Alice Online de Elise Picker

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie ( La Condamine)
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 337
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 16 mars 2017
  • Genre : Romance contemporaine
  • Prix : 2.99€

Résumé :

Succombez aux rencontres virtuelles !

Alice a trente ans, un mari, un fils adorable et un emploi dans le bouillonnant quartier de La Défense. En d’autres mots, une vie rêvée !

Mais les apparences sont trompeuses : seule dans son bureau de verre, Alice traverse une période de chamboulements. Délaissée par son mari et mise au placard à son travail depuis son retour de congé parental, elle s’ennuie.

En quête de folie, la jeune femme furète sur le web et s’inscrit sur Baratin.com

Sous une fausse identité, la douce Alice se laisse alors aller au jeu des rencontres virtuelles et tombe dans les filets du beau  » Mat le Pirate « . De curiosité en découvertes, elle se lance dans un petit jeu dont elle ne ressortira peut-être pas indemne.

Mon avis

Je l’avais attendu cette sortie, comme d’autres – off course -, « coup de coeur de la ME ».  Bon ! Je ne demande qu’à lire … Et je dois vous avouer que ça n’a pas directement cloper entre Alice et moi, la faute à deux facteurs : l’infidélité et la narration.

Alice est une jeune mère de famille qui ne se sent plus à l’aise dans son ménage et subi une rétrogradation dans son boulot… En bref, tous les facteurs pour s’oublier dans le monde virtuel.  Alors qu’elle s’essaye – par curiosité – au chat, Alice va faire la connaissance de Mat le Pirate.  S’ensuit une relation virtuelle qui va vite laisser la place à de vrais rencontres, et obliger Alice à remettre en question ses choix de vie.

Comme dis précédemment, je n’ai pas accroché car, en mon sens l’infidélité ne réside pas spécialement dans le faite de tromper physiquement son partenaire.  Le faite d’avoir des rapports –  pas spécialement intimes – avec une autre personne, sans le consentement de son partenaire peut s’apparenter à de l’infidélité, et lorsque l’on sait qu’on est en défaut.  Ça n’est pas fait pour aider.  J’avais déjà eu l’occasion d’avoir ce type de discussion avec mon mari et pour lui, le faite d’entretenir une relation cachée avec une tierce personne est synonyme d’infidélité.  Je ne suis pas entrain de dire qu’Alice ou d’autres personnes ne peuvent pas avoir des amis, mais si tu n’as rien à cacher, alors il n’y a pas lieu de te cacher.  Et d’un autre côté et c’est là ou j’ai envie de freiner des quatre fers face à mon ressenti.  Je la comprends Alice. Lorsque l’on se sent oublié et qu’on se retrouve face à une nouvelle personne qui ne peut nous juger que sur les faits présent et ne commet pas d’amalgame entre le nous-passé et le nous-présent, c’est rafraichissant, ça soulage.  J’ai compris qu’elle ait trouvé en Mat une oreille attentive.  Donc, sur ce point je lui met la mention   » infidelité semi-approuvée ».

Autre point qui m’a fait défaut et ça malheureusement, j’ai eu beau faire … La narration.  J’ai beau fermer les yeux sur ce détail, faire l’autruche, il n’y a rien à faire.  Les romans écrient à la 3eme personne, ça ne passe pas.  Et ce n’est pas faute d’essayer.  Je n’y arrive pas.  Je décroche en partie ou totalement de ma lecture.  Je me sens exclue de l’histoire.

… Ça c’était pour la partie non-réjouissance.

Au bout de 3/4 du roman, l’auteure nous offre un petit sursaut dans le chef de la relation d’Alice et Steph, prévisible.  Mais nécessaire pour vraiment avancer, et commencer à m’accrocher aux personnages : Alice, Mat et Steph.  J’ai même regretté que tout cela ait prit du temps, je commençais à m’installer comme il se doit dans mon fauteuil et pouf … Le roman s’est terminé.  Et ma frustration a commencé !!!!

Pour conclure, bon roman, narration déstabilisante, personnages qui ont pris du temps à se faire apprécier, petites prises de conscience et … J’ai bien saisi le message :  » Ne  surtout pas chatter sur son lieu de travail ! ».

 

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

 

Make me bad, tome 2 de Elle Seveno

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie ( La Condamine)
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 292
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 2 février 2017
  • Genre : Romance contemporaine, drame
  • Prix : 2.99 €

Résumé :

La vengeance sera-t-elle plus forte que leur amour ?

Après avoir découvert que Matt la trompait avec sa sœur, la douce et gentille Laure a décidé de se venger. Avec l’aide du ténébreux Alex, elle a réussi à faire payer sa trahison à son ex. Elle compte maintenant s’en prendre à sa sœur Léa et l’anéantir. Il est donc temps que son complice prenne Léa dans ses filets. Mais le plan de Laure compte-t-il plus que son amour naissant pour Alex ?

De son côté, Alex se trouve face à un dilemme : doit-il tenir sa parole pour permettre à Laure d’accomplir son plan ou y renoncer pour lui prouver qu’il l’aime ?

Mon avis

Ouh la la la … Ce fut long ! J’avais déjà perdu une partie de mes cheveux face à certaines actions de Laure et, je ne m’attendais plus à un dénouement dans ce dernier opus.  J’avais hissé le drapeau blanc.  Elle fait tout pour vous rendre dingue dans ce second opus.  On a envie d’enfin connaitre l’éclatement de savoir comment les personnages vont réagir face à la peine de Laure.  Vous avez peur que le souffle ne prenne pas, et je dois dire que le final m’a fait du bien car on devait clore ce chapitre.  Mais je suis sortie ULTRA frustrée, j’avais des larmes de frustration à l’égard des membres de la famille de Laure.  Ce n’était plus une vengeance qu’il fallait mettre en place, mais une destruction.  Je l’ai trouvé encore fort mature, forte et fort calme face à ses parents.  J’ai dû lire cette partie en deux phases, car j’avais besoin de mettre du recul.  Elle, tu m’as eu.  J’avais trouvé la 1ere partie du roman assez longue, pas de redondance mais longue, car en mon sens tout avait été dit et fait dans le tome précédent.  Je comprends que l’auteure ait voulu donner de la consistance à cette suite, mais SVP pensez à nos cheveux !

Les personnages.  Bizarrement, ce tome « dédié » à Alex ne l’a pas tant mis en avant, je l’ai trouvé plus présent dans le tome 1 que dans celui-ci.  Pas qu’il était absent, non loin de moi cette pensée, il avait plus de temps de paroles, on découvre un peu plus son personnage. Mais voila, sans Laure son personnage n’existe pas, ne vit pas.  Et pour le faire avancer on avait besoin de Laure.  Derrière chaque Homme, se cache une femme … A méditer.  Alex est plus agressif dans ce tome, sa boite de Pandore éclate enfin.  Il pensait avoir atteint le bout du tunnel et on découvre que son parcours est encore semé d’embûche.  Il était touchant à sa manière.  Je ne sors pas amoureuse de ce personnage, mais touché par Lui, ses actions.  Laure, ne m’avait pas tant plu dans le tome précédent et ici j’ai découvert une nouvelle femme, elle va faire éclater sa coquille.  Attention toutes ces actions ne sont pas bonnes, mais indispensable – pour elle – pour avancer et tourner la page.  Je ne vais pas m’attarder sur sa sœur, Léa.  Mais il serait intéressant de voir naitre un tome 0.5 pour comprendre le POURQUOI du comment … Chaque personnage a droit à son temps de parole …

J’ai découvert une auteure avec une plume, tantôt dur, tantôt douce, tantôt sensible, et frustrante.  J’espère que Elle écrira encore quelques romans afin que je puisse vraiment me faire une idée son monde, sa magie.  Pour le moment, mon coiffeur et moi-même sommes conquis, mais j’ai besoin d’en savoir plus.

Pour conclure, petite conclusion qui fera du bien aux lecteurs de la 1ere heure !

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo

******

 

Make me bad, tome 1 de Elle Seveno

Informations :

  • Éditeur : Hugo & Cie ( La Condamine)
  • Collection : New Romance
  • Nombre de pages : 252
  • Date de publication livre : xxx
  • Date de publication ebook : 19 janvier 2017
  • Genre :  New Romance, romance contemporaine, drame, trahison
  • Prix : ? €

Résumé :

Que cela soit au travail ou dans sa vie personnelle, Laure est une gentille lle : dévouée, attentionnée, presque bonne poire. Elle est prête à tout pour faire plaisir aux autres, y compris à s’oublier.
Cependant, lorsqu’elle découvre qu’elle est victime de la pire trahison possible de la part de ceux qu’elle aime le plus, deux choix s’o rent à elle : pleurer sur son sort ou laisser exprimer sa colère.

Les gentilles lles ne choisissent pas la seconde option, elles ne décident pas de se venger et elles ne demandent pas à un très mauvais garçon de les aider. Mais si elles le faisaient, jusqu’où seraient-elles prêtes à aller ?

Mon avis

Un tome qui a pas mal joué avec mes petits nerfs que cela soit en positif ou en négatif : C’est sur je ne sors pas indemne de ma lecture !

En tant que couveuse, lorsque fyctia a publié la couv, je me suis directement dit : Ce livre est pour MOI !  Ne me demandé pas de lire les résumés, car je ne le fais jamais qui puisse est cette publication est aussi mystérieuse que les codes de la bombe nucléaire.  Je n’ai rien vus sur Amazon – car j’utilise le lien -, Booknode ou autre site d’info ! Donc, je me dis qu’en plus de publier cette bombe, La Condamine nous prépare un bon coup.  Mais avant cela je dois vous parler de ma frustration face à ma lecture.

Oui il n’y a pas que des réjouissances.  Elle a fait trembler la féministe en moi avec la vengeance latente de Laure.  oui, oui on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid mais avec Elle, prenez-le directement au sortir du congélo car vous allez frissonner de partout, partout !

Voila 5 ans que Laure vit le parfait amour – sur papier -avec Matt.  Elle a un boulot de rêve, mais s’écrase au profit de sa responsable.  Laure est une brave fille, vraiment et vit mal le faite de ne plus être aussi pulpeuse qu’au début de sa relation avec Matt, mais tant que l’Amour est là : Tout va bien.  En tout cas, jusqu’au jour ou elle va découvrir que ce grand amour l’a fait cocu et avec qui.  Contrairement, au action, direct, Laure va prendre la tangente en alimentant sa colère et mettre  en place un plan de vengeance à grande échelle contre ceux qui lui on menti durant toute ces années.

Autant vous dire : Mieux vaut avoir Laure en tant qu’ami, qu’ennemi.

ATTENTION ! Je le redis, je comprend qu’elle refuse que son mec s’en sorte avec un petite baffe, un coup de pied bien placé et puis on passe au suivant.  Je comprend qu’elle fomente un tel plan, mais je n’ai pas compris pourquoi faire intervenir autant de personnages annexes et surtout prendre le risque d’avoir un nombre incalculable de victimes collatérales.  Laure a un bon fond, mais au fur et à mesure de la lecture, on ressent la noirceur qui mûri en elle et qui prend de plus en plus de place dans sa vie, qui l’a fait suffoquer.  J’ai apprécié et salué sa décision face à Sarah. Bien-sûr un tel plan ne peut être mené par un seul cerveau et elle se fera aider par Alexandre dit Alex, le « BFF » de son mec ! NON, je ne mets pas les guillemets car Alex joue au traite avec son ami, mais leur relation est assez ambiguë dès le départ.  on a quelques bribes d’info, mais on doit encore pas mal creuser pour comprendre le fin mot de l’histoire entre Matt et Alex.  J’espère que le tome suivant sera plus explicite sur ce point.

L’auteure revient pas mal sur les rapports de Laure avec sa famille.  Je ne sais toujours pas quoi penser d’eux et plus particulièrement de la mère de Laure.  La soeur pour elle la messe est dite : NO COMMENT !

Outre cela, je découvre une auteure, avec une chouette petite plume , pas toujours tendre avec mes nerfs mais qui arrive avec un  sujet commun et déjà utilisé qu’est l’infidélité, mais elle arrive à lui donner une autre saveur.   Qui ne vous laissera pas indifférente.

Pour conclure, malgré mes nerfs en pelote à la fin de ma lecture, je vais me jeter sur le second opus lors de sa sortie le 2 février , car j’ai BESOIN d’un apothéose de FEU !!!!

Je tiens encore à remercier l’Éditeur et plus particulièrement Stéphanie pour l’envoi de ce Service-Presse

Photo