Insaisissable, tome 1,5 – Ne me résiste pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (22).jpg

unnamed

Ils veulent voir de plus près le phénomène de foire que je suis devenu.  Ils veulent être les premiers à constater les fêlures dans ma santé mentale.

Je ne sais plus quoi penser ! Si, en fait … Si, c’est en lisant ces petits amuse-bouche, que je suis ravie de ne jamais lire les résumés ! Quelle surprise et surtout quelle situation ultra ambiguë !

Je ne sais plus quoi penser de Warner, je ne dirais pas qu’il a été diabolisé, on ressent le côté psychopathe, mais dans cette nouvelle, on découvre un autre pan du personnage de Warner : IL EST HUMAIN ! Oui, oui … Oui, derrière cette image de chef et de fils du Chef Suprême/Président se cache un petit garçon au grand cœur, un petit garçon traumatisé par son père et je ne sais plus que penser de ces actions.

Cette nouvelle revient directement après les événements tragiques du tome 1.  On suit Warner dans son rôle de chef, dans sa guérison, et surtout dans son amour/attachement à l’égard de Juliette.

J’ai tellement envie de faire partie de son univers.

Tahereh, est passée à la vitesse supérieure avec ce petit volume.  Il m’a mise dans tout mes états et je suis passée par toute une panoplie d’émotion.  J’aime ça!

En bref, un volume intense et qui me laisse totalement sur le carreau … Vivement le second opus !!!

unnamed

Je ne donnerais à personne la satisfaction de me voir mort.

3469900_orig[1]

Alexa Hudson (21)

Publicités

Insaisissable, tome 1 – Ne me touche pas de Tahereh Mafi

Alexa Hudson (21).jpg

unnamed

Je suis un murmure qui n’a jamais existé.

Malgré les bon échos que j’ai – toujours – eu autour de cette série, je dois dire que j’étais un peu craintive.  J’avais peur de tomber une série très fantastique.  N’étant pas une adepte du genre, c’était ma plus grande crainte.  Que Nenni ! Le démarrage était tellement brusque, tellement inhabituel, que fantastique ou pas, je voulais savoir pourquoi la société avait enfermée Juliette durant plus de 260 jours dans une cellule.  Quel est cette société qui vit derrière ces quatre murs.  Mais surtout connaitre, Adam ce nouveau compagnon de cellule qui bizarrement est immunisé au don – mortel -de Juliette.

Comment vous parler de ce premier opus sans spoilers ?! Donc désolé d’avance.

J’ai vraiment tout adoré dans ma lecture.  Tout d’abord le texte, les ratures dans les pensées de Juliette : Je l’ai dis, pensé mais je n’aurais pas dû.  En second, le contexte, cette jeune demoiselle, de 17 ans abandonnée par sa famille, qui ne devra sa survit que grâce à son petit carnet.  En troisième lieu, la raison de cet enfermement.  J’ai eu envie de  tout secouer, mais la société, qui est la quatrième raison, qui soit dis en passant est fortement endoctrinée, vit aujourd’hui dans la crainte de mourir. Mais j’espère que ce point sera un peu plus développé dans les opus à venir.

Notre peuple meurt parce que nous lui donnons des poisons à manger.  Les animaux meurent parce que nous les forçons à consommer des déchets, à vivre dans leur propre saleté, les mettant en cage et les maltraitant.  Les plantes s’étiolent parce que nous déversons des produits chimiques dans la terre qui les rendent ainsi dangereuses pour notre santé.

Enfin, le duo d’homme qui se battent pour Juliette : Adam et Warner.  L’un est soldat l’autre commandant.  L’un veut sauver Juliette, l’autre l’utiliser comme arme de guerre.

Tout … Tout était vraiment bon dans cette lecture.  Tahereh, m’a fait vibrer, elle m’a donné du suspense, de la passion, de l’envie, de la rage et du courage.

En bref … Un démarrage et une fin renversante … Vivement le prochain opus !

unnamed

Tu ne peux pas t’imaginer toutes les fois où j’ai pensé à toi.  Combien de fois j’ai rêvé… ( il s’étrangle presque et enchaîne.)  Combien de fois j’ai rêvé de me retrouver tout près de toi. ( Il s’apprête à se passer la main dans les cheveux, mais se ravise.  Baisse les yeux, les relève). Bon sang, Juliette je te suivrais n’importe où.  Tu représentes la seule chose de bien qui reste encore en ce monde.

3469900_orig[1]

The Vanish Girl, tome 1 de Laura Thalassa

THE.jpg

unnamed

Quel beau démarrage ! En temps normal, je ne suis pas une adepte de roman science fiction and co.  Et la seule chose qui m’a poussé dans cette lecture : la couverture ! Oui, je suis une couveuse dans l’âme et j’assume.

Alors qu’elle vient de fêter ses 18 printemps, Ember va voir apparaitre sur son corps des marques noires, telles de tatouages.  Pensant à un acte de beuverie, elle va vite déchanter le jour ou des agents spéciaux, dont Caden vont venir la cueillir chez elle, pour l’emmener loin de sa famille et lui permettre d’user à bon escient de son don de téléportation.

Comme dis précédemment le roman commence fort, on est directement mis dans le bain des voyages d’Ember.  Sa rencontre avec Caden – son binôme – va l’obliger à trouver en lui en allié, si elle souhaite fuir le camp.  Ember et Caden auront la lourde tâche de récupérer des données confidentielles, mais au fur et à mesure ou l’enquête avance Ember va se pose de plus en plus de questions sur ce programme gouvernemental.

Laura, m’aurait fait apprécié sa science-fiction.  Mais de vous à moi, je n’ai pas du tout eu l’impression de lire un roman de science-fiction, comme on l’imagine au sens premier du terme.  Si l’on retire le don de Caden et Ember ont aurait l’impression de lire un simple YA.  Je pense que c’est cela qui m’a fait le plus apprécié ma lecture, car le texte peut être lu par un mordu du genre ou pas.

Pour conclure, très belle histoire d’espionnage, avec juste ce qu’il faut de tension de pression de plaisir, de romance.

Vivement la suite !!!!!

 

unnamed

La vérité, c’est que vous n’êtes plus une civile, désormais.  Vous êtes entraînée pour devenir un atout, une espionne.  Votre connaissance d’informations classées secrètes vous rend à la fois précieuse et dangereuse.  Si vous décidiez de ne pas coopérer les conséquences seraient graves.

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon"
Photo

En toute intimité de Margot Malmaison

Informations :

  • Editeur : Michel Lafon
  • Collection : Jeunesse
  • Nombre de pages : 184
  • Date de publication livre : 22 juin 2017
  • Date de publication ebook : 22 juin 2017
  • Genre : Question-Réponse, entretien
  • Prix : 9.99 – 14.95€

Résumé :

Margot vous dit tout !

 » J’ai écrit ce livre pour vous remercier. Pour vous rendre tout l’amour que vous m’avez envoyé depuis ces quatre années. Et pour vous dire que je vous adore ! Pour moi, vous êtes ma deuxième famille. Et je ne dis pas ça en l’air ! Parce que, grâce à vos lettres, j’ai l’impression de vous connaître. Vous me racontez vos petites histoires, vos grands chagrins (d’amour !), et vous me demandez mon avis, comme si j’étais votre amie, votre confidente, votre grande sœur… Ça me touche énormément.
Dans ce livre, il y a vos lettres, et ma réponse. Vos questions, et une série de conseils que je vous donnerais si on en parlait devant un café à la sortie du lycée ! J’ai choisi ces lettres parce qu’elles parlent de thèmes qui me tiennent vraiment à cœur.

Je suis fière d’avoir votre confiance et je serai toujours là pour vous écouter, sans jamais vous juger.
Si j’ai écrit ce livre, c’est pour continuer cette conversation avec vous. Pour que le lien qui nous unit vous accompagne dans votre vie de tous les jours. « 

Mon avis

Au vu de la couverture, je m’imaginais lire un roman dans la même veine que la série  » Le Pacte » de Jenny Han, et là ce fut la grande surprise ! Il ne s’agit nullement d’un roman d’amour, mais plus d’un question-réponse.

Margot, est une jeune demoiselle qui s’est lancée il y a quelques années dans l’écriture de son histoire d’amour avec Max.  De fil en aiguille son histoire, s’est étoffée et a permis à quelques teenegears de s’identifier à l’auteure et de fil en aiguille le succès de Margot s’est rependu sur la toile.  Ensuite sous forme de livre.

Je n’ai pas lu ces dits romans, mais malgré ce fait, je ne me suis pas sentie mal à l’aise durant ma lecture, car il s’agit essentiellement ici de répondre aux questions des lectrices, sur des situations quotidiennes.  Il est clair que du haut de mes 30 ans, j’ai quelques fois levé les yeux au ciel, car je trouvais le discours trop formaté.  Le seul qui m’ai vraiment plu est sans contexte celui mettant en rapport les enfants avec leurs parents divorcés.  Le discours était juste.  Autre fait interressant, dans cette lecture, l’approche que Margot a par rapport à ces lectrices.  Elle s’adresse directement à elles, en donnant une part de sa vie.  Elle conseille comme une amie, je n’ai pas ressenti cette sensation de « Maitre-élève », on est entre nous … D’ou le titre !

Petit interlude qui fera – énormément – plaisir aux lectrices de la 1ere heure !

Je tiens encore à remercier l’Editeur et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce Service-Presse

Résultat de recherche d'images pour "michel lafon jeunesse"

Photo