 

Les délices d’Eve d’Emily Collins

Informations :

  • Éditeur : JC Lattès
  • Collection : &Moi
  • Nombre de pages : 350
  • Date de publication livre : 5 juillet 2017
  • Date de publication ebook : 5 juillet 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 8.99 – 13.50€

Résumé :

Ève ne vit que pour une chose : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C’était sans compter l’irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu’ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu’il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur… Entre carrière et sentiments, Ève devra opérer un subtil dosage.

Mon avis

Un roman rafraichissant et ce même si Eve a quelques fois dû s’acquitter de quelques coup de poing pour se faire entendre !

Eve est une mordue de pâtisserie, mais pour en faire son métier, elle doit obtenir le fameux sésame : son diplôme.  Alors qu’ils enterrent leur professeur, Eve va faire la connaissance de Monsieur Beauregard.  Ce qui ne devait être que le coup d’un soir, va se solder par l’apparition de son nouveau professeur, THE MoF !

Oui, il s’agit d’un raccourci, un peu facile et déjà-lu ! Mais on se laisse quand même prendre par la fraicheur de l’histoire.  Autre point, et pas des moindres … La seule chose de douce chez Eve est son nom.  Je n’ai pas spécialement d’attachement pour les femmes qui se battent – littéralement parlant – comme des Hommes.  Oui, il faut se défendre, et j’ai vu que l’auteure a voulu nous montrer autre chose, mais ça m’a un peu fait freiner des quatre fers.  Je trouve ça moche une femme qui se bat, même si vers la fin c’était plus que mérité.  Je dirais même qu’elle a été un zeste trop douce pour le coup ! LOL !!!!

Dans le rôle masculin, nous avons Mister Beauregard * miam miam * … Et dire que ce roman est axé sur la pâtisserie, il est clair que j’aurai pu en faire mon 4h, voir mon dîner de la journée !!! Zach, est un bon personnage.  Il a – quelques fois – les pieds sur terre.  Il râle, mais on s’attache à Lui.  Autre rôle masculin, qui m’a plus plu que Zach : le frère d’Eve.  Je n’aurais pas dit non à quelques passages supplémentaires sur celui-ci.  SpinOff ?

Emily, m’a encore offert un bon moment de fraicheur, de douceurs, fouettant et agréable d’un bout à l’autre … Dommage, que le roman se lisse trop vite !!! Je n’aurais pas dit non à quelques douceurs supplémentaires.

Enfin, une petite douceurs pour bien commencer cet été !!!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et NetGalley pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

Dating you, Hating you de Christina Lauren

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : 1er juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

« Au boulot comme en amour, tous les coups sont permis … »

Entre Carter et Evie, deux trentenaires agents extrêmement influents à Hollywood, le courant passe instantanément. Mais lorsque leurs deux agences rivales fusionnent –; en les mettant en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter.

Lors d’une rencontre embarrassante à Halloween, Carter et Evie, deux agents extrêmement influents d’Hollywood flashent l’un pour l’autre. Mais lorsque qu’ils sont mis en compétition pour le même poste –;, leur belle romance se transforme en guerre ouverte pour se saboter. Pourtant la rivalité entre ces deux trentenaires, compétents et haut placés, ne suffit pas à éteindre la flamme ces deux tourtereaux adeptes de l’amour vache.

Mon avis

Ce duo d’auteures ne m’a jamais déçu. Certes, il y a eu quelques fois des petites longueurs dans leurs romans, mais pas de quoi stagner dans une trame.  Ayant été mise en confiance par Elles, je dois avouer que ce tome hors circuit habituel, a été un nid de plaisir.  j’avais tant hâte de les découvrir dans un nouveau challenge, hors de leur circuit saga/spin off, afin d’avoir une autre vision de leur travail d’auteurs et je dois dire, que saga ou pas CL ne vous décevront pas.

Ce roman était une bonne parenthèse.  Carter et Evie évoluent dans le même monde professionnel : agent de star.  Malgré l’alchimie qu’il y a entre eux, ils ne peuvent oublier leur carrière, mais lorsque leurs sociétés fusionnent et qu’en plus de cela leur nouveau Boss les met en concurrence, la petite bulle de plaisir qui les entourait va vite éclater et mettre en avant les talents combatifs d’EviL et Carter.

Tout d’abord je tiens à dire, que je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout, d’accord avec l’image peu reluisante qu’on fait des jeunes parents … Non, maiche s’éclater jusqu’à 23h !!! Non, pas du tout d’accord, Nous jeunes parents on connait nos priorités et donc, on termine généralement nos soirées vers 19h, car il faut donner le bain, mettre aux lits et ensuite tenter de vivre un peu avant la prochaine journée !!!!   Non, j’ai bien ris avec Steph et Michael Christopher dit MC.

Outre cette petite parenthèse humoristique, on suit les parcours bien sous tout rapport de Carter et de IndependantWonderWoman aka EviL !!! Dans le fond, l’histoire est assez courte, quelques petits coups bas, bon enfant de Carter et Evie.  L’instant too much, évolution des personnages et de leur doublures d’enquêteur… oui, oui il fallait un peu de suspense.  Le tout ensemble vous offre un agréable moment de lecture.

Autre point qui m’a plu et à créer un nid de tension durant ma lecture : l’absence de partie fine.  Autant le roman démarre avec ce petit fusible qui pète entre les héros, autant leur volonté de réussite est tellement omniprésente que ce besoin est vite reléguer au second plan.  TENSIONNNNNNNNNNNNNNNNNNN !!!

Enfin, ce petit vent de fraicheur m’a fait du bien, mais surtout il m’a réconforté sur le faite que CL étaient de très bons auteurs !!!!

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Marie et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

The Elements, tome 3 – The Silent waters de Brittainy C. Cherry

Informations :

  • Editeur : Hugo & Cie
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 400
  • Date de publication livre : 1er juin 2017
  • Date de publication ebook : 1er juin 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame
  • Prix : 9.99 – 17€

Résumé :

Notre vie est faite de moments. Certains terriblement douloureux, d’autres merveilleusement optimistes.

J’ai connu beaucoup de ces moments dans ma vie, des moments qui m’ont changée, des moments de défi. En tout cas, au cours des moments les plus importants – des plus déchirants et des plus incroyables – il était toujours là.

J’avais huit ans quand j’ai perdu ma voix. Une partie de moi m’a été volée, et la seule personne qui pouvait vraiment entendre mon silence était Brooks Griffin. Il était la lumière de mes jours sombres, la promesse du lendemain, jusqu’à ce que la tragédie le rattrape.

Une tragédie qui a fini par le noyer dans un océan de souvenirs. C’est l’histoire d’un garçon et d’une fille qui s’aimaient l’un l’autre, mais qui ne s’aimaient pas eux-mêmes. Une histoire de vie et de mort. D’amour et de promesses brisées.

Mon avis

Vous connaissez ces romans qui avant d’avoir été entamée, vous font déjà vibrer de partout, ces romans qui vont vous laisser un arrière-goût de plaisir et de frustration, car ils seront lu tellement vite, dû à une plume magique.  Vous les connaissez ces romans rare, et bien Brittainy ne va pas déroger à cette règle.  Oui, ce roman m’a encore fait du bien.

Dans ce 3eme opus, on découvre l’amoutié de Maggie et Brooks.  Alors que son père va refaire sa vie, Maggie, 6 ans va se découvrir un nouveau frère, une nouvelle soeur, une nouvelle maman et un nouvel ami : Brooks.  Quelques années après cet aménagement, le chemin de Maggie va croiser celui du Mal.  Certes, elle s’en sortira vivante, mais elle aura perdu sa joie de vivre, sa fougue et sa voix.

Au fur et à mesure de la trame, on va écouter le silence de Maggie, ses craintes, sa frustration, au travers de sa relation amoutié avec Brooks.

Le roman est beau, touchant, Brittainy arrive encore avec quelques mots simple à vous donner du plaisir.  Je vous avouerais qu’à un moment, ce silence m’a un peu pesé car je voulais tellement que Maggie sorte de son mutisme, qu’elle (re)vive.  Je voulais tellement retrouver la Maggie de 10 ans, celle qui m’avait fait rire, avec ses petits mots.  Mais il s’agit d’un roman-vibrato et donc, je me doutais bien qu’on n’allait pas juste suivre Maggie.  En parrallèle, on découvre Brooks qui va se retrouver être le miroir de Maggie, Son drame, m’a boulerversé et surtout qu’il est lui, aussi lié à ce 3eme élement qu’est l’eau …. J’en ai râlé, car j’avais cette sensation de revenir en arrière, alors qu’on est censé avancer dans l’histoire, j’en ai pleuré de frustration, pour eux et pour moi.

Je ne serais vous dire ce qui a prédominé dans ma lecture entre le plaisir et la satisfaction d’avoir encore été touchée par Brittainy.

J’espère que le dernier opus, me laissera intact car pour le moment, je suis encore un peu guimauve.

NB : Il est rare les fois ou je lis les remerciements des auteurs, non pas que je boude cette partie du livre, mais après une lecture, formidable j’ai plus tendance à vouloir moi remercier l’auteure pour le bon moment.  Toujours est-il qu’en lisant les remerciements/Note de l’auteure, plusieurs faits ont retrouvé du sens, et quelques interrogations, comme la longueur du silence de Maggie on trouvé leurs réponses.

 

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Magali et Déborah pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

*******************

T1

T2

Les Somber Jann, tome 1 – Jaylen de Cynthia Havendean

img_6274

Informations :

  • Editeur : Auto-Edité
  • Collection :
  • Nombre de pages : 374
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 10 mai 2017
  • Genre : Thriller, drame
  • Prix : 9.49€

Résumé :

J’habite dans la ville de Williston, dans le Dakota du Nord, l’étrange famille Somber Jann s’installe juste en face de chez moi Je suis Engy, une jeune fille de 16 ans. Un soir, avant d’aller à une fête bien arrosée, je me retrouve poursuivie par un groupe d’inconnus. Juste avant qu’ils ne m’enlèvent, mon voisin arrive à mon secours. Tel un psychopathe, d’un seul coup de couteau agile, Jaylen tue de sang-froid mon agresseur. Avait-il déjà tué avant ce soir-là ? Me sentant redevable, intriguée et attirée face à mon sauveur, je ne cesse d’espionner cette famille. Je tente par tous les moyens de m’approcher de lui. Ce que je ne sais pas encore, c’est que je suis en danger à ses côtés Maintenant, j’en sais trop sur cette famille Je suis la captive non pas d’un héros, mais d’un tueur en série !… Pour les 16 ans et plus.

Mon avis

Lorsqu’Audrey, admin de la page Dark Romance, nous a proposé cette lecture.  J’ai foncé, comme pas mal de nos acolytes.  La seule chose qui n’était pas prévue au programme c’était de voir la date de publication repoussée à deux reprises.  Je me suis même demandée si la partie dark, ne reposait pas là, en grande partie : nous faire languir, suer et végéter devant notre compte Amazon.  Il était donc tout naturel qu’après deux fausses joies, je bondisse sur le roman à sa sortie et je ne regrette pas d’avoir attendu … Si, je regrette d’avoir attendu mais le roman est tellement bon, que je pardonne Cynthia.

Comme dis précédemment, le roman a été proposé sur la page DRF, et donc mon système nerveux c’était préparé à une dark romance, mais au bout de quelques chapitres.  Je l’aurais mis dans cette catégorie mais pas totalement, car il a pas mal de relents de thriller.  Fait que j’ai acté avec l’auteure sur mon compte Insta’.

Alors qu’elle se rend à une soirée avec sa BFF, Engy va se faire agresser elle ne devra son salut et l’échec de son enlèvement que part l’intervention de son mystérieux et  nouveau voisin : Jayden Somber Jann.  Elle avait déjà été intriguée par cette famille, qui ne sort jamais ses ordures, mais ce sauvetage sera le déclencheur à vouloir creuser un peu plus sur ses voisins.  Malgré sa promesse de les oublier, Engy va fauter et sera kidnapper par le Somber Jann.

J’ai savouré la story, comme dis précédemment à force de voir la date de sortie reporté, je n’attendais plus rien de cette histoire, juste la lire, histoire de voir ce que l’auteure voulait nous proposer. J’ai été agréablement surprise de prendre mon pied avec les frères Somber Jann. Ils sont nerveux, ils vous mettent mal à l’aise, beau, tellement imbu de leur personne et du mal qu’ils pourraient vous faire qu’ils ont l’impression de voler plutôt que de marcher.

Certes le roman est un thriller, mais il y a aussi de la romance, j’avais craint le pire et de nouveau un ravissement m’a parcouru : On ne change pas l’âme d’un tueur, amour ou pas ! Merci Madame. Oui, c’est psychologiquement dur, je me sui demandée si Engy n’avait pas été la reine des garces dans une autre vie pour devoir subir tout cela. Oui, elle les a provoqué. A sa place, j’aurais déjà déménagé en Alaska, et pourtant je la comprends.

Outre nos quator, on découvre des personnages annexes, dont le BFF d’Engy. J’ai aimé son combat pour son ami, même si j’avais envie de lui dire qu’il n’était pas un chat et encore moins dans un partie de Mario Bros : Tu n’as qu’UNE vie, don’t forget.

Par ailleurs, j’ai découvert une auteure a la plume saisissante, froide et tellement juste dans sa trame. Elle reste fidèle à sa thématique. On stress avec les héros, tout va crescendo et ça m’a fait un bien fou ! J’ai tout adoré dans ma lecture.

Vivement la suite …

Photo

Amours en ligne, tome 1 – Rencontre virtuelle de Megan Erickson et Santino Hassel

img_6299

Informations :

  • Editeur : MxM Bookmark
  • Collection :
  • Nombre de pages : 303
  • Date de publication livre : 26 avril 2017
  • Date de publication ebook : 26 avril 2017
  • Genre : M/M
  • Prix : 5.99 – 17 €

Résumé :

Je comptais les mois jusqu’à la fin de mon déploiement, passant mes journées à travailler sur des véhicules militaires, et mes nuits à jouer à des jeux vidéo pour me distraire jusqu’à ce que je puisse oublier le sergent-chef Garrett Reid.

C’est à ce moment-là que je l’ai rencontré : Kai Bannon, un compagnon de jeu qui possédait une célèbre chaîne de streaming.

Je n’aurais jamais pensé devenir obsédé par quelqu’un, encore moins un ancien roval. Et je n’aurais jamais pensé qu’il pourrait me remarquer moi ; un gars connu pour sa brutale honnêteté et son air renfrogné. Je n’avais pas prévu que notre amitié en ligne pourrait se transformer en quelque chose qui me garderait éveillé la nuit ; d’heures de discussion en sessions coquines via webcams interposées.

Mais c’est arrivé. Et maintenant, je ne peux pas arrêter de penser à lui. Dans mon esprit, notre premier rendez-vous irl est parfait. Il m’embrasse, me ramène chez lui et c’est le début du grand amour. Sauf que, comme la plupart des choses dans ma vie, rien ne se passe pas comme prévu.

Mon avis

Je ne suis pas une MMeuzzz dans l’âme et lorsque je lis un roman dans le genre littéraire, j’en attends toujours énormément et pour le coup, j’ai été agréablement surprise d’apprécier, que dis-je de savourer ma lecture du début à la fin.
Une histoire simple et pourtant belle, tellement belle.

Tandis qu’il vit sa dernière mission en Afghanistan, Garret noie son ennuie sur les jeux en réseau, mais lorsque son personnage se fait tuer par Samwise, il n’a qu’une idée en tête : traquer sa proie et lui faire bouffer sa danse de la joie.
Mais en traquant sa proie, Garret va découvrir que derrière ce personnage très connu pour son talent, et son statut de ga(y)mers se cache un beau jeune homme – qui n’a jamais caché son homosexualité – : Kai.

Bon! Je ne suis pas une adepte des jeux en ligne and co. Je pense que la dernière fois que j’ai touché une manette, c’était pour jouer à Mario Bros. Oui, oui j’ai besoin de me rassurer et de me dire que je n’ai pas du tout vieilli. Comme, Garret, je me suis prise au jeu d’épier les petites apparitions de Kai sur son compte, j’aurais pu endosser le rôle de modérateur, au vu des détracteurs qui le suivent, mais pas delà à faire un don. J’ai mes limites.

L’histoire d’amour tout d’abord virtuelle entre nos héros est simple et pourtant, j’avais craint le pire pour Garret. Pas seulement dû au fait qu’il s’était déjà grave entiché de Kai, mais à cause du mal qui ronge Kai. J’ai aimé cet aspect de l’histoire les auteurs ne jouent pas au psy, même si je dois dire que ce type de mal est souvent associé aux accro’s des jeux en ligne. On pourrait trouver que le lien est trop facile, mais il est traité de manière tellement simple que je n’en ai pas voulu aux auteurs.

Autre fait qui m’a plu, mais vraiment plu dans les rapports entre Kai et Garrett : les parties HOT, ne sont pas du tout censurées !!!
Tout est dit – et fait – sans tabou, on ne nous donne pas des peut-être, mais des faits/actes/sensations concrets. On ressent leurs plaisirs, on vibre et on a droit à quelques coups de chaleur en passant.

Pour ce qui est des personnages, je ne vais pas m’étaler sur mon attachement sur eux, pour eux.  Ils étaient touchants, sensibles et beaux.  En bref, j’ai été en totale symbiose avec eux.

Après une telle lecture, je ne peux que tomber amoureuse de la plume du duo d’auteurs, de leur s personnages, de l’histoire … DE TOUT !  Hâte de découvrir les autres histoires en lignes…

Vivement la suite !!!!

 

Photo